La carte mentale

Première carte mentale Shima Hadavi

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
La carte mentale par Mind Map: La carte mentale

1. 4.2. Réaliser avec la logiciel

1.1. Tous ces logiciels dédiés permettent :

1.1.1. d'ajouter, supprimer, déplacer des idées;

1.1.2. COULEURS - d'employer des couleurs pour isoler le branches les unes des autres, pour mettre l'accent sur une idée, pour repérer les relations entre les idées, pour égayer la carte.

1.1.3. ILLUSTRATIONS - d'insérer des images du logiciel ou celles glanées sur le Web pour capter l'attention et faciliter la mémorisation, parfois sans avoir à lire l'idée. Les symboles et les codes du logiciel, ou ceux que j'invente, me rappellent que je dois chercher une réponse, accomplir une action, communiquer avec un camarade, etc. Il n'est pas nécessaire d'insérer une image pour chaque idée.

1.1.4. LIENS - de relier des idées vers :

1.1.5. un de mes fichiers (ouvre le programme associé);

1.1.6. une page Web (ouvre un navigateur);

1.1.7. une autre de mes cartes mentales.

1.1.8. NUAGE - de mettre une idée principale et ses sous-idées dans un nuage pour la faire ressortir, ou encore de mettre toutes les idées principales dans un nuage afin de bien les isoler les unes des autres (pas très esthétique à mon avis).

1.1.9. ANNOTATIONS - d'inscrire des annotations à propos de certains éléments de la carte pour lesquels je dois approfondir ma recherche, consulter une personne, etc.

1.1.10. EXPORTATION - d'exporter mes cartes :

1.1.10.1. en format PDF;

1.1.10.2. sous forme d'image png, jpeg, sgv...;

1.1.10.3. dans un des logiciels Microsoft : Word, PowerPoint...;

1.1.10.4. sur mon site Web (cartes fixes ou interactives).

1.2. Je limite la dimension de ma carte, les branches ne devant pas dépasser quatre niveaux. Si la carte devient trop chargée, je restreins mon sujet ou je produis une autre carte (en la reliant à ma première carte).

1.3. Premiers pas avec un logiciel de carte mentale

1.3.1. Les premières commandes à apprendre ou à repérer avec un logiciel de cartes mentales sont les suivantes :

1.3.1.1. taper au centre la question de recherche ou l'idée centrale;

1.3.1.2. insérer une première idée principale (une branche);

1.3.1.3. insérer d'autres idées principales;

1.3.1.4. sélectionner une idée principale et insérer les idées secondaires, tertiaires...;

1.3.1.5. changer une idée principale de l'autre côté de la carte;

1.3.1.6. déplacer une idée dans une autre idée;

1.3.1.7. modifier le texte ou l'image d'une idée;

1.3.1.8. supprimer une idée;

1.3.1.9. ajouter de nouvelles idées au même niveau ou à un niveau supérieur/inférieur.

1.3.2. Le reste s'append petit à petit, en se familiarisant avec les raccourcis-clavier, en lisant l'Aide du logiciel, en fouinant dans les menus.

1.3.3. La mise en page pour rendre la carte visuellement attrayante vient par la suite.

1.3.4. À ÉVITER puisque l'objectif de la carte mentale est aussi de communiquer :

1.3.4.1. texte trop petit à l'écran et à l'impression : les branches prennent trop d'espace ou la carte est trop chargée;

1.3.4.2. différents types de mots-clé pour identifier les idées principales : substantifs, adjectifs, verbes...;

1.3.4.3. dates présentées de manière différente;

1.3.4.4. icônes qui n'aident pas vraiment à comprendre la carte;

1.3.4.5. couleurs de fond trop foncées qui masquent les idées.

1.3.5. NE PAS OUBLIER de sauvegarder régulièrement toute carte mentale fabriquée à l'ordi.

1.3.6. Rendre le logiciel portable : copier le programme du disque dur à la clé USB ou le télécharger directement sur sa clé afin de pouvoir l'utiliser sur n'importe quel ordinateur pour modifier des cartes ou en créer de nouvelles.

2. 4.1. Réaliser à la main

2.1. Je peux faire une carte mentale :

2.1.1. à la main, sur une feuille de papier placée à l'horizontale, avec des crayons de couleur;

2.1.2. avec des post-it sur une affiche;

2.1.3. à l'ordinateur avec un logiciel de dessin;

2.1.4. avec un logiciel dédié (mindmapping software) gratuit ou payant téléchargé d'Internet.

2.1.5. Vidéo: Comment faire une carte mentale ? (Mindmap, Mindmapping)

2.2. Avantages des cartes dessinées à la main :

2.2.1. prise de notes : durant un cours, une rencontre; au besoin, je refais une carte plus propre à partir de la première carte;

2.2.2. meilleure mémorisation : plus de temps pour réfléchir quand j'écris ou dessine;

2.2.3. créativité et originalité : à partir d'un même sujet, mes camarades vont réaliser des cartes très différentes;

2.2.4. symboles et codes : ceux que l'on dessine sont uniques alors que ceux fournis avec les logiciels se ressemblent;

2.2.5. souplesse : certaines belles cartes donnent une impression de souplesse alors que celles exécutées à l'ordi paraissent plus "rigides";

2.2.6. reflet de la personnalité et d'un talent certain pour le dessin dans certains cas.

2.3. Je choisis de faire une carte à la main si l'info ne nécessite pas d'être modifiée (exemple : Sang) ou si mon objectif consiste à fabriquer une carte artistique.

2.4. Si les cartes réalisées à la main sont parfois très créatives, elles ne sont pas pour autant faciles à comprendre par quelqu'un d'autre que l'auteur.

2.5. INCONVÉNIENT PRINCIPAL des cartes dessinées : on doit refaire la carte en tout ou en partie si on veut la modifier. Une bonne idée serait de faire d'abord une carte avec un logiciel afin de pouvoir la réorganiser, puis la dessiner ensuite pour le plaisir de la rendre plus attrayante et plus originale.

2.6. Les belles cartes exécutées à la main mettent l'accent sur le design des lignes, sur une écriture nette et à l'horizontale, sur la qualité des dessins en 3D.

3. Une carte mentale est en constante évolution. Le lendemain, sa structure pourrait être réaménagée et/ou enrichie de nouvelles idées qui viennent constamment à l'esprit.

4. 1.2. Attentes et objectifs,

4.1. Résoudre des problématiques comme :

4.1.1. Avoir trop de choses à gérer

4.1.2. Souhaiter s'exprimer en public plus aisément

4.1.3. Oublier des choses pourtant importantes

4.1.4. Ne saver pas par quoi commencer

4.1.5. Ne peut se décider à passer à l'action

4.1.6. Certains projets n'avancent pas

4.1.7. Notre pensée part en tout sens et nous manquons de concentration

4.2. Vous allez apprendre comment :

4.2.1. Vous simplifier la vie en laissant divaguer votre esprit et jaillir vos pensées de manière naturelle.

4.2.2. Gagner 1 jours par semaine et beaucoup d'énergie.

4.2.3. Aller droit au but en organisant vos pensées.

4.2.4. Avoir une vision globale Et détaillée de vos projets les plus complexes.

4.2.5. Augmenter votre créativité pour résoudre rapidement des problèmes ou conflits.

4.2.6. Activer l'intelligence collective pour animer des réunions efficaces.

4.2.7. Passer facilement à l'action en déterminant vos priorités.

4.2.8. Transmettre facilement vos idées et parler de manière naturelle en public.

4.2.9. Augmenter votre confiance en vous (vous aurez tout sous contrôle).

4.2.10. Développer votre mémorisation

5. 1.1. Définition

5.1. La carte mentale (mind map) est un outil qui nous aide à cerner et à organiser tout ce que nous savons déjà sur un sujet. Elle représente la manière dont nous pensons. Grâce à cette structure, nous visualisons et nous contrôlons mieux notre sujet.

5.2. Nous pouvons placer beaucoup d'idées dans un très petit espace et avoir à la fois une vision détaillée et une vision d'ensemble de mon sujet.

6. 5. Etape de création

6.1. I - Je place ma question de recherche ou mon idée centrale au milieu de la carte autour de laquelle j'inscris des idées principales. Celles-ci forment des branches dans lesquelles j'inscris des mots-clés ou de courtes phrases, comme elles me viennent à l'esprit. Les branches se dédoublent ou se multiplient en branches secondaires, tertiaires, etc.

6.2. II - IMAGES : Je dessine ou j'insère une image au centre de la carte afin de la reconnaître rapidement parmi les autres cartes. Au besoin et si j'ai le temps, j'ajoute des images dans les branches qui m'aideront à capter plus rapidement des idées.

6.3. III- Au fur et à mesure de l'avancement de ma carte, je développe de nouvelles idées, je fais des liens entre des idées, je mets de l'ordre dans ma structure.

6.4. IIII - Si les idées prennent du temps à venir, je donne un petit coup de pouce à mon cerveau en lui posant les questions suivantes : Quoi ? Qui ? (avec qui ? pour qui ?) Où ? Quand ? Pourquoi ? Comment ? Combien ?.

6.5. V - Si je suis à court d'idées sur mon sujet, j'utilise un thésaurus pour enrichir ma réflexion.

6.6. VI - Ma carte mentale sera plus ou moins élaborée si elle est :

6.6.1. => réalisée au début de mon travail, pour mieux cerner le sujet;

6.6.2. => modifiée ultérieurement, pour visualiser et réorganiser les idées suite à mes découvertes;

6.6.3. => révisée pour la production finale, pour décrire les champs des concepts couverts.

6.7. VII - ORDRE DE LECTURE : Si beaucoup de cartes mentales se lisent dans le sens des aiguilles d'une montre, d'autres sont découpées en deux parties, et se lisent d'abord à droite, ensuite à gauche.

6.8. VIII - Mon professeur ou toute autre personne à qui je remets ma carte ne devrait pas avoir à la défricher : la structure est claire, les couleurs facilitent la compréhension, les images sont pertinentes, la carte n'est pas trop chargée et l'ensemble est facilement lisible, esthétique et attrayant.

7. 2. Avantage

7.1. de faire travailler les deux côtés du cerveau selon son inventeur Tony Buzan : le côté gauche associé à la logique | le côté droit associé à l'imagination;

7.2. de comprendre plus rapidement une situation;

7.3. d'établir des liens entre des idées;

7.4. de capter promptement des infos par l'ajout de couleurs, d'illustrations;

7.5. de mémoriser et de restituer l'info, plus particulièrement avant et pendant des examens;

7.6. de travailler en équipe, à l'aide d'une carte que tous comprennent;

7.7. de passer à l'action, par exemple pour un projet, etc.

8. 3. Usage

8.1. Vous l'apprendrez de manière intuitive grâce aux dernières découvertes des neurosciences et son application sera des plus facile.

8.2. La carte mentale est un outil utile dans toutes sortes d'occasions, du primaire à l'université et toute la vie durant.

8.3. Il est possible de trouver tout le temps de nouvelles raisons d'utiliser ce type de schéma.

8.4. Par exemple les professeurs s'en servent pour présenter une leçon, la clarifier, ou pour s'assurer que les élèves vont retenir l'essentiel.

8.5. Vidéo: Comment les cartes mentales peuvent vous aider à écrire

9. Exemple : https://www.ebsi.umontreal.ca/jetrouve/projet/cartes_m/images/c_theor0.jpg