Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
Chapitre 3 par Mind Map: Chapitre 3

1. Stoechiométrie

1.1. La stoechiométrie est une étude des rapports entre les quantités de matière (réactifs et produits)qui participent a une réaction chimique.

1.2. Lors d'une balancement d'équation chimique, il est préférable de réduire les coefficients a leur plus petite valeur possible

1.3. Tant que les proportions exactes sont maintenues, et la loi de la conservation de la masse est respectée, les proportions dans les équations chimiques peuvent être multipliées ou divisées par n'importe quel nombre.

1.4. La stoechiométrie permet, a partir des coefficients d'équation balancées, de déduire les quantités de réactifs nécessaires ou de produits attendus lors d'une transformation chimique.

1.5. Les calculs stoechiométriques permettent de déterminer la quantité nécessaire d'un réactif dans une réaction ou de prévoir la quantité de produit obtenu à la suite d'un réaction.

2. Rapports molaires

2.1. Ce sont les proportions entre les moles des réactifs et des produits dans une équation chimique balancée.

2.2. Il est important de noter que les coefficients des équations balancées ne désignent jamais des masses

2.3. Il est possible de convertir les moles des substances en grammes en se référant au tableau périodique qui indique la masse moyenne des éléments.

3. La nature de la liaison

3.1. Une liaison correspond au transfert ou au partage d'électrons entre deux atome, ce qui produit la formation d'un composé.

3.2. Liaison ionique:se produit lorsqu'il y a un transfert d'électrons d'un atome à un autre. Après ce transfert, la couche électronique des deux atomes est complète. Ce type de liaison se produit lorsqu'un des atomes procède une électronégativité beaucoup plus grande que l'autre atome.La liaison ionique se produit généralement entre un métal et un non-métal. Cette liaison entraîne le formation des ions.La notation de Lewis permet de représenter la liaison ionique.Le produit formé par un liaison ionique se nomme composé ionique.

3.3. Liaison covalente: se produit lorsqu'il y a partage d'électrons entre deux atomes.Ce type de liaison se réalise lorsque la différence d'électronégativié entre deux éléments est est petite.La liaison covalente se forme entre deux non-métaux, entre deux atomes d'un même élément, ou lorsqu'un non-métal réagir avec l'hydrogène.Dans certains composés covalents, les atomes partagent plus de deux électrons.La notation de Lewis permet de représenter les liaisons covalentes

4. Les règles de nomenclature et d'écriture

4.1. Les règles de nomenclature: permettent de nommer les composés chimiques et de les distinguer entre eux. Nommer en premier lieu l'élément qui est à droite dans la formule chimique, en ajoutant le suffixe "ure" au radical du nom de l'élément d'origine. Nommer ensuite l'élément qui est à gauche dans la formule chimique en le précédant de le préposition "de". Ajouter le préfixe approprié selon que le composé est formé d'un ou de plusieurs atomes d'un même élément.

4.1.1. Dans le cas où un composé contient un ion polyatomique, il faut suivre les règles de nomenclature en utilisant le nom de l'ion polyatomique sans la terminaison "ure".

4.2. Les règles d'écriture: permettent d'écrire les formules des composés chimiques selon les conventions établies. De façon générale, l'écriture de la formule chimique des composés se fait à partir de leur nom, lorsqu'on le connaît. Le symbole de l'élément nommé en second lieu s'écrit à gauche dans la formule, tandis que le symbole de l'élément dont le nom se termine en "ure" s"écrit à droite de la formule.

5. Les réactions endothermiques et exothermiques

5.1. Les réactions endothermiques: sont des transformations qui absorbent de l'énergie. Elles requièrent apport d'énergie constant de la part du milieu pour se réaliser.Ex: la photosynthèse. Dans les équations chimiques, cette absorption d'énergie est est indiquée par l'ajout du mot "énergie" du côté des réactifs ou par une quantité d"énergie qui correspond au nombre de joules absorbés lors de la réaction. Au cours d'une réaction endothermique, l'énergie absorbée se transforme en énergie chimique. Cette énergie est alors transférée et emmagasinée dans les molécules des produits sous forme d'énergie chimique contenue dans les nouvelles liaisons chimiques formée. Les produits d'une réaction endothermique renferment donc toujours plus d'énergie chimique que les réactifs du début.

5.2. Les réactions exothermiques: sont des transformations chimiques qui dégagent de l'énergie.Sauf pour celles qui doivent être amorcées, ces réactions ne requièrent aucun apport d'énergie de la part du milieu pour se produire. Dans les équations chimiques, on indique ce dégagement d'énergie par l'ajout du mot "énergie" du côté des produits ou par une quantités d'énergie qui correspond au nombre de joules dégagés lors de la réaction. Au cours d'une réaction exothermique, l'énergie chimique des réactifs est transformée en un type d'énergie, souvent de l'énergie thermique (chaleur). Cette énergie est absorbée par le milieu lors de la formation des produits: c'est pour cette raison que les produits d'une réaction exothermique contiennent toujours moins d'énergie chimique emmagasinée dans leurs liaisons que les réactifs du débuts.

5.3. La soechiométrie est utile pour prévoir la quantité d'énergie qui sera absorbée ou dégagée lors d'une transformation chimique.