Méthodologie documentaire 2019/2020

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
Méthodologie documentaire 2019/2020 par Mind Map: Méthodologie documentaire 2019/2020

1. Introduction /Présentation

1.1. Bienvenue au CLAP !

1.1.1. Le CLAP et les autres bibliothèques du campus et des universités toulousaines

1.1.2. La carte Etudiant et les services proposés dans les bibliothèques

1.1.2.1. Le prêt

1.1.2.2. Accès aux ressources numériques

1.1.2.3. ateliers, formations, animations culturelles...

1.2. Objectifs de la formation

1.2.1. Acquérir des compétences informationnelles

1.2.1.1. Identifier un besoin d'information et en définir la nature et l'étendue

1.2.1.2. Accéder aux informations nécessaires avec efficience

1.2.1.2.1. Savoir repérer les lieux et les ressources documentaires disponibles pour les études universitaires

1.2.1.2.2. Assimiler les techniques de base de la recherche

1.2.1.3. Évaluer de façon critique l'information obtenue

1.2.1.4. Produire et communiquer à partir de ses résultats

1.2.2. Acquérir une "culture du numérique"

2. Qu'est-ce qu'un document ?

2.1. Définitions (CNRTL)

2.1.1. Le terme  documens  apparaît au Moyen-Age et a 2 missions complémentaires qui perdurent :

2.1.1.1. transmettre ( = support de transmission)

2.1.1.2. faire preuve ( = enregistrement, « record », mémoire)

2.1.1.3. Les documens sont confiés aux professeurs (transmission), aux bibliothécaires (gestion des supports de transmission) et aux notaires (actes, enregistrements).

2.1.2. Usage récent du terme

2.1.2.1. Le terme moderne « document(s) » n'est utilisé largement qu'à partir du XIXe siècle accompagnant la révolution scientifique et industrielle

2.1.2.2. Définition "Science de l'Information" (Suzanne Briet "Qu'est-ce que la documentation? 1951 )

2.1.2.2.1. « Tout indice concret ou symbolique, conservé ou enregistré aux fins de représenter, de reconstituer ou de prouver un phénomène physique ou intellectuel ».

2.1.2.2.2. « Un document est une preuve à l’appui d’un fait ». Le document étant une base de savoir peut donc être un objet matériel, autonome, stable et durable. Il est conservé et catalogué de façon à pouvoir être consulté.

2.1.2.3. Michael Buckland « Information and society » 2017

2.1.2.3.1. Dimension matérielle : le document requiert un contenu qui permette une inscription (papier, microfilm, écran) = matérialité

2.1.2.3.2. Dimension fonctionnelle : l’objet devient un document en constituant une sorte de preuve

2.1.2.3.3. Dimension culturelle et sociale : le document a un créateur avec une intention

2.2. Les grandes (r)évolutions techniques du document / ruptures historiques

2.2.1. Premières écritures

2.2.1.1. -3500 av JC (Mésopotamie)

2.2.1.1.1. Tablettes d'argile écriture cunéiforme

2.2.2. Alphabet grec : invention de la voyelle puis unification de différentes formes d'écritures autour de 24 signes (entre - 800 et - 400) = naissance de la Science et de la Philosophie

2.2.2.1. Invention de la voyelle

2.2.2.1.1. Une lettre (signe) est un son, contrairement aux autres systèmes d'écriture, comme le cunéiforme mésopotamien ou les hiéroglyphes égyptiens où les signes qui représentent une idée (un concept)

2.2.2.2. Système simple qui permet un accès plus direct à la lecture et à l'écriture

2.2.2.3. Le savoir écrit devient un objet d’étude. On peut relire, critiquer, déceler les contradictions et les incohérences d'un texte. Ce qui n’était pas possible dans les sociétés où les scribes étaient les seuls à avoir accès au savoir, ni dans les sociétés où le savoir se transmettait oralement.

2.2.2.3.1. Utilisation de l'argumentation, de la démonstration

2.2.2.3.2. La création , le développement et l'extension de la littérature, de la Science et de la Philosophie

2.2.3. Invention de l'imprimerie (1450) = démocratisation des livres, explosion de la diffusion des savoirs, de la culture... Renaissance puis Siècle des Lumières

2.2.3.1. 1470 : Premier livre paginé

2.2.3.1.1. L'ouvrage le plus ancien laissant apparaître une numérotation des pages, en chiffres arabes, serait intitulé Sermo in festo praesentationis beatissimae Mariae virginis, et aurait été imprimé en 1470 par Arnold Ther Hoernen, dans la ville allemande de Cologne

2.2.3.2. 1539 : Premiers dictionnaires

2.2.3.2.1. 1539, Robert Estienne publie le Dictionnaire français-Latin,

2.2.3.2.2. 1606 Jean Nicot, publie le Thresor de la langue françoyse tant ancienne que moderne qui réduit encore le bilinguisme au profit du français

2.2.3.2.3. 1694, premier dictionnaire normatif de l'Académie Française

2.2.3.3. 1665 Premières revues scientifiques

2.2.3.3.1. Philosophical Transactions of the Royal Society

2.2.3.3.2. Journal des savants

2.2.3.4. explosion du nombre de copies et de la diffusion du savoir

2.2.3.5. Nombre de livres publiés depuis l'invention de l'imprimerie

2.2.3.5.1. 130 millions de titres uniques

2.2.3.5.2. Nombre de nouveaux livres publiés chaque année

2.2.3.5.3. Nombre de revues scientifiques

2.2.4. Invention du Web (1989-1993)

2.3. Enjeux

2.3.1. La théorie du support

2.3.1.1. Théorie philosophique de la connaissance, issue notamment de la phénoménologie de Husserl, développée notamment à l'Université de Technologie de Compiègne à travers des philosophes comme Bernard Stiegler et Bruno Bachimont.

2.3.1.1.1. Bachimont Bruno. Arts et sciences du numérique : ingénierie des connaissances et critique de la raison computationnelle, Mémoire de HDR, Université de Technologie de Compiègne, 2004.

2.3.1.1.2. Stiegler Bernard. La technique et le temps, Tome I : La faute d'Épiméthée, Galilée, 1994.

2.3.1.2. " Les propriétés du substrat physique d'inscription, et du format physique de l'inscription, conditionnent l'intelligibilité de l'inscription" (Bachimont, 2004, p77)

2.3.1.2.1. Toute connaissance ne peut procéder que d'une inscription sur un support matériel.

2.3.1.2.2. Le support est un moyen de spatialiser l'information, pour la rejouer dans le temps

2.3.1.3. Changer de support = changer de raisonnement

2.3.1.3.1. Le passage de l'oral à l'écrit n'était donc pas seulement un changement de support, c'est une révolution cognitive.

2.3.1.3.2. De même que l'écrit a permis le passage du temporel au spatial par projection de la parole, le support numérique apporte de nouvelles formes de représentation des informations, basées sur le calcul. Bachimont parle de l'émergence d'une "« raison computationnelle »

2.3.2. L'infobésité

2.3.2.1. http://www.internetlivestats.com/

2.3.2.1.1. Plusieurs milliards de "pages"

2.3.2.1.2. 100 heures de vidéo sont mises en ligne chaque minute sur YouTube

3. Qu'est-ce qu'une bibliothèque ?

3.1. Définition :

3.1.1. Mot issu du grec ancien βιβλιοθήκη : Biblio = « livre » + thêkê =« place »

3.1.2. « collection de livres », « lieu où est rangée une collection de livres »

3.1.2.1. Collection organisée de documents

3.1.3. Collection Organisée de document

3.2. Premières bibliothèques

3.2.1. Bibliothèque d'Assurbanipal (Ninive,Mésopotamie) : 668-627 avant JC

3.2.1.1. 25000 tablettes d'Argiles

3.2.2. Alexandrie (- 288, définitivement détruite au plus tard entre -48 et 642)

3.2.2.1. 500 000 volumes (rouleaux) ?

3.2.2.2. Premiers catalogues créés par Callimaque

3.2.2.2.1. Table des auteurs

3.2.2.2.2. Table des sujets

3.2.2.2.3. premier classement alphabétique

3.3. Le web constitue-t-il une bibliothèque ?

3.3.1. Google ?

3.3.1.1. Comment fonctionne Google

3.3.1.1.1. Classement statistique

3.3.2. Bases de données ?

3.3.2.1. = Bibliothèques de "méta-documents"

3.3.2.1.1. les données structurées

3.3.2.1.2. vocabulaire contrôlé, listes d'autorité, thésaurus

4. Comment accéder à des documents "pertinents" ?

4.1. Catalogues et bases de données spécialisées

4.1.1. ARCHIPEL

4.1.2. ISIDORE science

4.1.3. @sic CCSD

4.2. Les techniques de recherches documentaires

4.2.1. Utiliser la troncature

4.2.1.1. Exemples : Kant*, Hegel*....

4.2.2. Utiliser les opérateurs booléens

4.2.2.1. ET

4.2.2.1.1. Exemples : Morale ET Ethique

4.2.2.2. OU

4.2.2.2.1. Exemple : Mythe OU Légende

4.2.2.3. SAUF

4.2.2.3.1. Exemple : Sophisme SAUF Rhétorique

4.2.3. Utiliser les index

4.2.3.1. Auteur

4.2.3.2. Sujet