Méthodes curatives

Désherbage mécanique, thermique et manuel

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Rocket clouds
Méthodes curatives by Mind Map: Méthodes curatives

1. Désherbage mécanique

1.1. Brosses rotatives

1.1.1. Balayeuses de voiries

1.1.1.1. Quoi ?

1.1.1.1.1. brosses rotatives métalliques ou plastiques

1.1.1.1.2. décapage couche superficielle et arrachage des plantes indésirables

1.1.1.1.3. efficace sur jeunes stades

1.1.1.1.4. 8 à 10 passages / an

1.1.1.2. Où ?

1.1.1.2.1. caniveaux

1.1.1.3. Avantages

1.1.1.3.1. nettoie en même temps

1.1.1.3.2. efficace sur caniveaux

1.1.1.3.3. mutualisation envisageable

1.1.1.4. Inconvénients

1.1.1.4.1. coût élevé

1.1.1.4.2. nombre de passages élevé

1.1.1.4.3. dégradation des joints

1.1.2. Adaptables sur micro-tracteur

1.1.2.1. Quoi ?

1.1.2.1.1. brosses rotatives latérales ou ventrales

1.1.2.1.2. décapage couche superficielle et arrachage des plantes indésirables

1.1.2.1.3. efficace sur jeunes stades

1.1.2.2. Où ?

1.1.2.2.1. zones imperméables

1.1.2.3. Avantages

1.1.2.3.1. simple d'utilisation

1.1.2.3.2. efficace sur pavés

1.1.2.3.3. coût modéré

1.1.2.3.4. ramasse les débris par balayage

1.1.2.4. Inconvénients

1.1.2.4.1. dégradation des joints possible

1.1.2.4.2. usure des brosses

1.1.3. Sur appareil tracté

1.1.3.1. Quoi ?

1.1.3.1.1. brosses métalliques souples à axe vertical ou horizontal

1.1.3.1.2. décapage couche superficielle et arrachage des plantes indésirables

1.1.3.1.3. efficace sur jeunes stades

1.1.3.2. Où ?

1.1.3.2.1. zones imperméables

1.1.3.3. Avantages

1.1.3.3.1. simple d'utilisation

1.1.3.3.2. efficace sur pavés

1.1.3.3.3. coût modéré

1.1.3.4. Inconvénients

1.1.3.4.1. dégradation des joints et des surfaces

1.1.3.4.2. nécessite un ramassage des débris après passage

1.1.3.4.3. usure des brosses

1.1.3.4.4. efficacité moyenne sur caniveaux

1.1.4. Adaptables sur débrousailleuses

1.1.4.1. Quoi ?

1.1.4.1.1. à monter sur une débrousailleuse

1.1.4.1.2. efficace sur jeunes stades

1.1.4.2. Où ?

1.1.4.2.1. petits espaces difficiles d'accès

1.1.4.3. Avantages

1.1.4.3.1. simple d'utilisation

1.1.4.3.2. efficace sur pavés

1.1.4.3.3. coût modéré

1.1.4.4. Inconvénients

1.1.4.4.1. dégradation des joints possible

1.1.4.4.2. usure des brosses

1.1.5. Micro-balayeuses à conducteur marchant

1.1.5.1. Quoi ?

1.1.5.1.1. brosses rotatives axiales ou radiales, équipées de lamelles d'acier tressés ou non, ou de fils de polypropylène

1.1.5.1.2. décapage couche superficielle et arrachage des plantes indésirables

1.1.5.1.3. efficace sur jeunes stades

1.1.5.1.4. 4 à 6 passages / an

1.1.5.2. Où ?

1.1.5.2.1. zones imperméables

1.1.5.3. Avantages

1.1.5.3.1. simple d'utilisation

1.1.5.3.2. efficace sur pavés

1.1.5.3.3. coût modéré

1.1.5.4. Inconvénients

1.1.5.4.1. dégradation des joints et des surfaces (moindre avec des brosses axiales)

1.1.5.4.2. nécessite un ramassage des débris après passage

1.1.5.4.3. usure des brosses

1.1.5.4.4. efficacité moyenne sur caniveaux

1.2. Sabots rotatifs

1.2.1. Quoi ?

1.2.1.1. grille en forme de tuyau

1.2.1.2. arrache les mauvaises herbes à 1-2 cm de profondeur

1.2.2. Où ?

1.2.2.1. revêtements perméables, meubles (gravier, sable)

1.2.3. Avantages

1.2.3.1. faible investissement

1.2.3.2. simplicité d’emploi et maniable

1.2.4. Inconvénients

1.2.4.1. uniquement sur surfaces perméables planes

1.2.4.2. dégrade la structure de la surface

1.2.4.3. nécessite un damage

1.3. Chassis piste ou Combiné multi-fonctions

1.3.1. Quoi ?

1.3.1.1. outil multifonctions

1.3.1.2. travail de la couche superficielle du sol (grattage) et arrachage des plantes indésirables

1.3.2. Où ?

1.3.2.1. terrains stabilisés

1.3.2.2. surfaces imperméables

1.3.3. Avantages

1.3.3.1. coût modéré

1.3.3.2. nivellement des terrains

1.3.3.3. simple et rapide d'utilisation

1.3.4. Inconvénients

1.3.4.1. nombre de passages élevé

1.4. Herses et grilles tractées

1.4.1. Quoi ?

1.4.1.1. outil multifonctions

1.4.1.2. travail de la couche superficielle du sol (grattage) et arrachage des plantes indésirables

1.4.2. Où ?

1.4.2.1. terrains stabilisés

1.4.2.2. surfaces imperméables

1.4.3. Avantages

1.4.3.1. coût modéré

1.4.3.2. nivellement des terrains

1.4.3.3. simple et rapide d'utilisation

1.4.4. Inconvénients

1.4.4.1. nombre de passages élevé

2. Désherbage thermique

2.1. à flamme directe

2.1.1. Appareil porté

2.1.1.1. Quoi ?

2.1.1.1.1. flamme obtenue par combustion gaz propane

2.1.1.1.2. efficace sur jeunes stades (2/3 feuilles), augmenter le temps d'application si plantes plus développées

2.1.1.1.3. 5 à 8 passages / an

2.1.1.2. Où ?

2.1.1.2.1. toutes surfaces (perméables et imperméables)

2.1.1.3. Avantages

2.1.1.3.1. coût faible

2.1.1.3.2. simple d'utilisation

2.1.1.3.3. maniable

2.1.1.3.4. lance sécuritaire

2.1.1.4. Inconvénients

2.1.1.4.1. risque d'incendie

2.1.1.4.2. nombre de passages élevé

2.1.1.4.3. consommation d'énergie fossile

2.1.2. Appareil traîné

2.1.2.1. Quoi ?

2.1.2.1.1. flamme obtenue par combustion gaz propane

2.1.2.1.2. efficace sur jeunes stades (2/3 feuilles), augmenter le temps d'application si plantes plus développées

2.1.2.1.3. 5 à 8 passages / an

2.1.2.2. Où ?

2.1.2.2.1. toutes surfaces (perméables et imperméables)

2.1.2.3. Avantages

2.1.2.3.1. coût faible

2.1.2.3.2. simple d'utilisation

2.1.2.3.3. maniable

2.1.2.3.4. lance sécuritaire

2.1.2.4. Inconvénients

2.1.2.4.1. risque d'incendie

2.1.2.4.2. nombre de passages élevé

2.1.2.4.3. consommation d'énergie fossile

2.2. à infrarouge

2.2.1. Appareil à conducteur marchant

2.2.1.1. Quoi ?

2.2.1.1.1. fonctionne au gaz propane en phase liquide ou gazeuse

2.2.1.1.2. efficace sur jeunes stades (2/3 feuilles), augmenter le temps d'application si plantes plus développées

2.2.1.1.3. 6 à 8 passages / an

2.2.1.2. Où ?

2.2.1.2.1. toutes surfaces (perméables et imperméables)

2.2.1.3. Avantages

2.2.1.3.1. coût modéré

2.2.1.3.2. simple d'utilisation

2.2.1.3.3. maniable

2.2.1.3.4. consommation moindre de gaz par rapport au thermique à flamme directe

2.2.1.4. Inconvénients

2.2.1.4.1. risque d'incendie si végétation sèche

2.2.1.4.2. nombre de passages élevé

2.2.1.4.3. consommation d'énergie fossile

2.2.2. Appareil à main

2.2.2.1. Quoi ?

2.2.2.1.1. fonctionne au gaz propane en phase liquide ou gazeuse

2.2.2.1.2. efficace sur jeunes stades (2/3 feuilles), augmenter le temps d'application si plantes plus développées

2.2.2.1.3. 6 à 8 passages / an

2.2.2.2. Où ?

2.2.2.2.1. toutes surfaces (perméables et imperméables)

2.2.2.3. Avantages

2.2.2.3.1. coût faible

2.2.2.3.2. simple d'utilisation et maniable

2.2.2.3.3. consommation moindre de gaz par rapport au thermique à flamme directe

2.2.2.4. Inconvénients

2.2.2.4.1. peu adapté pour les collectivités

2.2.2.4.2. risque d'incendie si végétation sèche

2.2.2.4.3. nombre de passages élevé

2.2.2.4.4. consommation d'énergie fossile

2.2.3. Appareil porté

2.2.3.1. Quoi ?

2.2.3.1.1. fonctionne au gaz propane en phase liquide ou gazeuse

2.2.3.1.2. efficace sur jeunes stades (2/3 feuilles), augmenter le temps d'application si plantes plus développées

2.2.3.1.3. 6 à 8 passages / an

2.2.3.2. Où ?

2.2.3.2.1. toutes surfaces (perméables et imperméables)

2.2.3.3. Avantages

2.2.3.3.1. coût faible

2.2.3.3.2. simple d'utilisation et maniable

2.2.3.3.3. consommation moindre de gaz par rapport au thermique à flamme directe

2.2.3.4. Inconvénients

2.2.3.4.1. risque d'incendie si végétation sèche

2.2.3.4.2. nombre de passages élevé

2.2.3.4.3. consommation d'énergie fossile

2.2.4. Appareil tracté

2.2.4.1. Quoi ?

2.2.4.1.1. fonctionne au gaz propane en phase liquide ou gazeuse

2.2.4.1.2. efficace sur jeunes stades (2/3 feuilles), augmenter le temps d'application si plantes plus développées

2.2.4.1.3. 6 à 8 passages / an

2.2.4.2. Où ?

2.2.4.2.1. toutes surfaces (perméables et imperméables)

2.2.4.3. Avantages

2.2.4.3.1. coût modéré

2.2.4.3.2. simple d'utilisation et maniable

2.2.4.3.3. consommation moindre de gaz par rapport au thermique à flamme directe

2.2.4.4. Inconvénients

2.2.4.4.1. risque d'incendie si végétation sèche

2.2.4.4.2. nombre de passages élevé

2.2.4.4.3. consommation d'énergie fossile

2.2.5. Appareil traîné

2.2.5.1. Quoi ?

2.2.5.1.1. fonctionne au gaz propane en phase liquide ou gazeuse

2.2.5.1.2. efficace sur jeunes stades (2/3 feuilles), augmenter le temps d'application si plantes plus développées

2.2.5.1.3. 6 à 8 passages / an

2.2.5.2. Où ?

2.2.5.2.1. toutes surfaces (perméables et imperméables)

2.2.5.3. Avantages

2.2.5.3.1. coût faible

2.2.5.3.2. simple d'utilisation et maniable

2.2.5.3.3. consommation moindre de gaz par rapport au thermique à flamme directe

2.2.5.4. Inconvénients

2.2.5.4.1. risque d'incendie si végétation sèche

2.2.5.4.2. nombre de passages élevé

2.2.5.4.3. consommation d'énergie fossile

2.3. à eau chaude

2.3.1. EC 400 et EC 600

2.3.1.1. Quoi ?

2.3.1.1.1. eau chauffée à 100°c grâce à une chaudière au fuel

2.3.1.1.2. pulvérisation de l'eau sous forme liquide

2.3.1.1.3. efficace sur jeunes stades (3/4 feuilles), augmenter le temps d'application si plantes plus développées

2.3.1.2. Où ?

2.3.1.2.1. toutes surfaces (perméables et imperméables)

2.3.1.3. Avantages

2.3.1.3.1. fonction de nettoyage également

2.3.1.3.2. maniabilité (lance)

2.3.1.3.3. efficace sur sol imperméable

2.3.1.4. Inconvénients

2.3.1.4.1. peu de recul sur cet appareil (récent)

2.3.1.4.2. encombrant

2.3.1.4.3. importante consommation en eau : max 600l/h

2.3.2. Eolia

2.3.2.1. Quoi ?

2.3.2.1.1. eau chauffée à 120°c grâce à une chaudière au fuel, générateur permettant de rendre l'appareil autonome

2.3.2.1.2. pulvérisation de l'eau sous forme liquide

2.3.2.1.3. efficace sur jeunes stades (3/4 feuilles), augmenter le temps d'application si plantes plus développées

2.3.2.1.4. 3 passages / an sur sol imperméable ; 5 à 6 sur sol perméable

2.3.2.2. Où ?

2.3.2.2.1. toutes surfaces (perméables et imperméables)

2.3.2.3. Avantages

2.3.2.3.1. fonction de nettoyage et de désinfection des locaux sanitaires également

2.3.2.3.2. maniabilité (lance)

2.3.2.3.3. efficace sur sol imperméable

2.3.2.4. Inconvénients

2.3.2.4.1. coût élevé (plus intéressant de louer ou faire appel à une prestation de service)

2.3.2.4.2. importante consommation en eau : 500l/h

2.3.2.4.3. vitesse d'avancement faible

2.3.3. MM

2.3.3.1. Quoi ?

2.3.3.1.1. eau chauffée à 120°c grâce à une chaudière au fuel

2.3.3.1.2. pulvérisation de l'eau sous forme liquide

2.3.3.1.3. efficace sur jeunes stades (3/4 feuilles), augmenter le temps d'application si plantes plus développées

2.3.3.2. Où ?

2.3.3.2.1. toutes surfaces (perméables et imperméables)

2.3.3.3. Avantages

2.3.3.3.1. fonction de nettoyage et de désinfection des locaux sanitaires également

2.3.3.3.2. maniabilité (lance)

2.3.3.3.3. efficace sur sol imperméable

2.3.3.4. Inconvénients

2.3.3.4.1. coût élevé (plus intéressant de louer ou faire appel à une prestation de service)

2.3.3.4.2. importante consommation en eau : 200 à 500l/h

2.3.3.4.3. risque de brûlure à la gâchette

2.3.4. Aquacide

2.3.4.1. Quoi ?

2.3.4.1.1. eau chauffée à 95°c grâce à une chaudière au fuel, générateur permettant de rendre l'appareil autonome

2.3.4.1.2. pulvérisation de l'eau sous forme liquide

2.3.4.1.3. efficace sur jeunes stades (3/4 feuilles), augmenter le temps d'application si plantes plus développées

2.3.4.1.4. 3 passages / an sur sol imperméable ; 5 à 6 sur sol perméable

2.3.4.2. Où ?

2.3.4.2.1. toutes surfaces (perméables et imperméables)

2.3.4.3. Avantages

2.3.4.3.1. fonction de nettoyage et de désinfection des locaux sanitaires également

2.3.4.3.2. maniabilité (lance)

2.3.4.3.3. efficace sur sol imperméable

2.3.4.4. Inconvénients

2.3.4.4.1. coût élevé (plus intéressant de louer ou faire appel à une prestation de service)

2.3.4.4.2. importante consommation en eau : 500l/h

2.3.4.4.3. risque de brûlure à la gâchette

2.3.5. Steam Tech

2.3.5.1. Quoi ?

2.3.5.1.1. eau chauffée à 130°c grâce à une chaudière au fuel

2.3.5.1.2. pulvérisation de vapeur d'eau

2.3.5.1.3. 3 à 4 passages / an sur sols imperméables

2.3.5.2. Où ?

2.3.5.2.1. toutes surfaces (perméables et imperméables)

2.3.5.3. Avantages

2.3.5.3.1. fonction de nettoyage et de désinfection des locaux sanitaires également

2.3.5.3.2. maniabilité (lance)

2.3.5.3.3. efficace sur sol imperméable

2.3.5.3.4. consommation d'eau moins importante que les autres systèmes : 350l/h

2.3.5.4. Inconvénients

2.3.5.4.1. coût élevé (plus intéressant de louer ou faire appel à une prestation de service)

2.3.5.4.2. consommation d'eau

2.3.5.4.3. vitesse d'avancement faible

2.3.6. Electroclean

2.3.6.1. Quoi ?

2.3.6.1.1. eau chauffée à 140°c grâce à l'électricité

2.3.6.1.2. pulvérisation de l'eau sous forme liquide

2.3.6.1.3. efficace sur jeunes stades (3/4 feuilles), augmenter le temps d'application si plantes plus développées

2.3.6.1.4. 3 passages / an sur sols imperméables ; 5 à 6 sur sols perméables

2.3.6.2. Où ?

2.3.6.2.1. toutes surfaces (perméables et imperméables)

2.3.6.3. Avantages

2.3.6.3.1. Polyvalent : nettoyage voirie, dégraissage des panneaux routiers, nettoyage locaux sanitaires, jeux d'enfants, équipements extérieurs...

2.3.6.3.2. possibilité de préchauffer l'eau à l'énergie solaire

2.3.6.3.3. maniabilité (lance)

2.3.6.3.4. efficace sur sol imperméable

2.3.6.4. Inconvénients

2.3.6.4.1. coût élevé (plus intéressant de louer ou faire appel à une prestation de service)

2.3.6.4.2. importante consommation d'eau (pas de données)

2.4. à vapeur

2.4.1. Polyvap 2000

2.4.1.1. Quoi ?

2.4.1.1.1. eau chauffée à 170°c grâce à une chaudière au fuel

2.4.1.1.2. pulvérisation de l'eau sous la forme de vapeur

2.4.1.1.3. 3 à 4 passages / an sur sols imperméables

2.4.1.2. Où ?

2.4.1.2.1. toutes surfaces

2.4.1.3. Avantages

2.4.1.3.1. fonction de nettoyage et de désinfection également

2.4.1.3.2. maniabilité (lance)

2.4.1.3.3. efficace sur sol imperméable

2.4.1.3.4. consommation d'eau moindre que les techniques à eau chaude :70l/h

2.4.1.4. Inconvénients

2.4.1.4.1. coût élevé

2.4.1.4.2. risque de brûlure à la gâchette

2.4.2. Optima Attila

2.4.2.1. Quoi ?

2.4.2.1.1. eau chauffée entre 100 et 150°c grâce à une chaudière au pétrole lampant

2.4.2.1.2. pulvérisation de l'eau sous forme de vapeur

2.4.2.1.3. 3 à 4 passages / an sur sols imperméables

2.4.2.2. Où ?

2.4.2.2.1. toutes surfaces

2.4.2.3. Avantages

2.4.2.3.1. fonction de nettoyage et de désinfection également

2.4.2.3.2. maniabilité (lance)

2.4.2.3.3. efficace sur sol imperméable

2.4.2.3.4. faible encombrement

2.4.2.3.5. consommation d'eau faible comparé aux autres techniques : 200 l par demi-journée

2.4.2.3.6. coût modéré

2.4.2.4. Inconvénients

2.4.2.4.1. peu de recul (appareil récent)

2.5. à mousse chaude

2.5.1. Waïpuna

2.5.1.1. Quoi ?

2.5.1.1.1. eau + additif biodégradable à base d'amidon de maïs et de noix de coco

2.5.1.1.2. mélange chauffé à 96°c forme une mousse chaude qui disparaît au bout de 15 à 30min

2.5.1.1.3. efficace sur jeunes stades (4 à 5 feuilles), augmenter le temps d'application si plantes plus développées

2.5.1.1.4. 2 à 3 passages / an sur sols imperméables ; 3 à 4 sur sols perméables$

2.5.1.2. Où ?

2.5.1.2.1. toutes surfaces

2.5.1.3. Avantages

2.5.1.3.1. efficace sur toutes surfaces

2.5.1.3.2. nombre de passages réduit par rapport aux autres techniques alternatives

2.5.1.3.3. vitesse d'avancement plus élevée que les autres techniques à vapeur et à eau chaude

2.5.1.4. Inconvénients

2.5.1.4.1. coût élevé (plus intéressant de louer ou faire appel à une prestation de service)

2.5.1.4.2. consommation d'eau (500l/h) et de carburant (70l/jour) importante

2.5.1.4.3. risque de brûlure à la gâchette

3. Désherbage manuel

3.1. Binettes

3.1.1. Pic Bine

3.1.2. Binettes à tirer

3.1.3. Binettes hollandaise

3.1.4. Binettes à pousser

3.1.5. Binettes à lames en boucle

3.2. Couteaux