Chargé de référencement web

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
Chargé de référencement web par Mind Map: Chargé de référencement web

1. Infos de base

1.1. Objectifs :

1.1.1. Rendre visible un site via un moteur de recherche

1.1.2. Veiller aux performances du site

1.2. Branches, appellations:

1.2.1. Référenceur

1.2.2. Consultant en référencement organique

1.2.3. Référenceur naturel

1.2.4. Chargé de référencement,

1.2.5. Consultant en référencement payant

1.3. Niveau de diplôme :

1.3.1. Mini: Bac+2

1.3.2. Maxi:Bac+5

1.3.2.1. Licence professionnelle commerce ((spé e-commerce)

1.3.2.2. License professionnelle de référencement

1.4. Conditions d'exercice :

1.4.1. Exemple de CV:

1.5. Salaire débutant :

1.5.1. 1800 euros

2. Missions

2.1. Audit de référencement

2.2. Elaboration et mise en place d’une stratégie de référencement

2.3. Suivi des actions et reporting

2.4. Veille

3. Compétences et qualités requises

3.1. Une solide culture web et des tendances internet

3.2. Des connaissances de base en développement web (HTML, CSS, Javascript, etc.)

3.3. Une parfaite compréhension des enjeux liés au Search

3.4. Une forte capacité d’adaptation aux évolutions du métier

3.5. Autonomie et force de proposition

3.6. Réactivité

3.7. Connaissances en webmarketing

3.8. Aisance à travailler en équipe

3.9. Disposer de bonnes qualités rédactionnelles

4. Témoignages

4.1. Christophe Rescan : « Ce que j’aime dans le référencement, c’est que le ROI (retour sur investissement) des actions entreprises est aisément calculable. On est vite fixé sur le succès ou l’échec d’une opération. C’est aussi un plaisir d’évoluer dans une discipline transversale qui mêle plusieurs compétences. Il y a aussi un esprit communauté dans le SEO. Au niveau des moins, il faut faire beaucoup de compromis entre les recommandations et l’application des préconisations et parfois, certains résultats peuvent s’écrouler du jour au lendemain (MAJ Google, refonte de site, erreur technique) ».

4.2. Raphaël Doucet : « Le point fort de ce métier est probablement sa potentialité. Lorsqu’on connait l’engouement des professionnels et des particuliers pour l’information rapide et donc internet, on se dit qu’il y a encore de beaux jours devant nous. Ma partie préférée est clairement le relationnel avec mes clients que je considère plus comme des partenaires. Nous sommes tous dans le même bateau vers la réussite. Mais également toute la partie R&D, où là il s’agit de tester, chercher la petite bête, une faille… bref le jeu du chat et de la souris avec Google entre autre. Le point faible est pour moi la dématérialisation de beaucoup de choses. Par exemple, il est très fréquent d’avoir en charge un site sans pour autant avoir rencontré la personne ou la société qui se cache derrière. Mais lorsqu’on est confortablement installé sur son fauteuil de bureau devant son écran, il ne faut pas oublier la lourde responsabilité que l’on porte. Le site que l’on a entre les mains peut faire vivre des milliers de personnes au travers des emplois ! »