Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
Le conditionnement par Mind Map: Le conditionnement

1. Les caractéristiques physiques comme la beauté ou sa laideur, ses attributs sociaux comme son prestige ou sa pauvreté, des conduites non verbales. Tous ces éléments peuvent induire inconsciemment ou consciemment des valeurs attractives ou répulsives. Par conséquent un même message peut convaincre ou pas selon les valeurs que l'on donne à l'émetteur et comment on le ressent.

2. Conditionnement classique

2.1. Inconditionnel

2.2. Stimulus neutre stimulus conditionnel et réponse conditionnelle.

3. Selon Pavlov (1829-1905) certains montages biologiques sont innés et leur fonctionnement serait quasiment automatique. Une paupière se ferme si on approche un doigt devant l'oeil , si un doigt touche une plaque très chaude il se retire immédiatement...etc. Il en tire une hypothèse : des phénomènes physiologiques peuvent se doubler de processus psychologique.

4. Association

5. Pour Staats (1975) des phénomènes sociaux peuvent être analysés selon la théorie du conditionnement opérant

5.1. L'association des stimulus émotionnels , verbaux ou non verbaux en lien avec des mots peuvent induire une réaction + ou -.Cela peut engendrer des attitudes positives ou négatives à l'égard d'individus ou de groupes d'individus en combinant systématiquement des noms selon des qualificatifs +ou - ou des mimiques +ou -

5.2. L'effet de Halo désigne l'influence de tout paramètre à dominance affective sur l'évaluation d'une performance. Certains stimulus peuvent être chargés d'une valeur émotionnelle particulière, d'une coloration affective en lien avec l'histoire comportementale de l'individu, de son groupe d'appartenance. Un stimulus peut influencer un individu et pas un autre en fonction de ses caractéristiques propres ou de son groupe d'appartenance et juger un autre individu selon ces mêmes caractéristiques en faisant des omissions sur d'autres paramètres objectifs.

6. Thorndike : apprentissage par essai et erreur, loi de l'effet, loi de l'exercice la loi de l’inutilisation et de l'utilisation, la hiérarchie des liaisons.

6.1. Apprentissage par essais et erreurs. A force d'essai infructueux et de tâtonnements on fini par réussir "par accident". Au fil des expériences , les tentatives inappropriées sont éliminées et la solution sélectionnée.

6.2. La loi de l'effet. Les apprentissages reposent sur des connexions S-R que le sujet établit au terme des ses actions. L'effet de ses actions accroît ou décroît la probabilité que celles-ci se reproduisent. Notamment accompagnées immédiatement ou pas d'une satisfaction. Plus grande est la satisfaction ou le malaise plus grande sera la force ou la faiblesse du lien.

6.3. Loi de l'exercice. La force des connexions entre situation et réponse. Loi de l’apprentissage formulée par Thorndike (1911) stipulant que chaque fois qu’une réponse est émise en présence d’un stimulus donné, cela augmente la probabilité que va posséder ensuite ce stimulus de provoquer la réponse.

6.4. Loi de l’inutilisation et de l'utilisation.L’association entre situation et réponses est affaiblie quand cette association n’est plus utilisée mais il peut y avoir un phénomène de réminiscence.L’association entre situation et réponse est renforcée quand cette association est utilisée.

6.5. Hiérarchie des liaisons.Il existerait des liaisons d'ordres. Les liaisons d'ordre 1 devrait être consolidées avant d'entamer un apprentissage d'ordre 2 et ainsi de suite. Il est intéressant d'établir des liaisons propédeutiques ( caractère facilitateur d'un savoir ou d'un processus d'acquisition de savoirs pour l'acquisition de savoirs ultérieurs).