Les Géorgiques : 1er Lecture

Lancez-Vous. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse e-mail
Les Géorgiques : 1er Lecture par Mind Map: Les Géorgiques : 1er Lecture

1. Citation

1.1. "Si les enfants ont des professeurs pour les éduquer, les hommes eux ont les poètes"

1.1.1. a

1.2. "[L'épouse] charm[e] par ses chansons l'ennui d'un long labeur" Repos mérité après travail arasant

1.2.1. b

1.3. "Leur humeur est docile encore et leur jeune âge facile à plier" Il faut dompter les bêtes, les forcer à nous obéir. Le jeune âge est fait pour ça (on façonne l'éducation comme voulu)

1.3.1. a

1.4. "[le dressage leur apprend à] subir le fouet flexible et [à] [...] obéir aux durs caveçons" Violence nécessaire pour habituer au travail dur

1.4.1. a

1.5. "[L'homme] a pu connaître les causes des choses et (qui) a mis sous ses pieds toutes les craintes" La connaissance et le travail libère l'homme

1.5.1. a

1.6. "Un séjour et une habitation, "vestibule", "[vivent] sous des lois puissantes" Humanisation des abeilles

1.6.1. b

1.7. "[dès] le matin, elles {les abeilles} se ruent hors des portes [de la ruche] ; aucune ne reste en arrière" éloge aux abeilles, civilisation idéale (ici) "Un sommeil bien gagné s'empare de meurs membres las" "[Les abeilles] ne se laissent pas à l'accouplement" "[Elles travaillent afin que] la fortune de la famille subsiste pendant de nombres d'années" "[Elles sont prêtes à se sacrifier] tant elles aiment es fleurs et sont glorieuses de produire leur miel" "[elles] s'exposent aux blessures pour trouver devant lui (le Roi) une belle mort"

1.7.1. b d b a c

1.8. "[Les abeilles] refaçonnent leurs cours et leurs royaume de cire" Travail = transformer

1.8.1. a

1.9. "[Les animaux] se ruent à ces furies et à ce feu : l'amour est le même pour tous" L'amour est un danger et sabote le travail "Flamme [qui] s'est allumée dans leurs moelles avides" "[face à l'amour] Ni les freins des hommes, ni les fouets cruels [ne peuvent les arrêter" L'amour fait partie des choses face auxquelles le travail est vain

1.9.1. b d b

1.10. "[La maladie] livra à la mort toutes les bêtes du troupeaux et toutes les bêtes sauvages, corrompit les lacs et infecta de poison les pâturages" Tragique de la maladie destructrice

1.10.1. a

2. Histoire Virgile

2.1. Virgile nait (citoyen romain) après de nombreux conflits civils dans le monde Romain : -Populares (peuple), optimates (oligarques), Victoire Sylla (optimates) -Tentative assassinat Cicéron -Pompée / César (victoire César) -Assassinat César qui voulait plein pouvoirs -Octave / Antoine (Octave victorieux met en place illusion république) ==> Lassitude guerre

2.2. Sous Octave, temps de paix. Récompense les vétérans avec des terres (expulse des gens pour les obtenir) : -Problème : Les vétérans ne savent pas s'occuper de la terre -Le père de Virgile est expulsé (le aurait pu rester grâce contacts)

2.3. -Virgile suit des cours d'avocat, mais abandonne (pas bon à l'oral) -Va vers poésie et se rapproche de la philosophie épicurienne -écrit texte sur locus amoenus (topos cool : herbe / eau / ombre / fraîcheur) -Suit les règles de base mais remix un peu à sa sauce (change lieux grèce, pour italie, d'où il vient) -Mécène le pousse à produire les Géorgiques pour "redonner goût de l'effort / simplicité" après les guerres etc.... -Meurt lors de l'écriture de l'Enéide

2.4. Ouvrages mêlant agriculture / condition humaines / religion / philosophie existent déjà et sont des œuvres importantes -Virgile s'inspire de nombreuses œuvres étant déjà paru

2.5. Le succès de Les Géorgiques a dépendu des époques et de la culture : -Moyen-Âge : souffre vision biblique trahison d'Abel (assassinat) par Caïn -XVII / XVIII : retour goût vie simple / rustique fait échos avec l'œuvre -Aujourd'hui, les problèmes écologiques ramènent à se rapprocher de ma terre et apprécier le simple (chant de la terre par Virgile)

3. évènements

3.1. Description gestion de la moisson : -Si terre pas adapté : la travailler puis la laisser reposer. Certaines zones sont faites pour certaines cultures -Allusions constantes au rôle des Dieux dans l'état de la nature. Plus références temporelles avec étoiles, lune etc... (liés aux dieux dans la religion) -Il faut faire de grands efforts sur la durée, ne pas lâcher (sinon tout est foutu) -Pour remettre un champ bien, il faut parfois le brûler, s'en suit des explications douteuses de l'utilité (plusieurs propositions qui parfois se contredisent) -C'est au paysan de faire l'effort (quelqu'un doit travailler, c'est sa responsabilité). C'est un combat -L'agriculture a été rendu dure par les dieux pour qu'elle soit un art et que l'homme ne s'engourdisse pas (il faut se dépasser pour évoluer) -Tous les travaux que Virgile prodiguent ont un but sur l'exploitation des terres -Il faut faire les choses au bons moments, ne pas se préoccuper des apparences mais faire ce qui marche -Pour travailler efficacement il est nécessaire d'observer attentivement et de ne jamais baisser sa garde -Relâcher ses efforts c'est tomber à la dérive -Chaque moment doit être productif, même ceux où on ne peut travailler au champ (préparer outils, numéroter bêtes / récoltes etc...) --role femme est de préparer à manger -hiver : cultivateurs = repos, laboureurs obtiennent fruits de leur travail -Hiver, moment pour cueillir/ chasser -forces de la nature sont extrêmement importantes dans la culture (assimilé souvent aux dieux) -pour prévenir les dangers du temps, il faut observer la nature : lune / soleil/ animaux (préviens toujours), travail d'observation pour ajuster l'action -offrande aux dieux pour bonne fortune -Le travail paye si bien fait -le travail se fait avec des compagnons, et doit être célébré -On retrouve plusieurs opposition dans le vocabulaire (chiasme / antithèse etc ..) - animaux ne sont pas plus intelligents que nous, juste ils sentent plus les variations du temps dû aux dieux -si tu observes bien, tu ne peux pas te tromper (la nature ne ment pas) - personnification de la nature (notamment par les dieux) - parle de la guerre, des champs retrouvé avec des reste de batailles (allusion retour des vétérans ?) - "Héros", on vante l'héroïsme des hommes forts qui travaillent durs et se battent - l'agriculture reste cependant la principale source d'honneur, et le travail fondamental important

3.1.1. -Beauté travail = se rendre indépedant, capacité d'adaptabilité -Mauvais sort vient du mauvais travail : Notion de mérite forte (à opposer à d'autres situaitons plus loin : maladies etc...) -Importance de bons outils : rapport au monde, moyen de transformation -Rapport au mode de l'écoute et de la contemplation présent

3.2. - Pour les arbres, encore plus de distinction des cas : dépendent du terrain on fait pousser ça ou ça en fonction des caractéristiques - la nature travail ("[Les arbres] poussent d'eux même") - Travail de protection de l'âge premier pour qu'il puisse grandir : nombreux procédés nécessaire - Travail est mêlé avec l'expérience - travail lié au besoin des arbres (besoin qui diffèrent) -l'olivier vanté (arbre d'Italie ? Lien fort terre natale) -le travail c'est quand l'arbre change, se transforme - pour savoir cultiver les arbres il faut apprendre d'abord les différents arbres et leurs besoins - le travail vient des mains - un arbre bien s'élève - le sol est vertueux - on obtient ce qu'on veut d'un arbre (même l'artificier (artificiel)) si on en prend soin - si il pousse seul, l'arbre va produire des fruits très (trop) tôt, il faut le restreindre, sinon les fruits seront mauvais et ne grandira pas vite). Ceci de base est géré par la "mère" (rôle maternel....) - par le travail, on transforme le stérile en vigoureux - pour aider à faire pousser les fruits il y a différentes méthodes - même parmi un type d'arbre, il y a plusieurs sous type (travail d'analyse cas par cas) - certains arbres conviennent pour certains terres - cependant, il ne sert à rien de connaître tous les types d'arbres - chaque région du monde à sa spécialité du au climat différent / terres différentes -la guerre endurcis et forme de vrais hommes (fatigue etc ...) - il faut célébrer l'art antique - énumération des qualités / forces de chaque terrain - il faut avoir le goût du travail et obtenir les bons terrains pour faire un certain type d'élevage - bonne conditions permet renaissance la terre (humidité de la nuit notamment) - certaines terres sont impropres + description de la terre qu'on veut - identification de la terre qu'on a (méthode / expérience à faire) - Il ne faut rien négliger pour avoir un bon terrain - il ne fait pas que le terrain soit bien tout de suite, où il va épuiser sa qualité pour la première plantation qui est faite pour les épis -plants de raisins : espacement etc.... -Le chêne est fort et aide l'arboriculteur (puissant) - Le coudrier est dangereux pour les vignes - attention à la sournoiserie - conseils sur traitements terre en fonction des saisons / du temps etc... - vu de la nature comme vivante, comme travaillant et comme un collègue de travail (presque) - le printemps est la vie, le début de notre monde, la fertilité du travail - il faut prendre soin des jeunes pousses de vignes, avant d'être dure avec eux une fois âgées (utilisation du troupeaux pour ça) - la faute doit être punis (travail bien, faute pas bien) notion de bien liée au travail -il fait être le premier à travailler, à s'occuper de son champs, mais être le dernier à en récupérer le fruit (bien faire le travail, l'apparence ne compte pas) - il faut honorer la terre etc... - moments de fêtes / joies / clémence du monde pour tenir - certains arbres s'occupe d'eux même (notamment dans la nature pas touchée par l'homme) - respecter très important, gloire / honneur aussi - questionnement sur la nature, comprendre est important. Il faut bien prier les dieux, responsables des évènements naturels (mais explications de certains phénomènes quand même, dieux n'est pas une réponse, juste Virgile sais pas tout) - avant tout était nickel, aujourd'hui perte croyances (boeuf et taureaux étaient sacrés), guerres (mais dit pas que mal, admire Auguste et son apporté de la paix....

3.3. - éloges aux dieux, à Auguste, veut être le premier à changer de nombreux exploits - veut réussir des exploits sportifs et physiques - veut exercer son art, avec des tâches ardues pour pouvoir faire de grandes choses - motivé à gagner batailles en cours - explications choix vaches / chevaux - ils doivent être fort, et ne sont utiles que pendant une période (reproduction/ travail) - il faut choisir les bonnes bêtes, et prendre soin des meilleures, et les traiter dignement quand leur âge les rendent bien moins utiles et fougueux - Il faut donner le goût de l'effort et de la victoire aux chevaux qu'on veut emmener loin -La jeunesse a une force de travail grande -Traitement différencié des femelles : épuisé avant grossesse, puis traitée avec attention pendant leur grossesse, loin des autres. L'objectif est de limiter la reproduction pour seulement les chevaux choisis -Attention à certains insectes qui effraient les chevaux -Les petits sont triés selon leur intérêt (reproduction, sacrifice, travail campagne…). Pour le travail, on les habitue tôt aux désagréments car ils sont encore très modelables -Pour la guerre, ils faut les habituer à supporter le climat des batailles et le rendre vaillant -L'amour est dangereux pour les bêtes, elles leurs font oublier les pâturages etc.… et éloigne du travail. De plus, les rivalités entraine des exiles et des vengeances. Idem pour toutes les espèces, rage détruit tout -Moutons / brebis maintenant (apportent gloire etc...) -Il faut en prendre très soin !! Sol bien, température bien, sommeil bien etc ... -Les brebis sont autonomes pour certaines choses -La nature t'aide à els élever, l'utilisé (revient sur des chapitres précédent comme les arbres) -Travail sans interruption -L'hiver et l'été nécessite deux traitements différents puisque tout le monde se transforme : Hiver = mort bêtes etc..., efforts vains de lutter de la part des bêtes -Comment choisir le mouton en fonction de sa toison -Les interdits éduquent l'animal -Les chiens doivent aussi être l'objet de soins -Attention aux serpents (bien remuer les crèches, et ne pas s'assoupir dans les champs) -Le manque rend des bêtes dangereuses -Les maladies sont dangereuses, il faut connaître les symptômes et savoir tuer les animaux contaminer pour limiter les dégâts (aucune bête n'est épargnée) -Signes : faiblesse, petit appétit, à l traîne. Peut réduire des troupeaux à néant ou excitation inhabituel -Attention aux remèdes, qui parfois causent la mort -Il faut faire face à la dureté de la mort. Utilité de leurs efforts ? -Ces maladies peuvent aussi atteindre les hommes

3.4. -Les abeilles sont des créatures presque divines -Elles font presque tout toutes seules (Virgile explique surtout leur organisation : Roi, jeune aux champs, vieux dans la ruche, monter la garde etc...) -Abeilles ont goût du travail = best animal -Il faut s'occuper de gérer leur environnement : localisation cool, éloigné des animaux dangereux (chevaux, lézards etc...) -Leur saison est le printemps (saison de la vie et de la récolte) -Elle gère leur miel et leur maison -Le travail c'est de s'assurer que rien ne travail contre elles -Elles travaillent et maitrisent leur art -Il faut les observer pour mieux les aider après -Elles sont capable de se préparer à la bataille (courage / force !) -Il faut encore une fois trier et garder le plus fort, qui est aussi le plus beau -Il faut parfois les recadrer si elles arrêtent de travailler ou se battent -Il faut s'user pour ces bêtes incroyables -Virgile évoque la culture, mais n'enseigne rien dessus -Les abeilles travaillent ensemble, à chacun son rôle -La fatigue est bonne, et arrive aux jeunes abeilles travaillant aux champs. Elles ont prêtes à se sacrifier (grand courage) -Aucun feignant, aucune relation charnelle (aide l'espèce) -Elles vénèrent leur Roi, et lui sont dévouées -Virgile explique comment récupérer le miel à comment aider les abeilles à parfois passer l'hiver -La maladie frappe aussi les abeilles. Elles sont intelligentes et ont des rites funéraires -Le froid et la faim peut les rendre paresseuses : Il faut le redonner miel et odeurs de fleurs -Origine abeilles : comment en créer à partir d'un veau + histoire de la découverte de cette méthode -Aristé n'a aucune chance, ses bêtes meurt malgré ses efforts. Il va voir sa mère nymphe qui lui dit d'aller attaquer un oracle (violence et force mentale nécessaire) qui lui révèlera d'où vient le problème -Il faut plaindre le sort d'Orphée : la scène se répète et rerate. Il doit faire un sacrifie pour compenser un perdu (?) (Homme arraché à sacrifice et juste éparpillé dans champ) -Rituel marche !

4. réflexion travail

4.1. -Retour question "quel intérêt pour Virgile d'écrire ?" : intérêt du travail, le but compte -Le travail a plusieurs facette (ambiguïté du livre) : livre agriculture pour la technique, mais aussi pour la réflexion métaphysique -Le travail c'est une réflexion, un observation, une compréhension du monde. Les efforts pour vivre plus heureux -Le travail permet une élévation -Cheminement pensé : allusion à Gallus (possiblement) vu par le peuple : évolution pensé -On tombe en disgrâce lorsque qu'on ne fait plus les choses bien (qu'on ne travaille plus bien) -Objectif = découvrir la nature, ses mystères -Notre travail est inspiré de celui des autres, de ce qu'on connaît, ce qu'on a vu. Il est propre à chaque histoire, expériences. Il se façonne et change durant la vie -Le travail concerne tout le monde (la travail de façon général) -Pour faire de grandes choses il faut sortir de sa zone de confort et ne pas faire que des choses simples -"Le génie c'est changer sans détruire" Victor Hugo -Il y a du travail inutile / contre productif : la guerre qui use -Le travail amène la tension entre ancien et nouveaux (déloge ancien)

4.2. -Le travail est une chance pour évoluer et grandir -Le travail doit être difficile pour être sur qu'il soit fait par l'homme -Le travail est fait pour une raison, pour un but et par quelqu'un -Si on travaille mal on sera obligé de récupérer les miettes, de faire avec ce qu'il reste (retourner aux glands avec Virgile) -Le travail est moche, c'est pas stylé -Il faut savoir se reposer '(pour Virgile : il faut seulement gérer le repos des plantes car l'homme est déjà trop porté sur le repos (??)) -Chacun a une opportunité grâce au travail mais ce n'est pas la même pour tout le monde (diversité des gens et de leurs compétences) -Le travail est une épreuve de longue haleine à laquelle on doit s'habituer (et à laquelle on peut s'habituer)

4.3. -Le travail perd son sens à la mort ? -Certains efforts sont vains -Les êtres plus faibles doivent être traitées avec tendresse car ils ne sauraient s'endurcir et ne donneraient plus de résultat -L'important c'est d'être fort, ce sont eux qui sont utiles au travail -La gloire est importante, une fois le travail fini (le travail est moche, le résultat doit être beau) -L'amour détourne du travail (comme toute émotion) -La jeunesse a une force de travail -Le travail permet de plier le monde à sa volonté, et la force y sert -Il faut être plus patient que ce que l'on veut modifier -Le travail c'est choisir ce qu'on veut faire, ce qui est mieux : il y a de la stratégie

4.4. -Pour un travail efficace il faut répartir les rôles -Ceux qui sont autonomes sont supérieurs -Il faut faire sa part du travail jusqu'à sa mort si besoin -Le goût du travail relève de l'instinct plutôt que de la réflexion -Le travail conserve l'homme -Le travail négatif est un travail (Cf Rousseau) -Le travail efficace et les hommes forts sont beau (faux !) -Le travail est bon pour les bêtes et leur est nécessaire pour qu'elles vivent bien -L'homme a été jeté de sa vie simple pour s'élever et découvrir l'art -L'art n'est qu'art qu'une fois qu'il est sortit de l'esprit de l'artiste et s'est confronté à la matière du monde -Bataille contre la nature / mais aussi pour -Il faut être fort, loi nature -Le travail rapproche, et entraine sensibilité (partenaires de travail => amis) -La contrainte et les difficultés ne sont pas négatives mais une opportunité)

4.5. -Le travail s'est exercer des contraintes, mais c'est quelque chose de libérateur en même temps -La difficulté est mère d'ingéniosité -L'homme peut s'accomplir proprement par le travail seulement -C'est apprendre, comprendre, observer, déduire, prévoir, s'efforcer, être capable (c'est une action, pas passif) -Le travail doit passer par des phases dures (sinon pas efficaces, aujourd'hui remis en cause) -Les efforts sont des habitudes à prendre le plus tôt (plus simple) -Passion du travail, valeur ???

4.6. -le travail c'est manuel, c'est avec la nature, c'est adapter l'environnement à son besoin, en tenant compte de ce qui marche le mieux -soucis d'efficacité, et supériorité de l'homme sur ses sujets (ici les plantes) - il y a un goût de l'effort - les dieux, la nature, carde comment on doit travailler - le mauvais travail / faute doivent être punis (naturellement ou par l'homme) - la vie est importante au travail (et vis et versa) - le travail par rite, transmission des savoirs - être premier est cool - Respect et honneur sont très importants dans le travail - petites joies de tous les jours nécessaire pour vivre bien - il faut de la dureté pour bien élever les plantes (aussi les hommes), il y a un temps tendre à respecter cependant -Le travail se fait avec la nature -Audacité aide au travail, il faut être premier -Le progrès est-il toujours bon ?

4.7. -Deux types : physiques et intellectuelles, un au-dessus de l'autre ? -Vient après les jeux de l'enfance, passage à l'âge adulte -Le travail se fait après quelqu'un, sans repartir de 0, en apprenant / s'inspirant des autres -Le travail anoblit, ou bien seulement conforme tout, et rend moins -La poésie élève le travail manuel et technique normalement plus bas -L'ingéniosité ne peut tout sauver

4.8. -Le travail est fondamentalement inutile car : Tout être est voué à la mort, -L'amour est plus fort que le travail et le réduit à néant -Les maladies déciment des troupeaux pour lesquelles on s'est battus comme il l'a fallut -Le travail peut inspirer d'autre et ouvrir des voies : il est utile à l'espèce plus qu'à soit

5. Travail Réflexion :

5.1. But

5.1.1. -Création, réalisation de co nn aissance, d'un service, d'un objet. Objectif Mercantile ou p r atique - Expression de l'art, élévation d e l 'homme par le travail. P e rfectionnement, performances etc... -Assister autrui grâce aux biens / services / découvertes -Modifier le monde, transformer -Le faire en premier

5.2. Moyen

5.2.1. -Nécessite des ressources : Hommes / capital / bêtes / terres -Il faut un plan pour qu'un travail se fasse bien et efficacement -Volonté de faire (sortir zone confort) -Chemin de pensé, parcours, expériences qui permettent de savoir / réaliser -Par la destruction du précédent, on construisant dessus, en adaptant -En se reposant aux bons moments

5.3. Problème

5.3.1. -Passage du monde des idées à cel ui de la matière (processus de création d'une œuvre) -O bstacles insurmontables : mort / am our / désastres (destruction) -I ntérêt du travail ? trouver raison -O pposition principes réalité (Freud) - Le travail est parfois inutile ou c ontre-productif (à court terme s eulement peut être : "Je n'ai pas é choué, j'ai trouvé dix mille moyens qui ne marchent pas" Einstein) -Il faut s'habituer aux difficultés -Chacun / chaque chose est capable d'une chose différente (adapté au cas par cas) -Le progrès est il toujours bon ?

5.4. Formes

5.4.1. -Matériel / intellectuel /

5.5. C'est

5.5.1. -Un chemin (une réflexion, observation, interrogation) -Une arrivée (objet, service) -Long (travaux agricole) -Court (Soulever un poids) -Simple ou compliqué -Une chance -Moche, dur. Le résultat est beau, glorieux -Une contrainte libératrice

6. Analyse

6.1. Analyse Cadre

6.1.1. Gradation dans la noblesse des choses étudiés dans l'ouvrage : -Moisson = la terre -Arboriculture = terre, mais vivant -Bétail = être vivant, compagnon proche des paysans -Abeilles = symbole presque divin (du au miel produit) , peut voler etc... élévation spirituel par le travail de la terre puis du ciel

6.1.2. Opposition de le livre (rejoint les ambiguïté) : -Livre I / III plutôt triste et traite la mort -Livre II / IV pure exaltation du bonheur

6.1.3. -Gradation de la noblesse, part l'autonomie du travail et l'intelligence des objets étudiés -La part au travail augmente avec les chapitres (terre ne fait rien, l'abeille est autonome mais pas optimisée seule)

6.1.4. -Opposition entre Les Bucoliques et Les géorgiques : l'un jeux, art, amours l'autre travail, difficulté, élévation. Changement de comportement de Virgile aussi. Cependant, apport du chant, des jeux et de la fête par Virgile dans son œuvre (un de ses plus beaux poèmes)

6.1.5. -Revisite le mythe des âges -Ambiguïté de l'œuvre dans ses registres, ses points de vus (professeur, fermier, moraliste etc...). Œuvre pratique + chants lyriques -Frontière flou entre animaux et l'homme (parallèle entre l'un et l'autre)

6.1.6. Ambivalence sur l'optimisme ou le pessimisme : -Le travail permet de tout faire, sauf face à des évènements incontables (mort / amour / maladie / tempêtes ...) -Critique (?) d'Octave et de la "paix" qu'il a apporté (au coût de milliers de vies) -Double lecture de tout : les abeille ont les valeurs traditionnelles romaines apportées par Octave, mais n'ont ni art / passion (critique monde triste d'Octave) et doivent une obéissance aveugle à leur Roi (critique d'Octave qui ne fait que simuler une république). Les rois courageux cessent le combat avec "un peu de poussière" : Tout n'est pas à prendre sérieusement dans l'œuvre de Virgile -L'histoire avec Orphée : celui-ci est plus intelligent et fait de la poésie, mais meurt pour un moment d'égarement, alors que Aristée est pardonné alors qu'il est inférieur et a violé : vie pas juste

6.1.7. -Œuvre optimiste qui garantit le bonheur par le travail et la piété (Dieux, la nature)

6.2. Analyse style

6.2.1. Le style suit conventions de l'époque : -adresses à l'impératif -ébauche de plan au début -invocation de choses divines

6.2.2. Ambiguïté importante dans l'ouvrage : -Phrase la plus célèbre -Public visé ? parfois paysan / hommes cultivés / compatriotes

6.2.3. Œuvre de Virgile moins technique, précise, complète (sur certains points seulement) que d'autres sorties avant lui : -Virgile apporte l'acclamation de la vie et de la nature et non seulement un livre technique -Interrogations sur place homme / bonheur / souffrance / création / destruction etc...

6.2.4. -Appel aux Dieux, les flattent, leur fait plaisir (bonne fortune ?) -Donne des ordres précis, strictes, à la fois globaux et particuliers au champ -Utilisation de nombreuses images (pour que les paysans voient ce qu'ils doivent observer dans leur champ ?)

6.2.5. -Personnification des maux, de la nature notamment via la mythologie -Très forte religiosité