30 ans de psycholinguistique

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Rocket clouds
30 ans de psycholinguistique by Mind Map: 30 ans de psycholinguistique

1. Introduction

1.1. psycholinguistique = domaine récent

1.2. objectif: mettre à jour les méchanismes imliqués dans l'utilisation du langage

1.2.1. production du langage

1.2.2. compréhension du langage

1.2.3. acquisition

1.3. révolution cognitive dans les années 70

1.3.1. essor de la psycholinguistique

2. 4 nouveaux courant de recherche

2.1. Neurologie cognitive

2.1.1. objectif: contribuer à la caractérisation du fonctionnement cognitif en utilisant des données d'ordre neurologie

2.1.2. corrélation des dommages dans les régions spécifiques du cerveau et certains déficits linguistiques

2.1.3. quelles sont les fonctions exactes des aires de Broca et de Wernicke?

2.1.4. travaux

2.1.4.1. Kutas 1998

2.1.4.1.1. l'aire de Broca regroupe 4 ou 5 aires fonctionnellement distinctes

2.1.4.2. Poeppel 1996

2.1.4.2.1. diverses tâches de nature phonologuique = divers sous-systèmes fonctionnels

2.1.4.3. Grodzinsky 2000

2.1.4.3.1. aire de Broca= siège de la composante transformationelle du langage

2.1.4.4. Zurif & Swinney 1994

2.1.4.4.1. saturation d'une position argumenatale par un opérateur= precessus syntaxique

2.1.4.5. Fodor 1983

2.1.4.5.1. perspective modulaire du cerveau -> double dissociation

2.1.4.6. Caplan 1992

2.1.4.6.1. modèles fonctionnels des opérations cognitives impliquées; basés sur modèles existants

2.1.5. Développement de technique d'imagerie cérébrale

2.1.5.1. tomographie par émission de positrons (TEP)

2.1.5.2. magnéto-encéphalographie (MEG)

2.1.6. recherches dans le domaine cellulaire (-> cortex visuel)

2.1.6.1. Zeki 1990

2.1.6.1.1. aspects du traitement visuel effectußespar cellules dans aires spécifiques

2.1.6.2. Fodort 1983 & Chomsky 1985

2.1.6.2.1. hypothèse de modules spécialisés

2.2. Éudes des potentiels évoqués (ERP)

2.2.1. permettent d'étudier en temps réel l'activité électique générée par l'influx nerveux lors du traitement du langage

2.2.2. identification de la région cérébrale responsable de la détection de l'erreur

2.2.2.1. N4000

2.2.2.1.1. anomalie sémantique

2.2.2.2. P600

2.2.2.2.1. anomalie syntaxique

2.3. Mouvement des yeux en lecture

2.3.1. fin du 19ème siècle

2.3.1.1. Cartel 1886

2.3.1.1.1. Huey 1908

2.3.2. résultats

2.3.2.1. intégration d'informations sémantiques se fait en fin des phrases/syntagmes

2.3.2.2. premières lettre: rôle crucial dans l'indentification des mots

2.3.2.3. reconnaissance d'un mot: affectée par sa fréquence

2.3.3. permet d'étudier la résolution de l'ambiguité syntaxique

2.3.3.1. Frazier & Rayner 1982,1987

2.3.3.1.1. l'ambiguité ne donne pas lieu au même traitement quel'ambiguité normale

2.4. Réseaux d'activation et connexionisme

2.4.1. base: notion de distribution d'activation (années 70)

2.4.2. neurones forment un réseau complexe

2.4.2.1. réseaux neuronaux = réseaux connexionistes

2.4.3. perspective connexioniste beaucoup critiqué

2.4.3.1. reste l'un des courants dominants dans la psychologie moderne

3. Évolution des connaissances en production et en compréhension du langage

3.1. Production

3.1.1. travaux dans les années 70

3.1.1.1. Fromkin 1971: les lapsus

3.1.1.2. Goldman-Eister 1972: les hésitations

3.1.1.3. Brown & McNeill 1966: phénomène du mot surle bout de la langue

3.1.2. Premère modèle: Fromkin 1971

3.1.2.1. Planification du contenu sémantique de la phrase

3.1.2.2. Construction de la structure syntaxique -> ensembles de traits sématiques

3.1.2.3. Détermination de l'intonation phrastique

3.1.2.4. Sélection des lexèmes ayant les traits sémantiques appropriés

3.1.2.5. La forme phonologique résultante subit des règles morphophonémique

3.1.2.6. Résultat: envoyé aux organes d'articulation

3.1.3. Deuxième modèle: élaboré par Garrett 1975 et développé parLevelt 1989

3.1.3.1. la production du langage fonctionne en cascade, comme une chaîne de montage

3.1.3.1.1. perspective modulaire unidirectionnelle

3.1.4. Dell 1986, Dell & Reich 1982, Steinberger 1985

3.1.4.1. Perspective connexionniste interactive dans laquelle les informations d'un niveau inférieur peuvent influencer en retour les niveaux supérieurs

3.2. Compréhension

3.2.1. Parole

3.2.1.1. Liberman 1996

3.2.1.1.1. unique prédisposition pour le langage

3.2.1.1.2. importance des phénomènes de coarticulation

3.2.1.1.3. théorie motrice de la perception de parole

3.2.2. Lexique

3.2.2.1. Identification de frontière de mots

3.2.2.1.1. 2ème problème de l'auditeur après l'identification des phonèmes

3.2.2.1.2. Grosjean & Gee 1987

3.2.2.1.3. Christiansen & Coll 1998

3.2.2.2. Théorie de l'accès lexical pour les mots simples

3.2.2.2.1. théorie

3.2.2.2.2. modèle Cohorte (Marlsen-Wilson 1984)

3.2.2.2.3. modèle Trace (McClelland & Elman 1986)

3.2.2.2.4. Dahan &Coll 2000

3.2.2.3. Décodage des mots morphologuiquementcomplexes

3.2.2.3.1. 3 facteurs

3.2.3. Syntaxe

3.2.3.1. traitement des phrases ambigues

3.2.3.2. comment l'analyseur syntaxique humain assigne-t-il une structure grammaticale à une phrase?

3.2.3.2.1. Bever 1970