Guide de survie à un diner avec des pro-nucleaires

Argumentation anti nucléaire contre les idées reçues pour le nucleaire

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Rocket clouds
Guide de survie à un diner avec des pro-nucleaires by Mind Map: Guide de survie à un diner avec  des pro-nucleaires

1. Sortir du nucléaire c'est le chômage garanti

1.1. Surprise : il y aura du travail dans l’industrie nucléaire pendant des décennies

1.1.1. Le nucléaire emploie directement 125 000 personnes

1.1.2. le démantèlement des centrales représente un marché très important

1.2. La transition énergétique créera des centaines de milliers d’emplois en France

1.2.1. En Allemagne, par exemple, 370 000 emplois ont été créés dans les énergies renouvelables.

1.2.2. Le secteur du bâtiment va, lui aussi, largement en bénéficier

1.3. Ces emplois sont durables, non délocalisables et sans risques sanitaires

1.3.1. Les énergies renouvelables créent des emplois de proximité dans un secteur économique tourné vers l’avenir.

2. Grâce au nucléaire je ne paye pas cher ma facture d'electricite

2.1. Une partie de la facture est cachée : on la paie avec nos impôts

2.1.1. L’électricité française est certes facturée 29 % moins cher que dans les autres pays européens.

2.1.2. Mais l’État cache les coûts colossaux du nucléaire (le démantèlement, la gestion des déchets, l’assurance en cas d’accident, la recherche scientifique...)

2.2. Même avec le nucléaire, je vais payer plus cher

2.2.1. EDF a annoncé, en mars 2011, une augmentation de 30 % de ses tarifs d’ici à 2015 !

2.2.2. Et la centrale EPR en construction produira de l’électricité pour un coût supérieur de 45 % au coût de production actuel.

2.3. Consommer moins, c’est payer moins

2.3.1. En Allemagne, la consommation de chauffage au mètre carré de logement est près de 25 % plus faible qu’en France.

3. Consommer moins d'energie c'est revenir à la bougie

3.1. On peut consommer mieux avec le même confort de vie

3.1.1. En 2050, il serait possible de consommer jusqu’à 65 % d’énergie en moins sans diminuer notre confort de vie.

3.1.2. améliorer l'isolation et l’efficacité de nos chauffages

3.1.3. construire des appareils électriques moins gourmands en électricité et plus intelligents

3.2. C’est faire preuve d’un peu de bon sens

3.2.1. On peut économiser beaucoup d’énergie avec des comportements simples.

3.2.2. éteindre les ordinateurs lorsqu’ils sont inutilisés,

3.2.3. réduire l’usage de la climatisation

3.2.4. éteindre les vitrines éclairées des magasins après minuit

3.3. L’État possède des leviers d’action considérables

3.3.1. Nouvelles normes énergétiques,

3.3.2. campagnes de sensibilisation

3.3.3. aides financières...

4. Le nucléaire c'est la solution contre le déréglement climatique

4.1. OK, le nucléaire n’émet presque pas de CO2

4.1.1. Mais 1 400 réacteurs nucléaires dans le monde d’ici à 2050 réduirait les émissions mondiales de CO2 de 4 %

4.2. Le nucléaire est hors-jeu pour les trois quarts des émissions de gaz à effet de serre

4.2.1. Le nucléaire permet de produire de l’électricité qui représente que 17 % de l’énergie utilisée en France.

5. Sans le nucléaire, la France serait recouverte d'éoliennes

5.1. L’énergie éolienne n’est qu’une des énergies renouvelables

5.1.1. la biomasse (le bois de coupe, les résidus agricoles...) peut fournir, par exemple, 50 % de nos besoins en énergie d'ici 2050

5.1.2. énergie solaire

5.1.3. l’énergie hydro-électrique

5.1.4. La géothermie

5.1.5. Au final, il faudrait installer seulement une éolienne pour deux communes françaises

5.2. La France possède un énorme potentiel en energies renouvelables

5.2.1. façade maritime,

5.2.2. ensoleillement,

5.2.3. ses forêts...

5.3. Avec les renouvelables, on produit à proximité des lieux de consommation

5.3.1. Les lieux de production seront plus petits,

5.3.2. mieux intégrés au paysage

6. Impossible de se passer du pétrole

6.1. Le pétrole devient plus cher, plus polluant et plus risqué

6.1.1. Le pétrole conventionnel devient de plus en plus rare.

6.1.2. Extraction d'hydrocarbures non conventionnels : huiles et gaz de schiste, sables bitumineux, forages offshore profonds.

6.1.3. exploitation particulièrement polluante

6.1.4. Émet jusqu’à cinq fois plus de gaz à effet de serre que celle du pétrole conventionnel.

6.1.5. Augmentation des coûts

6.2. Il est temps de se désintoxiquer !

6.2.1. les États doivent réduire drastiquement la demande en pétrole dans les transports.

6.2.2. Accorder une vraie priorité aux transports en commun

6.2.2.1. moteurs plus économes en carburant

6.2.2.2. Développer le ferroutage,

6.2.2.3. Faciliter le vélo en centre-ville...

7. Sortir du nucléaire coûtera très cher

7.1. Sortir du nucléaire ne coûtera pas plus cher que d’y rester

7.1.1. Nos centrales arrivent en fin de vie

7.1.2. Enormes investissements pour prolonger leur durée de vie ou en construire de nouvelle

7.1.3. La catastrophe de Fukushima impose de renforcer les règles de sécurité,

7.1.4. La sortie du nucléaire coûterait 60 milliards d’euros de moins qu’une poursuite du programme nucléaire.

7.2. Développer les renouvelables réduira le coût de production de l’électricité

7.2.1. La production industrielle des éoliennes, des panneaux photovoltaïques, etc. fait baisser les coûts de ces équipements

7.2.1.1. Le coût de l’électricité produite par une ferme éolienne va chuter de 12 % dans les cinq prochaines années

7.2.1.2. les éoliennes les plus performantes produisent déjà de l’électricité au même coût qu’une centrale

8. Les éoliennes c'est moche, bruyant et ça tue les oiseaux

8.1. On ne construit pas des éoliennes n’importe où et n’importe comment en France

8.1.1. Obligation d'une étude d’impact et une enquête publique locale

8.1.2. Pour intégrer harmonieusement les éoliennes dans le paysage local.

8.2. Les éoliennes, c’est bruyant

8.2.1. au pied d’une éolienne, le niveau sonore s’élève à 55 décibels, soit autant de bruit qu’à l’intérieur d’une maison

8.2.2. Lorsque le vent souffle fort, on peut tenir une conversation normale au pied d’une éolienne.

8.3. La mortalité des oiseaux due aux éoliennes est globalement faible

8.3.1. En comparaison, les autoroutes ou les lignes à haute tension sont responsables de bien plus de collisions avec les oiseaux que les éoliennes.

8.3.2. La Ligue de protection des oiseaux (LPO) travaille en bonne entente avec les professionnels français du secteur

9. On ne peut rien faire, nous ne décidons pas

9.1. Les citoyens d’autres pays se sont mobilisés avec succès

9.1.1. Allemagne, Belgique, Suisse, Italie et Espagne : quasiment tous les pays voisins de la France ont pris la décision de ne pas renouveler leurs centrales ou de sortir du nucléaire.

9.1.2. La mobilisation et la détermination des citoyens ont joué un rôle décisif pour faire pression sur les gouvernements.

9.2. En France aussi, on sait se battre pour ses idées

9.2.1. Entre 1978 et 1981, les habitants de Plogoff ont mené avec succès un combat acharné contre l’implantation d’une centrale nucléaire sur leurs terres.

9.2.2. À la même époque, la mobilisation non-violente pendant dix ans des agriculteurs du Larzac a conduit à l’abandon du projet d’extension d’un camp militaire.

9.2.3. Plus récemment, les collectifs citoyens contre les gaz de schiste ont prouvé que les responsables politiques ne pouvaient pas s’opposer éternellement aux exigences des citoyens.

10. La France importera de Chine ses panneaux et eoliennes

10.1. L’État ne soutient pas suffisamment nos filières renouvelables

10.1.1. L’industrie française du solaire et de l’éolien est en plein essor.

10.1.2. Mais les incitations proposées par l’État sont confuses et irrégulières.

10.1.3. En 2010, par exemple, l’État a réduit fortement le prix de rachat d’électricité et les aides à l’installation d’unités de production d’électricité photovoltaïque.

10.1.4. La filière qui était en expansion est devenue économiquement fragile

10.2. La France a tout misé sur le nucléaire

10.2.1. Le nucléaire engloutit depuis des années les crédits de recherche publique en énergie (entre 60 et 90 % selon les années).

10.2.2. Ce secteur accapare donc le savoir- faire scientifique et industriel français au détriment des énergies renouvelables.

10.2.3. Pourtant, ce secteur économique est en plein boom en Europe et dans le monde.

10.2.4. Les entreprises françaises risquent d’aggraver leur retard.

11. En France on a le nucléaire le plus sûr du monde

11.1. Le nucléaire sûr n’existe pas, même en France

11.1.1. Plusieurs graves accidents nucléaires se sont déjà produits en France.

11.1.2. en 1969 et en 1980, une fusion a commencé dans l’un des réacteurs de la centrale de Saint-Laurent-des-Eaux

11.1.3. D’autres accidents très sérieux ont eu lieu dans la centrale de Civaux (Vienne), en 1998, et à Blaye (Gironde), en 1999.

11.1.4. Le nombre d'incidents et d'anomalies a doublé passant à 1000 entre 2000 et 2010

11.2. Entrer dans une centrale ? Facile !

11.2.1. Le 5 décembre 2012, neuf activistes de Greenpeace se sont introduits dans la centrale de Nogent-sur- Seine

11.2.2. Ils ont franchi successivement trois enceintes de sécurité en quinze minutes et sont montés sur le toit de l’un des réacteurs

11.2.3. Le même jour, à Cruas, il a fallu plus de quatorze heures à EDF pour trouver les deux militants de Greenpeace introduits dans cette centrale.