Le nourrisson-trottineur (0 à 2 ans)

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
Le nourrisson-trottineur (0 à 2 ans) par Mind Map: Le nourrisson-trottineur (0 à 2 ans)

1. Dimension PHYSIQUE du développement

1.1. Le cerveau

1.1.1. La myélinisation est très intense dans les premières années de la vie : création d'une gaine de myéline autour des axones des neurones, ce qui augmente la vitesse de traitement de l'information

1.1.2. La synaptogénèse surtout dans le cortex sensorimoteur : création de plusieurs synapses dans le cerveau de l'enfant, qui entraîne des progrès moteurs et cognitifs

1.1.3. La plasticité du cerveau permet au cerveau du bébé de se réorganiser rapidement suite à une expérience.

1.2. La croissance

1.2.1. Les deux premières années de la vie du bébé représentent les moments où l'enfant va se développer le plus rapidement de toute sa vie.

1.2.2. Les proportions du corps de l'enfant vont changer aussi avec le temps : sa tête prend de moins en moins de place par rapport au reste de son corps.

1.3. La motricité

1.3.1. Globale : motricité des muscles longs, qui permet des mouvements qui englobent tout le corps.

1.3.1.1. Par exemple, la marche qui se développe aux alentours de 1 an chez les bébés.

1.3.2. Fine : motricité des muscles courts, qui permet des mouvements souvent plus précis des mains ou du visage.

1.3.2.1. Par exemple, la préhension en pince (capacité de saisir des objets entre son pouce et son index) qui apparaît entre 10 et 12 mois chez les bébés.

1.4. Le sommeil

1.4.1. Dans les premiers mois de sa vie, l'enfant passe le 2/3 de son temps à dormir, plus il vieillit plus cette proportion diminue.

1.4.2. Dans les premiers mois de sa vie, l'enfant passe la moitié du temps qu'il dort à rêver, plus il vieillit plus cette proportion diminue.

1.5. Les 5 sens : tous les sens fonctionnent parfaitement à la naissance SAUF LA VUE, qui atteint son plein développement aux alentours du 5e mois de l'enfant

2. Dimension COGNITIVE du développement

2.1. Période sensorimotrice de Piaget (voir résumé page 93 du manuel)

2.1.1. Sous-stade 1 : Exercice des réflexes

2.1.1.1. Réflexes primitifs : liés aux besoins de survie du bébé, ce sont des comportements innés qui permettent au bébé de s'adapter dès la naissance.

2.1.2. Sous-stade 2 : Réactions circulaires primaires

2.1.2.1. Répéter une action centrée sur le CORPS, qui a eu un effet agréable

2.1.2.2. Découvertes faites par HASARD

2.1.3. Sous-stade 3 : Réactions circulaires secondaires

2.1.3.1. Répéter une action, qui provoque des résultats extérieurs au corps de l'enfant.

2.1.3.2. Intérêt porté aux objets extérieurs (personne ou objet matériel)

2.1.3.3. Le hasard cède tranquillement la place aux actions VOLONTAIRES, INTENTIONNELLES.

2.1.4. Sous-stade 4 : Coordination des schèmes secondaires

2.1.4.1. Début de l'anticipation

2.1.4.2. Début de l'imitation

2.1.4.3. Rigidité dans l'action : l'enfant reproduit sans cesse une action qui a déjà produit un résultat satisfaisant, même lorsque ça ne fonctionne pas

2.1.5. Sous-stade 5 : Réactions circulaires tertiaires

2.1.5.1. Explorer de nouvelle façon de produire un résultat.

2.1.5.2. Intégration possible d'un troisième élément dans la séquence

2.1.6. Sous-stade 6 : Combinaisons mentales

2.1.6.1. Imitation différée : reproduction, après un certain laps de temps, d'un comportement observé

2.1.6.2. Jeu symbolique : jouer à faire semblant

2.1.6.3. Permanence de l'objet complètement développée : l'enfant comprend maintenant qu'un objet ou une personne continuent d'exister même s'ils ne sont pas dans son champ de perception.

2.2. Le langage

2.2.1. Non-verbal (sujet à interprétation)

2.2.1.1. Phase PRÉlinguistique, qui a lieu avant les premiers mots

2.2.1.1.1. Attention conjointe

2.2.1.1.2. Geste sociaux conventionnels ou gestes symboliques (pas besoin de les différencier)

2.2.2. Verbal (symbolique)

2.2.2.1. peut être expressif (utiliser des mots) ou réceptifs (comprendre le sens des mots)

2.2.2.1.1. Phase PRÉlinguistique, qui a lieu avant les premiers mots

2.2.2.1.2. Phase linguistique

3. Dimension AFFECTIVE du développement

3.1. La personnalité

3.1.1. Théorie psychosexuelle de Freud

3.1.1.1. Le stade oral de 0 à 18 mois

3.1.1.2. Le stade anal de 18 mois à 3 ans

3.1.2. Théorie psychosociale d'Erickson

3.1.2.1. La crise confiance vs méfiance de 0 à 18 mois

3.1.2.2. La crise autonomie vs honte et doute de 18 mois à 3 ans

3.2. La conscience de soi : la représentation que l’on se fait de soi-même et la compréhension d’avoir une identité propre, séparée et différente de celle des autres.

3.2.1. Le moi existentiel, qu'on peut observer en faisant un test de permanence de l'objet

3.2.2. Le moi différentiel, qu'on peut observer en faisant le test du mirroir

3.3. L'attachement : relation affective très puissante, réciproque et dynamique qui s’établit entre deux individus (souvent la mère et son enfant) et qui a une fonction adaptative pour l’enfant (sécurité, soins et amour).

3.3.1. La théorie de l'attachement de Bowlby : sécure vs insécure

3.3.1.1. Les déterminants de l'attachement

3.3.1.1.1. Disponibilité émotionnelle des parents

3.3.1.1.2. Réactions parentales aux besoins de base de l'enfant

3.3.1.2. Les effets d'un attachement sécure

3.3.1.3. Les étapes de développement du style d'attachement

3.3.1.3.1. Pré-attachement initial

3.3.1.3.2. Émergence de l'attachement

3.3.1.3.3. Attachement véritable

3.3.1.3.4. Attachement multiples

3.3.2. La situation étrange d'Ainsworth (voir pages 136 et 137 du manuel pour connaître le protocole de cette expérience)

3.3.2.1. Sécure (voir tableau page 138 du manuel)

3.3.2.2. Insécure de type fuyant ou évitant (voir tableau page 138 du manuel)

3.3.2.3. Insécure de type ambivalent (voir tableau page 138 du manuel)

3.3.2.4. Insécure de type désorganisé (voir tableau page 138 du manuel)

3.4. Le tempérament : fait référence à des dispositions fondamentales (présentes dès les débuts de la vie) et stables qui amènent l’individu à répondre d’une certaine façon face aux personnes et aux situations.

3.4.1. Facile : rythme biologique normal, qui entraîne plus souvent qu'autrement des réactions positives de l'enfant face aux nouvelles personnes et aux nouvelles situation.

3.4.2. Difficile : rythme biologique irrégulier, qui entraîne plus d'irritabilité chez l'enfant et des réactions émotionnelles souvent plus intenses.

3.4.3. Lent : enfant généralement calme, mais hésitant qui réagit très peu à la nouveauté.

4. Dimension SOCIALE du développement

4.1. Socialisation : processus d’apprentissage des comportements considérés comme appropriés dans une société ou une culture donnée.

4.1.1. Malgré le processus de socialisation, l'enfant de 0 à 2 ans ne sera pas en mesure de s'autoréguler, on parlera plutôt d'une régulation mutuelle opérée par les parents.