LA BANQUE : COMMENT CA MARCHE FINANCIEREMENT

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Rocket clouds
LA BANQUE : COMMENT CA MARCHE FINANCIEREMENT by Mind Map: LA BANQUE : COMMENT CA MARCHE FINANCIEREMENT

1. Le BILAN

1.1. Différences avec une autre entreprise

1.1.1. Concept de créance/dette

1.1.1.1. Un crédit

1.1.1.1.1. Emploi pour la banque

1.1.1.1.2. Ressource pour le client

1.1.2. Structure

1.1.2.1. Du plus liquide au moins liquide (actif)

1.1.2.1.1. Prêts Interbancaires et dépôts à la BCE en haut Immobilisations en bas

1.1.2.2. Du plus exigible au moins exigible (passif)

1.1.2.2.1. Emprunts interbancaires et refin. BCE en haut Fonds propres (FP) en bas

1.1.2.3. 5 Classes

1.1.2.3.1. 1. Opér. interbancaires en haut du bilan

1.1.2.3.2. 2. Opér. avec la clientèle

1.1.2.3.3. 3. Opér. sur titres et diverses

1.1.2.3.4. 4. Valeurs immobilisées

1.1.2.3.5. 5. Fonds Propres

1.1.3. Poids des FP

1.1.3.1. 3% du total bilan pour 1 banque

1.1.3.2. ~20% pour une entr. commerciale

1.1.4. Forte interdépendance Actif/Passif

1.1.4.1. Capacité remboursement dépôts dépend de la capacité à se faire rembourser les crédits

1.1.4.2. Capacité à dégager de la marge

1.1.4.3. ALM

1.1.4.3.1. Equilibrer la gestion

1.2. Analyse du bilan

1.2.1. Solidité financière

1.2.2. Encours sains

1.2.3. Capacité de résistance aux chocs écon. et financiers

1.2.4. Gestion des risques

1.2.4.1. Liquidité

1.2.4.1.1. emprunts interb. >> prêts interban.

1.2.4.2. Financiers

1.2.4.2.1. Volatilité des titres (classe 3 du bilan)

1.2.4.3. Insolvabilité

1.2.4.3.1. Ratios prudentiels Bâle

1.3. Evolutions = Evolutions de l'activité bancaire

1.3.1. + titres en emprunts interbancaires

1.3.1.1. ~19% du bilan en 1980/>50% auj.

1.3.2. - dépôts et crédit à la clientèle

1.3.2.1. crédits --> 84% de l'actif en 1980 / 40% auj.

1.3.2.2. dépôts --> 75% du passif en 1980 / 45% auj.

1.4. Annexe : Le HORS BILAN

1.4.1. Engagement mais pas de transfert de fonds

1.4.2. 4 types

1.4.2.1. Engagemente financiers

1.4.2.1.1. Crédit bail, autorisation de découvert non utilisée...

1.4.2.2. Engagements de garanties

1.4.2.2.1. Hypothèques, cautions...

1.4.2.3. Engagements sur titres et opér. sur devises

1.4.2.4. Engagements sur instruments financiers à terme

1.4.2.4.1. 10x Total bilan des banques françaises (100 000 milliards d'euros)

1.4.2.4.2. Swap, CDS

1.4.3. Génère des risques car engagement

1.4.3.1. liquidité, contrepartie, refinancement, taux, change...

1.4.3.1.1. perte =>impact sur le CR et le Bilan des banques

1.4.3.1.2. Bâle III inclut le HB dans les exigences en FP et pondération des risques

2. Le COMPTE DE RESULTAT

2.1. Principaux SIG

2.1.1. PNB = PNI + Commissions nettes

2.1.1.1. Capacité à créer de la valeur ajoutée (richesse)

2.1.2. RBE = PNB - Frais d'exploit.

2.1.2.1. Richesse créée ou détruite au regard des moyens engagés (personnel, SI, fonctionnement)

2.1.3. RCAI = RBE - coût du risque +/- actifs immoblisés

2.1.3.1. La richesse créée dans le cycle d'exploit. peut être entièrement absorbée par le coût du risque. D'où l'importance de la gestion du risque

2.1.4. Résultat Net

2.1.4.1. PCAI - impôts

2.2. Principaux ratios d'analyse

2.2.1. COEX

2.2.1.1. Frais généraux/PNB

2.2.1.2. Part de richesse disponible pour provisionner les risques et absorber les chocs

2.2.1.3. Effet ciseaux : FG progressent plus vite que PNB

2.2.1.4. Moyenne bques en Fr. 66%

2.2.2. Coef. rentabilité (ROE)

2.2.2.1. Rés. Net / Capitaux propres

2.2.2.2. Rentabilité pour les actionnaires

2.2.2.3. Bon ROE = Bonne tenue titre en bourse

2.2.3. Efficacité d'exploit. (ROA)

2.2.3.1. Rés. Net / Total actif

2.2.3.2. Efficacité de la gestion de la bque

2.2.3.3. NB! hors Hors bilan

3. Marge d'intermédiation et commission nette = Revenus pour la banque

3.1. Marge d'intermédiation (PNI)

3.1.1. Rémunération "emplois"

3.1.1.1. Crédits clients

3.1.2. moins

3.1.2.1. Equilibre de trésorie --> BCE et marché Interbancaire

3.1.3. Coût "ressources"

3.1.3.1. Dépôts, épargne bancaire, certif. négociables

3.2. Commissions nettes

3.2.1. Ventes pdts et sces

3.2.1.1. assurance, sces, fonctionnement compte, placements, conseil

3.2.1.1.1. Trop anomalies/ pas assez vente de sces

3.2.2. moins

3.2.3. Achats pdts et sces

3.2.3.1. Commissions fournisseurs

4. PRESERVER ET DEVELOPPER LA RENTABILITE

4.1. Action des conseillers en agence => impact direct sur le bilan et le RC

4.2. Principes de base

4.2.1. Niveau d'opportunité et de rentabilité différent selon les clients

4.2.1.1. Adapter temps consacré - fréquence contacts - durée contacts - self care

4.2.2. Epargne + rentable que Crédits

4.2.3. Développement des services

4.2.3.1. Fidélisation

4.2.3.2. Commissions

4.2.3.3. Résistance à la conjoncture fin. et éco.

4.2.4. Accord crédit en fonction capacité de remboursement et potentiel client

4.2.4.1. Cotation risque du client

4.2.4.1.1. Risque + / Cotation - / Proba défaut + / Marge + pour couvrir ce risque

4.3. Les leviers

4.3.1. Relation active

4.3.1.1. Domicilier revenus Utilisation compte pour dépenses

4.3.1.1.1. Collecte dépôts et épargne

4.3.1.1.2. Générer intérêts et commissions

4.3.1.2. L'échelle vertueuse

4.3.1.2.1. Client inactif

4.3.2. Connaître son client  et ses projets (KYC)

4.3.2.1. Relation équilibrée intérêt des 2 parties

4.3.3. Accompagner les besoins quotidiens et étoffer l'équipement du client

4.3.3.1. Générer des flux

4.3.4. Savoir vendre et négocier

4.3.4.1. Défendre le prix

4.3.4.2. Contrepartie aux gestes comm.

4.3.5. Qualité de la relation client

4.3.5.1. Satisfaction

4.3.5.1.1. Réachat + reco

4.3.5.2. Fidélité

4.3.5.2.1. - churn