Create your own awesome maps

Even on the go

with our free apps for iPhone, iPad and Android

Get Started

Already have an account?
Log In

Gestion durable des ressources by Mind Map: Gestion durable des
ressources
0.0 stars - reviews range from 0 to 5

Gestion durable des ressources

Processus et pratiques qui impliquent l'utilisation des ressources à des fins humaines tout en s'assurant de la protection et de la conservation des différents systèmes écologiques.

Acteurs

Individu ou groupe d'idividus étant en relation avec leur environnement. Ces derniers sont caractérisés par leurs différents secteurs d'activités en lien à un projet de gestion.  Chaque acteur agit dans différents domaines et pour des intérêts variés. Les différents acteurs auront une influence sur les modes de gestion à appliquer et sur la bonne réussite de ceux-ci.

Besoins

Les besoins représentent les diverses ''nécessités'' de l'être humain (qu'elles soient fondamentales à sa survie ou non).  Les différentes besoins de bases sont les mêmes pour tous, par exemple: se nourrir, se loger, se vêtir, etc.  Pour combler ces derniers, l'homme a besoin de la nature et donc des ressources. Or, de plus en plus l'homme se crée des besoins secondaires, voir même superficiels, menant à une exploitation plus accrue de ces mêmes ressources et déstabilisant l'équilibre entre le vitesse de production de et la vitesse de consommation de la ressource.

Types

Il existe plusieurs types d'acteurs (à différentes échelles) dans le monde qui ont un impact sur la gestion durable des ressources.  Nous les avons classés en trois catégories distinctes, dépendamment de leurs structures et des mécanismes qu'ils utilisent.

Sociétés, Populations

Organismes, Gouvernementales, Non gouvernementales

Gouvernements

Identités

L'identité est l'ensemble de ce à quoi un être humain peut s'identifier. Elle permet à l'homme de se définir en tant que personne distincte et unique, mais elle comprend aussi des éléments lui permettant de se créer un lien d'attachement à sa culture. Les éléments que l'on y retrouvent ont influencés et influencent toujours les comportements de chacun.

Cultures

Intérêts

Valeurs

Croyances

Participation

La participation nécessite l'implication de plusieurs acteurs.  Il comprend les acteurs locaux, les organimes gouvernementaux et non gouvernementaux, ainsi que le gouvernement. La participation indique que chaque acteur devrait, lors de la gestion durable des ressources ou d'un quelconque projet environnemental, participer aux différents processus (information, interaction entre les différents acteurs, action sur le terrain, etc.).

Savoirs

Le savoir constitue les différentes connaissances que les humains ont acquis au fil du temps.  Ces connaissances peuvent venir d'enseignements reçus, soit par des institutions ou par le transfert oral de génération en génération.  Ce savoir nous permet aujourd'hui de mieux comprendre notre environnement; ce qui est primordial pour appliquer une gestion durable des ressources.

Savoir écologique traditionnels

Savoir écologique scientifique

Développement Durable

 Le développement durable selon la Commission Bruntland est : "Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la possibilité pour les générations futures de satisfaire les leurs." (CMED 1987). Cette notion intègre trois piliers qui sont: l'économie, l'environnement et le social dans une perspective de protection de cet environnement: utilisation planifiée des ressources, réduction du taux de pollution, et prise en compte des populations locales.

Économie

Le développement durable depend en grande partie d'un développement économique  respectueux des milieux naturels d'où proviennent les ressources de base. L'économie en terme de développement durable a pour but de promouvoir un commerce équitable, d'exiger que les entreprises prennent en compte les conditions imposées par le développement durable sur la ressource concernée, l'annulation des dettes des pays pauvres et l'augmentation des investissements à long terme. En terme de pollution, le développement durable vise à responsabiliser les entreprises et les consommateurs, d'où le principe pollueur-payeur adopté par l'OCDE en 1972, pour favoriser une croissance économique respectueuse de l'environnement.

Environnement

La protection de l'environnement est un des objectifs les plus importants du developpement durable. En quelques mots, l'environnement est composé d'êtres humains et de facteurs naturels (l'eau, l'air, le sol, etc.) influant l'un sur lautre. L'environnement est devenu un enjeu important du développement durable à cause de sa désagrégation par les activités humaines. Ex: actuellement nous vivons une crise environnementale parce que des techonologies industrielles font des prélèvements de ressources qui dépasse la production annuelle.

Social

D'un point de vue social, le développement durable opte pour une distribution équitable des ressources, ce qui permet de réduire la pauvreté. Il donne les informations importantes aux populations concernées pour que celles-ci puissent donner leur point de vue sur les décisions prises, en fonction de leurs besoins.

Origines

Exclusion sociale

Lorsque l’on parle d’exclusion sociale dans le domaine de la gestion durable des ressources on se réfère aux populations locales. Ces populations jouent un rôle important à différents niveaux : elles connaissent le milieu, exploitent les ressources naturelles selon leurs connaissances et coutumes. C’est pour cela que lorsqu’un plan de gestion est établi, les organisations prennent ces populations en compte. Populations qui sont souvent ignorées ou mises de côté lors de prises de décisions ou de négociations d’envergure par rapport à l’exploitation de ressources se trouvant sur leur territoire, ou lors d’un possible aménagement de celui-ci.

Libre-marché

La notion de libre-marché prône une relation d’échange de marchandises  dont le prix et la valeur est fixée par les acheteurs et les vendeurs. On peut donc se demander qui s’occupe de gérer les ressources exploitées et vendues sur ce marché. On entend par ressources, toutes celles causant un intérêt d’achat et de vente auprès des entreprises, comme par exemple le bois.  Dans le domaine du développement durable et de la gestion durable d’un territoire ayant des ressources pouvant être exploitées et vendues ; le rôle d’intermédiaire joué par les organisations avec ces entreprises est important. Il est important notamment pour voir si l’exploitation et l’échange peut être fait sans déséquilibrer l’écosystème où se trouvent les ressources  mais aussi pour tenir en compte les différents acteurs comme : la population, la faune, la flore et l’économie du pays. Sachant que le Libre-marché peut jouer un rôle important dans la transformation d’un territoire, un plan de gestion prends tout cela en compte pour agir avec les acteurs du territoire ou pour apporter un soutien en gardant une optique de développement durable.

Conflits

On rencontre souvent des conflits entre les différents acteurs d’un territoire. Comme par exemple entre les populations locales et les entreprises exploitant les ressources naturelles (entreprises du bois, minéraux) ; ou encore des conflits entre les habitants d’un territoire à propos de la délimitation de ce qu’ils désignent comme leur territoire et donc l’utilisation des ressources naturelles s’y trouvant.  Ces conflits  font ressortir deux points majeurs : l’aspect humain et l’utilisation des ressources. C’est pour cela que lors de l’élaboration d’un plan de gestion ou lorsqu’une approche de gestion durable est faite auprès d’un territoire ces deux points occupent une place majeure.

Déséquilibre des écosystèmes

Un écosystème consiste en tous les organismes d'une communauté et les composantes abiotiques en interaction entre eux. Ces deux éléments forment un tout. Le déséquilibre de l'un des ces deux éléments mène au déséquilibre de l'écosystème. Cela peut être causé par la surexploitation d'une ressource , ou par pollution de l'air ou de l'eau par les activités anthropiques.  

Surexploitation

Pollution

Écosystèmes

Un écosystème est composé des éléments vivants et non vivants d'un environnement, ainsi que des interactions et interrelations qui les caractérisent. Des réseaux se créent entre les différents écosystèmes, permettant Ie maintient de l'homéostasie et de la vie.

Biodiversité

La biodiversité englobe l'entité des espèces vivantes sur la planète, les habitats qu'ils occupent et la diversité qui les caractérise. Elle inclut la diversité au sein même des espèces et celle entre les différents écosystèmes.

Stock

Un stock, a ne pas confondre avec la notion de ressource, correspond à la quantité ou l'accumulation totale d'une matière ou d'une énergie dans un environnement C'est un élément avec lequel l'homme n'a aucune utilisation.

Ressources

Ressources

La notion de ressource reste encore discutable en terme de définition, en ce sens où une ressource pour une personne (ou un groupe de personnes) ne l’est pas nécessairement pour une autre, et vice versa. Une ressource, au sens écologique du terme, englobe toute entité susceptible de satisfaire les besoins de l’Homme (physiologiques, économiques, politiques, personnels, etc.). La ressource est directement liée la notion d’utilité et donc, dépend de la capacité de l’Homme de l’utiliser. Les ressources émergent des différentes cultures et changent avec le temps; suivant l’évolution technique, économique et politique. Une ressource actuelle, comme le pétrole, n’était pas considérée ainsi il y a de cela un siècle, du fait qu’on ne lui trouvait aucun usage. À l’inverse, les eaux des glaciers de l’Antarctique sont des stocks, mais pourraient éventuellement devenir une ressource si l’eau mondiale venait à manquer par exemple.   La gestion durable des ressources prend tout son sens lorsque l’on considère la présence de ressources renouvelables et non renouvelables. On parle de nécessité à établir une gestion de celles-ci, afin de les préserver (en terme de qualité et de quantité).  

Types

Énergétiques

Renouvelables

Non renouvelables

Biens écologiques

  À distinguer de « ressource », le bien écologique consiste en tout produit (tangible) généré par l’écosystème même et utilisé par l’Homme sous sa forme initiale. Toute transformation du produit l’exclu de la liste des biens écologiques. Ces derniers se subdivisent en biens renouvelables et non renouvelables et sont parfois source de conflit, du fait qu’ils peuvent être rivaux ou non rivaux; exclusifs ou non exclusifs.    

Services écologiques

Les services écologiques consistent en tous les processus et fonctions remplies par les écosystèmes; et étant essentielles à la survie planétaire. Les écosystèmes naturels, via ces services, assurent des fonctions cruciales au maintien de l'homéostasie environnementale.

Biens communs

Les biens communs sont, au sens large, ce qui est accessible à tous. Dans le cadre de la gestion, ils consistent en tous les biens ou services écologiques et ressources qui sont rivaux et non exclusifs.La consommation des biens communs est accessible à tous, mais leur consommation affecte celle des autres.

Rivalité et Exclusivité

Les concepts de rivalité et d'exclusivité se réfèrent à la gestion des biens et des services écologiques. En effet, la classification de ces derniers comme rivaux ou non rivaux, exclusifs ou non exclusifs, est parfois source de conflit lors de la planification de leur gestion. La situation géographique du bien ou du service écologique influera la façon dont ils seront gérés.

Modes de gestion

Les modes de gestion des ressources consistent en des outils et méthodes utilisés par les différents acteurs, ayant des niveaux d'implication différents pour assurer la perpétuité des ressources et ce, de différentes manières.

Privatisation

Il s'agit de limiter le contrôle d'un lieu ou d'une ressource à une compagnie ou un groupe restreint d'individus et cela, à leur usage unique.  L'accès peut être permis à d'autres acteurs selon leur capacité à payer une certaine somme ou à rendre un service aux acteurs dit "propriétaires" du lieu ou de la ressource.

Législation

Lois et règlements établis par un gouvernement ou une autorité en place, qui ont pour but d'encadrer l'exploitation d'une ressource, afin d'en réglementer les paramètres d'utilisation.

Coopération

il s'agit d'une entente entre tous les acteurs impliqués directement ou indirectement avec la ressource en question, afin que chacun puisse y trouver son compte et être respecté dans ses besoins et intérêts.

Valorisation des biens et services

Mettre en valeur les biens et services procurés par les écosystèmes. En fonction des approches utilitaire, durable et de préservation, ainsi que des perspectives des différents acteurs, la valorisation prend une orientation différente. L'approche utilitaire vise une utilisation des ressources selon l'économie de marché. L'approche durable ajoute à cela la conservation des ressources naturelles. Alors que l'approche de préservation a une vision des ressources unique à être préservée et ne devant pas être l'objet d'un commerce quelconque.

Écotourisme

Territoire

Lorsqu' on parle de la gestion durable d’un territoire on s'intéresse à celui-ci à travers deux aspects. Le premier est son aspect naturel: il englobe les ressources naturelles et les reliefs (la spécificité du territoire physique) ainsi que la faune et la flore présente sur celui-ci. Le deuxième aborde l' aspect culturel/ humain: les populations présentes et leurs pratiques culturelles surtout si elles sont liées au territoire (agriculture, chasse). La gestion durable d'un territoire doit donc prendre en compte plusieurs facteurs et être capable de traîter chaque composante du territoire sans pour autant la séparer des autres; puisqu' un territoire est composé de dynamiques et de facteurs qui forment un tout.

Aménagement

La façon dont le territoire est aménagé est importante lors de la gestion de celui-ci et de l'élaboration du plan de gestion. Chaque territoire ayant ses composantes spatiales (forêts, rivières, nœuds de population,  axes de communication,etc) organisées différemment, il faut donc les prendre en compte. L'organisation du territoire va donc lui être caractéristique selon la répartition de ces composantes, des enjeux et des objectifs visés dans le plan de gestion.

Échelles géographiques

On rencontre souvent des conflits entre les différents acteurs d’un territoire. Comme par exemple entre les populations locales et les entreprises exploitant les ressources naturelles (entreprises du bois, minéraux) ; ou encore des conflits entre les habitants d’un territoire à propos de la délimitation de ce qu’ils désignent comme leur territoire et donc l’utilisation des ressources naturelles s’y trouvant.   Ces conflits  font ressortir deux points majeurs : l’aspect humain et l’utilisation des ressources. C’est pour cela que lors de l’élaboration d’un plan de gestion ou lorsqu’une approche de gestion durable est faite auprès d’un territoire ces deux points occupent une place majeure à toutes les échelles. Il faut donc tenir compte des modifications que l'on veut effectuer ou des objectifs visés et de leur répercussion à toutes les échelles: locale, régionale, provinciale, nationale et internationale. Ces échelles intègrent divers acteurs  comme: les communautés locales, des groupes de pression, des organismes non gouvernementaux, et les gouvernements à tous les niveaux.

Approches

Approches historiques

Quatre approches de gestion des ressources sont présentes depuis les 200 dernières années. Il est important de connaître ce qui s'est produit dans le passé pour trouver des solutions adéquates aux obstacles actuelles et à venir; c'est pourquoi nous avons décidé de présenter un bref survol de ces quatre principales approches. Celles-ci ont des points de vue très différents face à la conservation et à l'utilisation des ressources. Il est donc intéressant de pouvoir les comparer afin de filtrer les idées utiles et durables de ceux néfastes pour une gestion durable des ressources.

Préservation

Exploitation

Utilitaire

Durable

Approches actuelles de gestion durable des ressources

Il y a actuellement trois grandes approches de gestion des ressources. Chaque approche met l'accent sur un aspect de la gestion qui, selon la méthodologie de l'approche, permet de gérer la ressource de façon durable.

Communautaire

Intégrée

Aménagement écosystémique