LA RECHERCHE Synthèse des contributions

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
LA RECHERCHE Synthèse des contributions par Mind Map: LA RECHERCHE Synthèse des contributions

1. Autres

1.1. réfléchir ensemble au rôle et au devoir des chercheurs face à la crise écologique

1.2. Proposer une nouvelle idée

2. Consultation UPSaclay DS2021

3. Développer la recherche en DS

3.1. Co-construction

3.1.1. Organiser des rencontres sur les thématiques environnementales (resilience, soutenabilité, sciences du climat, études et humanités environnementales...).

3.1.2. Organiser des forums hybrides (chercheurs, étudiants, personnel, habitants...)

3.1.3. Mettre en place une gouvernance visant à rendre viables et efficaces des collaborations autour de sujets nouveaux

3.2. Finalités

3.2.1. Mettre en place des projets de recherche concrets : en lien avec le territoire et ses habitants

3.2.2. des alternatives concrètes à expérimenter sur place (transports bas carbones, systèmes d'énergies renouvelables, systèmes de compostage et de méthanisation à améliorer... )

3.2.2.1. Exemple

3.2.2.1.1. Un bus avec recharge par le sol actuellement à l'étude au laboratoire GeePs

3.2.3. Identifier des besoins en matière de développement soutenable auxquels le labo peut répondre avec un impact de court-moyen termes dans l'économie réel.

3.3. Financements

3.3.1. Proposer des financements dédiés à la recherche dans ces domaines, dès le doctorat avec un fléchage des bourses de thèse.

3.3.2. financement incitatif de la part des laboratoires ou rémunération de la part des entreprises et collectivités s'il y a innovation

3.4. Communication

3.4.1. Mettre en évidence l'importance de la recherche pour trouver, expérimenter et mettre en place les solutions adaptées au changement climatique.

3.5. Proposer une nouvelle idée

4. Réduire l'impact environnemental de la recherche

4.1. Déplacements

4.1.1. Repenser l'utilité des conférences

4.1.1.1. il semble raisonnable de supprimer une grande quantité de voyages sans affecter la qualité des échanges et de la science.

4.1.1.2. Privilégier les moments d’échanges interpersonnels, d’échanges d’idées, difficilement remplaçables par des rencontres ou conférences virtuelles.

4.1.2. Réduire l'empreinte écologique des conférences

4.1.2.1. Privilégier les modes de transport à faible émission de gaz à effet de serre.

4.1.2.2. Décourager les modes de déplacement dont l’impact écologique n’est pas justifiable.

4.1.2.3. Décourager l’organisation de conférences dans des lieux qui conduiront à des voyages disproportionnés.

4.1.2.4. Valoriser et encourager la recherche dans un espace géographique raisonné (régional, national et européen

4.1.2.5. Décider de ne pas se rendre à une conférence ou une rencontre scientifique, ou de ne pas en organiser une.

4.1.2.6. Recenser les conférences par thématique pour éviter les doublons, et ainsi supprimer des conférences inutiles

4.1.2.7. Regrouper les voyages, en augmenter la durée et leurs objectifs complémentaires.

4.1.3. Développer le distanciel

4.1.3.1. Utiliser une partie des fonds habituellement dédiés à des voyages et conférences pour la mise en place de moyens modernes et efficaces de téléconférence

4.1.3.2. Lorsque c’est possible, organiser et participer à des téléconférences.

4.1.3.3. Mettre à disposition des équipements permettant d’organiser dans les meilleures conditions possibles des conférences virtuelles.

4.1.3.4. Participer aux réflexions visant à faire progresser les techniques et les pratiques d’échanges virtuels.

4.1.4. Inciter

4.1.4.1. Mettre en place une prime pour les chercheurs et personnels faisant l'effort de venir travailler avec des moyens de déplacement peu ou non-émetteurs de GES (vélo, transports en commun, ... )

4.1.4.2. Réfléchir aux critères d’évaluation des carrières, en modérant le poids accordé à la participation et à l’organisation de conférences.

4.1.5. Compenser

4.1.5.1. Demander aux institutions la création d’un cadre administratif et technique permettant de compenser les émissions de gaz à effet de serre liées à leurs voyages

4.1.5.2. Utiliser une partie des budgets pour la compensation des émissions.

4.1.5.3. Mettre en place la possibilité de compenser toutes les émissions de gaz à effet de serre associées aux voyages des membres de leur institution.

4.1.5.4. Rendre cette compensation progressivement obligatoire.

4.2. Déchets

4.2.1. recycler

4.2.1.1. Travailler avec des entreprises de recyclage, de upcycling, de compensation carbone comme Reforest'action par exemple

4.2.1.2. Et y a t'il des filières qui recycle les boîtes en polystyrène ?

4.2.1.3. Recyclage des gants pour tous les laboratoires de l'Université et de ses établissements composants

4.2.2. installer une ressourcerie

4.2.2.1. Pour permettre aux laboratoires de revendre/acheter du matériel d'occasion (difficile à trouver dans certains domaines)

4.2.2.2. Pour permettre aux entreprises de rapporter du matériel, qui pourrait servir à la recherche.

4.2.2.3. Pour proposer du matériel dont on n'a plus besoin (ex : kits non utilisés, plastiques pour culture cellulaire périmés pouvant servir à des expériences non stériles)

4.2.3. installer un répare-café pour permettre de contribuer en réparant et offrant du matériel.

4.2.4. Développer les fablabs pour réparer plutot que racheter !

4.2.5. Etant donnée la quantité de plastiques utilisés dans les labos de biologie (cônes, microtubes), pousser les fournisseurs de matériel à se tourner vers des plastiques biosourcés

4.2.6. mutualiser les réflexions sur les déchets plastiques

4.3. Démarche ERC

4.3.1. Mettre systématiquement en place la démarche ERC (éviter, réduire, compenser)

4.4. Bilan carbone

4.4.1. Encourager tous les acteurs à faire leur bilan carbone, afin d’évaluer leur impact écologique

4.4.1.1. Rejoindre Labos1point5, une expérimentation nationale sur les différentes modalités de réduction des émissions de CO2 au sein des laboratoires.

4.4.2. Calculer l'empreinte carbone des laboratoires et de leurs personnels (pour les déplacements dus au travail)

4.4.3. réaliser à très court terme un bilan carbone de tout l’institut au sens de l’ADEME (incluant domiciles travail, les fournisseurs, l’amortissement des bâtiments)

4.5. Conception des projets de recherche

4.5.1. Lors de la rédaction d’un projet de recherche, inclure une réflexion sur la maîtrise de son impact écologique.

4.5.2. Suggérer dans la rédaction des appels à projets une réflexion sur la maîtrise de leur impact écologique.

4.5.3. La problématique de l'écoconception / écodesign est trop souvent absente de la formalisation des recherches, solutions, produits... des laboratoires et Start'UP. Un outil d'évaluation simplifié des impacts environnementaux sur le cycle de vie serait un plus.

4.5.4. Réfléchir aux domaines de recherche qui n’ont plus de sens dans le contexte de la crise énergie-climat.

4.6. Créer une mini taxe carbone au sein de chaque entité qui financerait tout le développement durable de l’institut et remplace progressivement toutes autres source de financement sur fonds récurrents

4.7. Proposer une nouvelle idée

5. De nouvelles approches pour la recherche

5.1. Développer une meilleure connaissance des sciences participatives et citoyennes au sein de la communauté scientifique

5.2. Les critères d'évaluation de la Recherche actuels soutiennent-ils la possibilité d'une Recherche en phase avec les enjeux "DS" ?

5.3. Proposer une nouvelle idée

6. Mise à jour le 23/11/2020