L'immunité

Carte mentale de Terminale S sur l'immunologie

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
L'immunité par Mind Map: L'immunité

1. La réaction inflammatoire

1.1. symptômes: rougeur, chaleur (dû aux interleukines), douleur (dû aux prostaglandines) et gonflements (dû à l'histamine)

2. Première réponse: l'immunité innée

2.1. première phase: la détection

2.1.1. Détection de l'agent pathogène par les cellules sentinelles (dendritiques, les macrophages, les mastocytes et les granulocytes) grâce à leurs récepteur PRR.

2.1.2. deuxième phase: amplification

2.1.2.1. Les cellules sentinelles sécrètent des médiateurs chimiques:

2.1.2.1.1. L'histamine: sécrété par les mastocytes et les granulocytes: provoque une vasodilatation, augmentation de la perméabilité vasculaire.

2.1.2.1.2. La prostaglandine: sécrété par les mastocytes: provoque une vasodilatation, l'augmentation de la perméabilité vasculaire et est responsable de la douleur et de la fièvre

2.1.2.1.3. Les interleukines: sécrété par les macrophage et les cellules dendritiques: augmente le recrutement des cellules de l'immunité innée

2.1.2.2. troisième phase: élimination

2.1.2.2.1. Les cellules de l'immunité innée (macrophage, granulocytes et cellules dendritiques) réalisent une phagocytose en 4 étapes

2.1.2.2.2. Suite à la phagocytose les cellules dendritiques et les macrophages vont exposer à leur surface dans des "corbeilles" de protéines appartenant au CMH des peptides qualifiés d'antigène. Ce sont des complexes CMH-Antigènes

2.2. Deuxième réponse: l'immunité adaptative

2.2.1. Elle est propre aux vertébrés contrairement à l'immunité innée qui est commune à la plupart des être vivants. Ses principaux acteurs sont les suivants:

2.2.1.1. Les lymphocytes B: leurs récepteurs sont des anticorps membranaires. En forme de Y ils possèdent une partie constante et une partie aux deux extrémités très variables et spécifiques d'un déterminant antigénique donné. Leurs récepteurs permettent de reconnaître directement les antigènes libres.

2.2.1.2. Les lymphocytes T: leurs récepteurs sont de nature protéiques, constitués d'une partie constante enchâssée dans la membrane et d'une partie variable extérieur possédant un site de reconnaissance spécifique à un déterminant d'un complexe antigéne-CMH.

2.2.2. Première phase: phase de sélection

2.2.2.1. Suite à la phagocytose une réponse est initié: le complexe antigène-CMH n'est reconnut que par des LT4 possédant le récepteur T spécifique à ce complexe. Ces LT4 sont alors sélectionné: c'est la sélection clonale. Ils sécrètent alors une interleukine et qui, en se fixant à un récepteur va provoquer l'activation de ces LT4 spécifiques.

2.2.2.2. Sélection clonale des LT8: ils sont sélectionnés directement par un déterminant antigénique d'un antigène libre, reconnu spécifiquement par les anticorps membranaire du LB. Ils affichent ensuite des récepteur à interleukines.

2.2.2.3. Sélection clonale des LT8: ils sont sélectionnés par des cellules présentant des molécules CMH associées à des antigènes. Ils affichent ensuite des récepteurs à interleukine (sécrétée par les LTa).

2.2.2.4. Seconde phase: phase d'amplification

2.2.2.4.1. Les divers lymphocytes se multiplient par mitoses successives puis se différencient

2.2.2.4.2. Troisième phase: phase effective