Le complotisme

Synthèse sur le complotisme.

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
Le complotisme par Mind Map: Le complotisme

1. la mentalité complotiste

1.1. mentalité complotiste : tendance à attribuer tout événement dramatique à un complot secret, mis en œuvre par un individu ou un groupe plus ou moins important.

1.2. théorie du complot : récit explicatif postulant que certains événements ont été orchestrés, dans le plus grand secret, par un groupe de puissants dans l’objectif de privilégier leurs intérêts.

2. Pour aller plus loin

2.1. Sites sur le complotisme

2.1.1. Conspiracy Watch | L'Observatoire du conspirationnisme

2.1.2. Education Nationale (France)

2.1.2.1. On te manipule

2.1.2.2. Éducation aux médias et à l'information - Déconstruire la désinformation et les théories conspirationnistes - Éduscol

2.1.2.3. Canopé : réagir face au complotisme

2.1.3. Théories du complot, ressorts et mécanismes [Belgique]

2.2. Conférences

2.2.1. Les théories du complot - Gérald Bronner - Conférence du CEFIR - 3 mai 2017

2.3. Vidéos

2.3.1. Théorie du complot - France tv Éducation

2.3.2. Nous risquons tous de participer aux Fake News

2.3.3. via #LesDécodeurs

2.3.3.1. Apollo 11 : le complot lunaire (ft. La Tronche en Biais & Hugo Lisoir) #LesDécodeurs

2.3.3.2. Sommes-nous tous complotistes ? (ft. le Sense of Wonder) #LesDécodeurs

2.4. Articles

2.4.1. Articles de Sciences Humaines

2.4.1.1. Internet, incubateur de croyances Rencontre avec Gérald Bronner

2.4.1.2. La logique des complotistes

2.4.1.3. Théories du complot : tous paranos ?

2.4.1.4. Peut-on enseigner l'esprit critique ?

2.4.2. « On peut être conspirationniste en raisonnant très bien » [Usbek & Rica]

2.4.3. Complotisme : peut-on guérir les Français ? [Usbek & Rica]

3. Brève histoire du complotisme

3.1. Moyen Age :

3.1.1. microcomplots : complots prétendument élaborés par de petites communautés locales.

3.2. à partir du XVIIIe s.

3.2.1. apparition des "mégacomplots" : des instances puissantes (francs-maçons, ploutocrates, communistes...) complotent contre les pauvres, les élites dirigeantes ou les musulmans.

3.3. XIXe-XXe s.

3.3.1. Les conspirations imaginaires sont liées à l’histoire politique, économique et sociale...

3.3.1.1. La montée en puissance du capitalisme conduit à une vision complotiste de la finance internationale.

3.3.1.2. La guerre froide motive la dénonciation de machinations ourdies par ou contre les pays communistes.

3.3.2. ... et sont nourries par la fiction (romans, cinéma, séries...)

3.4. XXIe s.

3.4.1. Les poussées contemporaines de crédulité irrationnelle et de défiance envers les expertises traditionnelles peuvent s'expliquer par l'augmentation des moyens de communication numériques, donnant une large diffusion à des croyances autrefois confinées dans espaces de radicalité.

3.4.2. Gérald Bronner, La démocratie des crédules, PUF, 2013

4. Comment lutter ?

4.1. Éviter de répéter les arguments que l’on veut combattre : on les fixe en mémoire.

4.2. N’énoncer que les arguments que l’on veut faire valoir, et les répéter.

4.3. Utiliser peu d’arguments, les énoncer avec force, mais dans un langage simple.

4.4. Essayer de discréditer les sources de la fausse croyance.

4.5. Essayer d’identifier la vision du monde dans laquelle se situe la croyance de vos interlocuteurs, et de s’y situer ; si on l’attaque de front, on n’a aucune chance.

4.6. Préserver l’estime de soi des auditeurs.

4.7. Développer l’esprit critique pour défendre la connaissance !

4.7.1. esprit critique : la capacité à raisonner de manière autonome et réfléchie (en s'écartant de l’intuition et des biais cognitifs). Un ensemble d’attitudes liées à des pratiques.

4.7.2. stimuler le système immunitaire intellectuel des individus (Gérald Bronner)

5. les raisons du complotisme

5.1. biais psychologiques

5.1.1. Protection contre l'angoisse

5.1.1.1. Dans un monde complexe et incertain, l’univers du complotiste a le mérite d’être simple : chacun des événements ou phénomènes fâcheux que l’on dénonce a une cause unique : l’action volontaire d’un groupe, dénoncé comme l’incarnation du mal.

5.1.2. biais cognitifs (erreurs humaines systématiques)

5.1.2.1. considérer en priorité les éléments qui renforcent notre idée première (biais de confirmation)

5.1.2.2. attribuer la même cause à deux événements quasi simultanés (illusion des séries)

5.1.2.3. surestimer la régularité du hasard (effet de râteau)

5.1.2.4. ... liste des biais cognitifs

5.1.3. narcissisme

5.1.3.1. sentiment gratifiant de s’ériger en héros

5.1.3.2. volonté d'être acteur et non récepteur passif d’une vérité officielle

5.1.3.3. posture du rebelle et du contre-expert

5.1.3.4. goût pour l’accusation

5.1.3.5. passion pour les révélations

5.1.3.6. ...

5.2. biais techniques et médiatiques

5.2.1. Les moyens de communication numériques donnent une large diffusion à des croyances autrefois confinées dans espaces de radicalité.

5.2.2. industrialisation des fausses nouvelles (infox) : fermes à clics, automatisations, algorythmes...

6. les principes du complotisme

6.1. Rien n’arrive par hasard.

6.1.1. Si une personne célèbre meurt dans un accident, cet accident a été provoqué ; si un tremblement de terre a dévasté Haïti en janvier 2010, c’est que les Américains l’ont fait déclencher par une de leurs organisations secrètes, la HAARP.

6.2. Tout ce qui arrive est le résultat de volontés cachées.

6.2.1. Selon un message publié sur le Net, le 22 avril 2012, "Mohammed Merah était un agent secret qui a été sacrifié afin que Nicolas Sarkozy soit réélu".

6.3. Rien n’est tel qu’il paraît être.

6.3.1. Des chefs d’État annoncent ce qu’ils ont décidé ? Illusion : ils ont l’air de gouverner, mais les décisions sont prises par d’autres (les banquiers, les francs-maçons…) qui tirent les ficelles de ces marionnettes.

6.4. Tout est lié, mais de façon occulte.

6.4.1. Au début des années 1950, le sénateur Joseph McCarthy a réussi à faire partager à un grand nombre d’Américains son obsession anticommuniste, qui le poussait à voir partout un complot communiste contre le peuple américain. Même la fluorisation de l’eau a été présentée comme faisant partie de ce complot pour affaiblir le peuple.

6.5. Tout doit être minutieusement passé au crible de la critique.

6.5.1. Les conspirationnistes accumulent les "preuves" des complots qu’ils dénoncent et qualifient leur démarche de "scientifique".

6.5.2. Mais le complot dénoncé est posé comme un fait certain que la collecte de preuves ne sert qu’à étayer. Les faits qui ne cadrent pas avec la thèse énoncée sont ignorés, ceux qui la contredisent sont niés, les autres sont interprétés dans le sens voulu.

6.5.3. C'est le mécanisme du biais de confirmation.