Knowledge cartography

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
Knowledge cartography par Mind Map: Knowledge cartography

1. Changements

1.1. A côté de la connaissance centralisée, émergent une connaissance distribuée et acquise collectivement.

1.1.1. Information diffuse

1.1.2. Proche de l'oral dans sa persistence

1.1.3. Blog, sites...

1.2. La taxinomie des connaissances s'éfface

1.2.1. De nouvelle catégories émergent

1.2.2. Les frontières s'estompent

1.2.3. Des catégories imparfaites apparaissent

1.2.4. L'avis d'une personne émerge de l'avis de milliers de personnes

1.2.4.1. Aggrégation d'opinion par la syndication

1.3. Antagonie

1.3.1. Rigidité de la connaissance

1.3.2. Fluidité de la connaissance

1.4. Pouvoir

1.4.1. Le pouvoir n'est plus à celui qui sait

1.4.2. Mais à celui qui sait acccéder

1.5. Démocratisation de la publication

1.6. Distribution immédiate des connaissances

1.7. émergence d'une éconimie alternative pour les biens virtuels

1.8. Prolifération de l'information libre

1.9. Mutation de la notion d'auteur

1.9.1. Perte de notion de propriété

2. Urgence

2.1. Aggréger différentes sources et formes de connaissances

2.2. Plus (-) de recherche de classifiacation

2.3. Besoin d'outils pour naviguer dans ces nouveaux espaces de connaissance

2.3.1. In this context, the need is to find adequate practices and tools for complex and multidimensional spaces. Tools able to describe them, to make them navigable, to allow their exploration.

3. Espaces de connaissances

3.1. Contrairement à des classifications discrètes, un espace de connaissance est continu

3.1.1. it doesn’t divide culture in sections, it doesn’t create hierarchies or define order in absolute terms, but on the contrary, it defines relations, proximities

3.1.2. Space defines groups, creates clusters, identifies pathways and highlights priorities in a dynamic structure, and likewise it allows to locate, to remember, to order.

4. Cartographie

4.1. Un outil de production de sens plutôt qu'une simple représentation jusqu'ici.

4.2. Rhétorique des cartes

4.2.1. inventio

4.2.1.1. Sélection des matériels

4.2.1.1.1. Ce que l'on va dire

4.2.1.1.2. Arguments, preuves...

4.2.1.2. Les matériels doivent être disposés (dispositio) puis transformer en mots et images (elocutio)

4.2.1.3. Selection

4.2.1.3.1. Pour Atlas

4.2.2. dispositio

4.2.2.1. Construction (de l'argumentation)

4.2.2.2. Mise en place, stratégie

4.2.2.2.1. Par exemple choix des modalités pour un apprenant

4.2.2.3. Projection d'un point de l'espace de connaissance sur la carte

4.2.2.4. Projection

4.2.2.4.1. Pour Atlas

4.2.3. elocutio

4.2.3.1. Choix du langage

4.2.3.2. Trouver la bonne forme pour le concept

4.2.3.2.1. Le bon mot

4.2.3.2.2. La bonne image

4.2.3.2.3. Le bon signifiant pour le signifié

4.2.3.3. Symbolisation

4.2.3.3.1. Pour Atlas

5. The Knowledge ATLAS

5.1. Contributeurs du projet (dev)

5.1.1. Communication Design Research Unit (d.com) at the Politecnico di Milano

5.2. Ce que c'est

5.2.1. Une sorte d'encyclopédie du futur

5.2.1.1. WIKIPEDIA killer

5.2.2. Wiki map

5.2.2.1. ressources

5.2.2.1.1. Choix d'items

5.2.2.2. Peut être éditée

5.2.2.2.1. Par tout le monde (swarm)

5.2.2.2.2. Par / Pour chaque utilisateur

5.3. But

5.3.1. The aim of this management structure, expanding beyond classic bibliographic management, is to adapt to contemporary forms of cultural production: to collect non only explicit knowledge, but also implicit knowledge embodied in people, in communities and in objects. Traditional bibliographic models are therefore hybridized with a model for the mapping of social, cultural and scientific contexts.

5.3.2. Aller au delà de la classification habituelle.

5.3.3. S'adapter aux nouvelles formes de production de connaissance.

5.3.4. Collecter des connaissances explicites mais aussi des connaissances implicites

5.3.4.1. Depuis

5.3.4.1.1. Personnes

5.3.4.1.2. Communautés

5.3.4.1.3. Objets

5.3.5. Hybride social, culturel, bibliographique...

5.4. Le but ici n'est plus de stocker de l'information

5.4.1. Mais de permettre une navigation dans la connaissance qui aide à la compréhension.

5.5. Ecosystème

5.5.1. Sont partagées à différents niveaux par les utilisateurs

5.5.2. Il est impossible d'avoir une représentation naîve / éclatée de toutes les connaissances contenues dans la base

5.5.2.1. Mais il est possible de faire des cartes locales

5.5.2.2. Sur différents niveaux et à différentes échelles

5.6. Rhétorique d'Atlas

5.6.1. Selection

5.6.1.1. Que du texte, que des images

5.6.1.2. Que pendant une certaine période

5.6.1.3. Que certains type de personalités..

5.6.2. Projection

5.6.2.1. Mise en forme

5.6.2.2. Sémantique

5.6.2.3. Socio-relationelle

5.6.2.4. Géographique

5.6.2.5. Time-line / Fresque

5.6.3. Symbolisation

5.6.3.1. Iconographie

5.6.3.2. Vocabulaire..

6. Source

6.1. http://www.knowledgecartography.org/