Réseaux de Transport Energétique et TSO

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Réseaux de Transport Energétique et TSO by Mind Map: Réseaux de Transport Energétique et TSO

1. Document 2

1.1. Régulation de l'énergie en Europe

1.1.1. Objectifs

1.1.1.1. Assurer le bon fonctionnement du marché intérieur de l'énergie

1.1.1.2. Favoriser l’efficacité énergétique et l’intégration des énergies renouvelables aux réseaux

1.1.1.3. Introduire un principe de solidarité entre les différents membres

1.1.2. Principes

1.1.2.1. Principe du droit de concurrence : 1996 pour l'électricité et 1998 pour le gaz

1.1.2.2. Laisser au consommateur le choix de son fournisseur

1.1.2.3. L’accès aux réseaux d’électricité et de gaz naturel doivent être régulés par une ou plusieurs autorités indépendantes de l’industrie

1.1.2.4. Principe de non discrimination

1.1.3. Défis

1.1.3.1. Harmoniser les modes d'organisation des marchés nationaux de l'énergie

1.1.3.2. Disposer d'un approvisionnement en énergie fiable, durable et compétitif

1.1.3.3. Créer des instances permettant de gérer la totalité du réseau européen

2. Document 1

2.1. Promoting Innovation in Electricity Distribution Networks

2.1.1. La situation actuelle

2.1.1.1. Une augmentation sans précédent des DERs (distributed energy resources) dans les différents réseaux de distribution mondiaux

2.1.1.2. Une nécessité pour les DER de gérer la planification et l'exploitation des réseaux de distribution

2.1.1.3. Un besoin indispensable de développer et de déployer des nouvelles technologies et de nouveaux systèmes

2.1.2. La réponse proposée

2.1.2.1. Équiper les régulateurs et les planificateurs de réseau avec un ensemble d'outils qui leur permettront de gérer activement ces différents réseaux

2.1.2.1.1. Un outil permettant de réduire considérablement les frais liés à la mise en place et à la gestion de ces réseaux en calculant les combinaisons les moins coûteuses

2.1.2.1.2. Un outil permettant aux différents acteurs d'investir et de faciliter cette transition vers des réseaux gérés activement

2.1.2.1.3. Des outils pour encourager les entreprises de distribution à s'engager dans une innovation à long terme, et de partager les connaissances entre les différents acteurs concernés

3. Document 3

3.1. Politique européenne de l'énergie et transition vers un système énergétique décarboné fondée sur les smart grids

3.1.1. Enjeux

3.1.1.1. Réduire l'impact environnemental

3.1.1.2. Structurer d'un point de vue organisationnel et institutionnel

3.1.2. La nécessité d'une transition énergétique

3.1.2.1. Avoir un système basé sur les énergies renouvelables

3.1.3. Les Smart Grids

3.1.3.1. Système électrique ouvert, coopératif et potentiellement faiblement émetteur de gaz à effet de serre.

3.1.3.2. Gestion en temps réel de l’offre et de la demande d’électricité

3.1.3.3. Éléments centraux de cette transformation

3.1.3.4. Investissements très importants pour leur mise en place en Europe, en Chine et aux USA

3.1.3.5. « l’ossature du futur système énergétique décarboné »

4. Document 4

4.1. Participatory Infrastructuring of Community Energy

4.1.1. Des problèmes à résoudre

4.1.1.1. Réchauffement climatique

4.1.1.2. Consommation énergétique

4.1.1.3. Emissions de CO2 de plus en plus importantes

4.1.2. La nécessité d'une transition énergétique

4.1.2.1. Transition vers les smart grids

4.1.2.2. Une adaptation du modèle existant

4.1.2.3. Mise en avant des énergies renouvelable

5. Document 5

5.1. Les énergies intermittentes : quel impact sur les réseaux de transport d'électricité ?

5.1.1. Un développement continu des énergies renouvelables

5.1.1.1. Des volumes de production variables pour ces énergies

5.1.2. Une nécessité d'adapter le réseau existant

5.1.2.1. Augmenter les volumes d'échanges entre membres pour évacuer les surplus inatendus d'énergie

5.1.2.2. Augmenter l'intelligence du réseau et améliorer la prédictibilité de production grâce aux smart grids

5.1.3. Un besoin de coordination entre les grands acteurs européens

5.1.3.1. Gérer la grande variabilité des flux d’électricité créés par le développement de ces énergies

5.1.3.2. Améliorer la sécurité d’alimentation en électricité

5.1.3.3. Harmoniser les principes et pratiques d’exploitation du réseau, la programmation des échanges aux interconnexions, le réglage de la fréquence et le développement des méthodes communes d’analyse des risques et des incidents

6. Document 6

6.1. Transition énergétique, industries et marchés

6.1.1. Enjeux

6.1.1.1. Mettre fin au nucléaire après la catastrophe de Fukushima

6.1.1.2. Développer les énergies renouvelables

6.1.2. Objectifs (France)

6.1.2.1. Réduction de la consommation énergétique finale de 50 % en 2050 (par rapport à 2012), baisse de la consommation de ressources fossiles de 30 % en 2030, 23 % d'énergies renouvelables en 2020 et 32 % en 2030 et baisse de 75 % à 50 % de la part du nucléaire dans le mix électrique en 2025

6.1.2.2. Réduction de 75% des émissions de gaz à effet de serre

6.1.2.3. 50% de véhicules électriques ou hybrides rechargeables en 2030

6.1.3. Une volonté d'utiliser des énergies renouvelables

6.1.3.1. Des énergies intermittentes et difficilement prévisibles

6.1.3.2. Des aides pour l'acquisition et la possession de véhicules propres

7. Document 7

7.1. Transportation and Electricity Networks: Financing Infrastructure Investments in Europe and Russia

7.1.1. Des réseaux nationaux différents

7.1.1.1. Avant 1990, pas de lois concernant le secteur énergétique en Europe de l'Est

7.1.1.2. Une difficulté pour les raccorder à l'échelle européenne

7.1.2. La mise en place du European Energy Charter Treaty qui s'appuie sur 4 grands principes

7.1.2.1. Chaque membre est souverain de ses propres ressources

7.1.2.2. Une non-discrimination entre membres

7.1.2.3. Un principe de fixation des prix du marché

7.1.2.4. Le principe fondamental de la minimisation des charges environnementales

8. Document 8

8.1. Les réseaux de transport d’électricité en Europe occidentale depuis la fin du XIXe siècle : de la diversité des modèles nationaux à la recherche de la convergence européenne

8.1.1. Des différences aux niveaux nationaux

8.1.1.1. Des réseaux qui se sont développés indépendamment les uns des autres

8.1.1.2. Une volonté de les unifier à partir de la seconde guerre mondiale

8.1.2. Des outils mis en place pour unifier ce réseau

8.1.2.1. Création d'organismes ayant pour but de ne former qu'un réseau commun

8.1.2.2. Des moyens technologiques importants pour la réalisation de ce projet

9. Document 9

9.1. Pourquoi s’engager volontairement dans la transition énergétique ?

9.1.1. Anticiper les pressions de la société

9.1.1.1. Les citoyens veulent une énergie "propre"

9.1.1.2. De plus en plus de lois sont en faveur des énergies renouvelables, au détriment d'énergies fossiles

9.1.1.3. Une obligation de réduction de la consommation d'énergie de 50% d'ici 2050

9.1.2. Prévoir la fin des ressources naturelles facilement accessibles

9.1.3. Se démarquer

9.1.3.1. Se distinguer des concurrents

9.1.3.2. Donner accès à une énergie propre représente un avantage considérable pour des clients éco-responsables

9.1.4. Répondre à une pression interne

9.1.4.1. Réaliser les volontés des actionnaires et des employés

10. Document 10

10.1. Design des marchés d’électricité pour l’intégration des renouvelables‪

10.1.1. Un marché non adapté

10.1.1.1. Le marché européen n'a pas été conçu pour une quantité importante d'énergies renouvelables

10.1.1.2. Une difficulté pour s'adapter à des énergies variables et non prévisibles

10.1.1.2.1. Pas de production d'énergie si les conditions ne sont pas favorables

10.1.2. Des pressions pour assister à une transition

10.1.2.1. Un soutien très fort du public pour les énergies renouvelables

10.1.3. Des centrales programmables

10.1.3.1. Laisser la priorité aux renouvelables mais compenser leurs variations

10.1.3.2. La flexibilité comme valeur fondamentale

10.1.3.2.1. Des unités temporelles plus précises pour assurer cette notion

10.1.3.2.2. Une redéfinition de l'espace pour gérer des flux très variables et des unités d'espace aussi plus précises

10.1.4. L'intégration des renouvelables

10.1.4.1. Pas un problème technique : la technologie existante permet déjà de l'assurer, même pour des volumes très importants

10.1.4.2. Un problème de nature économique, pour inciter les acteurs à intégrer ces énergies

10.1.4.2.1. Des primes à la production dans certains pays

10.1.4.3. Le principal problème : l'absence de tarification dynamique

11. Développer les énergies renouvelables

11.1. Des énergies intermittentes et difficilement prévisibles

12. Une transition énergétique indispensable