La Révolution Française et l'Empire, une nouvelle conception de la nation (1789-1815)

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
La Révolution Française et l'Empire, une nouvelle conception de la nation (1789-1815) par Mind Map: La Révolution Française et l'Empire, une nouvelle conception de la nation (1789-1815)

1. Un ordre Napoléonien

1.1. 1. Un nouvel ordre politique et social.

1.1.1. -Coup d'état le 10/11/99, Ordre Napoléonien. -Mise en place du Consulat (intermédiaire république-empire). Napoléon est 1er consul (sur trois), les citoyens votent pour des listes de candidats. Il détient indirectement tous les pouvoirs. -Création des lycées d'état, des préfets. Concordat de 1801 qui apaise le problème religieux. -Retour à la paix civile.

1.2. 2. L'Europe conquise et transformée

1.2.1. -Politique de conquête en Europe 1794. Victoires (Austerliz 1805, Iéna 1806, Tuleda 1808...). -Les territoires conquis sont considérés comme des départements (Belgique) ou des états vassaux (Bavière). Les valeurs françaises y sont exportées.-Napoléon a la plus grande armée militaire d'Europe (armée de conscrits, service militaire obligatoire).

1.2.2. Code civil 21 mars 1804: regroupe toutes les lois (se contredisaient). Notions d'égalité, de liberté, remise en place de l'esclavage, le père a l'autorité, pas d'égalité au sein du couple. Exportation de ce code adapté selon les états.

1.3. 3. La fin de l'Empire

1.3.1. Début: Français = libérateurs puis inssuportables. 1808 Espagne soulève, l'Allemagne se révolte...1812, guerre en Russie, défaite. Napoléon abdique en 1814. Il est exilé. Il revient en france (les Cent-jours) et reconstruit une armée. Défaite à Watterlo contre les coalisés. Il est envoyé en prison.

2. Une nation déchirée: la République en échec (92-99).

2.1. 1. Les débuts de la République 92-93

2.1.1. -La convention se réunit et proclame la république le 21 septembre 1792 (3 groupes de députés: Girondins (droite, Roland), Montagnards (Robespierre, sans culottes)(dominent) et La Plaine (départage).

2.1.2. Le procès du roi: faut-il le juger (responsabilité)? 33 chefs d'accusations + Armoire de fer + fuite + massacre... Guillotiné le 21/01/93.

2.1.3. Les Montagnards prennent le pouvoir, mise en place de mesure révolutionnaire par Robespierre (comité de salut public, certificat de civisme, lois des suspects, tribunal révolutionnaire, répression de la Vendée avec des morts et citoyens mobilisés, dechristiannisation) = Terreur

2.1.4. Madame Roland, femme dans la révolution opposée à la Terreur et est contre les Montagnards. (corrompraient le peuple pour le pouvoir). Robespierre guillotiné, fin de la terreur

2.2. 2. La fin de la République 94-99

2.2.1. Boissy d'Anglas met en place le directoire: -Création du suffrage censitaire. Les riches propriétaires ont plus de droits politiques que les pauvres. -Misère, chômage, hausse des prix. -Opposants: Jacobins (suffrage universel +égalité); Monarchistes et royalistes; Gracchus Babeuf (communiste + complot).

3. La rupture révolutionnaire 89-92

3.1. Tensions sociales et économiques. Clergé+noblesse = sommet de la hiérarchie. Le tiers-état paie beaucoup d'impôts: mécontentement. Louis XVI convoque les états généraux en mai 89 (cahiers de doléances).

3.2. 1.L'explosion révolutionnaire été 89.

3.2.1. -Etats généraux sans intérêts pour le peuple (il veut le vote par tête, le roi ne les écoute pas). -17 juin: les députés renversent la monarchie et se proclament "assemblée nationale".20 juin: Serment du jeu de Paume, les députés prêtent serment (Bailly) de ne pas se séparer tant qu'ils n'auront pas rédigé une constitution.-9 juillet: ils se proclament assemblée nationale constituante, le roi n'a plus de pouvoir absolu.

3.2.2. -Renvoi de Necker (ministre aimé) par Louis XVI et troupes militaires à Paris: la tension monte: Les Parisiens se procurent des armes, prise de la Bastille. Première journée révolutionnaire.Propagation de la grande peur (peur du brigand, de la famine, du complot des nobles, des troupes militaires...). Les campagnes françaises s'attaquent aux nobles qui fuient. Nuit du 4 août 89, abolition des privilèges.

3.3. 2.Fonder une France nouvelle.

3.3.1. Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen proclamée le 17/06/89,nouveaux termes, écrite par l'assemblée nationale, solennelle, droits naturels et sacrés des citoyens (pas femmes, esclaves). Refus du roi pour signer.

3.3.2. Nouvelle place de la femme?-Maillard = héro du 14 juillet. Plus de 6000 femmes partent chercher le roi à Versailles. -Olympe de Gouges publie la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne (revendication, pas de valeur légale).

3.3.3. Réorganiser la France, le travail législatif des députés: -1791: adoption d'une constitution. Officialisation de la monarchie constitutionnelle. -Séparation des pouvoirs (suffrage censitaire, législatif=députés; exécutif=roi) Roi des Français et plus roi de France. -Création des départements, chaque territoire est dirigé par des citoyens élus. -Confiscation des biens du clergé, nouveaux impôts payés par tous. Réorganisation de l'église condamnée par le Pape (jureur/réfractaires).

3.4. 3.De l'unité à la rupture entre le roi et la nation.

3.4.1. 14 juillet 1790, Fête de la fédération (Bailly et La Fayette). Tentative d'union de la nation mais divergences.

3.4.2. 21 juin 1791, le roi prend la fuite (considéré comme une trahison). La déchéance du roi est réclamée (les girondins ne veulent pas, donnent ordre de tirer sur la foule). Il promet vouloir protéger les français, les aimer et être une victime. Il promet l'amnistie.

3.4.3. Avril 92: Guerre avec l'Autriche. Les tensions avec les monarchies étrangères montent. Le 10 août 92, insurrection. Prise des Tuileries, le roi est arrêté et emprisonné à la prison du Temple.