Online Mind Mapping and Brainstorming

Create your own awesome maps

Online Mind Mapping and Brainstorming

Even on the go

with our free apps for iPhone, iPad and Android

Get Started

Already have an account? Log In

La presse de province by Mind Map: La presse de province
0.0 stars - 0 reviews range from 0 to 5

La presse de province

Radio France

France Bleu

Groupe Hersant Média

Présidé par Philippe Hersant (détient 22% du capital) CA 2207 : 926 millions d'euros 7 500 salariés Histoire Le groupe s’est créé par paliers : au début — 1950 — l’Auto-Journal (aujourd’hui propriété de Mondadori), puis de 1958 à 1960 avec la création de Centre presse et ensuite la reprise de quotidiens de province : Le Havre Libre, La Liberté du Morbihan, L’Éclair et Presse-Océan, Nord Éclair et Nord Matin (qui a disparu). À partir des années 1970, le groupe devient un géant, puisqu’à un moment 30 % de la presse quotidienne française sera éditée par lui. En 1972, il rachète Paris Normandie puis en 1975 Le Figaro, en 1976 France Soir et en 1978 l’Aurore. Dans les années 1980, il rachète successivement, Le Dauphiné Libéré, Le Progrès, le Courrier de l’Ouest, le Maine Libre et enfin les DNA en 1993. Robert Hersant meurt en 1996, laissant un groupe très endetté. Depuis, le groupe a vendu un certain nombre de titres ou de participation notamment : Centre Presse (Vienne), Les Dernières Nouvelles d’Alsace, Fun radio et la Liberté du Morbihan. En 1999, le groupe revend France Soir à Georges Goshn  

Quotidiens régionaux

Presse Trihebdomadaire régionale

Pôle presse outre-mer

Comareg - Gratuits

Audiovisuel

Radios FM

Éditions Suisse Holding (Participations Philippe Hersant

Autres participations

Bolloré

Le Groupe dirigé par Vincent Bolloré est un acteur récent des médias, puisque sa venue dans le secteur ne date que de 2005. Il s'est installé dans deux créneaux "neufs" : la TNT avec Direct 8 et la presse gratuite. Bolloré s'appuie sur de nombreux partenariats avec des groupes de presse écrite (Le Monde, Presse quotidienne régionale) pour développer ses journaux, et joue clairement sur un effet réseau et la carte multimédia. Un investissement "médias" à mettre en regard de l'investissement du groupe dans la publicité (Havas & Aegis)

Presse gratuite

TV

Publicité, études

Groupe Sud Ouest

C’est le seul groupe qui soit encore dirigé par une famille qui vient de la Résistance (famille Lemoine). Il est dirigé par Pierre Jeantet (2009) Le capital du Groupe Sud Ouest est détenu à 80% famille Lemoine (via la Société Civile Bordelaise de Gestion - Socibog) 10% société des Journalistes 10% Société des personnels  

Sapeso

Charente Libre

Pyrénées Presse

Atlanpresse

Atlantel

S3G groupe

Éditions Sud Ouest

Journaux du Midi

Il s'agit de l'ancien Groupe Midi Libre, racheté au Groupe Le Monde-La Vie en 2007   Composition du capital Groupe Sud Ouest SA : 47,68% Atlan Presse (Groupe Sud Ouest) : 47,8% FCPE GMA (plan d'épargne salariale) : 3,68% Divers : 1% Histoire 27 août 1944 Naissance de Midi Libre. Jacques Bellon prend la présidence. 1982 Centre Presse (Aveyron) rejoint le groupe 2000 Le Monde prend le contrôle du groupe 2007 Le Monde vend à Sud Ouest Pour plus d'informations sur la fusion, l'avis de la DGCCRF :http://bit.ly/KedXn

Groupe La Dépêche du Midi

Le capital du groupe est réparti de la manière suivante: - Famille Baylet 67% -Lagardère  (via Quillet) 12 % - Pierre Fabre (Sud Communications) 6%

La Dépêche du Midi (Q)

Publi Communication (presse gratuite d'annonces) 11 gratuits dont…

Midi Olympique (H)

Le Petit Toulousain (H)

La Nouvelle République des Pyrénées (Q)

Le Petit Bleu (H - Agen)

Le Villefranchois (H - Rouergue)

Gazette(s) (participation au capital

Dépêche Mag (80% capital)

20Mn Toulouse (partenariat avec Schisbed)

Centre France - La Montagne

Centre France

La Nouvelle République du Centre-Ouest (NCRO)

L'Yonne Républicaine (Q)

Le Télégramme

À la Libération succède à La Dépêche de Brest. Le Télégramme est édité par la SA Le Télégramme de Brest et de l’Ouest, dont le siège se trouve à Morlaix. La famille Coudurier possède 75% du capital.

Pôle Presse Édition

Publicité @ Communication

Internet (outre les sites de journaux)

Télévision

Ouest France

La structure de contrôle du groupe Ouest France est singulière : C'est une association loi de 1901, l’Association pour le Soutien des Principes de la Démocratie Humaniste, qui contrôle (elle en détient 99,90%) la holding de tête du groupe, la Société d’Investissements et de Participations (SIPA) qui elle-même détient:  • 99,97 % de Ouest-France (Presse Quotidienne Régionale)  • 84,34 % de Publihebdos (Presse Hebdomadaire Régionale)  • 67,80 % de Précom (Régie Publicitaire)  • 40,17 % de Sofiouest, qui détient 67% du capital du Groupe Spir Communication, la filiale en charge des gratuits et des activités de communication.  

Quotidiens

Télévision

Magazines

Infomer

Spir Communication

Publi Hebdos

Au total Publi Hebdos emploie 800 salariés dont 240 journalistes et s'appuie sur un réseau de 750 correspondants (chiffres 2009) Historique PubliHebdos a été créé en 1997, et les premiers titres composant le groupe étaient installés en Bretagne. Le groupe s'est construit par rachats successifs de titres existants. En 2000, le groupe rachète 16 hebdomadaires du Groupe Méaulle, situé pour l'essentiel en Normandie En 2005, le groupe achète à la Socpresse (actuellement groupe Dassault-LeFigaro), 2 titres en Région parisienne, Toutes les Nouvelles de Versailles et La Gazette du Val d'Oise EN 2007, intégration des 15 hebdos du groupe Hersant Media Cette politique d'acquisition se poursuit en 2008 (1 titre) et 2009 (2 titres). À cette date (2009), PubliHebdos compte 60 titre  

Précom

Précom naît en 1989 de la reprise des activités publicitaires de l'agence Havas sur le Grand Ouest et notamment de la régie du quotidien Ouest-France

SItes affiliés

Ed. Philippe Amaury SA

Pdg : Marie-Odile Amaury (épouse de Philippe Amaury, décédé en 2006) Capital : 75% famille Amaury 25% Lagardère Active CA: 650 millions d'euros (2006)

SNC Le Parisien Libéré

SNC L'Équipe

TV

Écho Communication

Société de Distribution et de Vente du Parisien (SDVP)

Imprimerie

Amaury Sport Organisation (ASO)

Jeux en ligne

Amaury Medias (régie publicitaire, ex-Manchette)

Rossel (Belgique)

Groupe familial belge, détenu par les membres de la famille Hurbain. Fondé en 1887, le groupe a été toujours été indépendant. Pendant une très courte période, la Socpresse de Robert Hersant à détenu une participation minoritaire au capital. En 2005, le groupe Dassault (qui contrôlait alors la Socpresse) a décidé de revendre cette participation à la famille Hurbain.

Pôle Voix du Nord

Crédit Mutuel

Groupe Ebra

Le groupe Est Bourgogne Rhônes-Alpes (Ebra) est une Société à action simplifiée dont le capital est détenu composé de 51% Groupe France Est Medias 49% Crédit Mutuel La prise de contrôle du Crédit Mutuel Le groupe Ebra est l'ancien groupe Est Républicain Il a été constitué en 2006, à la suite du rachat du pôle Rhône-Alpes de la Socpresse (groupe Dassault), par le groupe l'Est Républicain. À cette occasion, le Crédit Mutuel entre dans le groupe nouvellement constitué (240 millions d'euros pour entrer au capital et 185 millions d'investissement) Jusqu'en 2008, Le Crédit Mutuel était minoritaire dans le groupe Ebra avec 49% du capital. L'Est Républicain, (40% famille Lignac, 27% Groupe Hersant Médias, 18% d'auto contrôle). EN juin 2008, le Crédit Mutuel accepte de transformer une créance de 128 millions d'euros en apport d'argent frais, ce qui provoque une dilution du capital. À cette occasion, le Crédit Mutuel prend 51% des parts de l'Est Républicain et donc de facto le contrôle du groupe Ebra. Une remise en cause avortée Le 23 décembre 2008, le tribunal de commerce de Nancy avait annulé la prise de contrôle de L'Est républicain par le Crédit mutuel. Le tribunal de commerce a en effet donné raison à Groupe Hersant Média (GHM) contre le Crédit mutuel, remettant en cause tout un montage juridique, actionnarial et industriel. La banque avait pris en juin 2008 le contrôle (51%) de L'Est républicain, via une augmentation de capital, diluant la minorité de blocage de GHM (qui disposait alors de 27% des parts et passait à 17%). Or L'Est républicainest l'actionnaire majoritaire d'Ebra. En conséquence, GMH perdait tout réel pouvoir sur le groupe de presse. Mais, en juin 2009, la 2e chambre civile de la Cour d'appel de Nancy confirme "dans son intégralité" le jugement du tribunal de commerce de Nancy prononcé le 23 décembre 2008 et qui annulait les délibérations prises lors de l'assemblée générale (AG) de l'Est républicain (ER) du 27 juin 2008. Tout est une nouvelle fois remis en cause.

Républicain Lorrain (Q)

L'Alsace (Q)

Presse Communiste

La Marseillaise (Q)

New node