Politiques (méthodes) de la maintenance

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Politiques (méthodes) de la maintenance par Mind Map: Politiques (méthodes) de la  maintenance

1. Maintenance corrective

1.1. Dépannage

1.1.1. (action palliative)

1.1.1.1. Méthode plus appropriée pour les équipements

1.1.1.1.1. secondaires

1.1.1.1.2. à faible coût de défaillance

1.1.1.1.3. pour lesquels une méthode de maintenance plus élaborée est inadéquate

1.2. Réparation

1.2.1. (action curative)

1.2.1.1. La réparation peut intervenir :

1.2.1.1.1. à la suite d’un dépannage provisoire,

1.2.1.1.2. après une visite en maintenance conditionnelle, ayant permis de déceler un risque de défaillance à venir,

1.2.1.1.3. après un arrêt programmé en maintenance systématique

1.2.1.1.4. sur un équipement en panne ou présentant des signes de défaillance.

1.3. Principes fondamentaux

1.3.1. Être prêt à intervenir

1.3.1.1. Le personnel doit être compétent, spécialisé dans certains types de pannes et d’équipements, disponible, il doit disposer de moyens d’alerte, d’outillages et d’éléments de rechange adaptés à la demande supposée.

1.3.2. Savoir où intervenir

1.3.2.1. L’efficacité de l’intervention passe par une très bonne connaissance des équipements, de leur fonctionnement, et des circonstances qui peuvent amener la défaillance.

1.3.3. Savoir comment intervenir

1.3.3.1. Il faut appliquer les procédures de consignation, démontage, remontage, essais, contrôles adéquats.

1.4. Processus

1.4.1. Détection

1.4.2. Localisation

1.4.3. Diagnostic

1.4.4. Réparation ou dépannage

2. Maintenance préventive

2.1. Maintenance programmée :

2.2. Maintenance systématique

2.2.1. La détermination du contenu des interventions

2.2.2. Le choix de la périodicité

2.2.3. pour quel équipement ?

2.2.3.1. équipements dont la panne à un caractère grave

2.2.3.2. équipements présentant un coût de défaillance élevé

2.2.3.3. équipements présentant un coût de défaillance élevé (HP, HT, chaudières..)

2.2.3.4. équipements dont la défaillance met en cause la sécurité

2.2.4. Avantages

2.2.4.1. Maîtrise de la sûreté de fonctionnement de l’équipement (probabilité de panne).

2.2.4.2. Planification des interventions.

2.2.4.3. Budgétisation de la maintenance.

2.2.5. Inconvénients

2.2.5.1. décisions fondées sur des résultats statistiques, risque de panne jamais nu

2.2.5.2. ▪ risque de changer des éléments en bon état (« surmaintenance »).

2.2.6. Contraintes

2.2.6.1. Disposer de lois de dégradation des équipements fiables, et pour cela disposer d’un historique exhaustif, fiable et actualisé

2.3. Maintenance conditionnelle

2.3.1. Les objectifs

2.3.1.1. éliminer ou limiter le risque de panne, l’intervention ayant lieu avant que la dégradation n’atteigne un caractère critique

2.3.1.2. limiter les perturbations subies par l’utilisateur, en réalisant une meilleure préparation des interventions

2.3.1.3. réduire les dépenses de maintenance en intervenant à un stade précoce des dégradations, évitant ainsi les remises en état très coûteuses

2.3.2. Les conditions d’application

2.3.2.1. la dégradation doit être progressive et détectable

2.3.2.2. elle doit pouvoir être saisie et mesurée à l’aide d’un paramètre

2.3.2.3. l’appareillage de mesure doit être fiable et les résultats interprétables par un personnel qualifié

2.3.2.4. les valeurs finales du paramètre doivent pouvoir être fixés

2.3.2.5. la limite fixée doit bien correspondre à un seuil significatif pour la perte de fonction de l’équipement

2.3.2.6. la périodicité de mesure doit être définie et suffisante pour saisir toutes les évolutions du paramètre

2.3.3. Les techniques

2.3.3.1. Le contrôle des vibrations

2.3.3.1.1. l’amplitude

2.3.3.1.2. l’amplitude

2.3.3.1.3. l’accélération

2.3.3.1.4. fréquence

2.3.3.2. La thermographie infrarouge

2.3.3.3. Emission acoustique

2.3.3.4. Magnétoscopie

2.3.3.5. Ressuage

2.3.3.6. Analyse d’huile

2.3.3.6.1. Analyses physico-chimiques

2.3.3.6.2. Analyse spectrométrique

2.3.3.6.3. Analyses ferrographiques

2.3.3.7. contrôle par ultrasons

2.3.3.8. Le contrôle d’étanchéité

2.4. Maintenance prévisionnelle

3. Les niveaux de la maintenance

3.1. Le premier niveau de maintenance

3.1.1. Actions simples nécessaires à l’exploitation et réalisées sur des éléments facilement accessibles en toute sécurité à l’aide d’équipements de soutien intégrés au bien.

3.2. Le deuxième niveau de maintenance

3.2.1. Actions qui nécessitent des procédures simples et/ou des équipements de soutien (intégrés au bien ou extérieurs) d’utilisation ou de mise en œuvre simple.

3.3. Le troisième niveau de maintenance

3.3.1. Opérations qui nécessitent des procédures complexes et/ou des équipements de soutien portatifs, d’utilisation ou de mise en œuvre complexes.

3.4. Le quatrième niveau de maintenance

3.4.1. Opérations dont les procédures impliquent la maîtrise d’une technique ou technologie particulière et/ou la mise en œuvre d’équipements de soutien spécialisés.

3.5. Le cinquième niveau de maintenance

3.5.1. Opérations dont les procédures impliquent un savoir-faire, faisant appel à des techniques ou technologies particulières, des processus et/ou des équipements de soutien industriels