Formation de formateurs CEMEA

Synthèse des notions abordables/abordées lors de la formation de formateurs, avec des ressources et des éléments de réflexion. Avertissement: les contributions à cette carte servent à alimenter la reflexion et n'engagent d'aucune façon la parole de l'association régionale ou nationale.

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Rocket clouds
Formation de formateurs CEMEA by Mind Map: Formation de formateurs CEMEA

1. Situer l'acte de formation dans sa dimension militante

1.1. " N'essayons pas de convaincre, "contentons nous de faire réfléchir" George Braque

1.2. Les Fondements, les textes de références

1.2.1. la charte de qualité des stages

1.2.2. L'éducation nouvelle et la pédagogie active

1.2.3. Le Projet éducatif des CEMEA

1.2.4. Intranet

1.2.5. Les principes qui guident notre action

1.2.6. L'agir

1.2.7. Quelle stratégie pour les militants pédagogiques aujourd’hui ?

1.3. Les traductions pratiques

1.3.1. Dans les pratiques d'animation

1.3.1.1. lien entre "conceptions de l'animation" et "conception de la formation"

1.3.2. Dans les pratiques de formation

1.3.2.1. Le projet éducatif

1.3.2.2. Les principes pédagogiques

1.3.2.2.1. Le stagiaire est ACTEUR

1.3.2.2.2. Le stagiaire est ACTIF

1.3.2.2.3. Le stagiaire est présumé RESPONSABLE

1.3.2.2.4. Le stagiaire est SÉCURISÉ

1.3.2.2.5. Le stagiaire est IMPLIQUÉ

1.3.2.2.6. Le stagiaire est VALORISÉ

1.3.2.2.7. Le GROUPE est formateur

1.3.2.2.8. Le FORMATEUR est une RESSOURCE

1.3.2.2.9. Le MILITANT sait s’effacer derrière le FORMATEUR

1.3.2.2.10. L'ENVIRONNEMENT est RICHE et SOLLICITANT

1.3.3. La construction "type" d'un stage au ceméa idf

1.3.4. Capacité à déconstruire et réinventer

2. Interroger sa pratique

2.1. à propos de "la vague"

2.1.1. l'expérience de Palo Alto qui a inspiré le film

2.2. Le Formateur (rôle et fonctions)

2.2.1. Analyse des premières expériences de formation

2.2.1.1. les difficultés, les besoins de formation

2.2.1.2. La posture symbolique, la légitimité

2.2.1.2.1. Lien entre l'expérience personnelle et l'engagement militant

2.2.1.2.2. Lien entre l'engagement militant et la parole institutionnelle

2.2.1.2.3. Faire cohabiter le militant et le formateur

2.2.2. le portefeuille de compétences des formateurs CEMEA

2.3. La pratique d'activité, les acquisitions techniques

2.3.1. spécificité de la menée d'activité en stage et en animation

2.3.2. du "faire" au "faire faire", du "vivre" au "faire vivre" la question de la transposition, le modele RATI opposé au modèle META

2.3.3. les concepts, les références théoriques ou bibliographiques

2.3.3.1. Activité = une succession d'actions...

2.3.3.1.1. QUI EST FONDE SUR UN BESOIN...

2.3.3.1.2. ...ET QUI REPOND A UN INTERET

2.4. Les représentations de ce qui caractérise un stage CEMÉA

3. Consolider les connaissances

3.1. Les contenus de formation, les concepts

3.1.1. l'activité

3.1.1.1. Niveau 1: "ici et maintenant"

3.1.1.1.1. Faire seul, manipuler, redécouvrir le plaisir d'agir...

3.1.1.1.2. Apprendre, découvrir, se perfectionner...

3.1.1.1.3. Inventer, créer, se projeter...

3.1.1.1.4. Faire en groupe, proposer, négocier, mise en projet collectif

3.1.1.2. Niveau 2: "ailleurs et plus tard" (projection)

3.1.1.2.1. Rôle et posture de l'animateur

3.1.1.2.2. La menée

3.1.1.2.3. Sens de l'activité pour l'enfant

3.1.2. le jeu et l'activité ludique

3.1.2.1. jeux collectifs pour les 3/6 ans et type de jeux pour les 6/7 ans

3.1.3. aménagement de l'espace/du temps

3.1.4. organisation de la vie quotidienne

3.1.4.1. santé

3.1.4.2. toilette

3.1.4.3. journée type

3.1.4.4. argent de poche

3.1.4.5. animateur référent

3.1.4.6. courier, téléphone...

3.1.4.7. rupture et continuité

3.1.5. organisation de la vie collective

3.1.6. vivre ensemble, socialisation, altérité...

3.1.7. enjeux relationnels, gestion des conflits

3.1.7.1. les "outils" relationnels

3.1.7.2. la prévention, la gestion des conflits

3.1.8. connaissance developpement des enfants et des jeunes

3.1.8.1. besoins

3.1.8.1.1. physiologique

3.1.8.1.2. psycho-affectif

3.1.8.1.3. Pyramide des besoins

3.1.8.2. développement cognitif, affectif et social

3.1.8.2.1. les 3/6 ans

3.1.9. autorité, sanction, règle et loi

3.1.10. l'enfant acteur de ses loisirs

3.1.10.1. les réunions d'enfants...

3.1.11. parité, genre, mixité

3.1.12. la différence, le handicap

3.1.13. Le cadre réglementaire : législation, sécurité, responsabilité

3.1.13.1. réglementation des ACM

3.1.13.2. aspect éducatifs de la sécurité, pédagogie de la prise de risque...

3.1.13.3. responsabilité civile et responsabilité pénale

3.1.13.3.1. production du groupe de stagiaire en PJ

3.1.14. projet éducatif / projet pédagogique / projet d'animation...

3.1.14.1. production d'un groupe de stagiaire en PJ

3.1.15. les terrains d'application et leur environnement

3.1.16. l'enfance en danger, les signalements

3.1.17. les enjeux éducatifs repérés dans les enjeux de société.

3.1.18. communication

3.1.18.1. interne: les participants, l'équipe pédagogique, l'équipe éducative, l'équipe technique...

3.1.18.2. externe: les acteurs locaux, les parents, l'organisateur...

3.1.18.3. les modalités de communication: messagers internes, le telephone, le courrier, les blogs, la gestion des telephones portables...

3.1.19. travailler en équipe

3.1.20. le cursus BAFA

3.1.21. les CEMEA

3.2. Le BAFA

3.2.1. le livret du stagiaire

3.2.2. Le cursus

3.2.3. La dématérialisation administrative

3.2.4. Règlementation

3.2.5. Les 6 objectifs du BAFA de Jeunesse et Sports (2007)

3.2.5.1. Sécurité: Assurer la sécurité physique et morale des mineurs

3.2.5.2. Projet Pédagogique: Participer, au sein d'une équipe, à la mise en oeuvre d'un projet pédagogique en cohérence avec le projet éducatif dans le respect du cadre réglementaire des accueils collectifs de mineurs

3.2.5.3. Relationnel: Construire une relation de qualité avec les mineurs qu'elle soit individuelle ou collective

3.2.5.4. Partenariat: Participer à l'accueil, la communication et au développement des relations entre les différents acteurs

3.2.5.5. Vie quot/Activité:Encadrer et animer la vie quotidienne et les activités

3.2.5.6. Participation: Accompagner les mineurs dans la réalisation de leurs projets

3.2.6. Les Objectifs du BAFA selon les CEMEA (PE de 2003)

3.2.6.1. permettre, susciter l’activité des enfants, l’organiser à partir des besoins et des projets des enfants et des jeunes, l'accompagner, l'enrichir

3.2.6.2. organiser et gérer la vie quotidienne

3.2.6.3. garantir la sécurité physique, morale et affective des enfants

3.2.6.4. construire sa propre conception du rôle de l’animateur

3.2.6.5. savoir argumenter ses choix pédagogiques

3.2.6.6. avoir une perception claire d’un centre de vacances, d’un centre de loisirs (types d’accueil, de séjours, d’organisation des personnels différents)

3.2.6.7. approcher les enjeux sociaux et culturels de cette organisation des loisirs collectifs

3.2.6.8. travailler avec d’autres, vivre dans un groupe

3.2.6.9. prendre en compte l’ensemble des personnes de la structure

3.2.6.10. repérer les richesses de l’environnement, les exploiter, s’adapter aux contraintes

3.2.6.11. analyser son expérience pratique

3.2.6.12. mesurer son évolution au travers des étapes de la formation

3.3. campagne JPA: Les enjeux éducatifs des ACM

3.3.1. Grandir en s’amusant

3.3.2. Grandir avec les copains

3.3.3. Grandir, c’est avoir du temps pour soi

3.3.4. Grandir, c’est changer d’horizon

3.3.5. Grandir en toute sécurité

3.3.6. Grandir avec un handicap

3.4. Le public de la formation BAFA

3.4.1. Le profil type « un adolescent qui s’engage »

3.4.2. Typologie des motivations et liens avec les attentes: type "préventif" et type "curatif"

3.4.3. Les enquêtes et les constats

3.5. Les CÉMEA

3.5.1. Positionnement politico-social

3.5.2. Organisation, fonctionnement

3.5.2.1. Matériel disponible, modalités pratiques d'utilisation

3.5.2.2. Formalités administratives internes

3.5.2.3. Documentation générale et documentation des stages

3.5.2.4. Gestion et comptabilité d'un budget de stage

3.5.2.5. Cursus de formation des formateurs

3.5.2.6. Organisation et fonctionnement de l'association

3.6. Les supports et les ressources

3.6.1. Les publications des CÉMEA

3.6.1.1. Papier

3.6.1.1.1. "la malle de stage" revue nationale des formateurs

3.6.1.1.2. la lettre d'infos des militants

3.6.1.1.3. acteurs et projets

3.6.1.2. supports vidéo

3.6.1.3. CD Rom

3.6.1.4. Extranet

3.6.2. La presse, les revues

3.6.3. La doc, les ouvrages de références

3.6.3.1. article "le stage bafa" Alain Gheno

3.6.4. Les sites web et ressources de l'éducation et de l'animation

3.6.4.1. plaquette colo JS

4. Outiller la fonction de formateur

4.1. le kit de préparation d'un stage (à télécharger)

4.2. Participer à la conception de la formation

4.2.1. La démarche de stage

4.2.1.1. Différences entre EDUQUER, ENSEIGNER et FORMER

4.2.1.1.1. limites de la transposition à la formation des modèles adaptés à l'enseignement (ex: PI)

4.2.1.2. La progression pédagogique

4.2.1.3. Les attentes et leur prise en compte

4.2.1.4. Les besoins et leur identification

4.2.1.5. Approche transversale (fil rouge) ou spécifique (séance de formation)

4.2.1.6. La notion de projet en formation

4.2.1.6.1. L'interaction entre:problèmes/objectifs/ressources/réinvestissement

4.2.1.6.2. Notion de "correspondance" en pédagogie

4.2.1.6.3. "créer l'énigme"

4.2.1.6.4. établir un mode relationnel adapté: distance et proximité

4.2.1.6.5. Place et rôle du formateur dans le cadre de la pédagogie du projet:

4.2.1.7. Principe de MÉTACOGNITION

4.2.1.8. Principe d’ALTERNANCE

4.2.1.9. Principe du RETOUR D’EXPÉRIENCE

4.2.2. Définir des objectifs d'un temps de formation

4.2.2.1. Ce qui est attendu des stagiaires : ce qu'on leur demande

4.2.2.1.1. Nature des productions

4.2.2.1.2. Nature de la participation

4.2.2.1.3. Les modes de transposition dans l'animation

4.2.2.2. Ce qui est visé pour les stagiaires: ce que la formation leur apporte

4.2.2.2.1. Les compétences, les aptitudes, les savoirs, les savoir-faire, les savoirs être...

4.2.2.3. Les conditions pour rendre un objectif mobilisateur

4.2.2.3.1. les apports de la Pédagogie par Objectif et de la PNL

4.2.3. Choisir les méthodes adaptées

4.2.3.1. Les méthodes actives, de découverte

4.2.3.2. Les méthodes expositives

4.2.3.3. Les méthodes interogatives

4.2.3.4. Les méthodes démonstratives

4.2.3.5. Les situations d’EXPERIMENTATION ou de JEU

4.3. Mettre en oeuvre la formation

4.3.1. Gérer la vie du stage au jour le jour

4.3.1.1. Gérer l'espace et le temps

4.3.1.1.1. Disposition des stagiaires et des formateurs, en fonction des objectifs recherchés

4.3.1.1.2. Le rythme des journées

4.3.1.1.3. L'organisation de la doc, du matériel et des ressources

4.3.1.1.4. L'organisation du planning

4.3.1.2. Les moments clé

4.3.1.2.1. L'accueil et ses enjeux

4.3.1.2.2. Les temps individuels de formation

4.3.1.2.3. Le point sur le stage

4.3.1.2.4. Le bouillon de culture

4.3.1.2.5. Le renforcement, la réactivation (le review)

4.3.1.2.6. La fin du stage et ses rituels, la projection vers le stage pratique

4.3.1.2.7. etc...

4.3.2. Utiliser les outils pédagogiques: porté et limites

4.3.2.1. les études de cas

4.3.2.2. le métaplan

4.3.2.3. le brainstorming

4.3.2.4. les techniques d'animation de groupe

4.3.2.5. la vidéo (pour filmer ou pour illustrer)

4.3.2.6. mindmap

4.3.2.7. ...

4.3.3. Utiliser les outils techniques

4.3.3.1. utiliser un paper board, un tableau, un support...

4.3.3.2. utiliser un vidéoprojecteur

4.3.3.3. utiliser un power-point

4.3.3.4. les outils du Web.2

4.3.4. Animer/gérer un temps de formation

4.3.4.1. introduire, lancer une séance de formation

4.3.4.2. problématiser une situation

4.3.4.3. animer un temps de débat ou d'échange

4.3.4.4. animer un temps de régulation (ex:point sur le stage)

4.3.4.5. animer un exposé participatif

4.3.4.6. utiliser le questionnement ouvert (maïeuticien)

4.3.4.7. accompagner le travail en sous groupe

4.3.4.8. animer un temps de formalisation et de synthèse

4.3.4.8.1. gérer la restitution des travaux en sous groupe

4.3.4.8.2. apporter une synthèse "en creux"

4.3.4.9. repérer et gérer les freins, les résistances, les objections

4.3.4.10. suciter le questionnement, amorcer, accompagner et alimenter la reflexion en petit groupe

4.3.4.11. Utiliser un questionnement fermé (en entonoir)

4.3.5. Relation, expression et communication

4.3.5.1. s'exprimer oralement face à un groupe

4.3.5.2. maitriser les techniques d'écoute, de reformulation et de synthèse

4.3.5.3. Repérer les rôles archaïques: triangle SVP et jeux relationnels. « Les victimes d'hier sont les bourreaux de demain. » Victor Schoelcher (Homme politique antillais)

4.3.5.4. Message "je" Thomas Gordon:Faire passer un message difficile, identifier "qui à le problème", porter le problème et exprimer ses ressentis

4.3.5.5. l'écoute active: « Celui qui parle sème…celui qui écoute récolte » Proverbe persan

4.3.6. Gérer, réguler la vie du grand groupe

4.3.6.1. les 4 points qui constituent le groupe:

4.3.6.1.1. But commun, implicite ou explicite (à vérifier au plus vite).

4.3.6.1.2. Interactions verbales et non verbales, réseau d'attraction et de rejet (admirations, antipathie) de sentiments...

4.3.6.1.3. Système commun de normes. (codes de conduite extérieure, comportement verbal ou non verbal) dépendant de règles culturelle plus vaste .

4.3.6.1.4. Répartition fonctionnelle des rôles, officiels et officieux

4.3.6.2. Gérer le groupe et l'individu, la dynamique du groupe

4.3.6.2.1. -Favoriser la naissance du groupe.

4.3.6.2.2. -Orienter l'énergie sur la tache, aider le groupe à gérer son énergie dans la durée.

4.3.6.2.3. -Raviver, entretenir, renforcer la conscience du groupe (sentiment d'appartenance), ou la calmer et l'atténuer si besoin.

4.3.6.2.4. -Identifier les raisons de l'essoufflement, le cas échéant.

4.3.6.2.5. -Faciliter la "mort" du groupe, mettre en place des processus de deuil.

4.3.6.3. Les modes de régulation

4.3.6.3.1. point sur le stage

4.3.6.3.2. entretiens

4.3.6.3.3. petits groupes d'évaluation ou de suivi

4.3.7. Évaluer

4.3.7.1. La formation

4.3.7.1.1. Les temps d'évaluation intermédiaire, les feed back (review)

4.3.7.2. Les stagiaires

4.3.7.2.1. La définition des critères, des indicateurs

4.3.7.2.2. Les garanties, le "contrat pédagogique"

4.3.7.2.3. Évaluation et effet de seuil

4.3.7.2.4. la "constante macabre"

4.3.7.2.5. Les procédures d'évaluation

4.3.7.2.6. Les cas difficiles

4.3.7.3. Sa fonction de formateur

5. ce qui fait débat

5.1. déconstruire les représentations

5.1.1. pour

5.1.1.1. cela met tout le monde au même niveau (avec de l'expérience ou pas)

5.1.1.2. cela permet de casser les shémas de reproduction, tres forts dans la "culture colo"

5.1.1.3. cela oblige à penser par soi même

5.1.1.4. cela oblige à élargir le "champ des possibles, préalable à toute action de transformation sociale

5.1.2. contre

5.1.2.1. Risque important de fragiliser les jeunes, car ce qui est connu ou familier est rassurant. On ne se forme pas bien dans la douleur !

5.1.2.2. On ne déconstruit pas, mais on invite les stagiaire à faire évoluer leurs représentations de départ, dans une démarche pensée dans la durée

5.2. graduer les indicateurs d'évaluation

5.2.1. pour

5.2.1.1. Cela permet de s'approcher un peu plus de l'objectivité que si on ne le faisait pas

5.2.1.2. La discussion avec les formateurs avant le stage permet de "calibrer" les chose en en discutant amont.

5.2.1.3. cela protège un peu les stagiares contre les effets pervers et inconscients de l'évaluation en 3 tiers, tels que décrits par André Antibi et sa "constante macabre" (voir note)

5.2.2. contre

5.2.2.1. On risque de créer des usines à gaz, de technocratiser l'appréciaition

5.3. porter une appréciation sur tous les temps du stage au delà des seuls temps de formation?

5.3.1. pour

5.3.1.1. ces temps sont plus révélateurs, la vie collective peut-être considérée comme une épreuve

5.3.2. contre

5.3.2.1. principe d'égalité avec les stage externat

5.4. "point sur le stage" en référence à la Pédagogie Institutionelle

5.4.1. pour

5.4.2. contre

5.5. mises en situation d'animation des stagiaires

5.5.1. pour

5.5.1.1. partage de compétences, co-formation, projection vers le stage pratique

5.5.2. contre

5.5.2.1. situation biaisée, pauvreté des situations proposées

5.6. la démarche de projet

5.6.1. pour

5.6.1.1. faire vivre concrètement une démarche de projet comme un préalable pour pouvoir la faire vivre aux enfants

5.6.2. contre

5.6.2.1. Ce qu'on appelle "projet" n'est souvent qu'une "production" et cet abus de langage dénature la porté qu'aurait une réelle démarche de projet, telle que F. Best pouvait la décrire, par exemple

5.6.2.2. les enjeux liés à l'appréciation biaisent la démarche originelle qui doit s'appuyer sur l'agir, le désir et l'envie

5.6.2.3. moment fortement anxiogène : la "foire aux projets"

5.6.2.4. pauvreté des restitutions, on ne prépare pas les stagiaire à aborder ce qui est souvent l'essentiel pour eux:comment passer du "faire" au "faire faire"

5.7. les conceptions "implicites"

5.7.1. "small is beautifull"

5.7.2. "haro sur les tables !"

5.7.3. "tous pareil, tous autant"

5.7.4. "on n'inverse pas les rôles !"

5.7.5. "c'est du projet que viendra la lumière !"

5.7.6. "il suffit d’agir, encore agir, toujours agir"