Create your own awesome maps

Even on the go

with our free apps for iPhone, iPad and Android

Get Started

Already have an account?
Log In

Quelle fiscalité pour soutenir la croissance ? by Mind Map: Quelle fiscalité pour soutenir la croissance ?
0.0 stars - 0 reviews range from 0 to 5

Quelle fiscalité pour soutenir la croissance ?

le futur est-il prédictible ?

pourquoi le croit-on ?

sentiment de pouvoir expliquer le passé, biais du survivant, si on lache un million de mexicains au milieu du Pacifique, peut-être qu'un rejoindra la côte, dans ce cas, le survivant apparait comme celui "qui a fait ce qu'il fallait", est-ce que cela permet de lacher un autre million avec les "bonnes consignes" ?, est-ce que le survivant survivra à une seconde opération?, biais de l'effet de halo, on prend deux groupes A et B, ils travaillent sur un sujet en groupe, l'expérimentateur choisie aléatoirement et annonce qu'un groupe a bien fait et pas l'autre., il mène des interviews sur la façon dont les groupes ont conduit leur travail, le groupe gagnant va utiliser les observations pour expliquer leur succès, le groupe perdant va utiliser ses observations pour expliquer son mauvais résultat, on notera que chacun des argument de chaque groupe peut-être retourné, parfois les groupes vont utiliser le même argument pour expliquer son succès dans un cas et son échec dans l'autre, i.e: la recherche du consensus va être interprétée comme un manque d'engagement dans le groupe ou comme une écoute formidable entre les participants, on connait le résultat de l'histoire, on est donc sujet au biais précédents, on interprète les causes et les développement de cette Histoire

rejet de l'incertitude, nécessaire pour se rassurer, nécessaire pour investir

souvent l'impression de pouvoir expliquer le Passé amène à une déconsidération de nos anciens, sans doute, souhaitons-nous que nos enfants puissent nous considérer, comment "nos parents" ont-ils pu passer à côté de cette guerre qui "couvait" !

il y a des très nombreux efforts pour prévoir le futur, il y a toujours un observateur qui a "vu le futur", cependant, il a du mal à continuer à "le voir", le biais du survivant ?

pourquoi ne le croit-on pas ?

par respect pour les anciens, ils ont vu le même futur flou que nous, ils ont cherché à le préparer

parce que nos explications du Passé sont, elles-mêmes, sujettes à caution, l'impact du Hasard frappent les historiens qui le traquent

s'il est prédictible

il faut le prévoir

qui peut mieux le prévoir ?, les experts, ils disposent de la meilleure information, ils ont de meilleures capacités de raisonnement donc de décision, pas de prise de décision, si l'instinct est absent, cas cliniques d'individus ayant perdu la capacité de communiquer entre le neocortex (siège du langage et du raisonnement) et le cortex (siège des émotions), cas d'un individu dôté d'un fort QI, il est opéré, opération du cerveau, rupture de la liaison entre les deux parties intérieure et extérieur du cerveau, il garde son QI, il devient incapable de décision, il peut évaluer mais ne peut décider, même le quotidien est affecté, il perd son travail et son ménage, lire David Servan Schreber : Guérir, les études sur le sujet semblent montrer que les décisions d'experts sont plus faibles que les décisions de non-experts, poids de l'égo dans la décision, les écrits et dires de l'expert pèsent sur ses décisions futures, pb de la prise d'intéret, un expert est lié à un groupe de pensée dont il n'est pas libre, écouter le podcast de la Sorbonne sur la normalisation de la prise de décision (biologie), la "masse des indvidus", difficulté d'avoir une vraie masse, tirage random, tout le tirage doit y travailler, résultat en général supérieur aux experts, surtout si les experts ont informé avant la masse

il est important de faire le travail de compréhension du futur, c'est une responsabilité du politique de préparer la Nation au futur, les générations futures jugeront

il faut influer sur son futur

les décisions anticipées seront moins coûteuses, la légitimité de la décision mutualisée est d'être moins coûteuse

sous-jacents de la question

la fiscalité peut soutenir la croissance

est-ce qu'elle peut détruire de la croissance ?

si elle peut détruire elle doit sans doute avoir l'effet contraire

la fiscalité a un effet sur la croissance

il est possible de "soutenir" une croissance

soutenir = aider à accomplir, à faire

la question semble s'appliquer s'il y a de la croissance

S'il n'est pas prédictible

l'impôt, nécessaire

pour la mutualisation

pour l'assurance

l'impôt neutre économiquement

la robustesse de l'Econoie nationale, car toute décision tend à affailbir la résilience de la société, i.e: cas des banques rendues trop grosses par le "too big too fail"

la justice sociétale, freiner la prise de contrôle par les classes aisées

la flexibilité, réduire l'impact des actions de lobbying