TransfoNumESR

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Rocket clouds
TransfoNumESR by Mind Map: TransfoNumESR

1. Référentiel de transformation numérique de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche

1.1. Gouvernance numérique

1.1.1. Adopter une conception participative de la stratégie numérique

1.1.1.1. Analyse effective des besoins et attentes des différents métiers et rôles

1.1.1.2. Consultation systématique des étudiants, entendus dans leur diversité (groupes d'usagers, tests, observations des pratiques d'apprentissage et de socialité)

1.1.1.3. Mise à disposition d'outils de consultation en ligne pérennes au sein de l'université (plateforme participative, sondages, réseau social)

1.1.1.4. Implication des usagers dans toutes les étapes du processus de consultation, de validation et de formalisation de la stratégie

1.1.1.5. En particulier organisation dans la durée de la participation au scénario d'évolution basé sur le référentiel (crowdsourcing, partage et discussion des propositions)

1.1.2. Définir la gouvernance numérique

1.1.2.1. Incarnation de la gouvernance : nomination d'un responsable, attribution de moyens humains et financiers

1.1.2.2. Pilotage décloisonné de la politique numérique se traduisant par des process organisationnels et opérationnels transversaux

1.1.2.3. Détermination du positionnement fonctionnel, opérationnel et hiérarchique, efficace dans le contexte de l'établissement

1.1.2.4. Détermination du périmètre (établissement, COMUE, site) et des relations à l'échelle du territoire (relations avec les collectivités territoriales, les associations et entreprises)

1.1.2.5. Organisation des missions et des relations internes avec tous les acteurs opérationnels de la transformation numérique et avec tous les acteurs concernés (RH, scolarité, vie étudiante)

1.1.3. Changer les méthodes de conception et de développement des services numériques

1.1.3.1. Priorité donnée à l'expérience concrète des utilisateurs (fluidité entre les guichets, qualité et modernité des interfaces, accessibilité,responsivité )

1.1.3.2. Méthodes agiles de réalisation (séquences courtes et itératives)

1.1.3.3. Implication des usagers dans l'évaluation des services et adaptation effective des interfaces

1.1.3.4. Création d'un lab d'innovation au sein de l'établissement pour le développement de services innovants avec les usagers de l'université

1.1.4. Responsabiliser tous les usagers

1.1.4.1. Politique de remobilisation des usagers sur les services de l'Université (partage des enjeux sur la fuite des données)

1.1.4.2. Incitation à développer des applications ou services à partir des données ouvertes de l'Université

1.1.4.3. Veille par les usagers sur les transformation numériques menées par d'autres institutions, associations, entreprises

1.1.4.4. Définition d'un système de valorisation des personnels et des étudiants qui s'impliquent dans la transformation numérique

1.1.4.5. Construction avec les usagers d'une politique de long terme portant une vision de l'université, et ouverte aux transformations extérieures (valeur des données, intelligence artificielle, réalité virtuelle, blockchain)

1.1.5. Accompagner l'évolution des métiers et des rôles

1.1.5.1. Analyse de l'impact des technologies et de leurs usages sur tous les métiers universitaires

1.1.5.2. Prise en compte des transformations, des besoins, attentes et comportements des étudiants à la définition des métiers et compétences

1.1.5.3. Information et formation des décideurs universitaires à l'impact du numérique sur les politiques publiques de recherche et d'enseignement

1.1.5.4. Déclinaison des indicateurs de transformation numérique dans chaque métier

1.1.5.5. Formation des personnels de l'Université, administratifs, ingénieurs, chercheurs, enseignants chercheurs et partage des enjeux respectifs, en particulier à partir des transformations de la recherche et de l'enseignement

1.1.6. Communiquer sur chaque étape de la transformation

1.1.6.1. Jalons permettant de marquer les étapes de la transformation à court et à long terme (événements, prix, inaugurations, fêtes, challenge)

1.1.6.2. Enrichissement du référentiel d'action

1.1.6.3. Mise en valeur dans la communauté des initiatives inspirantes

1.1.7. Garantir dans la durée une gouvernance ouverte de la transformation numérique

1.1.7.1. Indicateurs significatifs de suivi de la transformation rendus accessibles (cf. en lien avec les indicateurs développés par la DGESIP)

1.1.7.2. Publication en open data des analytics des plateformes pédagogiques, ressources scientifique et bibliographiques, data center, applications administratives, sites web de communication, orientation et information (audience, évaluation, incidents, référencement)

1.1.7.3. Utilisation des indicateurs pour orienter les actions de l'établissement, notamment en matière de contractualisation et d'investissement

1.1.8. Sanctuariser les budgets dédiés à la transformation numérique

1.1.8.1. Politique nationale valorisant les initiatives de transformation numérique des universités,s'inscrivant dans la STRANES et portée dans les faits

1.1.8.2. Consacrer des ressources humaines et financières pour l'accompagnement et la formation des personnels de l'établissements

1.1.8.3. Budget pluriannuel de transformation numérique distinct des budgets informatique et TICE, distinct des dépenses fonctionnelles, de maintenance et d'investissement informatique et logiciel

1.1.8.4. Diversification des sources de financement (appels à projet régionaux, nationaux et européens, capacité d'autofinancement...)

1.2. Lieux de vie et d'apprentissage

1.2.1. Généraliser l'accès à Internet et aux équipements partout dans l'établissement

1.2.1.1. Connexion wifi très haut débit

1.2.1.2. Prises électriques dans tout l'établissement

1.2.1.3. Mise à disposition de chargeurs, adaptateurs de secours

1.2.1.4. Favoriser le prêt de matériel

1.2.2. Aménager des espaces physiques pour l'apprentissage et la recherche collaborative à l'intérieur de l'établissement

1.2.2.1. Salles de cours modulaires (mobilier mobile, ilôts pour le travail en petits groupes, etc.)

1.2.2.2. Créer des lieux pour le co-working et transformer les halls et espaces neutres équipés à cette fin

1.2.2.3. Salles, restaurants et cafétérias réservables pendant les horaires creux pour les activités de groupe

1.2.2.4. Horaires d'accès aux lieux de partage (bibliothèques, fablab, caféterias...) élargies

1.2.2.5. Bureaux nomades réservables

1.2.3. Créer de nouveaux carrefours de rencontre facilitant la croisée des publics et l'expérimentation

1.2.3.1. Création de connecteurs étudiants transdisciplinaires, ateliers d'autofabrication numérique, living labs, hackatons, défis

1.2.3.2. Attraction de nouveaux publics (horaires flexibles, accueil d'évènements extérieurs) et mélange des publics (horaires d'ouverture communs aux différents publics)

1.2.3.3. Animation des carrefours de rencontre, accueil des publics

1.2.4. Associer et accompagner les usagers à toutes les étapes, de la co-conception à l'amélioration et de l'appropriation des espaces à la gestion des espaces

1.2.4.1. Participation des usagers à l'évaluation des services et de la qualité de vie universitaire

1.2.4.2. Implication des étudiants dans le design des espaces universitaires

1.2.4.3. Sensibilisation et accompagnement du personnel de l'établissement sur l'impact des espaces sur la pédagogie

1.2.4.4. Aide au développement d'applications pour la gestion et l'utilisation des lieux

1.2.4.5. Création de services à partir de données ouvertes

1.2.5. Dès la phase de conception, réfléchir aux usages à long terme de ces nouveaux espaces et à leurs impacts sur la pédagogie

1.2.5.1. Documentation des usages actuels et à venir dans ces nouveaux espaces

1.2.5.2. Mesures pour l'animation et l'appropriation des nouveaux lieux (besoins de médiation, création de postes dédiés)

1.2.5.3. Indicateurs "qualité de vie" pour mettre l'accent sur l'augmentation générale de la qualité de l'expérience d'apprentissage

1.2.5.4. Intégration d'un volet usage au sein du schéma directeur immobilier de l'établissement

1.2.6. Améliorer l'accueil d'étudiants hors de l'établissement, en réseau avec le territoire apprenant ("Campus dans la ville")

1.2.6.1. Accords avec les collectivités territoriales pour la mise à disposition d'espaces aux étudiants (bibliothèques publiques, centres culturels, espaces de co-working, revalorisation de lieux vacants, bureaux Moocs pour le digital learning mentoré)

1.2.6.2. Places réservées pour des projets étudiants dans des incubateurs et pépinières

1.2.6.3. Entreprises incitées à héberger des étudiants pour des bureaux nomades,

1.2.6.4. Offre de médiation numérique en lien avec des tiers lieux

1.2.7. Participer à la mise en réseau des lieux d'apprentissage innovants à l'échelle nationale

1.2.7.1. Plateforme collaborative alimentée par les établissements (ex : RUCA - ex : iConnecteurs)

1.2.7.2. Description et documentation précise des nouveaux lieux

1.2.8. Développer des espaces virtuels d'apprentissage

1.2.8.1. Classes virtuelles

1.2.8.2. Forums, espaces de chat

1.3. Services numériques universitaires

1.3.1. Intégrer nativement les enjeux liés à l'évolutivité des systèmes d'information universitaires

1.3.1.1. Démarche prospective sur les usages numériques et leurs implications en termes d'infrastructures numériques, en lien avec les laboratoires de recherche

1.3.1.2. Veille et recherche sur les enjeux liés à la cybersécurité

1.3.1.3. Intégration d'un volet prospectif sur les usages et la cybersécurité dans le schéma directeur d'aménagement numérique, et dans les expressions de besoin et cahiers des charges des projets SI menés par l'établissement

1.3.1.4. Promotion et utilisation de logiciels libres

1.3.2. Développer la mutualisation des ressources et infrastructures numériques entre établissements

1.3.2.1. Identification précise de ce qui peut être mutualisé ou non entre établissements, à l'échelle de la COMUE et/ou par discipline. Etudes sur les coûts associés à la non-mutualisation

1.3.2.2. Migration vers des infrastructures et des solutions de cloud mutualisées pour l'hébergement des applications, des diplômes et le stockage des données d'apprentissage individuelles

1.3.2.3. Interopérabilité et portabilité des données et des contenus

1.3.2.4. Mise en pratique des normes prescrites par l'AMUE, la DINSIC et les autres organismes publics compétents en matière de mutualisation des SI

1.3.2.5. Réorganisation efficace et maîtrisée des services pour libérer des compétences au-delà des activités de maintenance

1.3.3. Simplifier et personnaliser les services numériques universitaires afin d'en garantir l'accès pour tous

1.3.3.1. Conformité au référentiel d'accessibilité pour garantir l'accès de tous aux services numériques universitaires (RGAA)

1.3.3.2. Co-construction des services et outils numériques en associant les usagers à chaque étape et en procédant par des boucles d'amélioration successives

1.3.3.3. Interfaces d'utilisation intuitives, centrées autour des expériences utilisateurs

1.3.3.4. Réorganisation des processus administratifs de délivrance du service

1.3.3.5. Collecte et utilisation des données d'usage des services numériques universitaires pour en faciliter l'évolution

1.3.3.6. Constitution et animation de réseaux d'entraide entre usagers pour mieux comprendre les besoins et les problèmes

1.3.4. Créer des interfaces destinées à maintenir une relation avec les usagers de l'établissement sur toutes les dimensions de leur vie universitaire et au-delà

1.3.4.1. Analyse des besoins des usagers en amont du développement des interfaces et des services

1.3.4.2. Développement d'un PGI (Progiciel de Gestion Intégré) pédagogique, permettant de créer et maintenir une relation avec les usagers, sur toutes les dimensions de leur vie universitaire, pendant et après leur cursus universitaire

1.3.5. Aligner la stratégie SI avec les objectifs de la politique pédagogique de l'établissement

1.3.5.1. Contribution à la définition de normes techniques et conceptuelles (modèles d’évaluation, modèles de certification, description d’ontologies, etc.) applicables à l'échelle nationale.

1.3.5.2. Rapprochement, au sein de la DSI, des compétences d'indexation et de mise en valeur des contenus de celles de la production pédagogique

1.3.5.3. Contribution de la DSI à la diffusion des technologies liées à l'open education et à la science ouverte, ainsi qu'à la recherche liée à l'édition pédagogique collaborative

1.3.5.4. Systèmes informatiques permettant la qualification, l'organisation séquentielle et l'édition modulaire de contenus de format et d'origine hétérogènes, ainsi que la création et le suivi des parcours de formation mixte

1.3.6. Réfléchir à l'évolution des missions et organisation de la DSI, dans le cadre du déploiement d'une offre intégrée de services numériques universitaires

1.3.6.1. Variété des profils professionnels (compétences en web design et infographie, en expérience usager, en audiovisuel, en gamification)

1.3.6.2. Evolution du positionnement des équipes en relation avec la DGS, les directions de Formation Tout au Long de la Vie, les Vice-présidents Numérique, etc

1.3.6.3. Diffusion d'une culture numérique, valorisation des projets d'équipe

1.4. Pratiques et contenus pédagogiques

1.4.1. Former tous les étudiants aux fondamentaux informatiques et aux usages numériques quel que soit leur cursus ("littératie numérique")

1.4.1.1. Mise en place de concertations avec les étudiants des différents cursus sur leurs pratiques, leurs attentes et leurs représentations sur la place du numérique dans leur apprentissage universitaire et dans leur vie professionnelle future

1.4.1.2. Formation à un socle partagé de compétences et savoir-faire numériques de base (pratiques collaboratives d'édition et de production, initiation aux humanités numériques, protection de la vie privée, initiation au code), en s'appuyant sur le C2I

1.4.1.3. Elaboration, avec les étudiants (ou par les étudiants) d'un référentiel de littératie adapté à chaque niveau (licence, master, PhD) et/ou à chaque cursus disciplinaire

1.4.2. Développer l'offre de formation spécialisée en informatique pour faire face aux besoins identifiés

1.4.2.1. Développement de cursus et modules en sciences de l'informatique en mineure/majeure

1.4.2.2. Appui sur les UFR d'informatique, les laboratoires de recherche, le réseau des formateurs C2I pour systématiser une offre de formation numérique adéquate aux différents cursus pour tout le parcours LMD

1.4.2.3. Généralisation de l'apprentissage des connaissances et compétences informatiques en mode projet

1.4.2.4. Coopération avec des entreprises, avec des formateurs du réseau de la Grande Ecole du numérique, et plus généralement du monde associatif et d'entreprenariat social qui contribue à l'effort national de formation en informatique (périscolaire, inclusion sociale)

1.4.3. Mettre en place une offre de formation en Humanités numériques

1.4.3.1. Appui sur les UFR de Sciences Humaines (spécialistes en Humanités Numériques) pour accompagner les étudiants dans le développement d' une culture numérique (usages contributifs, autorités, réputations, algorithmes, social learning, outils sociaux et pour la recherche)

1.4.3.2. Création de nouveaux cursus LMD (cursus en Humanités numériques, double cursus en informatique et sciences humaines, etc)

1.4.4. Améliorer la lisibilité de l'offre de formation universitaire

1.4.4.1. Information transparente sur l'offre de formation proposée (open data)

1.4.4.2. Mise en visibilité des formations sur des plateformes de ressources (archives ouvertes, FUN, Canal-U, etc) et développement des aides (tutoriaux, FAQ, forums) pour les utiliser efficacement

1.4.4.3. Aide à l'orientation et à la conception de parcours personnalisés de formation

1.4.5. Promouvoir les communs des savoirs (Open education & Open science)

1.4.5.1. Inciter les enseignants à mettre en commun leurs ressources pédagogiques

1.4.5.2. Production de contenus pédagogiques sous licences Creative commons et standards ouverts

1.4.5.3. Inciter à une meilleure édition, un meilleur catalogage et archivage des contenus produits par l'Université

1.4.5.4. Valorisation des contributions à des plateformes dédiées (revues.org, FUN, Canal-U, Hypothèses)

1.4.6. Développer des pratiques pédagogiques collaboratives et par projet

1.4.6.1. Facilitation des pratiques de partage dans la gestion des cours (prise de notes, corrections)

1.4.6.2. Développement d'activités pédagogiques collaboratives au sein des cours, pour l'édition, l'évaluation et l'amélioration itérative des cours, l'évaluation des projets entre pairs et l'évaluation entre étudiants

1.4.6.3. Mise à disposition d'outils de recherche collaborative et de crowdsourcing (par exemple, pour l'indexation collective de documents, l'analyse de base d'images, etc.)

1.4.6.4. Introduction aux sciences participatives et incitation à participer à des projets de recherche correspondants

1.4.6.5. Projets pédagogiques entre étudiants et enseignants de différentes disciplines, cultures, établissements

1.4.7. Valoriser et faciliter le partage de pratiques pédagogiques innovantes

1.4.7.1. Inventaire des variétés pédagogiques et exploration des pratiques émergentes (serious games, réalité virtuelle, Do it Yourself d'objets connectés, etc.) ; réflexion collective sur les effets du numérique sur les pratiques de recherche et d'enseignement

1.4.7.2. Incitations et primes pédagogiques

1.4.7.3. Veille partagée concernant les impacts des transformations numériques sur l'évolution des disciplines et des frontières entre disciplines, les formes de recherche qui s'ensuivent (sciences participatives, fouille de données, modélisation, virtualisation ) et leur intégration dans les formes pédagogiques

1.4.7.4. Formulation par les enseignants de propositions sur les savoir-faire concernant la maîtrise des techniques et usages numériques en lien avec leurs métiers

1.4.7.5. Intégration des nouvelles pratiques pédagogiques numériques dans les plans de formation professionnelle

1.4.8. Accompagner les enseignants dans le cadre de l'évolution de leurs pratiques pédagogiques

1.4.8.1. Espaces de réflexion dédiés aux pratiques pédagogiques numériques : carrefours pédagogiques, maisons pédagogiques dans les COMUE, ESPE

1.4.8.2. Evénements de rencontre entre acteurs universitaires, collectivités, entreprises (par exemple une Journée annuelle du numérique universitaire dans les établissements et/ou les COMUE et aux JIPES)

1.4.8.3. Ressources humaines pour la formation des enseignants chercheurs, ingénieurs pédagogiques et chargés de cours (réseau des bibliothécaires et services d'archives, création de postes d'intervenants dans ces domaines, contrats de vacation pour des doctorants experts, recours à des intervenants professionnels externes)

1.4.8.4. Accorder aux enseignants des décharges de cours pour leurs projets d'innovation pédagogique

1.4.9. Favoriser le développement de parcours de formation à la carte

1.4.9.1. Incitation à destination des directeurs pédagogiques à utiliser des unités d'enseignement prises dans d'autres cursus

1.4.9.2. Prise en compte d'expériences d'apprentissage en dehors du cursus pédagogique principal (par exemple, participation à un projet de recherche participative, création des videos de partage de connaissance, suivi de mooc) en précisant les modalités (publication de comptes rendus et notes dans des portfolios, attestation de suivi de moocs, etc.)

1.4.9.3. Constitution d'ensembles cohérents de ressources pédagogiques en ligne (collections de moocs, spocs, livres numériques et toute autre forme de contenu numérique, à partir de catalogues sur des plateformes publiques, privées ou mixtes, nationales et internationales)

1.4.9.4. Service d'accompagnement personnalisé aux apprenants pour la conception personnalisée de leurs parcours d'apprentissage

1.4.9.5. Formation des responsables de formation et du corps professoral à l'ingénierie et l'évaluation de ces parcours hybrides, la reconception d'une offre de formation, l'intégration de publics mixtes, l'insertion dans les cursus de ressources extérieures (autres lieux de formation, ressources en ligne, jeux sérieux)

1.4.10. Travailler à la description dynamique des compétences

1.4.10.1. Référentiels de connaissances et de compétences permettant de décrire des grains de formation

1.4.10.2. Dans le cadre de la VAE, acceptation de nouveaux modes de description des acquis de l'expérience (autres que rédactionnels), incitation à expliciter des expériences de travail numérique et les compétences relevant de la culture numérique (soft skills, hard skills)

1.4.10.3. Portfolios de compétences numériques

1.4.11. Reconnaitre, certifier les compétences acquises lors d'exercices en ligne et d'expériences d'apprentissage extérieures

1.4.11.1. Utilisation des ECTS comme unité d'oeuvre de la formation tout au long de la vie (description des grains de formation, modules, cursus)

1.4.11.2. Possibilité de valider des expériences d'apprentissage en dehors du cursus principal, sous forme d'ECTS, conformément à des critères définis par les équipes pédagogiques

1.4.11.3. Fiabilité de l'authentification et surveillance des examens en ligne

1.4.11.4. Reconnaissance académique de parcours de formation à la carte

1.4.11.5. Mise en place et/ou reconnaissance de dispositifs de certification alternatifs au diplôme (attestation de suivi de mooc portfolio numérique, etc)

1.4.12. Faciliter et développer les apprentissages tout au long de la vie

1.4.12.1. Accroissement de l'offre de formation continue

1.4.12.2. Facilitation des rencontres entre publics de la formation continue et des étudiants en formation initiale

1.4.12.3. Simplification et accélération des procédures de la VAE (amélioration de la communication à distance avec les candidats de la VAE via le mentorat, développement de préparation collaborative des dossiers, reconstitution simplifiée de la carrière professionnelle et des activités)

1.5. Recherche

1.5.1. Mobiliser les réflexions prospectives sur le rôle de l'Université dans la société apprenante pour la définition de la STRANES et des stratégies d'établissements

1.5.1.1. Mise en place de projets de recherche sur le positionnement de l'établissement en matière de pédagogie numérique, de science ouverte et sur les liens qu'il entretient avec l'écosystème numérique

1.5.1.2. Alimentation par ces projets de recherche de la STRANES et des stratégies prospectives des établissements

1.5.1.3. Réponse à des appels à projets (nationaux, européens, des collectivités locales et des entreprises) afin de financer des bourses de thèse dédiés à la recherche de l'Université sur elle-même

1.5.1.4. Lancement par l'ANR d'appels sur le rôle des universités dans une "société apprenante", sur les modalités de l'apprentissage dans une société numérique

1.5.2. Développer des recherches pluridisciplinaires sur les nouvelles technologies et leur sens social ("digital studies")

1.5.2.1. Mise en place de recherches pluridisciplinaires avec les étudiants sur les transformations industrielles, économiques et sociales liées au numérique et sur les phénomènes de désintermédiation et de disruption

1.5.2.2. Chaires de recherche pluridisplinaires portant sur l'étude de nouveaux objets induits par le numérique (ex : réseaux sociaux, objets connectés, Intelligence artificielle, méthodes de recherche, propriété intellectuelle, communs de la connaissance, blockchain, etc.)

1.5.2.3. Renforcement de la mise en réseau des recherches sur ce sujet au niveau national

1.5.3. Intégrer la recherche dans la conception, le suivi et l'évaluation des politiques publiques numériques

1.5.3.1. Augmentation du recours aux thèses CIFRE de la part des administrations

1.5.3.2. Eclairage des décideurs publics par rapport aux avancées de la recherche : événements à destination des directeurs d'administration centrale et des élus, création de canaux de communication réguliers à direction des ministères

1.5.3.3. Contribution des chercheurs aux consultations en amont des projets de loi

1.5.4. Faciliter, grâce au numérique, les pratiques de recherche action, participatives et pluridisciplinaires

1.5.4.1. Programmes de recherche-action au sein des écoles doctorales

1.5.4.2. Recherche en résidence, dans des entreprises, des administrations, des associations.

1.5.4.3. Autorisation de rédiger et de publier collectivement des travaux de recherche universitaires (mémoire, thèse)

1.5.4.4. Ouverture des laboratoires ouverts à des publics profanes

1.5.5. Diffuser les techniques et usages numériques utiles à la recherche auprès des enseignants-chercheurs, ingénieurs de recherche et doctorants

1.5.5.1. Définition des savoir-faire utiles et nécessaires aux pratiques de recherche (partage et mise en réseau des ressources, pratiques documentaires, édition collaborative, etc.)

1.5.5.2. Mobilisation des acteurs de l'établissement détenant des savoir-faire (enseignants pionniers, bibliothécaires et archivistes, etc.)

1.5.5.3. Mise en place d'une offre de formation accessible aux enseignants chercheurs, chargés de cours et professeurs associés

1.5.5.4. Mise en place de services d'accompagnement en lien notamment avec bibliothécaires et services d'archives

1.5.6. Valoriser et participer au développement des communs de la recherche

1.5.6.1. Mise à disposition par les chercheurs des données de la recherche sur des plateformes open source et open access

1.5.6.2. Affirmation par les établissements d'une politique de dépôt des écrits scientifiques dans des archives ouvertes et de publication dans des revues ouvertes

1.5.6.3. Incitation à la mise en place de plan de gestion des données pour les projets de recherche

1.5.6.4. Création de systèmes d’archivage mutualisés des données scientifiques au niveau des établissements et des disciplines

1.5.6.5. Mise en place d'une plateforme d’outils numériques pour la recherche, permettant notamment l’exploitation des données et de rendre effectif le droit au TDM

1.5.6.6. Valorisation du capital immatériel issu de projets développés par l'établissement avec des acteurs tiers

1.5.7. Développer la recherche sur l'apprentissage, en s'appuyant notamment sur l'analyse des learning analytics

1.5.7.1. Recherche pluridisciplinaire en sciences de l'éducation avec des chercheurs en humanités numérique, en informatique et en sciences du document

1.5.7.2. Développement de programmes de recherche action sur l'apprentissage, associant les étudiants

1.5.7.3. Recherche transdiciplinaire sur les données d'apprentissage (suivi des utilisation des services numériques et publication d'indicateurs, recherches en adaptive learning et analyse des événements pédagogiques, expérimentation d'adressage personnalisé, etc.)

1.5.7.4. Documentation des pratiques et expérimentations pédagogiques dans une démarche "open science" et "open education"

1.6. Création de valeur et écosystème

1.6.1. Mener des recherches prospectives sur les sources de création de valeur pour l'Université à l'heure numérique

1.6.1.1. Veille et analyse sur les évolutions de l'écosystème numérique (nouveaux acteurs, nouveaux services, nouvelles créations de valeurs dans une économie de plateforme)

1.6.1.2. Anticipation des évolutions du marché de l'édition, du marché de la formation, du mentorat, etc. à partir de l'analyse des données d'apprentissage

1.6.2. Favoriser le développement de projets Edtech

1.6.2.1. Incitation à transformer des expérmentations pédagogiques internes en applications concrètes (services, applications) pour l'établissement ou plus largement

1.6.2.2. Accueil et valorisation des projets Edtech dans l'établissement (ex. incubateurs, accélérateurs)

1.6.2.3. Sanctuarisation d'une part du budget pour le financement de projets edtech à forte valeur ajoutée (économique, sociale, environnementales, etc)

1.6.3. Cartographier l'écosystème numérique à l'intérieur et à l'extérieur de l'établissement

1.6.3.1. Cartographie des acteurs et facilitateurs présents sur le territoire en matière de numérique (secteur entrepreneurial, associatif, coopératif, public, tiers secteur interne à l'établissement comme les associations étudiantes)

1.6.3.2. Revue des ressources que chacun peut apporter aux autres

1.6.3.3. Rencontre d'acteurs issus de culture et domaines variés pour favoriser la sérendipité (évènements, agoras, réseaux)

1.6.4. Installer au sein de l'établissement, des interlocuteurs et points de contact avec l'écosystème numérique

1.6.4.1. Cartographie des compétences et appétences en internes pour animer les échanges avec l'écosystème numérique

1.6.4.2. Désignation d'interlocuteurs en charge des relations avec l'écosystème numérique, au sein de l'établissement

1.6.4.3. Services d'accompagnement à destination des porteurs de projets numériques (orientation, mise en contact, appel à projet, aide aux démarches administratives)

1.6.4.4. Recherche proactive de partenariat, mécénat, évènements, projets communs, etc.

1.6.5. Créer des espaces dédiés à la co-création et à l'incubation de projets numériques à l'intérieur de l'établissement

1.6.5.1. Mise en place d'incubateurs, d'accélérateurs de projets technologiques, living labs internes

1.6.5.2. Mentorat, coaching à destination des porteurs des projets (SATT)

1.6.5.3. Développement de partenariats et de mécénats avec des institutions telles que la Caisse des dépôts

1.6.6. Développer les transferts de savoirs entre établissement et entreprises, associations, coopératives, autres formes d'entrepreneuriat social

1.6.6.1. Mise en place d'instances de dialogue pour les transferts entre recherche et entreprises et structures du tiers secteur

1.6.6.2. Analyse locale du rôle sur l'emploi des activités associatives, issues de projets numériques à valeur sociale et scientifique (crowdsourcing, crowdfunding, do it Yourself, makerspaces, événements numériques , défis et hackathons)

1.6.7. Participer, porter des projets d'innovation ouverte

1.6.7.1. Espaces dédiés à la conduite de projet d'innovation ouverte (living lab, fablab, techlab, etc.)

1.6.7.2. Partenariats d'innovation ouverte ou de patents pools avec des clusters et pôles de compétitivité locaux

1.6.7.3. R&D conjointe avec des entreprises informatiques- numériques pour une amélioration des dispositifs de digital learning : plateformes, applications, responsivité, paiement et certification en ligne

1.6.7.4. Liens des enseignants chercheurs, chargés de cours et professeurs associés avec le monde de l'entreprise (ex. initiatives d'internships réciproques)

1.6.8. Déployer une offre de formation tout au long de la vie

1.6.8.1. Analyse dynamique de l'évolution des besoins en formation, à travers un dialogue avec les branches professionnelles, les entreprises et le tiers secteurs

1.6.8.2. Adaptation rapide des contenus et des formations en lien avec l'évolution de la recherche

1.6.8.3. Développement d'un modèle économique de l'offre de formation continue

1.6.9. Positionner l'établissement sur le marché de la certification des compétences

1.6.9.1. Veille sur les modes alternatifs de certification des compétences (en dehors du diplôme) et des modèles économiques qui les sous-tendent

1.6.9.2. Expérimentation et lancement de nouveaux modes de certification des compétences en formation tout au long de la vie (attestations de suivi de moocs, certificat, etc.)

1.6.9.3. Reconnaissance de certification externes (employeur, organismes de formation, pair, etc.) dans le cursus de formation (validation d'unités d'enseignement, de semestre, etc. )

1.6.9.4. Simplification et accélération de la VAE

1.6.9.5. Possibilités de VAE collective, le dispositif étant contractualisé entre une entreprise et un établissement, et les modalités simplifiées étant garanties par le CFVU

1.6.10. Renforcer la visibilité des formations et des contenus pédagogiques numériques dans une logique d'attractivité internationale

1.6.10.1. Veille et contribution à la définition des normes techniques (format, technologies) et conceptuelles (description des ontologies, modes de certification...)

1.6.10.2. Développement de systèmes de sous-titrage automatisés avec révision et des traductions vocales automatisées

1.6.10.3. Politique volontariste de valorisation des contenus sur les plateformes privées ou publiques, nationales ou internationales (ex. partenariats de diffusion, mentorat)

1.6.10.4. Promotion des initiatives visant à développer et fédérer les diplômes à distance

1.6.11. Valoriser la qualité de la vie universitaire et de l'expérience d'apprentissage offerte dans l'établissement

1.6.11.1. Structuration et animation d'une communauté d'alumnis

1.6.11.2. Stratégie de visibilité et de réputation à travers les réseaux sociaux