Copy of Chapitre 7 : questionnement

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Copy of Chapitre 7 : questionnement by Mind Map: Copy of Chapitre 7 : questionnement

1. Introduction

1.1. Pourquoi peut-on parler de "Louvre décentralisé" ?

1.1.1. On peut qualifié le louvre de '' louvre décentralisé '' car l'ouverture de musée de Lens (plus grand que l'original) permet d’élargir le champs d'action de toucher plus de public et de désacraliser le musée de Paris.

1.2. Pourquoi la ville de Lens a-t-elle été retenue pour l'implantation de ce musée ?

1.2.1. La ville de Lens a été retenue car sont passé est historique. En effet Lens fut une ville connu pour sont exploitation des matières premières , et fut riche en histoire. De se fait le louvre à pris la décisions de s’implanter dans cette ville.

1.3. Quelles sont les prestations fournies par le nouveau musée ?

1.3.1. Les prestation du louvre sont les suivante: -participer au renouveau du territoire -c'est aussi une autre façon de regarder les collection -d’associer à un autre cadre architectural prestigieux les exigences de la présentation des œuvres.

2. I. Quelles contraintes pèsent sur la détermination des objectifs stratégiques des OP ?

2.1. A. Des finalités et des missions réglementées

2.1.1. Quelle est la finalité du musée du Louvre ?

2.1.2. Montrez que les missions de cet établissement public sont d'intérêt général.

2.1.3. Qui définit la stratégie de l'établissement public du musée du Louvre ?

2.1.4. Quels sont les deux axes de politique publique dans lesquelles s'inscrit le projet du Louvre-Lens ?

2.1.5. Montrez que ce projet est une réponse aux missions d'éducation artistique assignées au Louvre.

2.2. B. Les considérations politiques, économiques et sociales des élus

2.2.1. Quelles sont les enjeux économiques et sociaux attendus par cet installation du Louvre à Lens ?

2.2.2. Quels facteurs ont freiné la réalisation du projet ?

2.3. C. Les attentes des citoyens, des usagers et des groupes de pression

2.3.1. Pourquoi la satisfaction des attentes du citoyen-usager est-elle de plus en plus prise en compte dans les stratégies publiques ?

2.3.2. Quelles sont les différentes parties prenantes qu’Euralens a permis d’associer au pro-jet du Louvre-Lens ?

2.3.3. La pluralité des partenaires de l'action publique est-elle synonyme d'efficacité ?

3. II. De quelles marges de manœuvre disposent les organisations publiques ?

3.1. A. Des transferts de compétences et des moyens d’action élargis

3.1.1. Pour quelle raison la région Nord- Pas-de-Calais est-elle habilitée à participer à un projet qui concerne un musée national ?

3.1.1.1. La région Nord-pas-de-calais est habile a participer a un projet qui concerne un musé national car c'est une région réputée pour son exceptionnelle dynamisme culturelle et la densité de son réseau muséale

3.1.2. À quel besoin correspondent les dotations de l’État qui alimentent le budget des collectivités ?

3.1.2.1. Les dotations de l’État qui alimentent le budget des collectivités correspondent au besoin de décentralisation.

3.1.3. Les collectivités peuvent-elles affecter les transferts financiers de l’État en toute autonomie ?

3.1.3.1. Oui, la décentralisation initier en 1983 a permis l'autonomie financière des collectivités territoriales.

3.1.4. Quelles contraintes pèsent sur les dotations reçues par les collectivités ?

3.1.4.1. Les contraintes qui pèsent sur les dotations reçus par les collectivités sont que l’état ne peut pas appliquer de contrainte directe sur les dépenses des collectivités territoriales et les dotations sont libre d'emplois et leurs obtentions sont automatiques

3.2. B. Des règles budgétaires strictes

3.2.1. Quelles règles s'imposent aux collectivités territoriales en matière budgétaire ?

3.2.1.1. Les règles qui s'imposent aux collectivités territoriales en matière budgétaire sont : annualité, unité, universalité, spécialité.

4. III. Quelles options stratégiques pour les organisations publiques ?

4.1. A. Se différencier en valorisant les ressources locales

4.1.1. En quoi le bassin minier peut-il être considéré comme une ressource locale à valoriser ?

4.1.1.1. Le bassin minier peut être considéré comme une ressource locale à valoriser car le musé du Louvre va ouvrir dans ce secteur.

4.1.2. Pourquoi ces affiches constituent-elles des opportunités pour les aménageurs ?

4.1.2.1. Ces affiches permettent aux individus d'être informer sur l'ouverture du musée .

4.2. B. Diversifier ses activités

4.2.1. L'offre de restauration et le parc font-ils partie du coeur des missions du musée ?

4.2.2. Qui réalisera le service de restauration ?

4.2.2.1. confiée au chef Marc Meurin

4.2.3. Quel est l'intérêt pour le musée de sous-traiter ce service ?

4.2.3.1. elle lui permet plus de flexibilité , elle