4 leviers pour les projets coopératifs

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
4 leviers pour les projets coopératifs par Mind Map: 4 leviers pour les projets coopératifs

1. Préambule

1.1. Connaissance mouvante

1.1.1. dont la matière première est l'humain

1.2. Exposé incomplet

1.2.1. Equilibre Convergence / Divergence

1.2.1.1. Ne pas compter sur l'altruisme :-/

1.2.1.2. Faire converger des intérêts

1.2.1.2.1. grace à

1.2.1.3. Rester vigilant à diverger

1.2.1.3.1. sinon appauvrissement

1.2.2. Tragédie des 3C (cohérence / complexité / complétude)

1.2.3. Ratio Ordre / Bazar

1.3. Coopération, kesako ?

1.3.1. Coopération fermée

1.3.1.1. parentèle

1.3.1.2. altruisme réciproque

1.3.1.3. coopération au sein du groupe

1.3.1.4. mais compétition entre groupes

1.3.2. Coopération ouverte

1.3.2.1. Inter-groupes, inter-réseaux

1.3.2.2. Humanité

1.3.2.3. Habitants terriens

1.3.3. Stigmergie

1.3.4. > Différence coopération / collaboration à voir demain

2. L'implication : la matière première du projet

2.1. Du bon usage du français

2.1.1. Les 2 sens du verbe impliquer

2.1.1.1. Engager : Se trouver impliqué dans une affaire désagréable.

2.1.1.2. Avoir pour conséquences : un déjeuner chargé implique une digestion lourde

2.1.1.3. Faire participer : on a impliqué les citoyens dans la concertation

2.1.2. On "n'implique" pas une personne...

2.1.2.1. On la mobilise

2.1.2.2. Ou elle s'implique

2.1.2.3. Rôle de l'animateur-trice : travailler sur les conditions de l'implication de cette personne

2.2. 1- Les motivations pour s'impliquer dans un groupe

2.2.1. La reconnaissance

2.2.1.1. par les pairs

2.2.1.2. par les leaders (toujours remercier, valoriser)

2.2.1.3. Autour du besoin de reconnaissance

2.2.1.3.1. Valoriser contributeurs en soutenant mécanismes qui apporte de la reconnaissance

2.2.1.3.2. l'animateur doit être capable de maîtriser son besoin de reconnaissance

2.2.2. L'utilité du groupe, sa raison d'être

2.2.3. L'apprentissage : la personne sait/sent qu'elle peut apprendre des choses

2.2.4. le sentiment du travail bien fait

2.2.5. Le plaisir, le fun

2.2.5.1. sentiment d'appartenance

2.2.6. Le retour sur investissement

2.3. 2- Les freins à l'implication

2.3.1. le manque dé sécurité

2.3.1.1. personnelle, pro...

2.3.1.2. Le cadre de sécurité (continuité des accords de groupe

2.3.2. le manque de confiance

2.3.2.1. dans le groupe

2.3.2.2. en soi

2.3.3. la peur de ne pas pouvoir se désengager

2.3.3.1. Montrer clairement les portes de sorties

2.3.3.2. Poser ses propres limites

2.3.3.3. Règles des 2 pieds

2.3.4. Outils trop complexes

2.3.5. Sujets trop complexes

2.3.6. Pas assez de temps

2.3.7. Perte de légitimité, ou de pouvoir

2.3.8. Temps trop "sérieux", manque de convivialité

2.4. 3- le seuil d'implication : l'abaisser pour permettre le passage à l'acte

2.4.1. KISS

2.4.1.1. Keep It Simple and Stupid

2.4.1.2. garder des tâches simples, pour intégrer des nouveaux

2.4.2. Etre réactif

2.4.2.1. si une personne fait preuve d'intérêt, il faut répondre tout de suite !

2.5. Le ratio de l'implication

2.5.1. les pro-actifs

2.5.1.1. 1 à 5 %

2.5.2. les réactifs

2.5.2.1. 10 à 50 %

2.5.3. les observateurs / inactifs

2.5.3.1. 90 à ... %

2.5.3.2. Faire vivre des PEIC

2.5.3.2.1. Faire des fautes sur les noms

2.5.3.3. Ex : tensions Fab'Alpes

2.5.3.3.1. passé d'observatrice silencieuse à médiatrice active

2.6. Des "trucs" qui fonctionnent souvent

2.6.1. L'essentiel : rendre visible...

2.6.1.1. ... les espaces d'implication

2.6.1.1.1. Lister ces espaces, moments et tâches

2.6.1.1.2. notamment les PPPPP (les Premiers Plus Petit Pas Possible)

2.6.1.1.3. Et les donner à voir

2.6.1.2. ... l'activité du groupe

2.6.1.2.1. La rendre accessible sur une gare centrale

2.6.1.2.2. Et la communiquer vers l'extérieur

2.6.2. Prendre soin des réactifs

2.6.2.1. ce sont les proactifs de demain

2.6.2.1.1. les proactifs d'aujourd'hui finiront par se désimpliquer, tôt ou tard

2.6.2.2. Leur donner des possibilités de s'exprimer

2.6.2.2.1. en dehors des réunions

2.6.2.2.2. sur des temps moins formel

2.6.2.2.3. anonymement parfois

2.6.3. Lever la tête du guidon : le séminaire annuel

2.6.3.1. Quelques recettes et ressources "méthodes participatives"

2.6.3.1.1. Quels objectifs pour quelle maturité du groupe ?

2.6.3.1.2. Sites de références

2.6.4. Accompagner la désimplication

2.6.4.1. La question n'est pas "si", mais "quand"

2.6.4.1.1. Anticiper les départs et le renouvellement des membres

2.6.4.2. Syndrome EPM

2.6.4.2.1. ORTF, par François de Closet

2.6.4.2.2. risque des systèmes contraints, qui perdent leur raison d'être = abandon, on baisse les bras

2.6.4.3. c'est pas mon problème

2.6.4.3.1. On reste mobilisé mais on ne s'implique plus.

2.6.4.4. les remercier, leur demander pourquoi.

2.6.5. La stratégie du vide pour susciter l'implication

2.6.5.1. Ex Annulation Gravity Gate

2.6.5.2. Ex menace fermeture Mobil'idées

2.7. Sources et pour aller plus loin

2.7.1. L'Implication sur coop-tic.eu

2.7.2. Vidéo "Comment faciliter l'implication dans votre groupe ?" - Blog de JM Cornu

3. L'animateur⋅rice : conduire le véhicule... sans destination

3.1. Dynamique de groupe : du je au nous

3.2. Moi, membre du groupe

3.2.1. Des compétences collaboratives ?

3.2.1.1. Thèse "Les compétences collaboratives et leur développement en formation d’adultes"

3.2.1.2. 3 compétences "pivots"

3.2.1.2.1. Avoir « l’esprit collaboratif »

3.2.1.2.2. Co-concevoir la structure de son projet

3.2.1.2.3. Avoir un souci du bien commun

3.2.1.3. 8 compétences "charnières"

3.2.1.3.1. avoir de l’humilité et un ego mesuré

3.2.1.3.2. être bienveillant

3.2.1.3.3. savoir engager des partenaires

3.2.1.3.4. animer le groupe pour faciliter le travail

3.2.1.3.5. être à l’écoute des personnes et des avis

3.2.1.3.6. développer et maintenir un réseau d’acteurs

3.2.1.3.7. gérer les informations (partager, rendre visible)

3.2.1.3.8. agir pour atteindre les objectifs communs.

3.2.1.4. Schéma Elzbieta Sanojca

3.2.2. Rapport au pouvoir, humilité

3.2.2.1. Ex Resto du coeur

3.2.2.1.1. bénévole qui garde jalousement son pré carré de pouvoir "chef de la restauration"

3.2.2.2. Problématique = être responsable de quelque chose sans en être propriétaire

3.2.2.3. Moniteur de parapente "Chez les hommes, la courbe des compétences croise un peu trop vite la courbe de confiance"

3.2.3. Savoir se ressourcer, cultiver ses lieux d'optimisme

3.2.3.1. Listen to wikipédia

3.2.4. Pour aller plus loin : se familiariser avec...

3.2.4.1. La communication bienveillante

3.2.4.2. Les 9 normes de l'intelligence émotionelle (au niveau de l'individu / du groupe / de l'extérieur)

3.3. Nous, un groupe ?

3.3.1. Enjeu = faire monter le niveau de conscience du groupe

3.3.1.1. inconscience collective

3.3.1.2. animateur conscient mais

3.3.1.2.1. groupe inconscient

3.3.1.3. individus conscients individuellement

3.3.1.4. individus conscients collectivements

3.3.2. Rendre le groupe visible à lui-même

3.3.2.1. Ex Carto de présentation (Interpole)

3.3.2.2. Ex 1 souvenir de "notre histoire" (interpole)

3.3.2.3. Montrer au groupe

3.3.2.3.1. ses points communs

3.3.2.3.2. sa diversité

3.3.3. Valoriser les productions du groupe

3.3.3.1. ex synthèse de listes de discussions

3.3.3.2. ou tout moyen de capter la richesse produite par le groupe de façon inconsciente

3.3.4. maturité du groupe

3.3.4.1. enfant

3.3.4.1.1. "c'est moi qui fait tout"

3.3.4.2. adolescent

3.3.4.2.1. "ils font n'importe quoi"

3.3.4.3. adulte

3.3.4.3.1. "Mais à quoi je sers"

3.3.4.4. et des fois

3.3.4.4.1. Tanguy

3.3.4.4.2. Frankenstein

3.3.5. Pour aller plus loin : le questionnaire FING

3.3.5.1. "mieux comprendre par vous-même ce qu'il se passe dans votre groupe ?"

3.4. Reconnu par l'extérieur

3.4.1. Développer une identité

3.4.2. Des communs en partage

3.5. Une animation minimale mais régulière

3.6. ma distance au projet

3.6.1. le projet collaboratif m'est imposé par mon N + ...

3.6.2. c'est mon projet collaboratif

3.6.3. c'est notre projet collaboratif

3.6.4. c'est le projet collaboratif des participants

3.7. des postures et compétences à travailler

3.7.1. passer d'une logique d'intention à une posture d'attention

3.7.2. En intention

3.7.2.1. le coordonnateur-rice prévoit dès le début les objectifs, les résultats à atteindre, le déroulement du projet, le calendrier, le budget...

3.7.2.2. c'est la méthodologie de projet traditionnelle

3.7.3. En attention

3.7.3.1. l'animateur-ice crée des situations coopératives (faire se rencontrer les personnes, faire en sorte qu'elles se présentent, qu'elles puissent échanger...),

3.7.3.2. doit faire émerger les besoins collectifs

3.7.3.3. être ensuite réactif pour que ce qui a émergé de la situation coopérative puisse déboucher sur des projets, des actions, du travail coopératif

3.7.3.4. C'est la méthodologie de projet coopératif

3.7.3.5. L'animateur-rice doit apprendre à...

3.7.3.5.1. mettre ses idées de côté

3.7.3.5.2. privilégier l'écoute et l'observation

3.7.3.5.3. être concentré sur le processus plutôt que sur le résultat

3.7.4. entre partage sincère et écoute apprenante

3.7.5. être dictateur bienveillant sans devenir fondateur-fossoyeur

3.7.5.1. Ex La quasi-mort de Mobil'idées

3.7.5.1.1. animateur interne

3.7.5.1.2. représentant externe

3.7.5.1.3. gestion du site

3.7.5.1.4. proposition de nouvelles actions

3.7.5.1.5. ....

3.7.5.1.6. Flatté par les réactions de qq réactifs

3.7.5.1.7. > mais désimplicant au possible !

3.7.5.2. Ex Crise de passation au Fab'Alpes

3.7.5.2.1. Fondateur omni-présent

3.7.5.2.2. fort caractère, directif

3.7.5.2.3. Isolement progressif

3.7.5.2.4. jusqu'au départ fracassant

3.8. pathologies typiques de l'animateur

3.8.1. solutionner les problèmes avant qu'ils ne soient visibles pour l'autre

3.8.1.1. analogie de la cuisine

3.8.2. c'est tous des c... sauf moi

3.8.2.1. situations miroirs

3.8.2.2. chantiers identifiés à travailler

3.9. repérer et gérer les taches critiques

3.9.1. rendre visible les lieux d'engagement

3.9.2. accueillir les nouveaux

3.9.3. surveiller les outils potentiellement collaboratifs

3.9.4. faire vivre et organiser la gare centrale

3.9.5. ...

3.10. Et à minima

3.10.1. résumé des épisodes précédents

3.10.2. prochain plus petit pas possible

3.10.3. prochain rendez vous

3.11. Et des "trucs d'animation"

3.11.1. Les accords de groupe

3.11.2. Charte relationnelle UDN

3.12. Pour aller plus loin

3.12.1. Tragédie LSD

3.12.2. Tragédie des 3C

4. L'information : le carburant du projet

4.1. Se réunir régulièrement pour booster les réactifs

4.1.1. synchrone

4.1.2. Nourrit les proactifs et les réactifs

4.1.3. des réunions ritualisées

4.1.3.1. rappel des décisions de la réunion précédente

4.1.3.2. ralages

4.1.3.3. régalades

4.1.3.4. rappel des décisions du jour

4.1.3.5. ...

4.1.3.6. exemple de ritualisation

4.1.3.6.1. Rappel des décisions et choses à faire (de la réunion passée)

4.1.3.6.2. Nouvelles tâches entrantes, (sollicitations, mail à traiter collectivement, nouveau projet...)

4.1.3.6.3. Info à faire circuler vers l'extérieur (tweet, réseaux, partenaires...)

4.1.3.6.4. Agenda / Rencontres (vous avez rencontré cette semaine et ça peut intéresser les autres...)

4.1.3.6.5. Points d'ordre du jour (qui le présente, combien de temps estimé, attendus de ce point (information, discussion, décision...)

4.1.3.6.6. Projets (où en est-on ?, fonctionnement, blocage...)

4.1.3.6.7. En ce moment je travaille sur...

4.1.3.6.8. Projets boulets (expression de ses projets boulets, demande d'aide ou demande de transfert de dossier)...

4.1.3.6.9. Point comptable, chiffres clef

4.1.3.6.10. Infos de la semaine (veille partagée, info marquantes...)

4.1.3.6.11. Fonctionnements de la semaine (ce qui a fonctionné sans que l'on ai eu à l'organiser par plein de réunion)

4.1.3.6.12. Dysfonctionnements de la semaine

4.1.3.6.13. Rappel des décisions

4.1.4. Ex : un pad unique et durable pour

4.1.4.1. ordre du jour collaboratif

4.1.4.2. ET compte-rendu

4.2. Continuer à échanger à distance entre 2 réunions

4.2.1. asynchrone

4.2.2. Nourrit les proactifs, les réactifs, et les observateurs

4.2.3. des usages explicités, si besoin outillés

4.2.3.1. pour co-écrire

4.2.3.2. pour partager des documents

4.2.3.3. pour communiquer de manière synchrone

4.2.3.4. pour communiquer de manière assychrone

4.2.3.5. pour discuter

4.2.3.6. pour co décider

4.2.3.7. pour diffuser

4.2.3.8. pour délester

4.2.3.8.1. boites à idées publiques

4.2.3.9. ...

4.3. Veiller à la porosité du projet

4.3.1. de belles synapses bien visibles, pour des informations bien transmises

4.3.2. info intra-projet

4.3.3. Info sortante : visibilité du projet

4.3.4. Ouvrir les vannes des infos entrantes

4.3.4.1. condition de la vie et du dynamisme du projet

4.3.4.2. Permet le PPPPP d'une personne extérieure

4.3.5. Ex : Boite à idées

4.3.5.1. padlet

4.3.6. Ex : canaux ouverts à la nouveauté ("pépites" Animacoop)

4.3.7. Ex : organiser la veille

4.4. Et une bonne gare centrale de tout ça !

4.4.1. Un lieu unique où se rendre

4.4.2. qui aiguille efficacement

4.4.2.1. en quoi consiste le projet ?

4.4.2.1.1. via un résumé

4.4.2.1.2. via les documents-clés : charte, histoire du groupe...

4.4.2.2. qui y participe (trombinoscope) ?

4.4.2.3. quels sont les étapes, échéances, l'agenda (tableaux de bords, agenda, ...) ?

4.4.2.4. Quelles sont les chantiers du moment ? Où puis-je m'impliquer ?

4.4.2.5. Où sont les lieux de rencontres physiques ou numériques (adresses postales et... les liens internet vers les différents outils)

4.4.3. A destination de...

4.4.3.1. Les proactifs

4.4.3.2. Les réactifs

4.4.3.3. Observateurs

4.4.3.4. Le reste du monde

4.4.4. Exemples

4.4.4.1. le mur dans l'accueil de votre structure

4.4.4.2. Un wiki hall de gare

4.5. Des "trucs"

4.5.1. Pad à 10 personnes pour prendre en note une conférence

4.5.2. Pad pour réunion : odj, notes, CR

4.5.3. Contre-exemple du pad

4.5.3.1. écrire la meme chose en meme temps

4.5.3.2. puis effacer en meme temps

4.5.3.3. > c'est juste révélateur de la maturité du groupe

4.5.3.4. > ou de la maturité individuelle (ex pad moustic)

4.6. Mais gare à l'infobésité !

5. Les communs : le mode d'emploi

5.1. Que sont nos communs ?

5.1.1. les documents clef

5.1.1.1. l'histoire

5.1.1.2. la charte relationnelle / accords de groupe

5.1.1.3. la démonstration collective du besoin

5.1.1.4. les "ils parlent de nous"

5.1.1.5. notre vocabulaire

5.1.1.6. les rituels du groupe

5.1.1.7. nos décisions

5.1.1.8. ...

5.1.2. nos productions

5.1.2.1. synthèses des discussions

5.1.2.1.1. niveau 1

5.1.2.1.2. niveau 2

5.1.2.1.3. niveau 3

5.1.2.2. Photothèque

5.1.2.3. Documents de communication

5.1.2.4. Guides, livrets...

5.2. Pourquoi partager nos communs ?

5.2.1. Pour ne pas ré-inventer à chaque nouveau projet

5.2.2. Pour stimuler la coopération ouverte

5.2.3. Pour protéger juridiquement nos productions

5.2.4. Pour "accepter la mort" d'un projet/d'une structure

5.2.4.1. Questionner régulièrement la mort du groupe

5.2.4.1.1. Que fait-on ensemble ?

5.2.4.1.2. Pour quoi faire ?

5.2.4.2. Quand la "structure" passe de cocon à prison

5.2.4.2.1. Le groupe dispose de sa propre conscience et refuse de mourir

5.2.4.3. Enjeu = faire en sorte que les valeurs ou actions continuent, mais portés par d'autres

5.2.4.4. Sans titre

5.3. Comment les protéger ?

5.3.1. avec les Creatives Commons

5.3.1.1. CC BY SA

5.3.1.2. signés !

5.4. Pour aller plus loin : Module 7 + 2ème regroupement

6. Postambule : quand ne PAS cooopérer ?

6.1. Avez-vous du temps ?

6.1.1. Démontrer collectivement le besoin

6.1.2. Se connaître

6.1.3. Echanger

6.1.4. Partager

6.1.5. En situation d'urgence : ne coopérez pas !

6.2. Etes-vous prêt à partager le pouvoir ?

6.2.1. Nous sommes formés pour fonctionner "seul"

6.2.1.1. exister

6.2.1.2. penser

6.2.1.3. décider

6.2.1.4. pour nous-mêmes...

6.2.1.5. et parfois pour les autres !

6.2.2. Passer d'une logique d'expertise individuelle à l'intelligence collective

6.2.3. La reconnaissance personnelle puise alors dans le collectif et ses actions

6.3. Etes-vous prêt à partager vos idées ?

6.3.1. Sincèrement ??

6.3.2. Si je ne souhaite pas que mon idée...

6.3.2.1. soit utilisée par d'autres

6.3.2.2. soit modifiée par d'autres

6.3.3. ... alors je ne suis pas prêt

6.4. Concrètement, dans un projet, il est

6.4.1. illusoire de croire qu'on peut coopérer tout le temps

6.4.2. intéressant de déterminer quelles sont les étapes potentiellement "coopératives" et déterminer comment les animer

6.4.2.1. lors de l'émergence des besoins

6.4.2.2. lors de la conception, la plannification

6.4.2.3. lors de la mise en oeuvre

6.4.2.4. lors de l'évaluation

6.4.2.5. lors de la valorisation des résultats

6.4.3. Intéressant de déterminer son "potentiel participatif"

6.4.3.1. Auteur du schéma : Lamiot, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=19916792

6.4.3.2. information

6.4.3.2.1. la partager de façon unilatérale

6.4.3.3. consultation

6.4.3.3.1. recueillir des avis individuels

6.4.3.4. concertation

6.4.3.4.1. recueillir des avis individuels sur une 1ère proposition

6.4.3.4.2. et les discuter collectivement

6.4.3.4.3. pour enrichir la proposition initiale, voire la modifier en profondeur

6.4.3.4.4. Mais la décision reste la prérogative du/des porteurs de projet

6.4.3.5. délibération

6.4.3.5.1. décider ensemble

6.4.3.6. co-gestion

6.4.3.6.1. décider ensembe, y compris en terme de budget et d'évaluation

7. Carte mentale sous licence CC-BY-SA

7.1. Auteurs : Nicolas Geiger / Collecti.cc, reprise de contenus de JM Cornu et L. Marseault

7.2. Cette licence implique que vous êtes autorisé à

7.2.1. > Partager — copier, distribuer et communiquer le matériel par tous moyens et sous tous formats

7.2.2. > Adapter — remixer, transformer et créer à partir du matériel pour toute utilisation, y compris commerciale.

7.3. A condition de

7.3.1. citer les auteurs

7.3.2. republier vos éventuelles modifications (ajouts, enrichissements) sous la même licence CCBYSA