MARCHE & ECHANGE MARCHAND

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
MARCHE & ECHANGE MARCHAND par Mind Map: MARCHE & ECHANGE MARCHAND

1. + échanges illicites, le M est inefficace, la réglementation n'atteint pas ce commerce

2. LE MARCHE

2.1. Les offreurs souhaitent vendre au prix le + élevé et les acheteurs acheter au prix le - élevé

2.2. Le M est un concept économique qui désigne un lieu fictif sur lequel la confrontation entre l'offre et la demande fait émerger un prix qui permet les échanges m/d.

2.3. Avant il y avait forcément une rencontre physique, aujourd'hui ce n'est plus le cas grâce à la technologie.

3. REGLES & INSTITUTIONS

3.1. 2 catégories de règles:

3.1.1. Règles informelles: connues de tous mais ne sont pas inscrites

3.1.2. Règles formelles: inscrites dans la loi et connues de tous

3.2. Droit de propriété

3.2.1. Le droit de propriété recouvre le droit exclusif d'utiliser des biens, de les vendre et de bénéficier des fruits de ces biens. On peut estimer qu'un M n'est rien d'autre qu'un lieu d'échange

3.3. LES INSTITUTIONS M/DES

3.3.1. Elles correspondent aux règles c/aintes qui encadrent les comportements humains et définissent les droits des acteurs économiques. De manière générales institutions m:des encadrent et régulent le M.

3.3.2. Elles stimulent les échanges marchands en réduisant les incertitudes et en rendant les comportements des agents économiques prévisibles.

3.3.3. Les brevets vont inciter à innover. Elle garantissent le profit aux E.

3.4. LES CONVENTIONS

3.4.1. La convention porte sur la qualité du produit : la composition, le procédé de fabrication...

3.4.2. Ces infos permettent aux producteurs de savoir quoi et comment fabriquer. Les consommateurs savent ce qu'ils achètent.

3.4.3. Les conventions peuvent s'institutionnaliser.

4. LES LIMITES DE L'ECHANGE MARCHAND

4.1. Les échanges qui échappent au M

4.1.1. L'économie domestique : ensemble des B&S produits pour ê consommés au sein du ménage. Echanges au sein du ménage par 1 division du travail

4.1.2. On fait nous m^ des choses que l'on pourrait faire sur le M.

4.1.3. La production des B collectifs n-m/d : il est impossible d'identifier le consommateur.

4.2. Le M crée sans cesse des besoins, le consommateur et sans cesse incité à acheter : création d'un sentiment de frustration chez celui-ci.

4.3. Les populations qui n'ont pas de PA ne peuvent pas bénéficier des B&S sur le M. Pauvreté & exclusion cohabitent avec con° de masse.

4.4. Lois morales qui ne permettent pas la m/disation de certains B&S... (ex : vente d'organes)