CORONAVIRUS

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Rocket clouds
CORONAVIRUS by Mind Map: CORONAVIRUS

1. SRAS

1.1. Le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS, en anglais SARS pour severe acute respiratory syndrome) a une pathogenèse unique puisqu'il entraîne des infections aux voies respiratoires inférieures et supérieures en plus de la possibilité d'une gastro-entérite. On attribue un pourcentage non négligeable de rhumes banals aux coronavirus chez les humains adultes, surtout en hiver ou au début du printemps. Une personne ayant des problèmes de santé aura plus de mal à guérir qu'une personne en bonne santé.

2. MERS

2.1. Le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS, pour l'anglais Middle East respiratory syndrome) est provoqué par le coronavirus MERS-CoV (dont le nom provisoire était NCoV, pour Novel coronavirus), une souche découverte en septembre 2012 chez un homme originaire du Qatar qui avait récemment voyagé en Arabie saoudite. Le premier cas connu était un Saoudien qui est mort au début de 2012.

2.2. Meurtre du Moyen-Orient

2.2.1. Le 30 octobre 2013, les autorités du sultanat d'Oman ont fait état du premier cas dans ce pays du Golfe du coronavirus MERS, qui à cette date, avait déjà fait 52 morts dans l'Arabie saoudite voisine.

2.2.2. Le 14 avril 2016, un bilan de l'OMS recense 1 714 cas notifiés depuis 2012, dont au moins 618 mortels. 80 % des cas sont localisés en Arabie saoudite. Deux cas ont également été détectés en France en 2013, dont l'un finalement mortel.

2.2.3. Provenance du virus

2.2.3.1. L'un des réservoirs du MERC-CoV pourrait être le dromadaire. Selon les CDC américains et une étude publiée le 21 août 2013 dans Emerging Infectious Diseases, les chauve-souris pourraient aussi avoir joué un rôle dans l’épidémie d’Arabie saoudite cependant, « toutes les chauve-souris ne sont pas porteuses du virus. Les chercheurs ont pu remarquer que la chauve-souris dont le coronavirus est similaire à celui de l’Homme était détectée près de l’endroit où le premier cas est arrivé chez l’Homme ».

3. 2019-nCoV

3.1. Une nouvelle forme de syndrome respiratoire, analogue au SRAS, est apparue à Wuhan (province du Hubei, Chine) début décembre 2019. La pneumonie de Wuhan est due à un nouveau coronavirus, dont six génomes ont été communiqués à la communauté scientifique internationale. En janvier 2020, le virus a été nommé 2019-nCoV.

3.2. Premières apparitions

3.2.1. La maladie est apparue chez des clients et les commerçants du marché aux poissons de Huanan à Wuhan (où l'on vend aussi des oiseaux, des serpents et des lapins). Elle est d'origine animale et se transmet entre êtres humains. Au 29 janvier 2020, 132 décès ont été recensés sur 5 974 personnes infectées en Chine, épicentre de l'épidémie. La contagion se répand dans le monde, notamment dans des pays asiatiques, européens, océanique et en Amérique du Nord : plus de 6 000 personnes se retrouvent infectées. L'épidémie devient ainsi plus importante que l'épidémie de SRAS, en 2003.

4. Provenances

4.1. La plupart des Coronavirus proviennent des animaux et sont transmis par les animaux auprès des humains.

4.2. Moyen-Orient de 2013 en 2016.

4.3. Chine de Décembre 2019 à aujourd'hui.

5. Symptômes

5.1. Fièvre

5.2. Maux de tête

5.3. Fatigue

5.4. Frissons

5.5. Sueurs

5.6. Courbatures

5.7. Gêne respiratoire

5.8. Pneumonie

6. Transmissions

6.1. Contacte animal à risque avec humain.

6.2. Contacte humain à 2 mètres de distances maximum.

6.3. Contacte humain avec des objets ou des structures urbaines.