CERAMIQUE GRECQUE

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Rocket clouds
CERAMIQUE GRECQUE by Mind Map: CERAMIQUE GRECQUE

1. Style GÉOMÉTRIQUE

1.1. Caractéristiques

1.1.1. 900-700 ; naît à Athènes

1.1.1.1. Géométrique ANCIEN

1.1.1.1.1. 900-850

1.1.1.1.2. Motifs géométriques uniquement

1.1.1.2. Géométrique MOYEN

1.1.1.2.1. 850-770

1.1.1.2.2. Représentation d'animaux

1.1.1.3. Géométrique RECENT

1.1.1.3.1. 770-700

1.1.1.3.2. Représentation de figures humaines

1.1.2. - Absence de perspective et de volume

1.1.3. - Composition symétrique

1.1.4. - Utilisation de Méandre

1.2. Oeuvres

1.2.1. Amphore attique du Géométrique Ancien

1.2.1.1. Infos

1.2.1.1.1. Milieu IXe

1.2.1.1.2. Anciennes tombes au nord-ouest de l'Aréopage, à Athènes

1.2.1.1.3. Musée de l'Agora

1.2.1.1.4. "Un des premiers chefs-d'oeuvre de la céramique grecque" [HOLTZMANN, PASQUIER ; 2011]

1.2.1.1.5. Géométrique ANCIEN

1.2.1.2. Décor limité à une zone qui bague le col

1.2.1.2.1. Méandres hachurés

1.2.1.2.2. Cercles concentriques frappés d'une croix (protogéométrique)

1.2.1.2.3. Espace rempli par des motifs rigoureusement symétriques

1.2.1.2.4. Absence de figure humaine ou animale

1.2.1.3. Recouvert entièrement de vernis noir

1.2.2. Amphore monumentale du Maître du Dipylon

1.2.2.1. Infos

1.2.2.1.1. vers 760

1.2.2.1.2. Cimetirèe du Céramique

1.2.2.1.3. Début du Géométrique RECENT

1.2.2.2. Décoré sur l'ensemble de la surface en frises superposées

1.2.2.2.1. Motifs de chevrons et de méandres

1.2.2.2.2. Apparition de la figure animale

1.2.2.2.3. Apparition de la figure humaine

1.2.2.3. ABSENCE de perspective et de volume

2. Style PROTO-ATTIQUE

2.1. Caractéristiques

2.1.1. 720-630

2.1.2. Motifs plus souples, avec des courbes

2.1.3. Représentation figurée prend plus d'importance

2.1.4. Pose les CONVENTION de la figure humaine

2.1.4.1. Visage de profil

2.1.4.2. Jambe de profil

2.1.4.3. Nez prolongement du front

2.1.4.4. Œil de face

2.1.4.5. Torse de face

2.1.5. On continue à remplir le vide avec des motifs

2.1.5.1. Mais ils sont répartis de manière plus irrégulière

2.2. Oeuvres

2.2.1. La loutrophore du peintre d'Analatos

2.2.1.1. Infos

2.2.1.1.1. 690

2.2.1.1.2. Musée du Louvre

2.2.1.1.3. Attique

2.2.1.2. Oeuvre initiatrice du style PROTO-ATTIQUE

2.2.1.3. Sphinx au sommet marque un ORIENTALISME dans la céramique grecque

2.2.2. Amphore du peintre de Polyphème

2.2.2.1. Infos

2.2.2.1.1. vers 675-650

2.2.2.1.2. Musée d'Eleusis

2.2.2.2. Vase raconte poème homérique en image

2.2.2.2.1. Représentation de la Gorgone

2.2.2.2.2. Ulysse terrassant le cyclope Polyphème

2.2.2.3. Orientalisme : présence de Rhinocéros

3. Style PROTO-CORYNTHIEN

3.1. Caractéristiques

3.1.1. 720-630

3.1.2. Largement dévolue à des céramiques de taille réduite

3.1.3. Corynthiens utilisent d'avantage de couleurs

3.1.3.1. Objectif de "donner vie" à la peinture

3.1.4. Incisions dans l'argile donnent du RELIEF

3.1.4.1. Permettent de placer des figurations sur des plans différents

3.1.4.2. Donne l'ébauche d'une idée de représenter la perspective

3.2. Oeuvres

3.2.1. Olpè Chigi

3.2.1.1. Infos

3.2.1.1.1. vers 650-640

3.2.1.1.2. Corynthe

3.2.1.1.3. Tombe étrusques, Italie du Nord

3.2.1.1.4. Musée national de la Villa Giulia, Rome

3.2.1.2. Cruche à panse basse

3.2.1.2.1. Olpè = cruche à vin (banquet)

3.2.1.3. Ornement des soldats, et non de l'ensemble de la surface pour remplir le vide

3.2.1.4. Figures humaines sur des plans différents

3.2.1.4.1. Combat d'Hoplites disposés en PHALANGES et menés au son de l'AULOS

3.2.1.5. Présence de dent de loup contre le pied de la cruche : marque de fabrique Corynthienne

3.2.1.6. Chasse au lion = Orientalisme

4. Technique à Figure NOIRE

4.1. Caractéristiques

4.1.1. 700-vers450

4.1.2. Elements de remplissage n'occupent plus toute la surface

4.1.2.1. Motifs de poste et de méandre uniquement

4.1.3. Technique

4.1.3.1. Enduit noir appliqué sur fond rouge

4.1.3.1.1. Mélange d'engobe (argile+eau) et de silice

4.1.3.2. Naissance

4.1.3.2.1. Elaboré à Corynthe aux environs de 700

4.1.3.2.2. Se diffuse régionalement dans la céramique

4.1.3.2.3. Silhouette + incisions

4.1.3.3. Développement

4.1.3.3.1. Technique utilisée pendant deux siècles

4.1.4. Exportation intensive en étrurie et en méditerranée

4.1.4.1. Étrusques adoptent la tradition du banquet

4.1.4.1.1. Objet de prestige pour les inhumations

4.1.4.2. Oeuvres : facteur essentiels à l'Hellenisation du Bassin Méditerranéen

4.1.4.2.1. Diffusion du mode de vie (banquet, enterrement)

4.1.4.2.2. Diffusion de la langue grecque

4.1.4.2.3. Diffusion de la culture (mythes, religion, histoire)

4.2. Oeuvres

4.2.1. Amphore du peintre de Nessos

4.2.1.1. Infos

4.2.1.1.1. 635-600

4.2.1.1.2. Production Athénienne

4.2.1.2. Combat entre Héraklès et le centaure Nessos

4.2.1.2.1. Opposition entre monde grec CIVILISE et monde SAUVAGE/BARBARE

4.2.1.2.2. Centaures réputés pour leur violence aveugle (= Hubris)

4.2.2. Amphore d’Exékias : Achille et Ajax jouant aux dés

4.2.2.1. Infos

4.2.2.1.1. 550-540

4.2.2.1.2. Fabriqué Athènes

4.2.2.1.3. Tombe étrusque de Vulci

4.2.2.2. Composition symétrique entre les personnages et les objets

4.2.2.3. Contexte de la guerre de Troie (Iliade)

4.2.2.4. Ornementation du manteau et de la cuirasse très enrichie

4.2.2.4.1. Très grande précision, maîtrise technique à son apogée

5. Technique à Figure ROUGE

5.1. Caractéristiques

5.1.1. Apparaît en 530 à Athènes

5.1.2. Inversion du rapport de couleur par rapport à la figure noire

5.1.3. Le peintre va désormais travailler avec une panoplie d'outils (ex. pinceau, calame...)

5.1.4. Révolution technique

5.1.4.1. Le dessin est mis en premier plan

5.1.4.2. Les incisions sur l'enduit permettent de faire varier l'épaisseur du trait

5.1.4.3. Jeu sur la dilution de l'engobe

5.1.4.3.1. Saturation permet une impression noire et épaisse

5.1.4.3.2. Dilution donne une impression claire et fine

5.1.4.3.3. Offre de nouvelles palettes de couleurs

5.1.4.4.  La figure rouge permettant la superposition, et permet progressivement de jouer sur les plans pour donner progressivement un volume

5.1.4.5.  La figure rouge donne de la souplesse au dessin, et les jeux de couleurs permettent de différencier les éléments des uns des autres

5.1.4.6.  Figure rouge œil en amande, de face, mais plus effilé

5.1.5. Cohabitation pendant le passage d'une génération , la figure rouge va progressivement remplacer la figure noire

5.1.5.1. existance de vase bilingues

5.2. Oeuvres

5.2.1. Amphore BILINGUE du peintre d’ANDOKIDES

5.2.1.1. infos

5.2.1.1.1. vers 520

5.2.1.1.2. Athènes

5.2.1.1.3. Bilingue noire/rouge

5.2.1.2. Alors qu’en figure noire les personnages sont plus petits pour éviter les superpositions

5.2.1.2.1. Les casques que portent les personnages sur la tête apparaissent en premier plan

5.2.1.2.2. Les pieds se détachent, et apparaissent sur des plans différents

5.2.1.2.3. comme si la frise décorative (frise de palmette) se trouvait en arrière plan

5.2.1.2.4. Depuis Exekias, les éléments décoratifs ne servent qu’à délimiter le dessin

5.2.2. CRATERE D’EUPHRONIOS

5.2.2.1. Infos

5.2.2.1.1. 515-510

5.2.2.1.2. Musée du Louvre

5.2.2.1.3. Athènes

5.2.2.2. Euphronios

5.2.2.2.1. On pense également qu’il est à l’origine de l’invention du cratère en calice

5.2.2.2.2. spécialisé dans la production de grands vases de banquet (cratères)

5.2.2.2.3. contemporain de la naissance de la technique

5.2.2.2.4. Elle parvient à son apogée grâce à la maîtrise du dessin

5.2.2.2.5. peintre et potier

5.2.2.2.6. éléments secondaires dans la mythologie

5.2.2.3. combat d’Héraklès et le géant Antée

5.2.2.3.1. Héraklès est le héros grec par excellence qui est le plus représenté

5.2.2.3.2. Herakles le soulève, et l’étouffe. Composition symétrique et pyramidante : deux personnages en lutte, et deux bras offants des lignes directrices offrant une symétrie

5.2.2.3.3. Opposition culturelle entre Heraklès du côté grec et Antée du coté de la barbarie (système pileux)

5.2.2.4. Réalisme anatomique exceptionnel de la représentation

5.2.2.4.1. Toute la musculature est représentée

5.2.2.4.2. laisse supposer que les artisants eux-mêmes faisait des observations d’individus athlétiques

5.2.2.5. Volume

5.2.2.5.1. Traitement aux grénetis

5.2.2.6. Finesse et détail

5.2.2.6.1. Jeu de trais d’épaisseurs différentes

5.2.2.6.2. détails supplémentaires sans encombrer l’image

5.2.2.6.3. Différence de dilution de l’engobe pour la représentation des deux chevelures

5.2.2.7. Pour la première fois on représente LE SENTIMENT des personnages

5.2.2.7.1. Antée a la bouche entrouverte, on distingue les dents grâce à la finesse du dessin. Et ses yeux sont révulsés

5.2.2.7.2. Heraklès affiche une grande sérénité

6. COMMENT RENDRE L'IDEE DE VOLUME EN CERAMIQUE ?