Conception de projet e-learning: modèle ADDIE

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
Conception de projet e-learning: modèle ADDIE par Mind Map: Conception de projet e-learning: modèle ADDIE

1. Analyse

1.1. Analyse des besoins

1.1.1. identifier les principaux objectifs de formation: le principale objectif de cours ou de formation

1.2. Analyse de public cible

1.2.1. La conception du cours et les modalités de formation dépendront des principales caractéristiques des apprenants (p. ex. leurs connaissances et compétences avant le cours, leur provenance géographique, le contexte d’apprentissage et l’accès à la technologie).

1.3. Analyse du contenu ou Analyse des taches et des thèmes

1.3.1. Analyse des tache: définir le contenu d’apprentissage des cours: Dans le cadre de la conception pédagogique, une analyse des tâches est une analyse détaillée des actions et des décisions qu’une personne prend pour réaliser une tâche professionnelle (c.-à-d. une unité bien définie de travail). Cette analyse inclut l’identification des connaissances et des compétences nécessaires pour faciliter ces actions et ces décisions.

1.3.2. Analyse des thèmes :L’analyse des thèmes vise à : > identifier le contenu du cours ; et > classer les éléments du contenu :Les éléments de contenu peuvent être classés selon les types de contenu qu’ils représentent. Cette analyse est typique des cours qui sont principalement conçus pour fournir des informations

1.3.2.1. Selon les circonstances, il est préférable d’utiliser l’une ou l’autre de ces méthodes :Si le cours est principalement destiné à fournir des informations ou à atteindre des objectifs d’apprentissage qui dépassent le cadre de l’amélioration des performances professionnelles, le CP pourra ignorer l’analyse des tâches et procéder directement à une analyse des thèmes, afin de définir les thèmes principaux et les sous-thèmes qui doivent être traités dans le cours.

1.3.2.1.1. > L’analyse des tâches est utilisée principalement dans les cours conçus pour renforcer des compétences professionnelles ou interpersonnelles spécifiques.

2. Conception

2.1. Objectifs d'apprentissage

2.2. formuler un ensemble d’objectifs d’apprentissage nécessaires pour atteindre l’objectif général du cours : : mémoriser, comprendre, analyser, appliquer, évaluer, créer

2.2.1. càd décrivant une compétence ou aptitude que l’apprenant doit acquérir. Les objectifs doivent être spécifiés pour le cours en général ainsi que pour chacune des activités du cours.

2.3. Séquencage

2.3.1. définir l’ordre dans lequel les objectifs doivent être atteints

2.3.2. càd organiser le contenu de cours en unités et sessions et organiser les objectifs d'apprentissage de chaque unité

2.3.3. Stratégie pédagogique

2.3.3.1. choisir des stratégies concernant la pédagogie et le matériels correspond à chaque méthode pédaggique

2.3.3.2. càd la méthode pédagogique: (utilisé au moins trois méthode cela laisse les apprenants plus motivés) > Méthodes collaboratives ou actives (dynamiser la formation): dévélopper les compétences - qui mettent l’accent sur la dimension sociale de l’apprentissage et impliquent le partage des connaissances et la réalisation de tâches de manière collaborative. Les discussions guidées en ligne, le travail collaboratif et le tutorat par des pairs font partie de ces méthodes

2.3.3.2.1. -Méthodes expositives: utilisé pas plus de 30% de temps de formation (utilisé plutot aux universités) :Dans les méthodes expositives, les apprenants doivent écouter, lire ou observer: - qui mettent l’accent sur l’« absorption » de nouvelles informations. Les méthodes expositives comprennent des présentations, des études de cas, des exemples détaillés, des démonstrations.

2.3.3.2.2. > Méthodes démonstratives ou applicatives (plutot professionnelle permettent de favoriser la professionalisation) -les apprenants participent à des activités pratiques, de simples exercices (tels que la méthode démonstration-pratique) ou des méthodes plus complexes comme des simulations ou des activités de recherche. dans Le méthodes applicative faut un tuteur....... mettent l’accent sur les processus que les apprenants utilisent pour accomplir leurs tâches professionnelles et acquérir de nouvelles connaissances. La méthode démonstration-pratique, les outils de travail, les exercices fondés sur des cas pratiques ou des scénarii, les jeux de rôle, les simulations et les jeux dits « sérieux » (serious games), les recherches guidées, les projets appartiennent à ce type de méthodes.

2.3.3.2.3. La méthode interrogative :le formateur questionne les apprenants: intéroger les apprenants: peut etre utiliser comme :réveil pédagogique (le matin) sur une information de veille ou un eséquence antérieure/ utilisé après une pause/ utiliser comme évaluation

2.3.4. Modalité de formation

2.3.4.1. Lors du choix des supports de réalisation, un certain nombre de facteurs doivent être envisagés, notamment : > des facteurs liés à l’apprenant ; (son expertise..)> des aspects technologiques ; (ordinateur..) > des exigences organisationnelles.(e temps disponible et le budget, influenceront le choix des supports de réalisation.)

2.3.4.2. Stratégie d'évaluation

2.3.4.2.1. choisir , les modalité de l’évaluation

2.3.4.2.2. établir le but de l’évaluation. Le but peut être de : vérifier la qualité de la formation pour l’améliorer avant de la mettre en œuvre (évaluation formative) ; évaluer l’efficacité de la formation et des acquis immédiatement après la mise en œuvre du cours (évaluation confirmative) ; ou évaluer un ancien cours pour savoir s’il est toujours valide ou s’il doit être modifié (évaluation sommative).

3. Développement

3.1. développement de contenu

3.1.1. écriture ou recueil de toutes les connaissances et informations nécessaires;: Quelle quantité de contenu une e-leçon doit-elle inclure? Une e-leçon ne devrait pas nécessiter plus de 30 minutes de temps d’apprentissage. Combien de pages de contenu l’EM doit-il soumettre pour créer une e-leçon ? Il n’existe pas de règle précise à ce sujet ; cela dépend du niveau de complexité et du nombre de questions et d’interactions contenus dans la leçon. Pour une e-leçon de 30 minutes qui comprend 30 écrans (en considérant une estimation de 1 minute par écran, composé par exemple d’un texte accompagné d’images ou d’une fenêtre de feedback), il faut environ 10-15 pages de contenu

3.2. développement de storyboard

3.2.1. i Dans le contexte du e-learning, le storyboard décrit écran par écran ce qui se passera dans la e-leçon finale. Le storyboard n’est pas un produit final. C’est un produit intermédiaire qui est ensuite utilisé par les développeurs Web pour créer la e-leçon interactive finale.........

3.2.2. càd un document qui décrit toutes les composantes du produit interactif final, y compris les images, les textes, les interactions, les tests d’évaluation (Objectif, introduction contenu et résumé de chqque unité)

3.2.2.1. transformer ces informations en contenu e-learning ! Il utilisera différentes techniques pédagogiques, des composantes multimédias et des éléments interactifs pour développer les storyboards des leçons.

3.3. développement didacticiel

3.3.1. développement des composantes multimédias et interactives, production du cours dans différents formats pour une diffusion CD, plateforme..scorm pour lms

4. Mise en oeuvre

4.1. installation et diffusion

4.1.1. cette étape que le cours est dispensé aux apprenants. Le didacticiel est installé sur un serveur, accessible aux apprenants.

4.2. Gestion des activités de apprenants

4.2.1. Dans le cadre des cours facilités et dirigés, cette étape comprend également la gestion et la facilitation des activités des apprenants.

5. évaluation

5.1. Réaction

5.1.1. évaluer les réactions des apprenants: comprendre comment ceux qui participent au programme réagissent, s’ils participent activement, et s’ils aiment le cours. Cela peut être mesuré par le biais de questionnaires et d’enquêtes, qui sont généralement présentés aux apprenants à la fin du cours

5.2. Apprentissage

5.2.1. évaluer la réalisation des objectifs d’apprentissage: mesure le degré de réalisation des objectifs d’apprentissage. Selon le type de cours, cela peut signifier que les connaissances des participants ont augmenté, qu’ils ont renforcé leurs compétences et/ou modifié leur attitude à la suite du cours. Les apprentissages peuvent être évalués par le biais de tests, de devoirs et d’observations directes

5.3. Comportement

5.3.1. e comprendre dans quelle mesure le comportement des participants a changé en raison du programme de formation : par exemple, savoir s’ils utilisent les connaissances et compétences acquises durant le cours pour accomplir leurs tâches professionnelles ou dans d’autres situations pratiques. Cela peut être fait en observant les performances des apprenants dans le cadre de leur travail.4

5.3.2. Résultat

5.3.2.1. évaluer par les notes: identifier les résultats qui ont été transférés dans l’organisation, suite à la participation du personnel au programme. Les résultats peuvent se traduire par une production accrue, une amélioration de la qualité, une réduction des coûts et une diminution des accidents.