Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
BOIS par Mind Map: BOIS

1. Perception

1.1. histoire

1.1.1. le bois présent dans la construction depuis toujours notamment avec les premières huttes

1.1.1.1. mettre en lien avec les construction d'aujourd'hui (notamment ossature bois)

1.1.1.1.1. innovation (dans la partie propriétés)

1.1.1.2. « Les moyens de production ont changé, de nouveaux matériaux tels que l’acier et le béton armé sont apparus, et d’autres plus anciens comme le verre ont étés produits dans des dimensions et des quantités jusqu’alors inimaginables. Mais nombre des matériaux fondamentaux du batiment -le bois, la terre cuite compressée, la pierre et les métaux- étaient déjà utilisés par des civilisations plus anciennes, et souvent à une échelle impressionnante »p15

1.1.2. on retrouve des similarités dans les constructions de différentes civilisations qui ont pourtant évoluées indépendamment (pieux/poutre)

1.1.2.1. bois = matériaux universel

1.1.2.1.1. le bois est une ressource facile à trouver et à exploiter : c'est le premier combustible , le premier outil, le premier abris construit...--> présence dans de nombreuses activités humaines

1.1.2.1.2. le bois est toujours resté un élément central dans notre vie ainsi que dans l'économie mondiale (papier, meubles, chauffage, maisons...) : il très présent dans nitre quotidien : c'est un élément familier.

1.1.3. chalet par empilement de rondins en Finlande, Russie : bois droit qui se prête à ce genre de construction

1.1.4. colombage

1.1.5. notion de temps

1.1.5.1. valeur

1.1.5.1.1. « une bonne partie de notre plaisir réside dans le fait qu’un processus temporel nous est révélé » (formes et matériaux dans l'architecture p130

1.1.5.1.2. « la gloire d’un édifice ne réside{…} ni dans ses pierres, ni dans son or{…}Sa gloire est toute dans son age{…} {dans} ses murs longuement baignées par les flots rapides de l’humanité {…} c’est dans cette partie dorée des ans qu’il nous faut chercher la vraie lumière, la couleur et le prix de son architecture » John Ruskin

1.1.6. lieu

1.1.6.1. « la matériau extraits ou fabriqués localement suggèrent souvent ce sentiment d’appartenance que nombre d’écrivains considèrent comme l’une des caractéristiques essentielles des lieux » p100

1.1.6.1.1. architecture vernaculaire : "architecture sans architecte""populaire, opposée à celle enseignée dans les écoles" bernard Rudolfski.

1.1.6.2. quand on parle du lieu en lien avec un édifice, il s’agit de l’intégration de ce dernier au site. pour sela la forme peut être un élément essentiel mais le matériau a également un grand rôle dans la perception d’un bâtiment dan un lieu

1.1.6.2.1. « ce qui semble incarner le plus précisément l’idée conventionnelle du genius loci (géni du lieu) c’est très souvent l’omniprésence d’un seul matériaux que l’on peut aisément se procurer dans la région »p100

1.1.7. différentts exemples de tradition architecturales en bois.

1.1.7.1. Roumanie : usage vernaculaire : reconnue dans le monde pour ses qualités d'expression du bois, rapport spécial spécifique entre le bois, la religion et la nature. l'utilisation du bois a toujours existé en // du dvpmt urbain.

1.1.7.1.1. Olténie : le bois est un matériau d'expression des croyances (bcp d'éléments symbolique en bois)

1.1.7.1.2. églises en bois de Maramures : inscrites au patrimoine mondiale de l'unesco

1.1.7.1.3. Bucovine : architecture traditionnel

1.1.7.2. extreme orient : le bois pour habiter et la pierre pour se protéger : à la différence de l'europe, tous es édifices religieux et les monuments historiques sont en bois(temple de Nara ou encore les hautes pagodes en chine) --> "civilisation du bois". On retrouve l'usage de la pierre dans des réalisations comme la grande muraille de Chine, ou dans la structure défensive de la cité interdite de pékin.

1.1.7.2.1. architecture Coréenne : deux vision : le patrimoine et le lien avec la nature.

1.1.7.2.2. les architectes japonais et leur influence

1.1.7.3. Scandinavie

1.1.7.3.1. taux de boisement élevé, premiers exportateur de bois. l'architecture scandinave se caractérise par une utilisation régulière du bois comme matériaux de constructionaussi bien dans l'architecture traditionnelle que dans celle contemporaine. exprime la chaleur dans un climat très froid + abondance du matériau

1.2. perception par les sens

1.2.1. « nos sens sont en quelque sorte magiques car ils ne fonctionnent pas de manière isolée »p43

1.2.1.1. vue

1.2.1.1.1. Finlande

1.2.1.2. touché

1.2.1.2.1. « l’expression la plus directe des processus thermiques s’opère par conduction, car le toucher appréhende immédiatement la réalité des phénomènes »p58

1.2.1.2.2. "dans un monde de plus en plus dominé par les apparences et les exigences présentes dans les médias visuels, de nombreux bâtiments manquent cruellement de ces qualités (phénoménologiques), ce qui est d'autant plus surprenant que le toucher, comme le souligne Lucrèce dans "de la nature" est le sens qui concerne tout notre corps" formes et matériaux dans l'architecture chap 6 l'utilisation

1.2.1.3. odorat

1.2.1.3.1. « les senteurs ont le pouvoir d’éveiller la mémoire précise et la charge émotionnelle des événements et des scènes passées »p17 Yi-Fu Tuan

1.2.1.4. ouie

1.2.1.4.1. bois : effets très important sur l'atmosphère sonore des pièces, même s'il s'agit d'une dimension que les architectes ont tendance à laisser de coté alors que le son est super important dans la perception phénoménologique d'un espace

1.2.2. "les matériaux peuvent nous séduire par leur qualité thermiques, visuelles ou tactiles. Dans les pays où il fait chaud pendant la journée et où les nuits sont fraiches, on apprécie de vivre dans des murs de pierre qui emmagasinent la fraicheur. En revanche, dans les pays nordiques, on rendait les murs plus confortables en les recouvrant de tissus ou d'un matériau isolant tel que le bois"forme et matériaux dans l'architecture, p140 (chap 6)

1.2.3. "l'ingénieur Peter Rice suggère que les membres de sa profession ont désormais le devoir de "tirer parti de leur compréhension des matériaux et des structures pour faire sentir la présence des matériaux utilisés dans un édifice, inciter les visiteurs à les toucher, et leur faire prendre conscience à travers eux, du travail des hommes qui l'ont construit et imaginé" formes et matériaux dans l'architecture, p137-38 (chap 6 : l'utilisation)

1.2.4. le bois de construction et souvent associé à des colorants, des huiles, tanins ou résines qui vont influencé son odeur, sa couleur et donc sa perception.

1.2.5. « quelle frustration quand la chaleur et la fraicheur ne sont pas perçues par nos autres sens »p44 « nous associons fondamentalement la chaleur à un monde intérieur, peut être parce que nous l’associons à notre propre chaleur métabolique »p45

1.2.6. « plus nombreux sont les sens impliquées dans une expérience particulière, plus celle-ci devient cernée et pleine »p48

1.3. imaginaire

1.3.1. ches les architectes

1.3.1.1. dans « vers une architecture » Le Corbusier critique « l’ancienne poutre de bois{qui} recèle peut être quelque noeud traite selon lui le « matériau fixe (acier, béton, verre) « doit remplacer le matériau naturel, variable à l’infini »

1.3.1.2. Avant aujourdhui, « construire en bois était considéré comme aussi régressif par les architectes que de faire des murs en pisé. cependant l’image du bois a évoluée « en partie parce qu’il semble indispensable d’utiliser d’avantage de ressources renouvelables et en partie parce que les architectes, libérés du fardeau qui poussait à démontrer leur modernité en utilisant ostensiblement des « matériaux industriels », ont recommancer à éxplorer ses possibilités esthétiques et structurelles »

1.3.1.3. Alto : bcp de bois dans ses projets qui sont abondants en matériaux et détails qui visent à humaniser l'environnement physique

1.3.1.4. dans les années 30, le contreplaque semble prometteur et commence à être utilisé par les archi : Wright dit qu'il "ouvre une nouvelle voie dans un royaume de formes fascinant" formes et matériaux dans l'architecture p139

1.3.1.4.1. ex :banc de la salle d'attente du crématorium de Woodland par Gunnar Asplund : les panneaux de contreplaqué se transforment en banc

1.3.1.4.2. Richard neutra : "il est le plus important des éléments structurels récemment mis au point. Il annonce une renaissance et une mise au gout du jour de la construction en bois"

1.3.1.4.3. Asplund : le contreplaqué est surtout "un moyen indubitablement moderne de donner une nouvelle vie à des formes et à des utilisations traditionnelles"

1.3.2. "attribuer de telles significations des matériaux repose sur des conventions"p172

1.3.2.1. image verte du bois : on en vient à le falsifier (image numérique projetée sur une façade, produits céramique, nervure artificielles pour faire les veine du bois, image numérique imprimée...)-->on éloigne de la dimension écolo mais on jour avec cette image verte du matériaux falsifié

1.3.3. chez les usagers

1.3.3.1. haine du veillissement

1.3.3.1.1. paradoxe d’un coté on a cette haine du vieillissement mais d’un autre coté, on retrouve une certaine valeur patrimoniale de s bâtiments anciens

1.3.3.1.2. recherches voir enquête sur ce sujet

1.3.3.1.3. si mauvaise mise en oeuvre et mauvais entretient le bois se détériore rapidement et on assista alors à une perte de confiance en ce matériau

1.3.4. voir avec marie clix les lecture qu'elle a trouvé sur le sujet

1.3.5. polyvalence

1.3.5.1. « A quel point le bois peut etre universel lorsque l’homme en fait des objets, des ustensiles, des ouvrages d’art ou des bâtiments »p8

1.3.5.1.1. « le caractère typique du matériau bois facile à façonner et agréable au toucher, se révèle dans des objets utilitaires. La robustesse et l ‘élégance de ces objets, leur propriétés ergonomiques, leur capacité à vieillir avec la personnalité complètent les ordonnances géométriques et les principes architectoniques » p8

1.4. "nature du matériaux

1.4.1. camouflage

1.4.1.1. « L’étude approfondie des sciences naturelles a conduit à des études de la plus haute importance : La brique, le bois, le fer et le zinc notamment ont remplacer la pierre de taille et le marbre. II serait inadéquat de continuer à imiter ces deux derniers matériaux.{…} laissons le matériau parler pour lui même; laissons le prendre sans détour la forme et les proportion que l’expérience et la science ont jugé les plus adaptés. La brique doit ressembler à la brique, le bois a du bois, le fer à du fer, chacun en fonction de ses propres lois statiques »

1.4.1.1.1. Avec cette idée on peut établir que l retour du bois dans l’architecture ne doit pas être caché car alors on ne respecterait pas le matériaux. d’autre part, d’un point de vue écologique, à quoi servirait d’utiliser un matériaux naturel si c’est pour le caché avec quelque chose d’artificiel, de chimique et donc de perdre ce lien avec la nature d’une certaine facon.

1.4.2. forme

1.4.2.1. violet-le-duc et sa métaphore sur l’habit et l’homme : dans l’architecture gothique, l’habit fait partie de l’homme c’est à dire que la forme et le matériaux sont indissociables, à contrario dans l’architecture romaine, l’habit est détachée de l’homme, le matériau de la forme.

1.4.2.2. selon Ruskin, « il ne peut y avoir d’architecture qui ne soit basée sur la construction »

1.4.2.3. en parlant du béton selon stokes « dans le processus de modelage, le matériaux n’a « aucun droit » qui lui soit spécifique et que par conséquent les formes semblent être « sans retenu » elle peuvent être « l’incarnation parfaite d’une conception » mais cette conception n’est pas continuellement ajustée au matériau, et de ce fait elle est moins satisfaisante d’un point de vue esthétique » p86

1.4.2.4. « lorsque nous avons l’impression qu’un dessein prédéterminé a été arbitrairement imposé à un matériau résistant, nous pouvons non seulement considérer que le résultat obtenu n’est pas satisfaisant d’un point de vue esthétique, mais aussi que la « nature » des matériaux a été violée » p40

1.4.2.5. mettre en lien avec l'expérience du château d'azay le rideau

1.4.2.5.1. lien avec la pierre et audrey

2. propriétés

2.1. strcucture

2.1.1. histoire

2.1.1.1. massif (empilement de rondins

2.1.1.2. pieux et poutres + remplissage

2.1.2. innovation

2.1.2.1. ossature bois

2.1.2.2. aujourd’hui, l’évolution du bois sont liées aux progrès des colles.

2.1.2.2.1. lamellé collé

2.1.2.2.2. CLT

2.2. c’est un matériaux constitué de cellules longilignes qui caractérisent ce qu’on appelle la fibre. c’est la croissance de ces cellules, différente selon les arbres et leur milieu qui va déterminé les propriétés constructives et physiques du bois. Cette structure alvéolée lui procure des propriétés isolantes thermiques mais également acoustiques.

2.2.1. contreplaqués

2.2.1.1. utilisé sur les coques des bateaux et les ailes des avions (WWII) puis se généralise dasn les années 50 : avantage les feuilles sont très minces et collées perpendiculairement les unes aux autres ce qui assure une stabilité dimensionnelle, il sert alors de coffrage pour le béton ou de revetement pour les ossatures bois. le contreplaqué de bouleau produit en masse en Russie et Finlande est idéal pour intérieur comme l’extérieur

2.2.2. thermique

2.2.2.1. lien avec l'écologie : le bâtiment durant son utilisation est moins polluant car mieux isolé, on dépense moins voir pas d'énergie pour maintenir un confort thermique.

2.2.2.2. lien avec la perception : volupté thermique c’est à dire le lien entre les notion psychiques ou physiologiques de la chaleur ou de la fraicheur et celles psychologiques. on parle de « sens thermique » au même titre que les 5 sens, localisé sus l’épiderme et donc associé au touché. De plus, nous possédons des détecteurs nerveux spécifiques pour nous dire si on a froid ou chaud en tous points de notre corps.

2.2.2.2.1. « si nous touchons un morceau de bois et un morceau de métal qui sont tous deux à la température d’une pièce, le métal nous paraitra plus froid car il absorbe plus vite la chaleur de notre main »p38

2.2.3. hygroscopie

2.2.4. acoustique

2.3. importance des nouvelles découvertes : peuvent relancer la création

2.3.1. le battement doit être adapté aux propriétés du bois : ce n'est pas juste une texture mais un élément à part entière du projet à utiliser avec créativité.

3. la construction est le plus grand consommateur mondial de matières premières et c’est également un des secteur ou il y a le plus de gaspillage et de pollution de par l’extraction des ressources mais également par l’occupation des bâtiments qui consomme 50% de l’énergie produite

3.1. ecologie

3.1.1. développement durable

3.1.1.1. économique

3.1.1.1.1. 3% de la construction en france

3.1.1.1.2. secteur qui semble se développer même si baisse ces dernières années

3.1.1.1.3. les pays dopés avec une gestion durable des forets sont avantagés dans la montée de la construction bois et contribuent en même temps à une Bonne gestion de l'environnement.

3.1.1.2. écologique

3.1.1.2.1. grande partie intitulée écologie

3.1.1.3. social

3.1.1.3.1. traiter dans la perception

3.1.1.4. « nos préoccupations ne peuvent plus être uniquement focalisées sur l’indispensable croissance économique , nous devons, entre autre, nous soucier également de la préservation de notre cadre de vie naturelle, de l’amélioration des conditions de vie, dans le sens d’une qualité de vie et de la mise au point de techniques intelligentes qui satisfont les critères écologiques » p47

3.1.2. fin de vie des édifices

3.1.2.1. « l’exploitation du bois et son utilisation dans le plus grand nombre possible de produits se traduisent ainsi par une réduction des émissions de CO2 dans l’atmosphère. Une fois le produit à base de bois utilisé, les composants chimiques du bois peuvent être réintroduits dans le cycle naturel, soit comme source d’énergie, soit par dégradation biologique. Le CO2 pris dans l’atmosphère au cours de la photosynthèse pour la formation du bois est libéré {…} Son utilisation en tant qu’énergie se traduirait toutefois par une réduction supplémentaire puisqu’il remplacerait alors les énergies fossiles »p48

3.1.2.1.1. déchets

3.1.2.1.2. recyclage

3.1.3. propriétés thermiques

3.1.3.1. recherches et expérience sur ca??

3.1.4. vie du batiement

3.1.4.1. thermique

3.1.4.1.1. l’utilisation du bois dans la construction permet un baisse de la consommation d’énergies fossiles, notamment grace à ses propriétés isolantes qui peuvent permettre une vie plus « propre » du bâtiment.

3.1.4.2. humidité

3.1.4.3. lien avec la perception

3.1.5. bilan écologique : se base sur le production écologique et durable, la vie du produit dans son ensemble, son élimination ou son recyclage. bois

3.1.5.1. emprunte carbone

3.1.5.1.1. stocke du carbone

3.1.6. production

3.1.6.1. le bois représente 30% de la surface productive de la terre dont 57% dans les pays émergents ou en voie de développement des zones tropicales et subtropicales. 43% de la production de bois se trouvent dans les pays industrialisés

3.1.6.1.1. déforestation

3.1.6.1.2. production locale?

3.1.6.1.3. production écologique

3.2. « Le fait de construire se fait toujours au détriment de l’environnement »p48

3.2.1. croissance de la demande publique de bois dans les projets pour des raisons écologiques : le bois est souvent un moyen d'atteindre la certification HQE (haute qualité environnementale) --> il devient une sorte d'étiquette de bâtiment écologique même s'ils ne le sont pas forcément.

3.2.1.1. utiliser du bois c'est bien mais le plus important c'est d'avoir une attitude éco-responsable : penser au transport, à utiliser les martiaux de faon intelligente et respectueuse de l'environnement...

3.2.1.2. aller voir les 14 cibles