Réflexion sur la recherche-action, 8 juillet 2016

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Rocket clouds
Réflexion sur la recherche-action, 8 juillet 2016 by Mind Map: Réflexion sur la recherche-action, 8 juillet 2016

1. Les 6 chapeaux

1.1. Comment  acteurs actrices et chercheurs chercheuses peuvent travailler ensemble à propos des nouvelles formes de travail autonome ?

1.1.1. Quelles sont nos propositions de réponse ?

1.1.2. 5 minutes par chapeau !!!

1.2. Méthode des 6 chapeaux de Bono

1.2.1. Examiner une question en changeant de focale, représenté par un chapeau.

1.2.2. Eviter la pensée spaghetti !!!

1.2.3. Intelligence collective : organiser la réflexion conjointe

1.3. Jaune Critique positive

1.3.1. Création de sens pour les acteurs

1.3.1.1. Les acteurs sont en demande de prise de recul. Le fait de prendre du temps, permet de donner du sens à leur travail.

1.3.1.1.1. "je ne fais pas simplement mon travail au quotidien, je m'inscrit dans un mouvement de fond"

1.3.2. Côté chercheur :: prendre pied dans la Cité

1.3.2.1. permet de découvrir l'usage sociale de la science,

1.3.2.2. Il y a de la transformation sociale

1.3.2.3. Des éléments de retour sur l'utilité de la science

1.3.2.4. Sortir de la tour de verre pour aller dans la Cité

1.3.2.5. Apporter d'autres types de savoir non issus de université

1.3.3. Soutenir l'action et l'innovation

1.3.3.1. Une démarche de recherche sur les questions de genre. En 2015. Un partage entre coopératives, c'était très riche. Donne des pistes de travail à intégrer dans leur gouvernance.

1.3.3.2. Innovation sociale

1.3.3.2.1. Un couple indispensable pour avancer

1.3.4. Inscription dans une connaissance commune

1.3.4.1. Comment construire un discours en commun ?

1.3.4.2. Déplacer les cadres de pensée

1.3.4.3. Quelles méthodologies ?

1.3.4.4. Exemple : un débat sur la place des femmes dans la communauté étudiée sur le terrain de recherche. Croisement du point de vue entre la façon dont elles posent la question en tant que féministe, et les pratiques sociales.

1.3.5. Produire sur le réel et nos capacités réflexives

1.4. Noir Critique négative

1.4.1. Le chapeau du jugement et des objections... Quels sont les risques, les effets négatifs ???

1.4.2. Un espace commun ?

1.4.2.1. La difficulté à construire une grammaire commune

1.4.2.1.1. Quand on parle ensemble, est-ce qu'on se comprend ?

1.4.2.2. La difficulté à construire un projet commun, à ne pas travailler chacun de son côté

1.4.2.3. La question des output : est-ce que l'on a la m^me vision des productions ?

1.4.2.4. Difficulté de la temporalité

1.4.2.4.1. durée

1.4.2.4.2. ressource en temps

1.4.3. Un phénomène réel ?

1.4.3.1. On peut supposer que les personnes au sein des coopératives sont + mobilisés.

1.4.3.1.1. prendre du recul sur leur situation

1.4.3.2. Est-ce qu'il y a vraiment émergence de ce phénomène ? (le travail autonome)

1.4.3.2.1. on en parle depuis les années 80 !

1.4.3.3. Le travail autonome : un projet élitiste ?

1.4.3.3.1. Une question portée par des personnes ayant accès à des ressources (capital social, formation...) que tout le monde n'a pas

1.4.3.3.2. Les gens cherchent le salariat

1.4.3.4. Le risque de la généralisation

1.4.4. L'indépendance

1.4.4.1. Le risque de la recherche embarquée

1.4.4.1.1. comment maintenir de la distance critique quand on est au contact des sujets ?

1.4.4.2. Le risque du mythe de la recherche action

1.4.4.2.1. Les chercheurs reprennent un mythe construit par des coopérative comme Coopaname.

1.4.4.2.2. Le terme de Mutuelle de travail par exemple, qui est un projet tellement communiqué qu'il est parfois simplement repris de façon laudative

1.4.5. Qu'est-ce que le travail autonome par rapport à la coopérative ?

1.4.5.1. Qu'est-ce que c'est ?

1.5. Vert Créativité

1.5.1. Créer des groupes spécialisés acteurs/chercheurs

1.5.2. La constitution des collectifs

1.5.2.1. Vit ma vie entre chercheurs et acteurs

1.5.2.2. Besoin de temps différenciés

1.5.2.2.1. Temps communs

1.5.2.2.2. Temps à part, car il y'a aussi des spécificités des démarches

1.5.2.2.3. pour éviter la confusion, assurer la

1.5.2.3. Des formations croisées

1.5.2.3.1. poser les m^mes questions en abordant les points de vue croisés

1.5.2.4. "si j'étais né chercheur" "si j'étais né acteur"

1.5.2.5. Les critères de composition des équipes : comment recruter (par

1.5.2.5.1. Faire une bataille de mot : jouer sur le vocabulaire qui fait parfois une barrière

1.5.3. Dépasser le dualisme concret/abstrait qui se retrouve entre chercheur et acteur. Cette division du travail n'est pas opérante

1.5.3.1. l'acteur a besoin de produire de l'abstrait pour s'inscrire dans la complexité du monde.

1.5.3.2. Des processus, des co-actions qui émulsionnent les pratiques sans remettre en cause le positionnement des acteurs.

1.5.3.3. Un projet commun

1.5.4. Comment faire en sorte de ne pas seulement vérifier ses hypothèses

1.5.5. Réinventer le cadre juridique et le cadre d'action

1.5.5.1. co construire un projet auquel les personnes aspirent.

1.5.5.2. Demande beaucoup de collaboration

1.5.6. Au niveau international

1.5.6.1. Phénomènes de réciprocité, de co-intervention

1.5.7. Quel territoire pour la recherche action ?

1.5.8. La transmission des connaissances

1.5.8.1. comment faire autre chose qu'un article ?

1.5.8.2. Quelles supports ?

1.5.8.2.1. conférence gesticulée

1.6. Rouge Les émotions

1.6.1. Emotions et ressentis... Comment vous situez-vous ? Quelles sont les intuitions que vous souhaiteriez partager ?

1.6.2. Des postures à forte incertitude, c'est une prise de risque

1.6.2.1. Sortie du cadre de référence

1.6.2.2. Enjeu du besoin de maîtrise

1.6.3. Enjeu du besoin de reconnaissance de chacun

1.6.3.1. "les chercheurs s'intéressent à moi"

1.6.3.2. "moi je suis en prise avec le terrain"

1.6.4. Je me sens chercheuse et actrice : sentiment d'être coupée en 2, j'ai besoin des deux

1.6.5. C'est passionnant : penser, vivre et expérimenter la complexité.

1.6.5.1. Un changement de posture qui représente un travail sur soi

1.6.5.2. Eprouvant !!!

1.6.6. Et maintenant, qu'est-ce que je fais

1.6.6.1. rendre des compte dans des cadres traditionnels

1.6.6.1.1. Dès que l'on sort de l'atelier, on doit y penser

1.6.6.2. Pas simplement faire un pas de côté, le mettre en acte

1.6.6.3. Il y a des univers dans lesquels on doit rendre des comptes.

1.6.7. Commun prendre en compte ces univers disjoints ? Besoin de créer des espaces autonomes

1.7. Bleu Organisation de la pensée

1.7.1. Utiliser cette matière en petits groupes

1.7.2. Comment partager ce qu'on a fait là avec les collègues qui sont absents

1.7.3. 3 questions

2. Introduction

2.1. Tour de météo

2.1.1. Notre bulletin météo

2.1.2. Jean-Luc Chautagnat

2.1.2.1. Savoie

2.1.2.2. Accompagnement de groupes coopératifs

2.1.3. Maud Grégoire

2.1.3.1. Doctorat à Lille

2.1.3.2. Evolution des formes de travail : travail par projet

2.1.4. M. Motti

2.1.4.1. Ancien pilote et astrophysicien

2.1.5. Guillaume Compain

2.1.5.1. Futur doctorant, Dauphine

2.1.5.2. Travail à la demande

2.1.5.3. Beau fixe : j'ai mon contrat !

2.1.6. Ondine Demblocque

2.1.6.1. Etudiante P7, stagiaire Coopaname / Happy dev

2.1.7. Elisabeth Bost

2.1.7.1. Fondatrice de la 1ere CAE, Développement international

2.1.8. Thomas Lamarche

2.1.8.1. Economiste, Ladyss

2.1.9. Catherine Bodet

2.1.9.1. Cogérante de la Manufacture Coop

2.1.10. Justine Ballon

2.1.10.1. Doctorat en économie, Ladyss, Coopaname

2.1.10.2. Le modèle éco des CAE

2.1.10.3. Membre du pôle recherche de la Manucoop

2.1.11. Mariana Amova

2.1.11.1. Doctorante Ladyss, RMB

2.1.12. Roque U. Hernandez

2.1.12.1. Post doctorant, anthropologie, EHESS

2.1.13. Pascal Grouiez

2.1.13.1. Economiste, Ladyss

2.1.14. Vincent Kadi

2.1.14.1. Coopaname, Expérimente la facilitation graphique pour cet atelier

2.2. Présentation

2.2.1. Manucoop

2.2.1.1. Une recherche action à l'origine portée par

2.2.1.1.1. Oxalis

2.2.1.1.2. Coopaname

2.2.1.1.3. Enjeux

2.2.1.1.4. Publication d'un livre, colloque...

2.2.1.1.5. Proposition de piste d'accompagnement

2.2.1.2. Création d'une coopérative en septembre 15

2.2.1.2.1. Qui

2.2.1.2.2. 3 pôles

2.2.1.2.3. Pôle recherche

2.2.1.3. Thèmes

2.2.1.3.1. Nouvelles formes d'emploi discontinu

2.2.1.3.2. Démocratie dans la production

2.2.1.3.3. Genre et gouvernance coopérative

2.2.1.3.4. ...

2.2.2. Comment rapprocher culture et actions

2.3. Exposé de Thomas

2.3.1. Tension émancipation - aliénation

2.3.1.1. Retour sur les enjeux aux XIX

2.3.1.1.1. Dynamique capitaliste

2.3.1.2. Au XX

2.3.1.2.1. Rentre dans l'espace public

2.3.1.2.2. L'émancipation provient de la socialisation du travail

2.3.1.3. Début XXI

2.3.1.3.1. Ce qui émerge : désalarisation, dans les marges du capitalisme

3. Les ateliers en petits groupes

3.1. Canaux de distribution

3.1.1. Les enjeux

3.1.1.1. pas d'interface standart pour accéder aux produits de recherche

3.1.1.2. double difficulté de constitution de groupes de pairs: recherche et action; Nord et Sud

3.1.2. Exemples

3.1.2.1. avoir des formations en ligne inter-actives type MOOC plus accessible et ludique

3.1.2.1.1. aller vers faire soi même ses MOOC

3.1.2.2. utiliser des réseaux sociaux spécialisés type academia et research gate

3.1.2.2.1. accéder à des fonctionnalités avancées de recherche et de connexion des sujets

3.1.2.2.2. avoir aussi des évènements physiques plus sexy et ouverts pour échanger type Oui Share

3.1.2.3. avoir des contenus open source

3.1.2.4. transformer les colloques de recherche en créant des objets 3D , ou en réfléchissant à la spatialité des aménagements

3.1.2.4.1. se mettre en cercle avec une forte interactivité - plasticité et souplesse des idées

3.1.2.4.2. rendre le savoir plus agréable, plus accessible, ergonomie et esthétique - infographie sans nivellement -

3.1.2.4.3. des contenus hyperconnectés comme une toile de savoirs liés

3.1.2.4.4. demande des compétences spécifiques pour diffuser les travaux

3.1.3. Questions

3.1.3.1. Existe-t-il des interfaces/portails/moteur de recherche efficaces pour accéder aux produits de recherche ? (si oui, lesquels ?)

3.2. question

3.2.1. Comment diffuser au reste du mon l'approche des 6 chapeaux

3.2.2. Réaliser une micro synthèse des enjeux

3.2.2.1. L'intérêt d'identifier différents niveaux de lecture.

3.2.2.2. Faire apprécier la richesse

3.3. Questionnement sur les pratiques internationales

3.3.1. constituer un collectif pour un projet commun à l'échelle internationale

3.3.2. Les obstacles

3.3.2.1. problème du temps passé pour les visiteurs

3.3.2.2. tension avec la position post-coloniale (ex entre France et Maroc)

3.3.2.3. double difficulté de constitution de groupes de pairs: recherche et action; Nord et Sud

3.3.2.4. méfiance et réticence : si on vient juste chercher de l'information

3.3.2.5. place de possible méfiance à l'égard des experts internationaux (one best way banque mondiale...)

3.3.3. Pratiques

3.3.3.1. Faire Avec (les personnes, les groupes existants) et non pas Pour (ie à la place)

3.3.3.2. difficulté par rapport aux élites intermédiaires. A la population susceptible de porter la double autonomie.

3.3.3.3. collecte, co-construction de l'information , possible rétention de l'information

3.3.3.4. création d'équipe des deux pays concernés

3.4. Groupe 2

3.4.1. Questionnement

3.4.1.1. Comment restituer notre réflexion sur les 6 chapeaux ?

3.4.1.1.1. Laisser l'intégralité de l'expression

3.4.1.1.2. Synthétiser la pensée pour qu'elle soit plus facilement appropriable

3.4.1.1.3. Contextualiser d'abord les enjeux pour faciliter l'appropriation

3.4.2. Reformuler la question initiale ?

3.4.2.1. le terme travailleur autonome n'est pas clair

3.4.2.2. C'est le plus utilisé

3.4.2.3. Parler d'entrepreneur? De zones grises de l'emploi ? Trouver un autre terme ?