Sustainability science

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
Sustainability science par Mind Map: Sustainability science

1. idées en vrac

1.1. ateliers interdisciplinaires

1.1.1. multiacteurs

1.1.1.1. croisement des visions/regards

1.1.1.2. langage commun

1.1.2. premier atelier du genre nexus autour d'un bouquet de science durable

1.1.3. lien entre ateliers montpellier-rabbat

1.1.4. première idée pour montpellier etre en interne, monopublic ird/chercheurs: ateliers thématiques

1.1.4.1. aller de "ça nous glisse dessus"

1.1.4.2. à prise de conscience

1.1.5. travail de montpellier = centré vision chercheurs IRD

1.1.5.1. pistes issues du monde de la recherche

1.2. raisonner à long terme dans un contexte d'inscertitudes

1.2.1. approche prospective à faire apparaitre plus

1.2.2. agenda d'action est à cinq ans. aller vers plus 10-15 ans...

1.3. serie de questions pour orienter vers produits de l'atelier

1.3.1. quels sont les produits

1.3.2. sensibilisation sur sustainability science

1.3.2.1. moins exploratoire

1.3.3. montrer diversité de point de vue

1.3.4. intégration actions dans panorama institutionnel

1.3.5. questoins pour collecter des infos des personnes qui ne pourront être la

1.3.5.1. voix entendues

1.4. aller plus loin dans agenda d'action multi-acteurs

1.4.1. trouver intersection entre ODD et agenda recherche, developppement local, international, zone de convergence où on pourra developper des actions

1.4.2. chaque acteurs peut poursuivre son propre agenda, mais faire remonter co-incidence

1.5. formation multiacteurs

1.6. publication littérature grise-scientfique, document de plaidoyer

1.6.1. ojectifs long terme

1.7. pas repartir de zéro

1.7.1. un arpentage ?

1.7.1.1. contenus montpellier très/trop ciblé chercheurs

1.8. prendre en compte les acteurs du terrain

1.8.1. leurs connaissances, leurs points de vue, leurs traditions- ainsi que leur implication dans la gestion et représentation de leurs environnements.

1.8.2. bien comprendre les interconnexions entre les décisions politiques et connaissances scientifiques

1.9. processus innovant

1.9.1. nouveaux mode de travail

1.10. jeunesse

1.10.1. prend ou va prendre le pouvoir

2. souvenir du futur rabbat

2.1. Consigne:

2.1.1. Imaginez que nous sommes le 28 octobre au soir et que l'évenement a réussi au delà de vos espérances. Racontez moi vos "souvenirs" des deux jours en les formulant au passé, un souvenir par ligne, par exemple:

2.2. Nous avons réussi à faire venir une participation équilibrée et d’assez bn niveau

2.3. J’ai pu encore développer mes connaissances sur ce sujet particulier

2.4. L’idée d’avoir cet atelier au Maroc était vraiment une bonne idée

2.5. Les participants ont tous souhaité à la fois renouveler ’expérience de ce type d’animation et de continuer à être impliqué dans la poursuites de nos activités.

2.6. ON a vraiment l’impression de faire avance le shimblik

2.7. J’ai quand meme eu un peu peur au début de l’atelier

2.8. L’ambiance était super bonne

2.9. tout le monde a parlé à tout le monde

2.10. il y a beaucoup d’échanges, de débat de controverse… voir des oppositions de point de vue mais au final un « nouveau collectif » s’est créé

2.11. des choses incroyables ont été mises sur la table

2.12. l’AFD/ BAD ont décidé de prendre le relais d’une nouvelle édition

2.13. FurturEarth propose de developper une action sur la base des idées et des décisions

2.14. il a été décidé de repondre à un projet Européen sur la zone Mediterannée et Afrique Sub Saharienne

2.15. un consortium multi acteurs va répondre à lappel a projet CRA du Belmont Forum

2.16. On s’est bien marré

3. objectif général

3.1. contribuer au déploiement de la science de la durabilité et de son ancrage au sud

3.2. ODD

3.2.1. objectif de developement durable

3.3. completer partie bonne pratiques sur comment on construit des actions de manière interdisciplinaire

3.3.1. on comprends mieux comment travailler ensemble

3.3.2. on a envie d'aller plus loin

3.4. travail multiacteurs au dela d'un projet, aller vers axe majeur IRD

3.5. IRD reste dans son métier de chercheur

3.5.1. doit etre perçu comme entrant dans dialogue via science et recherche

3.5.2. politique scientifique

3.5.3. agenda scientifique

3.6. travail sur

3.6.1. aspect méthodo

3.6.1.1. renre stratégique au sein de l'IRD

3.6.2. travail sur exemples

3.6.2.1. illustrer

3.7. pas de livrable unique du type construction d'un projet de recherche

4. lieu

4.1. hotel ibis

4.2. grande salle de réunion

4.2.1. format rectangulaire

4.2.2. 25 format en U

4.2.3. grande baie vitrée ouvrant sur jardin

4.2.4. affichage sur les murs

5. format

5.1. format sera construit autour :

5.2. D’un travail préliminaire élaboré à distance en amont de l’atelier pour engager les échanges en amont de l’atelier.

5.3. De retours d’expériences sur les approches et modes de production performants à la fois sur le plan économique et sur le plan environnemental.

6. public

6.1. 17-40?

6.2. participants provenant à la fois de

6.3. Partenaires académiques Nord et Sud : IRD, Cirad, Univ. Mohammed V de Rabat, SFR Racines-Niger, INERA-Burkina Faso, Univ. Mohammed VI Ben Guerir...)

6.4. Centres d’excellence Africains de la Banque Mondiale

6.5. Organisations de la société civile (AVSF, CARI, ENDA, ROPPA..) et

6.6. Institutions régionales et internationales (Future Earth, Unesco, UNEP, OSS..)

6.7. Partenaires techniques et financiers : AFD, FIDA, Fondations….

6.8. 2/3 acteurs scientifiques

6.8.1. chercheurs IRD, partenaires IRD dans université pays, partenaires scientiifiques science excellence banque mondiale, labo mixte internationaux (IRD + 1-2-3 partenaires variés), collègues impliqué dans programmation de la recherche (defini nouvelle orientation)

6.9. 1/3 association, politiques, developpement,ONG, locales, internationales, representant politique (biodiversité, representant convention de rio), politique ambassade de france (conseiller agricole) , transfert france- afrique, ONU 5FAO, FIDA), partenaires techniques, financement, fond de recherche fonde devellopement

6.10. personnes multicasquettes

6.10.1. ex scientifique tunisien aussi dans consortium international

7. ébauche

7.1. possible déroulé de l’atelier

7.1.1. Dimanche 27 – Accueil

7.1.2. Lundi 28 – Mardi 29

7.1.2.1. OBJECTIF COMMUN

7.1.2.1.1. prépondérant et visible. illustré ??

7.1.3. Session – Prise de Connaissance des participants

7.1.4. Session Ensemble

7.1.5. Retour sur GSDR et approche SuS

7.1.6. Présentation du Nexus et interactions

7.1.7. Perception du Nexus par les différents acteurs :

7.1.8. Retour sur les besoins exprimés (enquête préalable)

7.1.8.1. Format à imaginer

7.1.9. Faiblesses /force identifiées dans ce nexus : échelle nationale, régionale et internationale

7.1.9.1. Format à imaginer

7.1.10. Retours d’expériences sur les approches et modes de production performants à la fois sur le plan économique et sur le plan environnemental -

7.1.10.1. Format à imaginer

7.1.10.2. extraction PÉPITES (RÉCOLTE)

7.1.11. Session de travail participatif

7.1.12. Croisement des besoins : arriver à des priorités d’actions communes

7.1.12.1. utiliser

7.1.12.1.1. ÉQUIPE D'ANALYSE PAR AXE

7.1.12.1.2. CANEVAS

7.1.13. Methodologie : comment promouvoir la SuS au Sud (Au dela du nexus et en vue des ateliers à venir)

7.1.14. Approches à privilégier : Local au global

7.1.15. Plaidoyer COP 15

7.2. J1

7.2.1. 9h

7.2.2. presentation diversite

7.2.3. mise en phase

7.2.3.1. tenir compte de la fatigue des participants,heure d'arrivée

7.2.4. cadrage

7.2.5. 17h30

7.2.6. cocktail

7.2.7. intro / apport systémique

7.2.7.1. parabole des aveugles et de l'éléphant

7.2.7.2. wicked problems

7.2.7.2.1. A wicked problem is a problem that is difficult or impossible to solve because of incomplete, contradictory, and changing requirements that are often difficult to recognize. It refers to an idea or problem that can not be fixed, where there is no single solution to the problem. The use of the term "wicked" here has come to denote resistance to resolution, rather than evil. Another definition is "a problem whose social complexity means that it has no determinable stopping point". Moreover, because of complex interdependencies, the effort to solve one aspect of a wicked problem may reveal or create other problems.

7.2.7.2.2. ils sont des ensembles de questions complexes, interagissantes évolue dans un contexte social dynamique. Souvent, les nouvelles formes de problèmes pernicieux émergent tandis que vous essayez de comprendre et de résoudre l'un d'entre eux.

7.2.7.2.3. Conklin's defining characteristics are:

7.2.7.2.4. Rittel and Webber's 1973 formulation

7.2.7.2.5. Thus wicked problems are also characterised by the following

7.2.8. définir vision commune

7.2.8.1. objectif commun et langage partagé

7.2.9. diagnostic: cause contextualisée des problèmes

7.3. J2

8. livrable

8.1. Le livrable de cet atelier sera la définition d’un agenda d’action (en terme de priorités et d’objectifs) autour de ce nexus et des éléments de stratégie pour mettre en œuvre cet agenda (recherche de moyens).

8.2. Ce livrable passera par :

8.2.1. BESOINS / ATTENTES

8.2.1.1. L’identification des besoins et des attentes des parties prenantes suivant leur investissement (opérationnel, scientifique, financier, politique) sur ce nexus ;

8.2.2. PROPOSITIONS

8.2.2.1. Des propositions d’approches / conditions pour agir de manière durable sur les interactions propres au nexus « Production et consommation durables – Biodiversité– Eau » ;

8.2.3. RECOMMANDATIONS

8.2.3.1. Des recommandations sur le cadre de mise en œuvre des ODDs mais aussi des futurs objectifs de la CBD ;

8.2.4. FEUILLE DE ROUTE

8.2.4.1. Une feuille de route pour poursuivre le travail sur ce nexus et la présentation des résultats lors des évènements majeurs de 2020 : Congrès IUCN, Congrès Sustainable Research & Innovation, COP 15 CBD ;

8.2.5. DISCUSSIONS CAS CONCRETS

8.2.5.1. Des discussions sur des cas concrets de projets autour des sciences de la durabilité

9. MATÉRIEL

9.1. paperboard

9.2. post it

9.3. fiche bristol

9.4. feutres/marqueurs

10. questionnaire

10.1. SCIENCES DURABILITÉ

10.1.1. Que représentent pour vous les Sciences de la Durabilité ?

10.2. INTERACTIONS

10.2.1. Quelles interactions voyez vous apparaître entre les enjeux liés entre la Consommation et de production durables - ceux de la Biodiversité- et ceux de l'Eau, en terme de connaissances, négociations internationales, politique publiques ....?

10.3. TYPES D'ACTIONS

10.3.1. Quelles types d’actions (formation, projets...) pourraient être mis en place autour de ces interactions et avec quelles stratégies à déployer ?

10.4. BESOINS

10.4.1. Quels sont les besoins (connaissances, appui technique, financier...) pour mettre ne œuvre ces activités autour de ces interactions ?

10.5. INTÉGRATION

10.5.1. Comment les intégrer dans un agenda international de la Biodiversité, notamment en terme d’objectifs dans la dynamique Post 2020-Aichi, mais aussi de recherche ou de développement ?

10.6. ÉCHELLES ET ARENES

10.6.1. Quelles sont pour vous les échelles pertinentes ou légitimes (local au global) et les arènes politiques ou scientifiques (agenda Recherche, agenda politique…) pour promouvoir ces activités ?

10.7. EXEMPLES

10.7.1. Avez des exemples approches / modes de production performants à la fois sur le plan économique et sur le plan environnemental ?

10.8. ATTENTES

10.8.1. Avez vous des attentes particulières vis à vis des autres participants et aussi de cet atelier ?

10.9. REMARQUES

10.9.1. Autres remarques

11. thème

11.1. Atelier « Production et consommation durables - Biodiversité – Eau »

11.2. https://planete-ird-sustainability-science.org/?AtelierMarocOctobre2019

11.3. mots clés

11.3.1. réfléchir sur habitudes et usages en termes de :

11.3.2. consommation

11.3.3. production de déchets,

11.3.4. gestion durable et utilisation rationnelle des ressources naturelles,

11.3.5. impact environnemental et social de l’ensemble de la chaîne de valeur de produits

11.3.6. implication de tout le monde, du producteur au consommateur final.

11.4. Objectif 12. Établir des modes de consommation et de production durables

11.4.1. https://planete-ird-sustainability-science.org/?PrOduction

12. jargon

12.1. nexus

12.1.1. A means of connection; a link or tie.

12.1.2. A connected series or group.

12.1.3. The core or center.

12.2. ODD

12.2.1. objectif developpement durable

12.3. CBD

13. ingrédients

13.1. CO-CONSTRUCTION

13.2. MULTI-ACTEURS

13.2.1. ne pas oublier de representer la jeunesse

13.2.2. acteurs présents

13.2.3. acteurs manquant

13.2.3.1. secteurs identifiés

13.2.3.2. du mal à identifier les personnes et comment les aborder

13.2.4. stratégie choix acteurs representatif

13.3. POINTS DE VUE MULTIPLES

13.3.1. local / global

13.3.2. métiers/institutions

13.3.3. urgence / impact

13.3.4. ...

13.4. AGENDA

13.5. SOUS-GROUPES

13.6. LANGAGE COMMUN/PARTAGÉ

13.7. ÉQUIPES TRANSVERSALES

13.8. VISION COMPLEXE

13.8.1. parabole de l'elephant, boucle de feedback, remettre des infos sur la notion de complexité

13.9. QUESTIONS PUISSANTES

13.10. TOC

13.10.1. MEANINGFUL AND ATTAINABLE GOALS / SHARED GOALS

13.10.2. CONTEXTUALIZED CAUSES of CHALLENGES (DIAGNOSES),

13.10.3. EXPLICIT CRITICAL ASSUMPTIONS

13.10.4. SYSTEMS TRANSFORMATIONS

13.10.5. ROLE OF KNOWLEDGE

13.10.6. ACTIVITIES and PATHWAYS

13.10.7. OUTCOMES and IMPACTS

13.10.8. KNOWLEDGE GAPS

13.10.9. ORGANIZATIONAL LEARNING PROCESS

13.10.10. JOINT DATA GENERATION AND VERIFICATION

13.10.11. TECHNICAL CAPACITY BUILDING

13.10.12. PROGRESSES and CHALLENGES

13.10.13. CONTINOUS REFLECTION PROCESS

13.10.14. SYSTEMIC EVALUATION PROCEDURES AND INDICATORS

13.10.15. REAL LIFE POLITICAL CONSTRAINTS

13.11. PATTERN FORMATS

13.12. LANGAGE DE PATTERNS

13.12.1. MÉTHODE DES ANTIPATTERNS ?

13.13. GLOSSAIRE

13.14. ÉQUIPES D'ANALYSE PAR AXE

13.15. COMBINAISON DE PARAMÈTRES

13.16. CANEVAS/MATRICE D'ANALYSE

13.17. OBJECTIF COMMUN

13.17.1. prépondérant et visible. illustré ??

13.17.2. "préservation des capacités des écosystèmes à produire des services dont l'homme peut bénéficier"

13.17.2.1. focus: production/consommation durable

13.17.2.2. 17 ODD, 170 cibles

13.17.2.3. ODD cadre politique, incomplet

13.17.3. degré d'appropriation ? langage commun ? ambiguité ?

13.17.3.1. appropriation diversifiée

13.17.3.2. tout le monde ne vient pas avec le même background et envie

13.18. INDICATEURS

13.18.1. Chaque ACTION a un critère de réussite mesurable

13.18.2. “I’ll know [outcome reached] when I see [indicator].” For example, “I’ll know that teenagers in the program understand the prenatal nutrition and health guidelines when I see program participants identifying foods that are good sources of nutrition.”

13.18.3. les indicateurs doivent pouvoir être confrontés en indicateurs généraux -> vue globale

13.18.4. "definition of done"

13.18.5. conditions de mesure (à quel moment?)

13.19. RÉCOLTE

14. THEORIES OF CHANGE

14.1. "TOC = gros retroplanning multitaches-multi-acteurs"

14.2. ToCs can serve to generate a SHARED UNDERSTANDING among involved actors regarding PATHWAYS to impact initiatives for SYSTEMIC CHANGE.

14.3. ToCs feature seven important components:

14.4. 1. They start from a goal/problem (SHARED GOALS) in a particular context,

14.5. 2. they diagnose CONTEXTUALIZED CAUSES of CHALLENGES (DIAGNOSES), and

14.6. 3. explain how TRANSFORMATIONS in the system of concern unfold.

14.7. 4. They characterize what the ROLE OF KNOWLEDGE in this process might be, and

14.8. 5. specify ACTIVITIES and PATHWAYS that lead to intended OUTCOMES and IMPACTS (KNOWLEDGE GAPS).

14.9. 6. They may further hypothesize how actors acquire new or adapt existing knowledge, or how they learn from each other (ORGANIZATIONAL LEARNING PROCESS).

14.10. 7. Moreover, they depict epistemological assumptions (EXPLICIT CRITICAL ASSUMPTIONS), including ideas regarding what constitutes “good actions”, what constitutes appropriate roles for various stakeholders, and how each disciplinary knowledge relates to other forms of knowledge (SHARED LANGUAGE).

14.11. In short, ToCs in interdisciplinary project articulate the relations between goals (SHARED GOALS), DIAGNOSES, KNOWLEDGE GAPS, CONTEXT CONDITIONS, ACTIVITIES, PATHWAYS to impact, and epistemological assumptions (EXPLICIT CRITICAL ASSUMPTIONS).

14.12. Central activities are MULTI-STAKEHOLDERS PROCESSES, JOINT DATA GENERATION AND VERIFICATION, and TECHNICAL CAPACITY BUILDING. PROGRESSES and CHALLENGES are regularly assessed against this ToC.