Candidoses superficielles: Signes cliniques

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Candidoses superficielles: Signes cliniques par Mind Map: Candidoses superficielles: Signes cliniques

1. Candidose des muqueuses

1.1. Candidose oro-digestive

1.1.1. Candidose buccales

1.1.1.1. Xérostomie, Brulure buccale, dysphagie, dysgueusie, douleur à la déglutition, gout métallique

1.1.1.2. Candidose atrophique ou érythémateuse

1.1.1.2.1. Forme aigue

1.1.1.2.2. Forme chronique = "Stomatite des dentiers" = Stomatite sous prothétique

1.1.1.3. Candidose pseudomembraneuse aigue = Muguet buccal

1.1.1.3.1. Lésion blanc-blanchatre ferme, aspect lait-caillé, envahissement de la langue, gencive, palais, faces internes des joues

1.1.1.3.2. Stade SIDA, diabète non équilibré, hyposialie iatrogène, inhalation de cortoides

1.1.1.4. Candidose hyperplasique

1.1.1.4.1. Au niveau jugal et lingual

1.1.1.4.2. Plaque blanc-jaunatre

1.1.1.5. Perlèche angulaire

1.1.1.5.1. Fissuration des commissures labiales

1.1.1.5.2. Atteintes bilatérales

1.1.1.5.3. Fond crouteux souvent associé au muguet

1.1.1.6. Chéilite angulaire

1.1.1.6.1. Inflammatoire des commissures labiales

1.1.2. Candidose oesophagienne

1.1.2.1. Dysphagie, pyrosos (brulure œsophagienne), brulure retrosternales et lors de passage d'aliment , anorexie,hoquet

1.1.2.2. Associa a une candidose oropharygiènne

1.1.3. Candidose gastro-intestinale

1.1.3.1. Rare

1.1.3.2. Diarrhée aqueuse/ Déshydratation/ Flatulence/ Douleur abdominale

1.1.4. Candidose anale

1.1.4.1. Prurit / Sensation de brûlure anale

1.1.4.1.1. Anite candidosique associé

1.1.4.2. Fissuration du pli interfessier/ Erythème fessier du NN

1.2. Candidose génitale

1.2.1. Vulvo-vaginite+++

1.2.1.1. Très fréquent chez les jeunes femmes en activité sexuelle

1.2.1.2. 75% des femmes ont feront une dans leur vie avec une récidive de 25% des cas

1.2.1.3. Prurit valvulaire intense, dyspaneurie, brulure,dysurie, leucorrhée blanchate grumeleuse abondante

1.2.1.4. Passage du tube digestif vers la sphère génital

1.2.1.5. Facteur favorisante

1.2.1.5.1. Locaux

1.2.1.5.2. Hormonaux

1.2.2. Balanite+ Balamopsthite

1.2.2.1. petite colonie blanc-jaunâtre, inflammation, douleur de la verge, érythème prugineux

1.3. Candidose urinaire

1.3.1. Cystite

1.3.1.1. Femme diabètique

1.3.1.2. Pollakiurie, dysurie, douleur mictionnelle, inflammation du méat urinaire

1.3.2. Pyelonephrite

1.3.2.1. Dissémination hématogène ->

1.3.2.1.1. Candidémie ->

1.3.2.2. Douleur lombaire et fièvre

1.4. Candidose oculaire

1.4.1. Bénigne mais peu être disséminée

1.4.2. Due souvent à un collyre ATB + cortoides

1.4.3. Conjonctivité

1.4.3.1. Blépharite

1.5. Candidose pulmonaire et bronchique

1.5.1. Forme rare

1.5.2. Due à une dissémination par voie hématogène

2. Candidose cutanée et unguéale

2.1. Candidoses cutanées

2.1.1. Toujours pathogène sous la peau

2.1.1.1. Survie 15 min sur la peau

2.1.2. Intertrigo = Dermatite des plis cutanées

2.1.2.1. Facteur favorisant: Macération / Humidité

2.1.2.2. Clinique:

2.1.2.2.1. Papule érythémateuse et prurigineuse se surinfectant

2.1.2.2.2. Fissuration du pli

2.1.2.2.3. érythème suintant avec enduit blanc jaunâtre

2.1.2.2.4. Aspect émietté des lésions en périphérie

2.1.2.3. Intertrigo des grands plis

2.1.2.3.1. Plis inguinaux, axiliaire, sous mammaires, abdominaux, inter fessiers

2.1.2.3.2. Collerette desquamative blanche et des pustules qui délimité la plage érythémateuse et lisse

2.1.2.3.3. Part du fond du pli (fissure)

2.1.2.4. Intertrigo des petits plis

2.1.2.4.1. Intertrigo digito-palmaire et ou digito-plantaire

2.1.2.4.2. Pieds : tous les espaces peuvent etre touchés

2.1.2.4.3. Mains: 3eme et 4emme espaces interdigitaux

2.1.2.5. Candidose néonatales

2.1.2.5.1. Fréquente

2.1.2.5.2. Age supérieur a 1sem

2.2. Folliculites

2.2.1. Clinique

2.2.1.1. Pustules folliculaires prugineuses sur une base erythémateuse

2.2.1.2. Présence de pustule satellites d'intertrigo

2.2.1.3. Lésion faciales pouvant délimité un sycosis

2.2.2. Facteur favorisant:

2.2.2.1. Environnement chaud, Humidité

2.3. Candidoses unguéales

2.3.1. Ongle des mains chez la femme +++

2.3.2. Perionyxie

2.3.2.1. Tuméfaction rouge douloureuse

2.3.2.2. Bourrelet inflammatoire peéri-unguéal

2.3.2.2.1. Diagnostic différentiel avec les dermatophytes : absence de périonyxis

2.3.2.3. Exsudat transparent non purulent

2.3.2.3.1. Diagnostic différentiel avec S.aureus: exsudat purulent

2.3.3. Onyxis

2.3.3.1. Fait suite a un périonyxis

2.3.3.2. Coloration verte-jaunatre

2.3.3.3. Décollement progressif de l'ongle

3. Candidose cutanéomuqueuse chronique

3.1. Maladie hétérogène caractérisés par des infections persistances , invalidantes et/ ou récurrente de la peau, des ongles et des muqueuses cause par Candida spp

3.2. Déficit immunitaire congénital

3.2.1. Déficit en IL-17

3.2.1.1. Incapacité des lymphocyte T à produire des IL-17

3.2.1.2. IL-17 permet de mettre en place l'immunité cellulaire contre Candida spp

3.2.2. Polyendrocrinopathie auto-immune de type 1 ou syndrome APECED

3.2.2.1. Mutation du gène AIRE autosomique récessif

3.2.2.2. Défaut de suppression des cellules T auto réactives dans le thymus

3.2.2.3. Présence d'Ac neutralisant les cytokines Th17

3.2.2.4. Hypoparathyroïdie + Hypoadénocorticisme + pelade+ CCMC