Critères de choix d'un sujet de recherche

Get Started. It's Free
or sign up with your email address
Rocket clouds
Critères de choix d'un sujet de recherche by Mind Map: Critères de choix d'un sujet de recherche

1. Critères personnels

1.1. intérêt personnel pour le domaine disciplinaire, la thématique, le contexte et la problématique impliqués par le thème (voir plus bas la définition de ces concepts)

1.2. connaissances, compétences ou expériences préalables que l’on a déjà soi-même accumulées sur le thème

1.3. relations personnelles avec des acteurs importants du domaine

1.4. maîtrise des méthodes et outils de recherche qui devront être utilisés ;

1.5. stratégie de financement (en cas de demande de bourse) : intérêt de financeurs éventuels

1.6. stratégie de carrière : choix de la spécialité que l’on veut afficher sur le marché du travail, adéquation avec le contexte d’enseignement ou le type d’enseignement actuels ou visés, intérêt du thème dans la perspective d’un futur doctorat déjà envisagé,… ;

1.7. adéquation avec son profil personnel de chercheur : certains étudiants aiment « baliser large » pour avoir une vue d’ensemble d’un large territoire ; d’autres au contraire préfèrent approfondir au maximum un thème restreint ; d’autres encore préfèrent multiplier les perspectives ; certains cherchent à mieux connaître et comprendre ce qui se passe dans la réalité, résoudre à résoudre des difficultés repérées, d’autres encore à améliorer les pratiques existantes

1.8. degré d’intérêt personnel du directeur de recherche pour le thème

2. Critères thechnique

2.1. Faisabilité : possibilité d’accès au terrain pour le recueil des données, l’expérimentation et/ou l’intervention pendant toute la durée nécessaire à la recherche

2.2. Fiabilité du dispositif de recherche : il est risqué par exemple de se lancer sur une recherche en relation directe avec un pays où l’on ne sait pas combien de mois on va rester, avec un enseignement qu’on peut ne plus avoir à assurer dans quelques mois, ou encore avec un matériel dont on ne sait pas s’il sera disponible (par ex., on ne se lancera pas dans une recherche sur l’utilisation d’Internet en classe si on n’est pas sûr que ses élèves disposeront effectivement d’un accès régulier au Web dans leur établissement…).

2.3. Adaptation à la durée prévue et aux délais (préparation du Master 2e année en un ou deux ans, soutenance du mémoire en juin-juillet ou dans la période septembrenovembre, par exemple, en France).

2.4. Rapidité, régularité et sûreté de la « maturation » dans l’élaboration du projet de recherche : un blocage persistant, de longues hésitations ou de fréquentes remises en question de décisions déjà prises, constituent un signal d’alarme fort que l’on doit prendre en compte sérieusement, quitte à modifier radicalement son projet initial avant qu’il ne soit trop tard.

3. Critères disciplinaires

3.1. Intérêt de la recherche en ce qui concerne l’amélioration du processus d’apprentissage dans le contexte retenu : propositions d’innovation méthodologique, de nouveaux dispositifs didactiques, de nouveaux matériels didactiques, de nouvelles mé- thodes et/ou contenus pour la formation des apprenants,…

3.2. Originalité (possibilité d’apports personnels à la recherche disciplinaire)