L'unification d'une société chrétienne à travers le Moyen-Age

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
L'unification d'une société chrétienne à travers le Moyen-Age par Mind Map: L'unification d'une société chrétienne à travers le Moyen-Age

1. Du latin au français

1.1. Le peuple ne comprend plus le latin classique car la langue a évolué

1.2. Le français est en réalité une langue qui englobe une multitude de dialectes régionaux

1.2.1. Division du territoire selon le mot utilisé pour dire "oui"

1.2.1.1. "oc" dans le Sud

1.2.1.2. "oïl" dans le Nord

1.3. En 1539 ,l'ordonnance de Villiers-Cotterêts impose le français comme langue officiel

1.4. Le territoire français commence ainsi son unification linguistique

2. Une société très hiérarchisée

2.1. Le roi règne et son fils apprend à ses côtés

2.2. Les nobles combattent

2.3. Le clergé prient

2.3.1. le cardinal est le plus proche du roi

2.4. Les paysans, les artisans et les commerçants travaillent

2.4.1. Au 15ème siècle, l'essor du commerce permet le développement des villes

2.4.1.1. Le peuple commence donc a se regrouper massivement pour former des villes

3. L'unification progressive autour des rois chrétiens

3.1. Le royaume se définit par son identité chrétienne à partir du baptême de Clovis en 498

3.2. Les rois français sont souvent en opposition avec le Vatican , car ils souhaitent contrôler le clergé : c'est le gallicanisme

3.3. Afin d'obtenir une légitimité face aux autre seigneurs , Hugues Capet se fît sacrer par le pape

3.3.1. L'enjeu majeur de la royauté est de fédérer autour d'elle les grands seigneurs , qui ont le pouvoir sur leur domaine

4. Le clergé, gardien des savoirs

4.1. Le clergé est la seule partie de la population à être lettrée contrairement au peuple, il peuvent donc encore lire et écrire le latin

4.2. L' Eglise est la principale commanditaire des artistes : la majorité des œuvre sont religieuses

4.3. La première université ouvre à Paris au 13ème siècle. Le cursus des étudiants, de jeunes nobles, comprend les sept arts libéraux : grammaire, dialectique et rhétorique forment le Trivium et arithmétique, astronomie, géométrie et musique le Quadrivium. La théologie est l'aboutissement des études