Create your own awesome maps

Even on the go

with our free apps for iPhone, iPad and Android

Get Started

Already have an account?
Log In

Techniques Bancaires ESCE 2ème année by Mind Map: Techniques Bancaires ESCE
2ème année
0.0 stars - 0 reviews range from 0 to 5

Techniques Bancaires ESCE 2ème année

d) autres normes prudentielles

1) contrôle des grands risques

un client

tout risque qui excèe 15% des donds propres

ne doit pas excèder 20% des fonds propres

total des montant ne peut pas depasser 8 fois l montant des fonds propres

risque de liquidité

ratio de liquidité immediate

maintenir un rapport de 100% entre dispo et exig jusqu'à 1 mois

risque de transformation

ratio qui mesure la transfo de la banque à plus de 5 ans

mind. 60% für ressour/emplois + 5 ans

Organisation Bancaire

1) Actualités

2) La sphère financière

finance direct, relations s'instaure sur les marchés de capitaux, ceux qui ont besoin de ressources émettent des titres, contre le flux financier

finance indirecte, par un indermédiaire qui collecte et distribue des capitaux (transformation), crédits bancaires

3) la banque - explications

1) intermédiaire, général, actif: emplois, passif : ressources, collection, avec intérêts à payer, dépôts clientèle, refinancement par la banque centrale, marché monétaire, ressources gratuites, fonds propres, dépôts à vue, distribution, reçois des intérêts par, clients (ménages & entreprises), le portefeuille titres, le marché monétaire, mais : risque de non remboursement, transformation, marge nette d'intermédiation, = intérêtes reçu - intérêts payés, risques liés à la transformation, risque de liquidité, liquidité = capacité d'une banque à honorer ses engagements immédiats, dangereux "personne ne baisse plus avec personne", deux aspects, 1) lié à la transformation -> dates d'écheance, 2) lié à la liquidité inhérente des actifs de marché d'une banque (andere Bank), risque de taux, pincement de marge en cas de changement de taux d'intérêts de la banque centrale, les banques empruntent courts pour prêter long, autres risques, risque de crédit, risque de reputation

2) prestataire de services, but, équilibrer les activités de la banque, métiers sans risque, prestations différentes, telematique, monétique, financement, placements, incidents, change, assurance, gestion de fortune

3) bilan, généralités, presentation en ordre inverse concernant la liquidité et exigibilité, information rélative à la liquidité est priviligé, bilan & hors bilan, bilan, état patrimonial, hors bilan, ensemble de comptes des engagements futurs ..., comptes de résultat & SIGs, CR, enregistre les flux annuels de produits et charges, fait apparaître des Soldes intermédiaire de gestion, produit net bancaire, nur minus matièrepremiers, resultat brut d'exploitation (39), charges und amorti abgezogen, resultat d'exploitation, dotations aux provisions abgezogen, resultat net, créances inrecouperable und exeptionel abgezogen, ratios de gestion, a) coefficient d'exploitation, mesure de la producitivité, b) return on equities, RN / cap. propres, retour sur fonds propres, rapport de l'investissement, mesure de securité de la banque, c) reurn on assets, rentabilités des actifs

4) risques des banques, systemique, combinaison des 4 grands risques! crédit, réputation, liquidité et marché (taux), choc économique, désordre systemique, trois facteurs qui peuvent déstabiliser le système bancaire, a) la concentration, nicht diversifizierung, b) l'homogénéité, bank ähnelt einer anderen, c) information et relations, großer spieler kann andere mit reinziehen, évaluations des risques, 1) risque de crédit, analyse de qualité et répartition de l'activité, 2) risque de concentration, niveau geographique, sectorielle, 3) risque de marché, analyse du risque et de changements de taux, 4)risque opérationnel, qualité des procédures, 5) risque de liquidité, capacité de faire face aux engagements, 6) risque de taux du portefeuille, New node

5) reglementation bancaire, a) cadre réglementaire, national : 1984 : loi bancaire gouverne l'activité des établ. banc., européen : but : réalisation du marché europ. UNIFIE des capitaux, fonds propres, solvabilité etc, international : Bâle 1974 - contrôle bancaire -> règlements & normes, b) l'importance des fonds propres, 1988 : accord sur le capital propres des banques des pays OECD, ratio Cooke :, besoin minimal des fonds propres de 8% du montant des crédits, c) dispositif Bâle II, 2007, nouvelle architecture : 3 PILIERS !!!!, 1) exigences minimals en fonds propres, aussi 8% mais repartie, concerne risques de crédit, marché et opérationnels, 2) processus de surveillance prudentielle, supervision bancaire, par commission bancaire, 3) la discipline de marché, transparence

4) système bancaire français

slide 102

5) système européen des banques centrales

intégration européenne

UEM Union économique et monétaire

organisation du système, Le SEBC à 27 - Système européem de banques centrales, politique monétaire de la BCE

Systèmes de paiement

1) dématérialisation des moyens de paiement

raisons, prélèvement, virements, lettres de change relevées (LCR), système interbancaire de télécompensation SIT, chèques, CREIC, EIC, CFNOB du GSIT et du GCB

2) acteurs des systèmes

a) participants, banques, tr´sor publique, banque de France, caisse des dépôts, POURQUOI? utilisation & gestion reservés aux établissements de crédit -> operations de banques, = SYSTEMES INTERBANCAIRES

b) gestionnaires, Target2-Banque de France, SIT est géré par le GSIT (Groupement pour un Système Interbancaire de Télécompensation), LCHClearnet = instruments financiers, Clearing = Abrechnungsverkehr, ESES par Euroclear

c) organismes de contrôle et de surveillance, POURQUOI? extrême risque de dysfonctionnements -> surveillance étroite, moyens de paiement = banque centrale, titres = AMF Autorité des marchés Financiers, le CSPR Comité sur les systèmes de paiement et de règlements et les banques centrales des G10 élaborent des normes pour la conception et la surveillance

d) instances de concertation (Verständigung/Abstimmung), groupes de travail (GSIT, GCB), comités utilisateurs (Euroclear France etc), niveau européen : ECSDA (europ. central securities depositories association), EACH (europ. association of central counterpary clearing houses)

3) systèmes de paiement en France et en Europe

Généralités, gamme nécessaire pour reglement d'un paiement, instruments de paiement, procédures institutionnelles et de traitement, mécanismes de transfers monétaires

a) dispositifs d'exécution des transactions, ensemble des services pour verifier et valider une transaction (erkennung, sicherstellen der Zahlungsfähigkeit etc.)

b) infrastructures de compensation, Préparation de la transaction, communication des donnés nécessaires pour éffectuer le paiement

c) infrastructures de règlement, collecte des fonds, enregistrement des transfer etc.

d) systèmes en France et en Euroland, France, système national : SIT Système interbancaire de télécompensation (paiements de masse), totalement automatisé & appartient aux banques, TARGET2 pour des gros montants, France & Euroland, TARGET2, RBTR européen = règlement brut en temps réel, Euroland, Target2 depuis 15 fevrier 2008, avant : Target1, chaque jour : 380.000 opérations - volume : 3.000 milliards d'€, Target2 = un brique du grand projet SEPA

e) le SEPA - single european payment area, création :2002 by EPC european payment council, nouveau standards et moyens de paiement d'ici 2012, 1) SEPA credit transfer (remplace le virement en 2011), 2) SEPA direct Debit (prélèvement, remplacement 2012), 3) SEPA Cards Framework - interopérabilité des cartes bancaires, zone SEPA : 27 pays, vise à rendre les paiement intra européens moins coûteux, grace à convergence des normes

4) systèmes de règlement de titres

trois infrastructures, a) système de négociation, b) système de compensation, LCHClearnet SA a fonctions de contrepartie centrale, garantie le paiement et la livraison des titres, c) système de règlement/livraison, Euroclear France est le gestionnaire du système de règlement et livraison, ESES France permet des règlements euros multi banques centrales en temps réel des titres en Euroclear Belgium, France et Nederland, EUROCLEAR = leader mondial, concurrent = CLEARSTREAM (Deutsche Börse), d) conservation

5) échanges télématiques et le réseau international de comm électronique

a) ETEBAC = Echage télématique banque client

b) SWIFT Society for Worldwide Interbank Financial Telecommunication

6) correspondant banking

aucune monnaie nationale ne quitte le territoire où elle est émise

etc.

Métiers de la banque

plus tard