Create your own awesome maps

Even on the go

with our free apps for iPhone, iPad and Android

Get Started

Already have an account?
Log In

i-expo 2009 by Mind Map: i-expo 2009
0.0 stars - 0 reviews range from 0 to 5

i-expo 2009

Plénières

P1 - L'homme informationnel 17/06/09

Comme ce fut le cas bien en des périodes passées, l’homme informationnel demeure attaché au développement de la société de l’information, aujourd’hui devenue « société de la connaissance » et clé d’une société nouvelle dont l’axe majeur de développement est l’immatériel. De la « noosphere » de Teihlard de Chardin, au « village global » de Mac Luhan, à la « knowledge society » de Drucker et à la « Société mondiale de l’information » chacune de ces formulations articulant information et relation parlent « d’un homme nouveau » : l’homme informationnel. Negroponte publie « l’homme numérique » en 1995 aux sources d’un monde meilleur. Une analyse dynamique du cycle de l'information nous renvoie aujourd'hui à des notions d'abondance de la donnée informationnelle et d'accélération de son cycle, mais aussi des relations entre individus, entreprises, objets, machines. Les nouvelles pratiques numériques qui se diffusent à la fois dans la société et dans l'entreprise contribuent à "aggraver" ces effets tout en cherchant à les corriger. De nouvelles disciplines balisent le champ de « l’organisation intelligente" pour tenter d'énoncer des voies de développement probables, durables et souhaitables en matière de gestion de l'information et de la connaissance. Cette session prospective, comme un état du monde informationnel abordera les questions suivantes : - l'évolution des usages et des pratiques - l'effacement des frontières entre espace privé et professionnel, - l'identité numérique - les nouvelles menaces (surcharge informationnelle, accès limité aux outils, technicité croissante et aptitude à faire usage de ces outils) - société de l’ubiquité ou société du contrôle absolu - le "stress informationnel" - l'asynchronisme - le nomadisme Au final, l'approche sociétale et culturelle doit donner des voies de réflexion pour comprendre l'impact de ces nouveaux usages de l'information notre environnement professionnel. C'est aussi envisager du point de vue de l'utilisateur les stratégies à développer pour gérer cette complexité informationnelle croissante. Intervenants Philippe Clerc, Directeur de l’Intelligence économique, de l’innovation et des TIC, ACFCI, président du Comité scientifique i-expo 2009 Daniel Kaplan, Délégué général de la Fondation pour l'Internet Nouvelle Génération David KESSLER, Directeur général délégué, chargé de la stratégie et des contenus, Radio France  

Intervenants, Philippe CLERC, Directeur de l’Intelligence économique, de l’innovation et des TIC, ACFCI, Daniel KAPLAN, Délégué général, Fondation pour l'Internet Nouvelle Génération, David KESSLER, Directeur général délégué, chargé de la stratégie et des contenus, Radio France

Partenaires presse, Futuribles, France Culture

Partenaire association, FING

P2 - User Generated Content : comment interagir ?

Blogs, réseaux sociaux, wikis, sites collaboratifs : les Users Generated Contents (ces contenus réalisés par les internautes eux-mêmes) constituent le fondement même du Web 2.0 ; ils participent de ce que Tim O'Reilly dans son article fondateur "What Is Web 2.0" nommait dès 2005 Intelligence collective : « Pour une part essentielle, le web 2.0 est une affaire d'intelligence collective ». Pour les annonceurs et les agences - et pour tous les entrepreneurs en fait -, ils constituent une source d'inspiration et une manne à exploiter ... mais comment ? Car les internautes se révèlent parfois très chatouilleux et leur narcissisme pousse les uns à rechercher paillettes et gloire éphémère, d'autres se rétractent dès qu'ils se voient abordés par des marques ou des institutions trop puissantes. Sans compter qu'ils y a internautes et internautes ... et que tous ne sont pas nécessairement égaux sur la toile : il y a ceux qui jouent, s'amusent entre copains ; et il y a ceux qui cherchent à monnayer leurs premiers succès ... voire professionnaliser leur approche : il ne s'agit pas de proposer la même offre, la même collaboration à tous. Comment interagir avec les internautes du Web 2.0, les créateurs d'UGC ? Animateur : François LAURENT, Président, ADETEM Laurent BINARD, cofondateur et CEO, Wikio Clément COURVOISIER, Directeur Marketing du département Nouveaux Médias, Groupe Figaro Julien MECHIN, cofondateur de Creads, première agence / place de marché publicitaire permettant aux annonceurs de faire réaliser leurs campagnes par les internautes, Creads Charles RAFFIN, Directeur Marketing, responsable de la plateforme, Haras Nationaux  

Intervenants, François Laurent, Président Adetem, Clément COURVOISIER, Directeur Marketing du département Nouveaux Médias, Groupe Figaro, Julien MECHIN, cofondateur de Creads, première agence / place de marché publicitaire permettant aux annonceurs de faire réaliser leurs campagnes par les internautes, Creads, Charles RAFFIN, Directeur Marketing, responsable de la plateforme, Haras Nationaux

Partenaire presse, Le Figaro

Partenaire association, ADETEM

P3 - La crise économique : nouveau moteur de l’intelligence stratégique des entreprises

La crise implique une meilleure information sur les entreprises (solvabilité, ratings, clients, fournisseurs ….) afin de disposer d’informations suffisantes sur la pérennité de ses partenaires. Pour garder confiance il faut disposer d’éléments factuels et fiables. La crise représente une opportunité pour les entreprises qui sauront trouver des débouchés ou un créneau porteur. En ces temps tourmentés les initiatives fleurissent et la mauvaise situation économique permet de justifier de nouvelles initiatives. De nouveaux comportements naissant dans la consommation d’information car les vecteurs de risques se multiplient Intervenants : Jean-Yves BAJON, Directeur Général, Coface Services Bernard BESSON, chargé de mission auprès du Haut responsable à l'intelligence économique, SGDN Charlotte ELIPOT, Responsable du Knowledge Management, Natixis Private Equity Jean-François LEVIONNOIS, Président, LH2

Intervenants, Jean-Yves BAJON, Directeur Général, Coface Services, Bernard BESSON, chargé de mission auprès du Haut responsable à l'intelligence économique, SGDN, Charlotte ELIPOT, Responsable du Knowledge Management, Natixis Private Equity, Jean-François LEVIONNOIS, Président, LH2

Partenaires presse, Les Echos, La Tribune

Partenaire association, MEDEF

P4 - Entreprise 2.0 – Retours d’expérience

Les technologies de collaboration, qui ont révolutionné le web depuis cinq ans (blogs, wikis, réseaux sociaux...), pénètrent peu à peu le monde de l’entreprise, au point d’en changer profondément les modes de travail. Le terme « Entreprise 2.0 » désigne les entreprises qui ont placé ces outils sociaux au cœur de leur infrastructure, et qui misent ainsi sur le développement d’une culture de collaboration en réseau au détriment d’une culture plus coopérative et plus hiérarchique héritée de la révolution industrielle. Elles pensent ainsi devenir plus innovantes et plus agiles, et développer leur capacité à s’adapter plus rapidement aux évolutions parfois turbulentes de leurs marchés. Comme il s’agit d’un changement culturel profond, cette transformation ne peut pas se mener sans remettre en cause certains principes de management, comme par exemple le contrôle vertical de l’information et la standardisation des applications informatiques, qui sont battus en brèche par le développement des réseaux. Cependant, les dirigeants ne peuvent pas non plus se permettre de renoncer au contrôle des droits d’accès et d’usage des informations critiques de l’entreprise, pas plus qu’ils ne peuvent autoriser la multiplication anarchique des outils de collaboration. Cette table ronde rassemblera quelques-uns des acteurs les plus engagés dans le développement de la collaboration en réseau dans leurs entreprises respectives. Ils expliqueront les raisons qui les ont poussés dans cette voie, les projets qu’ils ont menés, les approches qu’ils ont adoptées, et les succès ou les échecs qui en ont découlé. Nous essaierons d’en tirer les grandes leçons. Animateur : Martin Roulleaux Dugage, Areva Intervenants Eric Juin, Directeur, Bouygues Construction Louis-Pierre Guillaume, Directeur de projet, Schlumberger Nicolas Rolland, Knowledge Manager, directeur du programme Danone 2.0  

Intervenants, Eric JUIN, Directeur, Bouygues Construction, Louis-Pierre GUILLAUME, Directeur de projet, Schlumberger, Nicolas ROLLAND, Knowledge Manager, directeur du programme Danone 2.0

Partenaire presse, Liaisons Sociales

P5 - E-Research / E-Infrastructure and roles for libraries and the scientific information community

Session internationale The way research is conducted is undergoing fundamental changes brought about by the advent of eResearch, the uptake of web technologies and the application of advanced computing techniques. E-Research and e-infrastructure are at the heart of the great ambitions and promise of science in this new century. Changes in the conduct and nature of science - notably the adoption of new scientific collaborative practices and IT technologies - present both novel requirements and exciting opportunities for success in meeting this challenge. In this context, E-research and e-infrastructure have the potential to be transformational within research libraries and the information community by impacting their operations, functions, and possibly even their missions. This plenary session will address questions such as: - What is e-research / what is e-infrastructure and why does it matter to the information community? - What are the needs of scientists using large data sets? - Which services are required to foster understanding in scientific processes? - How can e-research profit from the experiences, methods and technologies of digital library research and development? - What are the new ways in which information professionals can collaborate with and support scientific researchers? - Which core differences between these two communities' approaches may hinder progress and successful collaboration? Animateur : Jan BRASE, DOI Registration Manager, German National Library of Science and Technology (TIB) Hervé PÉRO, Head of the Research Infrastructures Unit, Directorate B, European Commission, Brussels Liz LYON, Director, UKOLN, University of Bath, UK

Intervenants, Jan BRASE, DOI Registration Manager, German National Library of Science and Technology (TIB), Hervé PÉRO, Head of the Research Infrastructures Unit, Directorate B, European Commission, Brussels, Liz LYON, Director, UKOLN, University of Bath, UK

Partenaire presse, Research Information

Partenaire association, ICSTI

P6 - Les nouveaux modèles économiques de l'information professionnelle

Les besoins des clients, les ambitions et les contraintes des fournisseurs d’informations ont évolué significativement depuis l’avènement de l’ère numérique. Internet est venu brouiller les modèles classiques de l’édition à usage professionnelle en installant le débat entre gratuité et services et contenus payants. Or la production et la diffusion d'information représentent un coût. Ce faisant, de nouveaux modes de financement émergent quant à la valorisation de cette information réputée stratégique pour l'entreprise. L'impact sur les conditions d'accès à cette information pratiquées par les diffuseurs est manifeste. A l’aune de retours d’expérience clients et fournisseurs sur les modèles économiques de l’information professionnelle, existants et en devenir, des conclusions des Etats Généraux de la presse sur le sujet, des premiers retours sur des modèles alternatifs tel que l’open access, cette table ronde vise à présenter un bilan et tracer des perspectives sur les nouvelles modalités de la chaîne d’approvisionnement de l’information. Quel avenir pour l’information payante, quelles modalités de financement de l’information professionnelle, quelle révolution ou quelle évolution attendre ou anticiper ? Clients, fournisseurs et experts en parlent ensemble… Une table ronde animée par Michel Vajou, MV Etudes et Conseils, rédacteur de la Dépêche du GFII Avec la participation de Laurent-Bérard Quelin, Directeur, Société Générale de Presse, Président de la commission des médias électroniques de la FNPS Jean-Christophe Defline, Directeur Associé, Co-pilot Partners Henri Dou, Professeur Emérite de l'Université Paul Cézanne Aix Marseille III Elisabeth Gayon, Directeur de la Direction Information, TOTAL Eric Scherer, Directeur de la Stratégie, Agence France Presse

Intervenants, Laurent BÉRARD-QUELIN, Directeur, Société Générale de Presse, Président de la commission des médias électroniques, FNPS, Jean-Christophe DEFLINE, Directeur Associé, Co-pilot Partners, Henri DOU, Professeur Emérite, Université P.Cézanne Aix Marseille 3, Elisabeth GAYON, Directeur de la Direction Information, Total, Eric SCHERER, Directeur de la Stratégie, Agence France Presse

Partenaire presse, Le Nouvel Economiste

Partenaire association, GFII

Evènements associés

EA1 - Panorama de l'actualité juridique des nouvelles technologies

Bilan 2008-2009 des actualités juridiques en matière d'information numérique ou comment agir en connaissance de cause et sans risque dans la société de l'information. Avec Christiane Féral-Schuhl, Avocat, Présidente de l'ADIJ

Intervenant, Christiane Féral-Schuhl

Partenaire association, ADIJ

EA2 - Master Class sur les stratégies de recherche

i-expo en partenariat avec Bases Publications (éditeur des lettres professionnelles Bases et Netsources) met de nouveau en valeur les compétences des professionnels de l'information, en organisant un concours des meilleures stratégies de recherche qu'il est possible de construire et de faire exécuter sur les principaux serveurs et agrégateurs. Les stratégies en compétition seront décryptées pendant une master class.  

Partenaire presse, Bases Publications

Partenaire association, ADBS, CFIB

Intervenant, François LIBMANN, Directeur, Bases Publications

EA 3- Clubs, cercles, associations professionnelles : quel avenir à l'heure des réseaux sociaux ?

A l'heure des réseaux sociaux, comment réinventer et/ou optimiser les missions des Clubs, Cercles, Associations professionnelles ? Quels nouveaux types de services proposer aux membres, comment faciliter la communication et la diffusion des informations entre l'association et ses membres, et entre les membres eux-mêmes? Blogs, fils RSS, web services, présence sur les réseaux sociaux... - comment les outils du web 2.0 peuvent -ils aider nos organisations dans leurs missions d'information, de promotion, de représentation et de lobbying... - quels impacts sur la Gouvernance et le Management de nos structures ? Cette table ronde rassemblera des délégués d'associations, de clubs et de cercles de différents secteurs. Animateur : Jean-François PÉPIN, Délégué Général, CIGREF Avec Marie-Odile CHARAUDEAU, Administrateur du CEDAP, Déléguée Générale de l'APROGED Ruth MARTINEZ, Délégué Générale, GFII Serge SOUDOPLATOFF, Président, Almatropie, association vouée à la promotion des usages d'Internet

Intervenants, Marie-Odile CHARAUDEAU, Administrateur du CEDAP, Déléguée Générale de l'APROGED, Ruth MARTINEZ, Délégué Générale, GFII, Serge SOUDOPLATOFF, Président, Almatropie, association vouée à la promotion des usages d'Internet, Jean-François PÉPIN, Délégué Général, CIGREF

Partenaires association, CIGREF, GFII, CEDAP

Ateliers

A1- Outils de veille et de KM : kit de survie dans la jungle des offres

Logiciels de gestion de contenus, SIGB classiques/open source, plates-formes de veille, agrégateurs RSS…les offres se multiplient, au risque de provoquer parfois un brouillard opaque. La frontière entre outils « personnels » et professionnels a tendance à s'estomper. L'essor du « web 2.0 » a eu pour effet de renforcer deux tendances apparemment contradictoires : d'une part, la personnalisation et d'autre part, la mutualisation d'informations. A défaut d'un outil idéal plus fantasmé que réel, il s'agit de mettre en place le dispositif le plus approprié à un projet de veille ou de KM. Comment identifier les solutions logicielles adaptées aux différentes étapes de la veille (collecte, traitement, diffusion) ? Comment comparer les solutions, et éviter les redondances ? Comment estimer le retour sur investissement d'une solution ? Quelle est l'influence du web 2.0 sur la conduite de projets et les méthodes de travail, à l'ère du mashup ? Table ronde réunissant des utilisateurs de veille ou gestion de contenus Animateur : Véronique MESGUICH, Directrice de l'Infothèque, Pôle Léonard de Vinci Panorama des logiciels de veille Myriel BROULAND, Consultante senior, Cabinet Ourouk Comparatif des agrégateurs RSS Alpha DIALLO, Cabinet Help Management La veille collaborative Le retour sur investissement Alain GARNIER, CEO, Jamespot

Intervenants, Véronique MESGUICH, Directrice de l'Infothèque, Pôle Léonard de Vinci, Myriel BROULAND, Consultante senior, Cabinet Ourouk, Alpha DIALLO, Cabinet Help Management, Alain GARNIER, CEO, Jamespot

Partenaire presse, Techniques de l'ingénieur

A2- Les défis de la gestion des langues dans les entreprises mondialisées

Les entreprises sont de plus en plus confrontées à la nécessité de gérer de multiples langues : communication interne dans les entreprises mondialisées, veille sur internet pour surveiller les concurrents, commerce électronique pour accroître la visibilité de son offre sur de nouveaux marchés… Le volume des contenus à traduire devient exponentiel. Au cours des dix dernières années, le marché de la traduction et les technologies ont connu une évolution rapide. Cette session propose de dresser un état de l'art des solutions pour s'affranchir des barrières linguistiques : quelle articulation entre services de traduction, outils d'aide à la traduction et outils d'aide à la compréhension ? Quels sont les niveaux de qualité acceptables en fonction des objectifs de l'entreprise ? Quels sont les facteurs clés de succès pour améliorer la qualité et la productivité ? Introduction et contexte Martine DEJEAN, Président Directeur Général, Bureau van Dijk Information Management La gestion de la qualité dans les services de traduction des organisations internationales (méthodologie et outils) René PRIOUX, Chef du Service de traduction, OCDE Les systèmes de traduction automatique Victoria ARRANZ, Chef du Département, LR Promotion et Distribution, ELRA Les usages de la traduction automatique dans l'environnement professionnel : présentation du Livre Blanc du GFII Martine DEJEAN, Président Directeur Général, Bureau van Dijk Information Management Exemples d'usages professionnels Veille informationnelle et service de traduction sur l'Intranet de Total Isabelle OUHSAINE, Département Veille Informations Raffinage Marketing Holding - Direction Information, Total La production de traductions techniques Michael HOFF, Service Traduction, EADS/MBDA France La veille multilingue Vision prospective sur les usages Christopher TRIBBECK, Responsable Créneau Multilingue, Jouve

Intervenants, Martine DEJEAN, Président Directeur Général, Bureau van Dijk Information Management, René PRIOUX, Chef du Service de traduction, OCDE, Victoria ARRANZ, Chef du Département, LR Promotion et Distribution, ELRA, Isabelle OUHSAINE, Département Veille Informations Raffinage Marketing Holding - Direction Information, Total, Michael HOFF, Service Traduction, EADS/MBDA France, Christopher TRIBBECK, Responsable Créneau Multilingue, Jouve

Partenaire association, GFII

Partenaire presse, Le MOCI

A3- Web 3.0 et recherche sémantique

Quelle sera la prochaine extension du web ? Avec ce que certains appellent désormais le « web 3 » apparaît une nouvelle ère, qui permettrait de rajouter au web une couche d'intelligence ». Des machines pourraient ainsi extraire des informations, en se basant sur des méta-données normalisées, depuis des grands réservoirs d'information, et les agréger de façon à fournir à l'utilisateur des données correspondant à sa requête. Le web sémantique répondrait ainsi à la fois aux besoins de la recherche d'information « grand public », mais aussi aux aspirations des professionnels : d'une part, en facilitant la recherche d'informations via des ontologies spécialisées, dans un métalangage permettant de s'affranchir de la barrière des langues, et des ambiguïtés linguistiques ; d'autre part, des possibilités d'analyse de l'information accrues par des traitements linguistiques. Le passage d'outils documentaires classiques (thesaurus, classifications) à des ontologies et outils de recherche « intelligents » induit de nouveaux usages pour les utilisateurs et de nouvelles compétences pour les professionnels de l'information. Après le « web de documents » des premières années, le « web social » apparu au milieu des années 2000, une nouvelle extension se dessine, caractérisée sur le plan technique par ses aspects sémantiques, mais également par une meilleure interopérabilité de données hébergées actuellement sur plusieurs plates-formes : ouvrant ainsi des perspectives vers un « web de données », voire un véritable « web des objets ». Animateur : Véronique MESGUICH, Directrice de l'Infothèque, Pôle Léonard de Vinci Eclairage général sur le web sémantique Nathalie AUSSENAC-GILLES, chargée de recherches CNRS, IRIT-Université Paul Sabatier Présentation des nouvelles compétences professionnelles liées aux outils sémantiques Bruno MENON, maître de conférences associé , Université Paris 8 Exemples de réalisation dans le domaine des ontologies Jean DELAHOUSSE, Président Directeur Général, Mondeca Présentation de l'intégration d'outils sémantiques dans le portail Cismef Gaétan KERDELHUE, documentaliste de l'équipe CISMEF, CHU de Rouen ou Tayeb MERABTI, doctorant, équipe CISMEF, CHU de Rouen et Laboratoire LITIS coordonnateur du projet Cismef (Catalogue et Index des Sites Médicaux Francophones)

Intervenants, Véronique MESGUICH, Directrice de l'Infothèque, Pôle Léonard de Vinci, Nathalie AUSSENAC-GILLES, chargée de recherches CNRS, IRIT-Université Paul Sabatier, Bruno MENON, maître de conférences associé , Université Paris 8, Jean DELAHOUSSE, Président Directeur Général, Mondeca, Gaétan KERDELHUE, documentaliste de l'équipe CISMEF, CHU de Rouen ou Tayeb MERABTI, doctorant, équipe CISMEF, CHU de Rouen et Laboratoire LITIS coordonnateur du projet Cismef (Catalogue et Index des Sites Médicaux Francophones)

Partenaire presse, Documentaliste

Partenaire association, ADBS

A4- La démarche KM : du diagnostic à la mise en œuvre, le pilotage du changement

La démarche KM en entreprise doit répondre à deux « clients » : - La direction générale, qui doit formaliser des finalités stratégiques auxquelles le KM doit répondre, et supporter officiellement la démarche ; - Les collaborateurs eux-mêmes, car in fine, ce sont eux qui sont détenteurs des savoirs et savoir-faire, et qu'il faut donc motiver à créer, partager, transmettre la connaissance. En ce sens la démarche KM est une démarche participative. Une démarche KM, c'est aussi une démarche de conduite du changement. Elle doit alterner l'écoute des attentes avec la pédagogie, la vision avec les réalisations concrètes, pour instaurer une nouvelle culture basée sur la transversalité, le partage, et visant à une performance collective. Il n'y a pas UNE méthode unique et générique de mise en œuvre du KM. Chaque entreprise a sa culture, son contexte, son histoire : certaines entreprises mettront en oeuvre (approche top-down) un schéma directeur qui se déclinera peu à peu dans tous les services. D'autres préfèreront d'abord réussir quelques pilotes locaux, puis les déployer horizontalement (approche bottom-up). Certaines entreprises commenceront avec une forte connotation organisationnelle (processus), voyant dans le KM un prolongement naturel de la démarche Qualité, d'autres y verront un lien avec les RH (compétences), d'autres enfin abordent le KM sous l'angle des technologies ou du Système d'Information… Avec le témoignage de Schindler France : projet SHARE.

Intervenant, Jean-Yves Prax

Partenaire association, CIGREF

Partenaire presse, Archimag

A5- Les outils de visualisation et de mind mapping

L'actualité des entreprises est aujourd'hui portée par le thème de la crise. L'évaluation des risques qu'ils soient financiers, clients, fournisseurs se fait dans un contexte où les incertitudes sont amplifiées. Simultanément à ce phénomène d'accroissement des menaces, les décideurs n'ont jamais été autant soumis à une accumulation du volume des données à traiter. Voilà matière à réflexion pour envisager l'arrimage de l'information à toute démarche d'intelligence économique pour au final produire les méthodes d'accompagnement et les outils d'aide à la décision. Dans cette perspective de recherche d'indicateurs pertinents, il est opportun de s'interroger sur les outils et supports de valorisation de l'information réputée stratégique. Et comme le temps c'est de l'argent, les acteurs de l'information numérique ont mis leur savoir faire au service du développement de solutions intégrées d'intelligence économique qui proposent des interfaces d'analyse et de visualisation avancée de l'information. A partir de retours d'expériences, l'atelier proposera un état de l'art sur les outils de visualisation et de représentation de l'information, tout en précisant le rôle de l'humain dans l'analyse. Animateur : Ludovic BOUR, Responsable du Département IE, innovation et usages numériques, ACFCI De la visualisation de données à la schématisation de l'information Nicolas SAMSON, Directeur, centre de formation Preuve A l'Appui. Visualiser les faits marquants pour mesurer les impacts sur le discours client de Canal + Marie-Laure LEGER, CANAL+ Distribution

Intervenants, Nicolas SAMSON, Directeur, centre de formation Preuve A l'Appui, Marie-Laure LEGER, CANAL+ Distribution

Partenaire presse, Archimag

A6- Méthodes d'évaluation de la consommation des ressources électroniques

Les ressources électroniques constituent désormais une part significative des contenus proposés dans le monde académique, mais aussi des budgets alloués à la documentation. La question de la connaissance précise de la consultation, et donc de sa mesure, est devenue incontournable à des fins d'évaluation. Récente et complexe, cette problématique fait converger la réflexion d'acteurs engagés dans une démarche et un cadre d'action de plus en plus international : professionnels des bibliothèques et de la documentation, éditeurs, intermédiaires et même chercheurs. Le but de cet atelier est justement de confronter, à des fins de débat et de réflexion, les retours d'expériences de quelques-uns de ces acteurs. De même, il est question de souligner les spécificités auxquelles la question de l'évaluation des ressources électroniques par l'usage est confrontée en France. Animateur : Chérifa BOUKACEM, Maître de conférences, Université de Lille 3 MCF en Sciences de l'Information et de la Communication, Université Charles de Gaulle Lille 3 - GERIICO Oliver PESCH, chair of the board, The National Information Standards Organization (NISO) Nicole PINHAS, directeur adjoint du Département Information Scientifique et Technique, Inserm Corine LEBLONC, directrice du Service Commun de la Documentation, Université d'Artois Magali COLIN, INIST-CNRS Dominique LECHAUDEL, INIST-CNRS Jérôme KALFON, responsable du département Etudes et Prospective, Couperin - Directeur de la bibliothèque Saints-Pères, SHS Descartes

Intervenants, Chérifa BOUKACEM, Maître de conférences, Université de Lille 3 MCF en Sciences de l'Information et de la Communication, Université Charles de Gaulle Lille 3 - GERIICO, Oliver PESCH, chair of the board, The National Information Standards Organization (NISO), Nicole PINHAS, directeur adjoint du Département Information Scientifique et Technique, Inserm, Corine LEBLONC, directrice du Service Commun de la Documentation, Université d'Artois, Magali COLIN, INIST-CNRS, Dominique LECHAUDEL, INIST-CNRS, Jérôme KALFON, responsable du département Etudes et Prospective, Couperin - Directeur de la bibliothèque Saints-Pères, SHS Descartes

Partenaire association, ADBU

A7- Surveillance plurimédia du web et recherche plurimedia sur le web

L'atelier se propose de présenter un état de l'art de la veille plurimedia sur le web, en s'appuyant sur la présentation des résultats de deux grands projets de recherche et développement structurants, dans les domaines de la recherche et de l'analyse de l'information plurimedia : Infomagic, projet de recherche industrielle et Quaero, projet plus orienté vers le développement expérimental. En tant que vecteur d'information plurimedia, le web a introduit une rupture fondamentale dans le domaine du traitement des contenus numériques qui impose aujourd'hui aux experts du domaine d'être capables d'analyser et de fusionner des contenus de nature radicalement différente de par leur genre discursif et de par leur nature médiologique (données video et image, données textuelles, données audio et données numériques). Infomagic est un projet de recherche et développement, labellisé par cap digital. Depuis son lancement en 2006, le projet Infomagic a exploré des sujets majeurs en traitement de données plurimedia et implémenté des prototypes logiciels de recherche et d'analyse intelligente de données plurimedia issues du web. Le projet présentera dans le cadre de l'atelier "Veille plurimedia sur le web" trois prototypes logiciels (un prototype de classification d'une base de données multimédia, développé par Thales et le LIPN, un prototype de recherche texte/images sur le web développé par Pertimm, EADS et Telecom ParisTech, un prototype d'analyse des traces d'usage sur le web) ainsi que deux nouveaux projets issus du projet Infomagic, également labellisés par cap digital : VoxFactory et Doxa. Les présentations permettront de faire le point sur les avancées scientifiques et techniques du projet en matière de traitement de l'information plurimedia. Quaero est un programme de recherche et d'innovation industrielle sur le traitement automatique des contenus multimédias et multilingues pour des applications de gestion, de diffusion et de recherche de ces contenus. Le programme fédère des acteurs du monde industriel et de la recherche scientifique sur un large spectre d'applications et de technologies et organise le transfert technologique entre ces acteurs. Le programme Quaero débouchera sur des applications dans les secteurs grand public, culturels, scientifiques et professionnels : - Des portails et des moteurs de recherche multimédias pour le grand public, par exemple pour chercher des podcasts, des photos ou de la vidéo - Des outils pour la numérisation, l'enrichissement et la diffusion du patrimoine audiovisuel et des bibliothèques numériques ; - Des solutions professionnelles intégrées de gestion (analyse,indexation, archivage) de contenus audiovisuels. (*)cap digital est le pôle de compétitivité des contenus numériques de la région Ile de France, il a été classé en 2008 par le Boston Consulting Group parmi les meilleurs pôles de compétitivité français. Animateur : Catherine GOUTTAS, Présidente de la commission thématique Connaissances de Cap Digital, Thales Présentation des résultats du projet Infomagic Intervention de Thales, LIPN et XEROX pour la classification d'une base de données multimédia Intervention du LIP6 et d'IlObjects pour le recueil et l'analyse de traces d'usage du web Intervention d'EADS, Pertimm, Telecom ParisTech pour la recherche texte/image sur le web Pierre HOOGSTOEL, Responsable du projet Infomagic, Thales Présentation du programme Quaero Martine GARNIER-RIZET, IMMI-CNRS Jean-Luc JANKOWSKI, Jouve Jean-Marc LAZARD, Manager, Projets Stratégiques, Exalead Pieter Van der LINDEN, Coordinateur du projet Quaero, Thomson

Intervenants, Catherine GOUTTAS, Présidente de la commission thématique Connaissances de Cap Digital, Thales, Pierre HOOGSTOEL, Responsable du projet Infomagic, Thales, Martine GARNIER-RIZET, IMMI-CNRS, Jean-Luc JANKOWSKI, Jouve, Jean-Marc LAZARD, Manager, Projets Stratégiques, Exalead, Pieter Van der LINDEN, Coordinateur du projet Quaero, Thomson

Partenaire association, Cap Digital

Calendrier

Le comité scientifique

Liste des exposants