Professeur d'EPS

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
Professeur d'EPS par Mind Map: Professeur d'EPS

1. En quoi consiste ce métier ?

1.1. Le professeur d’éducation physique et sportive (EPS) a pour mission d’initier les collégiens ou les lycéens à la théorie et à la pratique de plusieurs disciplines sportives sous toutes ses formes, c’est-à-dire collective, individuelle, sur un stade ou dans une salle de sport. Il doit pouvoir proposer des activités variées, allant du foot à la natation, en passant par l’athlétisme ou la gymnastique. Pour initier les élèves à ses disciplines, il doit maîtriser l’organisation matérielle, les règles et l’arbitrage. Son rôle consiste également à développer l’activité motrice de ses élèves, mais aussi leur sens de l’initiative, du respect des règles et leur esprit d’équipe. Il accompagne la progression de ses élèves et les évalue. Outre ses cours, il peut animer l’association sportive de l’établissement dans lequel il exerce. Le professeur d’EPS fait partie de l’équipe pédagogique et travaille en collaboration avec le conseiller principal d’éducation (CPE) et les autres enseignants. Il peut être professeur principal. Dans ce cas, il coordonne les conseils de classe, organise les relations avec les parents et exerce une responsabilité particulière dans l’orientation de ses élèves, en relation avec le conseiller d’orientation psychologue (Cop).

2. Quel est le salaire d'un prof d'EPS ?

2.1. Le salaire de départ est de 1653€ net mensuel. Le salaire médian est de 2635€ net mensuel.

2.2. Pour un professeur d'EPS agrégée qui commence , le salaire est de 1795€ net mensuel. Pour un professeur d'EPS agrégée , le salaire est de 3163 €.

3. Quelles sont les compétences requises pour exercer ce métier ?

3.1. L’animation de ces différentes activités suppose une très bonne connaissance des différentes disciplines : règlements, règles de sécurité, organisation matérielle, capacités physiques… Comme tout enseignant, le professeur d’EPS déploie des trésors de pédagogie. On n’enseigne pas le sport de la même façon dans un collège de quartier résidentiel que dans une zone sensible. Par ailleurs, il doit gérer les différences au sein de chaque classe en créant des groupes de niveaux. Tous les élèves ne pèsent pas le même poids, ne mesurent pas la même taille, n’ont pas la même musculature. Le professeur d’EPS bénéficie d’un atout pédagogique majeur : sa proximité avec les élèves, acquise en situation, sur le terrain de sport. Mais attention ! Il doit pouvoir se faire respecter.

4. Quelles sont les formations que celui-ci doit faire afin de pouvoir pratiquer le métier ?

4.1. Pour devenir enseignant d'EPS, il convient de suivre, après une licence STAPS, la formation du master MEEF spécialisée dans les métiers de l'enseignement de l'éducation et de la formation. Celle-ci intègre, dans ses enseignements orientés vers la pratique du métier, une préparation aux concours de recrutement des enseignants. Pour enseigner l'EPS, il faut avoir réussi le concours national du CAPEPS. Une fois reçus au concours, les lauréats sont nommés professeurs stagiaires et affectés dans une académie. Pendant une année scolaire, ils suivent une formation en alternance rémunérée dans le cadre de leur deuxième année de master MEEF, rythmée par un stage à mi-temps devant élèves dans un établissement scolaire et par des cours dispensés en ESPE. Ils bénéficient tout au long de leur formation en alternance d’un dispositif d’accompagnement. Dans le courant de l’année, ils formulent des vœux pour leur première affectation en tant que professeur titulaire. Ils sont titularisés après validation du master MEEF à la fin de l’année de M2 et obtention d’un avis favorable du jury académique d’évaluation du stage en responsabilité. Ils deviennent alors professeurs certifiés. Il est également possible d'enseigner au lycée en étant titulaire du concours de l'agrégation.

5. quels sont leurs horaires ?

5.1. Il doit passer au minimum 17 heures devant ses élèves .

6. Quels sont les avantages et les inconvénient ?

6.1. Les avantages -Trois mois et demi de vacances par an. -Tous les mercredis libres les après-midis. -Nombre d’heures de travail prestés par semaine : seulement 24 h dans le primaire, 22 h dans le secondaire pour un plein temps. -Un salaire identique pendant les périodes de vacances pour le personnel nommé. -Pas de coût supplémentaire pour la garde des enfants : un prof est en congé en même temps que ses enfants. -Une bonne pension

6.2. Les inconvénients -Aux plus de 17h de cours par semaine, il faut ajouter entre 5 et 10 heures pour préparer les leçons, les heures de formations pédagogiques et de réunions. -Les heures supplémentaires ne sont pas payées. « C’est du pareil au même que vous vous investissiez dans la vie scolaire, organisiez des activités parascolaires ou que vous emmeniez les enfants faire du sport après la journée. Vous ne gagnez rien de plus que des collègues inactifs et peu motivés ». -Pas de voiture de société, ni de carte essence, ni de remboursement des frais GSM. -Le salaire net démarre à 1500 euros et n'augmente pas de façon spectaculaire en cours de carrière, une grande différence avec la plupart des emplois dans le privé. -Les profs ne choisissent pas le moment où ils peuvent prendre leurs vacances : c’est toujours en haute saison et donc celles-ci reviennent plus chères.