Numérique à l'Ecole

Numérique et enseignement

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
Numérique à l'Ecole par Mind Map: Numérique à l'Ecole

1. Pour les professeurs

1.1. ENT

1.1.1. Moyen de communication officiel et sécurisé

1.1.1.1. Des outils normalisés au niveau académique

1.1.1.1.1. Facilite la communication entre les établissements

1.1.1.1.2. Facilite la mobilité au sein de l'académie (pas de nouvel outil à réapprendre à chaque changement de poste)

1.1.1.2. Un support : la DAN

1.1.1.3. Conformité RGPD

1.1.1.3.1. Seules les données strictement nécessaires sont à fournir

1.1.1.3.2. Pas de récupération de données personnelles

1.1.1.3.3. Données sécurisées et stockées en Union Européenne

1.1.2. Multiplicité d'outils intégrés

1.1.2.1. Connecteur vers d'autres outils (ex pronote)

1.1.2.2. Outils intégrés (ex forums, communautés, espace de stockage etc.)

1.1.3. Multiplication des canaux de communication (Mail académique, ENT, communication interne etc.)

1.1.4. Nécessite la création du compte

1.1.4.1. Automatique > Erreur logiciel, informations non rentrées à temps etc.

1.1.4.2. Manuel > Long, fastidieux, erreur humaine

1.1.5. Communication avec les parents

1.1.5.1. Peut être un bon outil pour aider les parents à assurer le suivi de la scolarité de leurs enfants

1.1.5.2. Beaucoup de parents ne consultent pas l'ENT voire ne l'activent même pas.

1.2. Logiciel bureautique

1.2.1. Document facilement modifiable

1.2.1.1. Mise à jour facilitée

1.2.1.2. Propre : pas de ratures, de notes etc.

1.2.1.3. Facilite l'adaptation aux élèves à besoin particulier (ex : police OpenDyslexic pensée pour faciliter la lecture des dyslexiques)

1.2.2. Possibilité de conserver plusieurs versions

1.2.2.1. Nécessité de bien nommer et identifier les versions

1.2.2.1.1. Dans le fichier lui même

1.2.2.1.2. Via les métadonnées du fichier

1.2.2.2. Facilite la différenciation pédagogique

1.2.2.2.1. Plusieurs version du même exercice facilité par le copier/coller et la possibilité de modifié facilement un élément existant

1.2.2.3. Facilite les essais

1.2.2.3.1. Permet de tenter de nouvelles choses sans perdre le travail déjà accompli

1.2.3. Interopérabilité

1.2.3.1. Multiplicité de logiciels disponibles pas forcément compatible

1.2.3.1.1. Word : Fermé, propriétaire et payant MAIS habitude des utilisateurs.

1.2.3.1.2. LibreOffice : libre, gratuit et ouvert mais peu d'habitude des utilisateurs.

1.2.3.2. Nécessité de s'assurer que l'établissement dispose du logiciel nécessaire à l'ouverture de notre fichier

1.2.3.2.1. > Format .pdf propriétaire MAIS universel, lisible sur presque toute les machines. Non modifiable cependant.

1.2.3.3. Problème d'affichage lorsque lu avec un autre logiciel (marges décalées, images qui ne s'affichent pas etc.)

1.2.3.4. Rétrocompatibilité : Les technologies évoluent vite : est-ce que ce sera toujours lisible dans dix ans ?

1.2.4. Si vidéo projeté : peut éviter des photocopies inutiles

1.2.4.1. Plus économique

1.2.4.2. Ecologique

1.2.4.3. Nécessite un ordinateur, salles pas toujours équipées avec le matériel adéquat / en état de marche : peu rendre une séance très complexe quand la technologie de fonctionne pas.

1.2.5. Archivable

1.2.5.1. Prend peu d'espace

1.2.5.1.1. Un fichier texte fait rarement plus de quelques ko voire mo s'il y a beaucoup d'images.

1.2.5.1.2. Possibilité de compresser les fichiers (format de compression universel .zip)

1.2.5.2. Nécessite une bonne organisation avec beaucoup de sous dossiers, par niveaux, matière, projets.

1.2.5.3. Multiples supports de stockages possibles

1.2.5.3.1. Ordinateurs

1.2.5.3.2. Périphériques de stockages (clefs USB, disque dur)

1.2.5.3.3. Cloud

1.2.6. Peut être facilement enrichi (images, liens, animations, gras, couleur, tableaux, graphiques etc.)

1.2.7. Penser à la récupération/transmission des fichiers : multiples biais possibles (cloud, mail, périphérique etc.)

1.2.7.1. Possibilité de régler des sauvegardes automatisées.

1.3. Internet (plus spécifiquement le web)

1.3.1. Formations en ligne

1.3.1.1. Canopée, my-mooc.com, magistère, etc.

1.3.2. Facilite la préparation de cours

1.3.2.1. Beaucoup de ressources académiques et nationales

1.3.2.2. Beaucoup de partages entre les collègues

1.3.3. Couverture wifi très inégale sur le territoire (Beaucoup d'établissements mal desservis)

1.3.3.1. Si l'on planifie une séance nécessitant internet (ou l'informatique en général) toujours prévoir : un plan de secours

1.3.3.1.1. Quand possible, télécharger les ressources et les stocker sur un périphérique.

1.3.4. Problème matériel possible (ordinateur en panne, réseau en panne etc.)

1.3.5. Multiplicité des ressources

1.3.5.1. Il y a des informations sur tout

1.3.5.2. "Infobésité": se retrouver dans la masse, ne pas perdre trop de temps alors qu'on voulait en gagner

1.3.6. Ressources interactives (ex : expositions virtuelles)

2. Pour les élèves

2.1. Tableaux intéractifs

2.1.1. Très couteux

2.1.2. Tous les établissements (ou toutes les salles) ne sont pas équipés

2.1.3. Peu permettre de capter plus facilement l'attention des élèves, côté "ludique"

2.1.4. Peu permettre de facilité l’interaction entre les exercices et les élèves

2.1.4.1. Ces interactions facilités peuvent nuire à l'apprentissage de gestes précis et rigoureux.

2.1.4.2. L'écriture (surtout sur tableau) n'est pas innée, en permettant des interactions simples comme déplacer des éléments, tous les élèves peuvent participer plus facilement.

2.2. Logiciel de bureautique (notamment traitement de texte)

2.2.1. Mythe des "natifs du numérique" : les élèves sont très peu à l'aise avec l'outil, nécessité de TOUT leur apprendre.

2.2.1.1. Les caractères spéciaux (ponctuation, accents etc.)

2.2.1.2. La mise en page, l’insertion d'image

2.2.1.3. L'importance de ne pas appeler leur fichier "sans nom1"

2.2.1.4. Comment sauvegarder un fichier

2.2.1.5. Comment ouvrir/modifier un fichier déjà créé

2.2.1.6. Les règles de typographie (ex : pas d'espace avant les points.)

2.2.2. Apprentissage obligatoire

2.2.3. Ne permet pas de travailler de geste de l'écriture, la graphie

2.2.4. Correcteur automatique

2.2.4.1. Les élèves prêtent moins d'importance à l'orthographe des mots de manière générale

2.2.4.2. Les élèves prennent souvent le premier choix sans réfléchir dans les propositions de corrections

2.2.4.3. L'orthographe n'est pas un obstacle et peut permettre de se concentrer sur d'autres compétences

2.2.4.4. Les élèves ne comprennent pas bien que le logiciel ne s'occupe pas de la grammaire : si ce n'est pas souligné il n'y a pas de fautes.

2.2.5. Atout pour certaines tâches finales

2.2.5.1. Document très lisible/propre

2.2.5.2. Document potentiellement enrichi (graphiques, images etc.)

2.2.5.3. Document facile à partager et à valoriser en ligne

2.2.6. Nécessaire pour certains élèves à besoin particulier.

2.2.7. Possibilité de mettre en "lecture seule" quand c'est uniquement pour transmettre des consignes.

2.3. Internet (Dans son ensemble)

2.3.1. Contenu possiblement sensible

2.3.1.1. Possibilité de tomber sur des sites non adaptés à leurs âges en cas de recherche libre

2.3.1.1.1. Installation d'un filtre, pare-feu (Amonecole), bloqueurs de publicités

2.3.1.2. Même sur un site particulier, les publicités "flottantes" peuvent être inadaptées

2.3.2. Recommandation RGPD

2.3.2.1. Les élèves ne sont pas supposés s'enregistrer sur certains sites. Limite les possibilités de l'utilisation.

2.3.3. Diversité de contenu

2.3.4. Contenus interactifs, ludiques

2.3.5. Sensibilisation nécessaire : Internet peut être un bienfait, mais aussi source de problèmes.

2.3.5.1. Protection de sa vie privé sur les réseaux sociaux

2.3.5.2. Harcèlement en ligne

2.3.5.3. Traces numériques : leurs bêtises d'enfant pourront être retrouvés plus tard.

2.3.5.4. Désinformation : fake news, théorie du complot etc.

3. REGNIEZ Benjamin / TEDJANI Baraa L3 PE - TICE