MOOC OER : effet de mode ou modèle innovateur durable ?

Solve your problems or get new ideas with basic brainstorming

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Rocket clouds
MOOC OER : effet de mode ou modèle innovateur durable ? by Mind Map: MOOC OER : effet de mode ou modèle innovateur durable ?

1. De quoi parle t-on ?

1.1. Contexte

1.1.1. Triplement des frais d'inscription aux US

1.1.2. Réelle prise en compte des dynamiques sociales web 2.0

1.1.3. Difficulté de maintenir des contenus de grande qualité actualisés

1.1.4. Questionnement des modes de production des savoirs et des formes d'apprentissage

1.1.5. maturation dans les étapes de développement du e-learning

1.1.6. Besoin mondial de formations supérieurs

1.1.7. évolution de la notion de propriété intellectuelle dans le contexte du Web 2.0

1.1.8. économie de la connaissance

1.1.9. formation tout au long de la vie

1.2. Histoire

1.2.1. OER Open educational resources / REL Ressources éducatives Libres

1.2.1.1. 2002-Création du terme Unesco

1.2.1.1.1. Déclaration Paris 2012 -

1.2.2. Origine terme 2007 Course Connectivism- Université de Manitoba

1.2.2.1. Début 2012 - Cours sur l'intelligence artificielle à l'Université de Stanford

1.2.2.1.1. Développement depuis 2012 de différentes formes de MOOC

1.2.3. Opencourseware Consortium lancé par le MIT (dès 2001) - licence creative comons

1.2.4. Positionnement de la Khan Academy

1.3. Définition

1.3.1. Massive

1.3.1.1. Il est conçu pour pouvoir accueillir jusqu'à +sieurs millers d'apprenants

1.3.2. Open

1.3.2.1. tout internaute peut s'inscrire gratuitement

1.3.2.2. Licence libre

1.3.3. Online

1.3.3.1. Le processus d'apprentissage appelé cours se déroule en ligne.

1.3.4. Course

1.3.4.1. c'est un cours, dont le parcours est défini

2. Enjeux et Perspectives

2.1. Qui seront les acteurs gagnants des MOOCs ? Les étudiants? Les universités ? Les entreprises ? La société ?

2.2. Collecte massive sur le comportement des étudiants pour les prochains MOOC ( Big Data)

2.3. Levier de transformation de la pédagogie ?

2.3.1. accès aux savoirs ?

2.3.2. Méthodologie d'orientation dans les savoirs ?

2.3.3. questionnement par la visibilité ?

2.4. MOOC support le plus innovateur pour le développement des OER ?

2.5. La place de l'enseignement supérieur dans la société de l'information

2.6. captation du marché de la formation mondiale par quelques marques

2.7. changement de regard et de braqué pour l'enseignement supérieur français

3. Un modèle durable ?

3.1. réellement en faveur du développement humain ?

3.1.1. L'éducation comme "bien commun" ne devant pas être la proie des seules logiques marchandes. Ceci rejoint la notion d' OER (UNESCO)

3.1.2. qualité et gratuité : est-ce compatible ?

3.1.3. la fracture numérique

3.1.3.1. la litteracy

3.2. respectueux de la diversité culturelle ?

3.2.1. L'accès à tous aux meilleurs enseignements ou standard unique sans variations locales diffusé exclusivement en anglais ?

3.2.2. un oligopole à frange ?

3.2.2.1. la place de la francophonie

3.2.2.1.1. un retard apparent dans le lancement du processus MOOC (en particulier en France)

3.2.2.1.2. un mooc à tâche autoréflexif

3.2.2.2. un enclenchement anglo-saxon

3.2.2.3. une recherche de positionnement européen

3.2.2.4. place des pays émergents et voie de développement

3.3. viable ?

3.3.1. des ajustements nécessaires dans la mise en œuvre

3.3.1.1. Quelles pratiques de régulation de la qualité ?,

3.3.1.2. Place et rôle des évaluations

3.3.1.3. organisation et reconnaissance de la certification

3.3.1.4. Un défi à relever : comment gérer techniquement masse d'étudiants et interactivité, participation de chacun, prise en compte de l'hétérogénéité et de la diversité ?

3.3.1.5. des usages nomades à fidéliser

3.3.2. un modèle économique à définir

3.3.2.1. des coûts techniques ET pédagogiques

3.3.2.2. Les MOOC permettront-ils un gain de productivité ?

3.3.2.3. Enseignement supérieur : vaste marché mondial rentable ou bien commun ?

3.3.2.4. des sources de revenus identifiés

3.3.2.5. des enjeux d'influence ne cherchant pas une rentabilité économique directe

3.3.2.6. Ouvert, libre et gratuit ?

3.3.2.6.1. Les Massive Online Courses

3.3.2.6.2. Licences libres

4. une innovation à géométrie variable...

4.1. Modèle pédagogique : CMOOC vs XMOOC ?

4.1.1. le modèle connectiviste

4.1.1.1. les liens sont plus importants que les contenus

4.1.1.2. l'appropriation des savoirs se construit dans les interactions

4.1.1.2.1. avec les ressources

4.1.1.2.2. entre les personnes

4.1.1.3. ressources distribuées sur le net et travail collaboratif de mise en lien

4.1.1.4. la communauté apprenante (apprenants, enseignants, experts) travaille en réseau avec des outils

4.1.1.5. cours est construit par et avec les partipants

4.1.1.6. enseignant facilitateur

4.1.2. le modèle transmissif

4.1.2.1. diffusion plus massive des savoirs

4.1.2.2. évaluations automatisées

4.1.2.3. attention des apprenants activée par plus d'interactivé

4.1.2.4. granularisation possible

4.2. positionnement des acteurs

4.2.1. Enjeux d'influence pour les grandes "marques"

4.2.2. Nombre et nature des partenariat

4.2.3. Poids des acteurs techniques et économiques sur les décisions

4.3. un écosystème polymorphe

4.3.1. portails de veille sur l'offre de cours /MOOC

4.3.1.1. class central et futurelearn -xmoocs

4.3.1.2. liste Stephen Downes - cmoocs

4.3.1.3. Coursetalk

4.3.2. Fournisseurs de cours

4.3.2.1. visibilité, positionnement, et aide à la conception

4.3.2.2. accompagnement à l'ingénierie

4.3.3. plateformes

4.3.3.1. plateformes US privées à but lucratif -type Coursera

4.3.3.2. plateforme US universités publiques et open source type EDX

4.3.3.3. plateformes Inde, Espagne ou française avec Claroline Connect, ou Europe (Mondaneo)

4.3.4. start up de mooc apps (développement applications)

4.3.5. plateformes ou services de certification

4.4. Nouveau rôle de l'enseignant