Create your own awesome maps

Even on the go

with our free apps for iPhone, iPad and Android

Get Started

Already have an account?
Log In

La gestion durable des ressources naturelles by Mind Map: La gestion durable des
ressources naturelles
0.0 stars - 0 reviews range from 0 to 5

La gestion durable des ressources naturelles

Garrett James Hardin

Hardin était un biologiste américain qui a crée une grande controverse lors de la publication de son oeuvre; The Tragedy of the Commons.

Tragédie des communaux

La tragédie des communaux est un terme qui a été popularisé par Garrett Hardin dans un livre du même titre. L'expression démontre la rivalité entre les individus d'un même groupe et le bien commun de ce groupe. Par exemple, si un individu de ce groupe décide d'exploiter plus de ressources que les autres, il va s'enrichir d'un point de vue personnel. Mais, cela est une perte pour l'ensemble du groupe, car ce sont eux qui récoltent les coûts de la surexploitation de la ressource sans s'enrichir. Quelques solutions sont mise en oeuvre pour contrer ce genre de problématique, comme la législation ou la privatisation. Ce ne sont pas les solutions idéales car quelqu'un peut encore s'enrichir sur le dos des autres.

Les forêts

Ce sont des entités qui offrent beaucoup de services écologiques et qui sont nécessaires au maintient de la vie. Exemple de services:   La purification de l'air; La rétention des sols; Procure un habitat pour la faune; Procure des ressources de bois d'oeuvre ainsi que pâte et papiers.  

Rétention de l'eau et maintien de la qualité de celle-ci

Les forêts apportent une augmentation de l'infiltration de l'eau dans les sols, donc moins de ruissellement en surface qui pourrait favoriser l'érosion. Elles permettent aussi de retenir l'humidité empêchant la désertification. La déforestation provoque une modification dans le régime hydrique.

Habitat et maintien de la biodiversité

Les forêts abritent une très forte densité de biodiversité, dont un fort pourcentage n'est même pas encore découvert et catalogué. La déforestation provoque la perte d'habitat, donc de la biodiversité (pertes d'espèces).

Stabilisation du terrain et contrôle de l'érosion

Les forêts empêchent les pertes importantes de sol comme les glissements de terrain. S'il y a moins d'érosion, il y a moins de sédimentation dans les rivières et moins d'accumulation de limon, donc une meilleure qualité de l'eau et un meilleur habitat pour la faune et la flore aquatique.

Purification de l'air

Les forêts absorbent le gaz carbonique et rejettent de l'oxygène, nettoyant l'air de la pollution. Ce sont les poumons de la planète.

Développement durable

Le concept de développement durable est l’ancêtre de ce que l’on appelait jadis écodéveloppement. Il s’est fait connaître en 1987 dans le rapport Bruntland de la Commission Mondiale sur l’Environnement et le Développement (CMED). Depuis, plusieurs définition de ce qu’est le développement durable sont apparut, mais la plus connut est probablement celle du rapport Bruntland : « un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs. » 1   Source : 1 ; http://www.lequitable.fr/defdurable.html

Conditions

  1) Il ne faut pas que le rythme d’utilisation des ressources naturelles renouvelables excède celui de leur régénération. 2) Il ne faut pas que le rythme d'épuisement des ressources non renouvelables dépasse le rythme de développement de substituts renouvelables. 3) Il ne faut pas que la quantité de pollution et de déchets dépasse celle que l'environnement peut absorber.    

Objectifs

Maintenir l'intégrité de l'environnement

Améliorer l'équité sociale

Améliorer l'efficacité économique

Précurseurs du concept

Sachs (1980)

Brown (1981)

Ressources & stocks

Une ressource est une chose que l'être humain utilise pour assouvir ses besoins physiologiques et pour ses activités de production. La valeur d'une ressource varie d'une culture à une autre et ce sont des facteurs économiques, politiques et techniques qui justifient si une ressource a du potentiel ou non. Donc, si la chose matérielle ou énergétique n'a pas d'utilité, elle ne sera pas considéré comme une ressource. Exemples : eau, génétique, rayon solaire, faune, vent, sol, combustibles fossiles. Le stock, tant qu'à lui, contient à la fois tout ce qui peut être considéré comme une ressource et ce qui ne l'est pas, que ce soit de l'énergie ou de la matière première. Donc, tout ce qui compose l'environnement.

Non-renouvelables

C'est une ressource non permanente dont la consommation provoque une diminution de la disponibilité de la ressource au-delà du point de non retour.

Destructibles

Recyclables

Renouvelables

Ressource dont la consommation n'entraîne pas une diminution de la disponibilité à court, moyen et long terme de cette ressource.

Potentiellement permanentes

Permanentes

Types d'approches

Différentes approches developpées pour une gestion des ressources naturelles.

Approche d'exploitation

But : Exploiter une ressource. Explication : Cette approche de gestion consiste à exploiter une ressource quelconque jusqu'à l'épuisement de cette dernière. L'utilisation de la ressource est donc en corrélation avec notre capacité à la mettre à profit. Cette approche est absente de toutes préventions servant à la préservation de l'espèce ou du milieu environnemental exploité et des répercussions de cette exploitation sur les écosystèmes adjacents. Par exemple: Les coupes à blanc.

Approche de préservation

But: Conserver la nature. Explication : Cette approche de gestion encourage la protection d'espèces particulières et de certains sites naturels en danger ou susceptibles de l'être afin d'obtenir une garantie de conservation de la ressource et de ses bienfaits. L'outil principal de cette approche est l'élaboration d'espaces protégés sous forme de réserves naturelles, de parcs nationaux, etc. Par exemple: Le parc national de Yellowstone dans l'État du Wyoming aux États-Unis.

Création de réserves naturelles, 1776- Réserve Forestière de Tobago. Trinité et Tobago, Steven Heils, 1824- New South Wales, Bundanoon. Australie, 1861- Forêt de Fontainebleau, France, 1864 - Yosemite valley et Mariposa Grive of Giant Sequoias, États-Unis, 1872 - Yellowstone National Park, États-Unis, 1885- Parc national de Banff Canada, 1890- Yosemite National Park

Approche utilitaire

But: Permettre une exploitation à long terme avec gain continuel. Explication: L'approche utilitaire reflète l'ensemble des techniques qui se sont développées dans le but de pouvoir exploiter tout en conservant la ressource viable. C'est une approche alternative à l'approche de préservation, puisque tout milieu ne peut être déclaré intouchable dû à notre nécessité d'utiliser les ressources nous entourant pour survivre. Par exemple: La régénération forrestière et les coupes forestières en damiers qui réussissent à conserver une partie de l'habitat de la faune grâce à une coupe stratégique.

Approche durable

But: Protéger l'environnement, la ressource exploitée et les autres types de ressources mitoyennes durant tout le processus d'exploitation. Explication : L'écosystème est perçu dans son ensemble, puisqu'une ressource peut ne pas être utile pour une population mais essentielle pour une autre. Par exemple: On comptabilise trois différentes types d'approche de gestion durable ; l'approche intégrée, l'approche communautaire et l'approche écosystémique.  

Approche intégrée

Approche communautaire, Coopération (Olstrom), Savoirs traditionnels, Étude de cas: les plaines semi-arides d'Australie

Approche écosystémique, Convention sur la diversité biologique, Vision des sciences naturelles, Crawford S. Holling, Vision des sciences humaines, Étude de cas ; The Great Bear Rainforest

Biens et Services écologiques

Biens écologiques: Ce sont les biens produits par les écosystèmes naturels directement utilisés et commercialisés par les humains. Services écologiques: Ce sont les processus et conditions qui permettent la vie et son maintient. Exemples de biens et services: Biens non-renouvelables: les roches et les minéraux Biens renouvelables: la faune et la flore Services: purification de l'air et de l'eau Les biens et services écologiques peuvent être rival/exclusif, rival/non-exclusif, non-rival/exclusif ou non-rival/non-exclusif  

Rival

Définition: Ce qu'un utilisateur consomme affecte la quantité totale disponible à tous les utilisateurs.

Non-rival

Définition: La consommation du service par un individu n'entrave pas celle des autres.

Exclusif

Définition: Ce qu'un utilisateur consomme, utilise ou a accès peut être contrôlé ou restreint par une autre personne ou un groupe de personnes.

Non-exclusif

Définition: Il est impossible ou fort coûteux d’empêcher l’accès à ce bien à une partie de la population.

Les services naturels

Ce sont les services fournis par la nature.

Services de soutien

Prestation de services

Services de régulation

Services culturels

Malthus

  Thomas Malthus (1766-1834) , économiste britannique. Alors que la population croit géométriquement sur une période de 25 ans (loi de la population), la production de la terre travaillée par l'homme croît arithmétiquement (loi de subsistance).  

Club de Rome

Le Club de Rome est une association internationale regroupant des individus provenant de divers champs d'expertise. Leur objectif est de produire des rapports qui traitent de la croissance mondiale. Le Club de Rome publia son premier rapport en 1972 ; Halte à la croissance?

Scénario- Tendance générale

Scénario- Interventionniste

Scénario- Ressources illimitées

Déforestation

La déforestation correspond à une diminution d'espace réservés aux fôrets. La technique de coupe à blanc est généralement utilisé pour défricher le terrain. La première cause mondiale de déforestation est le besoin grandissant de nouveaux espaces agricoles.

Régénération forestière

La regénération forestière : correspond à une stratégie qui tente de minimiser l'impact d'une coupe forestière en replantant des arbres sur le terrain récemment exploité. On s'assure ainsi la perpétuité de cette ressource. Il y a donc un aspect utilitaire à cette technique.    

Coupe en damier

La coupe forestière en damier : on coupe les arbres d'un secteur tout en laissant le quadrilatère voisin intacte. Cela permet de préserver une partie de l'habitat faunique.

Le Service des forêts des États-Unis

Le service des forêts des États-Unis (USDA Forest Service) est l'agence qui s'occupe d'administrer les forêts et les parcs du pays.

Cas : Vallée King Mineral

Cas de la vallée King Mineral (Californie) : Au cours des années soixante, le Service des forêts des États-Unis a reçut une proposition de la part des industries Walt Disney qui voulaient transformer cette vallée en piste de ski. Transformant par le fait même l'harmonie du parc de Séquoia qui est tout près, en voulant installer des cables à hautes tensions. Le Club Sierra s'opposa fortement à cette idée en dénonçant l'avidité économique du Service des forêts au dépend de la protection de la vallée. Le projet se concrétisa malgrés tout car un projet d'une telle ampleur rapporte d'énormes profits à ses concrétiseurs.

Club Sierra

Cas : Hetch Hetchy Valley

Cas de Hetch Hetchy Valley (Californie) : Un projet voulant créer un barrage et un réservoir dans la vallée afin de pouvoir garantir un accès à l'eau aux habitants de San Francisco. Ce projet fût au centre des discussions entre John Muir et Gifford Pinchot.

John Muir

Gifford Pinchot

Causes de la mauvaises gestion du Service des forêts des États-Unis

Le Congrès

La vente du bois, Loi Knutson Vandenberg

Randal O'Toole

Randal O'Toole est un économiste qui a écrit une analyse sur le Service des forêts, Reforming the Forest Service. Dans ce texte, il traite des activités du Service, des inconvénients, des causes et des solutions aux problèmes de la gestion forestière.

L'eau

L'eau, nécessaire à la vie, est l'une des ressources naturelles les plus utilisées pour extraire les autres ressources, polluant celle-ci par le processus. Le cycle de l'eau affecte tous les systèmes de la planète et si celle-ci est polluée, cette pollution se répand partout où elle passe. L'eau potable représente seulement 2,5% de toute l'eau. La majorité de cette eau est sous forme de glace, de nappes phréatiques ou en suspension dans l'atmosphère.

Les océans

Les océans forment la majeure partie de nos réserves en eau. Ils abritent également une vaste faune et flore marine nécessaire à l'équilibre de la biosphère. La pêche commerciale vide les océans de ses poissons et brise l'équilibre de la vie marine. Les techniques de pêche ne ramassent pas que les poissons désirés, mais également tout ce qui se trouve sur les trajets des filets. Cela détruit tous les fonds marins et les habitats. Les techniques de pêche traditionnelles ou artisanales sont beaucoup plus douces pour les écosystèmes. Les quantités sont moindres, mais seulement le poisson voulu est pêché.

Eau douce

Les rivières, les lacs, les glaciers et les étangs constituent les réserves d'eau douce. Ces réserves contiennent également la réserve d'eau potable pour l'humanité; cependant, seule une infime partie de l'eau douce est à la fois potable et accessible: on parle d'une proportion de moins de 0.5% qui est disponible à la consommation. Très sujettes à la pollution des cours d'eau par l'agriculture, l'industrie (dont son utilisation massive pour l'extraction d'autres ressources) ou l'évacuation d'eau usées, la qualité de l'eau ainsi que la biodiversité qu'elle abrite s'en trouvent souvent menacées. De plus, son utilisation massive et mal gérée pour l'irrigation ainsi que la fonte des glaciers causée par les changements climatiques en font une ressource de plus en plus rare. Source: http://environment.nationalgeographic.com/environment/habitats/freshwater-profile/

Pollution de l'eau

Cas: La rivière Cuyahoga

Cas : Plages du New jersey

Cas :Exxon Valdez

Cas: Deepwater Horizon, BP

Gouvernance des biens communs

On considère un bien ou services écologique comme étant un bien commun lorsqu'il est rival et non-exclusif.

Elinor Ostrom

Ostrom oeuvre dans la politique américaine et s'est vu décerné le prix Nobel de l'économie pour ses travaux et elle est contre les travaux de Hardin avec sa théorie sur la Tragédie des Communaux.

Une gestion durable

Une gestion communautaire

122

Phydics

Buy

Ressource