UNE CARTE, UN OUTIL POUR COMPRENDRE LE MONDE COMPLEXE

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
UNE CARTE, UN OUTIL POUR COMPRENDRE LE MONDE COMPLEXE par Mind Map: UNE CARTE, UN OUTIL POUR COMPRENDRE LE MONDE COMPLEXE

1. 1- LES DIFFÉRENTS TYPES DE CARTES.

1.1. A- LA CARTE PAR ANAMORPHOSE

1.1.1. Déformations volontaires.

1.1.2. L’objectif n’est pas de représenter la réalité mais de représenter les réalités perçues sur le terrain.

1.2. B- LA CARTE DESCRIPTIVE

1.2.1. Localiser, situer

1.2.2. Relief, végétations,climats, villes, ressources naturelles…

1.2.3. Pas d’organisation précise.

1.3. C- LA CARTE DE SYNTHESE

1.3.1. Ensemble géo à représenter sous forme de thématique.

1.3.2. Problématique

1.3.3. Légendes organisées.

1.3.4. Plusieurs faits géo à combiner

1.4. D- LA CARTE ANALYTIQUE

1.4.1. Phénomène abstrait.

1.4.2. Données statistiques utilisées pour élaborer.

1.4.3. Hiérarchisation des figurées.

2. 4- NOTIONS CLÉS.

2.1. A- CARTE

2.1.1. Outil privilégié du géographe ; il s’agit d’une représentation graphique du monde. Elle exprime donc un point de vue ; ce dernier diffère selon le choix de la projection, du fond de carte, des données, des seuils, des figurés, des couleurs.

2.1.2. La carte est une représentation à plat de ce qui est volumineux. Pour passer du volume à la surface plane, les cartographes ont recours à une projection. La projection déforme les distances, les angles et les superficies.

2.2. B- PROJECTION

2.2.1. Procédé imaginé, pour représenter à plat la terre qui est une sphère. Il en existe plus de 200 qui portent le nom de leur créateurs et aucune n’est absolument exacte : il est impossible de cartographier la terre sans la déformer. Le choix d’une projection dépend surtout donc de ce que l’on veut présenter.

3. 2- LES DIFFÉRENTS TYPES DE PROJECTIONS.

3.1. A- PROJECTION DE MERCATOR

3.1.1. Cette projection respecte les angles mais déforme les surfaces. Ainsi elle surestime les superficies des hautes latitudes et minimise celles des basses latitudes. Cette projection valorise donc les pays du Nord et minimise les pays du Sud.

3.2. B- PROJECTION DE PETERS

3.2.1. Cette projection déforme les contours des continents et celui des frontières. Respectant les surfaces, elle met en valeur les pays du Sud.

3.3. C- PROJECTION POLAIRE (AZIMUTALE EQUIDISTANCE)

3.3.1. Cette projection ne s’étend que jusqu'à 60° de latitude Sud et fait ainsi disparaître l’Antarctique.

3.4. D- PROJECTION DE MOLLEWEIDE

3.4.1. Les rapports de surface sont maintenus tandis que les angles et les distances changent.

4. 3- L'ECHELLE ET LE LANGAGE.

4.1. A- L'ECHELLE

4.1.1. Rapport entre la distance mesurée entre deux points sur la carte et la réalité sur le terrain

4.1.2. Petite échelle/Grande échelle -NUMÉRIQUE: rapport entre la distance réelle d’un espace et celle de ma classe. -GÉOGRAPHIQUE: échelon d’analyse spatiale d’un phénomène par le géograph

4.2. B- LE LANGAGE

4.2.1. Critères : -Taille -Forme -Orientation -Contours.

4.2.2. Centrage: choix cartographique privilégiant un espace placé au centre de la carte.