Collaboration sur la charte (demo, ajoutez quelque chose avec le + en haut à droite de la fenêtr...

Solve your problems or get new ideas with basic brainstorming

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Rocket clouds
Collaboration sur la charte (demo, ajoutez quelque chose avec le + en haut à droite de la fenêtre pour voir si ça fonctionne) by Mind Map: Collaboration sur la charte  (demo, ajoutez quelque chose avec le + en haut à droite de la fenêtre pour voir si ça fonctionne)

1. Pas parfait comme système. Ai passé une semaine à tester des systèmes de cartes argumentatives mais ils ont tous des inconvénients. Mindmeister, pour l'instant, même s'il s'agit d'un logiciel de cartes conceptuelles, semble ce qu'il y a de mieux.

2. Choses sur lesquelles nous sommes tous d'accord (observations factuelles seulement)

2.1. L'argument du "la majorité décide et c'est tout" ne tient pas.

2.2. L'argument du "Quand on va chez eux on s'ajuste" ne tient pas.

2.3. Conjoncturellement, la religion islamiste est perçue comme visée par l'article sur les signes très visibles mais il touche toute expression par des signes, y compris ceux d'athées, par exemple.

2.4. La charte ne pouvait être présentée avant la déconfessionalisation du système scolaire qui date de 2007 ?

2.5. La charte ne vise pas à combattre l'intégrisme.

2.6. Une religion est une façon de voir l'origine de l'univers et les fondements de jugements éthiques, pas une race.

2.7. Les religions ça se discute.

2.7.1. Bon nombre de personnes, au cours le leur vie, changent de religions, abandonnent leur religion si elles en avaient une, en adoptent une si elles n'en avaient pas. Cela peut faire suite à leurs propres réflexions ou à des discussions.

2.8. Le port d'un signe religieux est parfois univoque : un macaron "Jesus Rules !" ou un macaron "Dieu n'existe probablement pas. Alors cessez de vous inquiéter et profitez de la vie". Parfois un signe religieux peut signifier des chose bien différentes : croix chrétienne, voile.

2.9. La charte québécoise des droits n'est pas nécessairement parfaite, la charte canadienne non plus.

2.10. Les interprétations qui font jurisprudence des chartes ne sont pas nécessairement les meilleures.

2.11. Les experts sont partagés quant aux chances du projet de loi 60 de passer l'épreuve d'une contestation en regard des chartes québécoise et canadienne.

2.11.1. Experts ou groupes que le projet de loi ne passerait pas :

2.11.2. Experts ou groupes qui pensent que le projet pourrait passer :

2.12. La légalité de ce projet de loi est une chose, sa justification éthique en est une autre.

2.13. C'est pas parce que je m'identifie à une croyance que celle-ci est vraie, que j'ai le droit de ne pas être exposé à des croyances opposées ou que j'ai le droit de les imposer à autrui.

2.13.1. Problème soulevé par ça : y a la question de l'éducation dans la famille...

2.13.2. Plus généralement, la liberté de conscience n'implique pas ne pas être exposé à des gens ne pensant pas comme nous ou à des idées opposées aux nôtres.

3. Argument de Rima Elrouki

4. Argumentation de Mathieu Bock-Côté (24 janvier, JdeM)

5. Argumentation de Lise Ravary (16 janvier. La Presse)

6. Argumentation de Michel Seymour (Commission parlementaire)

6.1. Fardeau plus grand chez les religions vécues de manière communautaire.

7. Argumentation de Association humaniste du Québec (Commission parlementaire)

8. Argumentation de Claire L'heureux-Dubé (ex Cour Suprême du Canada, Commission parlementaire)

8.1. Le projet de charte n'est pas une attaque contre la liberté de conscience.

8.2. Le projet de charte n'est pas une attaque contre la liberté religieuse.

9. Argumentation de P.B. / Drainville

9.1. L'argumentation de la symétrie

9.2. L'argumentation de l'apparence

9.2.1. L'agent 728 qui dit "crisses d'artistes", ça n'a aucune importance car on ne peut pas en déduire qu'elle a, dans les faits, mal agi envers eux.

9.3. L'argumentation de témoigner / promouvoir

9.4. L'argumentation du fonctionnaire en position d'autorité

9.5. L'argument des deux femmes de la dpi : les filles Shafia n'auraient pas été aidées par des profs qui auraient porté des signes visibles.