Le sexisme sur internet

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
Le sexisme sur internet par Mind Map: Le sexisme sur internet

1. Tétons féminins interdits sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram et la plateforme YouTube, tétons masculins autorisés

2. La formation de communautés sur internet

2.1. Liberté d'expression utilisée à tort

2.1.1. La Ligue du LOL

2.1.1.1. Groupe d'hommes qui harcèle des femmes de leur milieux professionnel pour garder une suprématie masculine

2.1.1.2. Reflet du patriarcat dans la société hors numérique

2.1.1.3. Femmes féministes (: voulant l'égalité femmes hommes) ou a tendances progressistes plus harcelées que les autres

2.1.2. INCELS ("célibataires involontaires")

2.1.2.1. Jeunes hommes qui voudraient entretenir des relations avec des femmes sans y parvenir

2.1.2.2. Attaquent toutes les femmes sans distinctions et les hommes féministes ou épanouis dans leurs relations avec les femmes

2.1.2.3. Nombreux propos et comportements sexistes: femoïdes (femme et des humanoïdes= déshumanisation des femmes), Chads (hommes épanouis dans leur vie et relations avec les femmes, souvent populaires socialement), Stacys (archétype de la jeune femme en couple), Thot (femme envoyant des photos d'elle dénudée

2.2. Libération de la parole

2.2.1. Hommes

2.2.1.1. #IveDoneThat»

2.2.1.1.1. Hashtag utilisé par les hommes qui reconnaissent avoir eu des propos ou des comportements déplacé envers les femmes et s'en excusent

2.2.1.1.2. Prise de conscience des comportements déplacés grâces aux mouvements divers (#MeToo, #BalanceTonPorc)

2.2.1.2. Masculinité toxique

2.2.1.2.1. Discrimination avec des insultes, des menaces, des moqueries, des clichés insidieux envers les hommes jugés comme "pas assez virils/masculins"

2.2.1.2.2. Peu d'homme témoigne des discriminations/violences qu'ils subissent par peur d'être jugés

2.2.1.2.3. Libération de la parole sur ces sujets, expressions de formes de masculinité différentes mais tout autant valides

2.2.2. Femmes

2.2.2.1. Témoignage des actes de cyberharcèlement ou harcèlement sur internet

2.2.2.1.1. Sentiment de soutien

2.2.2.1.2. Partager son histoire

2.2.2.1.3. Faire le deuil de son passé

2.2.2.1.4. Ne pas se sentir jugée

2.2.2.1.5. Soutenir les autres avec un passé/une histoire semblable

2.2.3. Mouvements

2.2.3.1. Mouvement planétaire #MeToo

2.2.3.1.1. Affaires Weinstein: déclenchement de ce hashtag par les femmes libérant leur parole sur ses agissement

2.2.3.1.2. Femmes de tout milieux qui reprennent ce hashtag pour témoigner des harcèlements, menaces, violences, insultes, agressions, des viols subit par des hommes

2.2.3.2. #BalanceTonPorc

2.2.3.2.1. Hashtag sur internet pour dénoncer les agressions sexuelles et les harcèlements dans le milieu professionnel (puis en général) qui touche un grand nombre de femmes

3. Naissance d’internet, naissance d’un nouveau type d’harcèlement sexiste : le cyberharcèlement

3.1. Développement du sexisme par le cyberharcèlement

3.1.1. Le cyberharcèlement : acte agressif, intentionnel

3.1.1.1. De nombreuses victimes restent dans le silence

3.1.1.2. L'apparition des réseaux sociaux développe le cyberharcèlement

3.1.1.3. L'anonymat confère un sentiment d'impunité et de toute puissance aux agresseurs

3.2. Le sexisme est-il le même sur internet?

3.2.1. Médiums

3.2.1.1. Revenge porn, diffusion de rumeurs, montages sexuels, insultes, insultes, contrainte à envoyer du contenu intime, publication de contenu sans consentement

3.2.2. Le sexisme se base sur l'apparence, la partie superficielle/extérieure des individus

3.2.2.1. L'anonymat/distance des réseaux incitent certains à insulter, attaquer, juger

3.2.2.2. Les femmes sont plus facilement réduites à leur physique et à leur sexualité

3.2.2.3. Tenir pour responsables les victimes femmes

3.2.2.4. Les hommes vont être survalorisés dans leur virilité et leur sexualité

4. Les lois d'internet en faveur du sexisme

4.1. Les normes de censure numérique ne sont pas appliquées de la même façon aux hommes et aux femmes

4.1.1. Censures inégalitaires

4.1.1.1. YouTube: Contenu féminin sur la sexualité (surtout féminine), l'éducation sexuelle, la contraception, les règles, la culture du viol etc qui sont censurées (-18 ans) ou démonétisées. Vidéos masculines sur ces thématiques acceptées.

4.1.2. Sexisme extrême

4.1.2.1. Adolescentes ayant peur de leur corps, sexualité, mal informées

4.1.2.2. Perpétue la suprématie masculine et le patriarcat dans la société

4.1.2.3. Décrédibilise injustement les femmes même dans leur professions (médecins, gynécologues, scientifiques faisant des vidéos sur des sujets attenant et non valorisées par les algorithmes)