Rapport Inclusion Numérique

Lancez-Vous. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse e-mail
Rapport Inclusion Numérique par Mind Map: Rapport Inclusion Numérique

1. meilleure compréhension métiers numériques/compétences nécessaires => pole emploi, etc., filère d'agents dédiés...

2. les médiations

2.1. ce n'est pas transitoire : les outils, les usages évoluent et il faut constamment se former

3. Préambule

3.1. Des motivations

3.1.1. 80% d'une population utilise un ordinateur et Internet au quotidien

3.1.2. Période d'introduction du numérique est une période d'accroissement des inégalités sociales et économiques

3.1.3. Toute la population est concernée.

3.1.4. Les technologies numériques évoluent et appellent un effort d'apprentissage récurent

3.1.5. accès est une question résiduelle

3.1.6. Cible des exclus du numérique est mouvante

3.1.7. Le mythe des digital natives tombe - Écart entre la capacité à utiliser l'outil et la capacité à comprendre et à maitriser l’usage

3.2. Une ambition

3.2.1. Un premier regard : l'accès au numérique

3.2.2. Un deuxième regard : Le numérique pour simplifier les dispositifs sociaux, économiques, politique

3.2.3. Mettre en place un troisième regard sur la relation numérique-société

3.3. Leviers

3.3.1. La littératie numérique : il faut savoir utiliser mais aussi comprendre et maîtriser l'outil et l'usage

3.3.2. Le pouvoir d'agir, accélérateur de la transformation sociale

3.3.2.1. Le pouvoir de : habiletés et compétences

3.3.2.2. Le pouvoir avec : agir avec les autres, le collectif

3.3.2.3. Le pouvoir sur : être acteur de la société, transformer son environnement

3.3.2.3.1. innovation sociale

3.3.2.4. permettre une reconfiguration démocratique

3.4. Définitions

3.4.1. Numérique

3.4.1.1. un lien

3.4.1.2. Une émission sur France Culture

3.4.2. E-inclusion : une définition ?

3.4.2.1. inclusion sociale dans une société et une économie où le numérique joue un rôle essentiel

3.4.2.2. capacité à fonctionner comme un citoyen actif et autonome dans la société telle qu'elle est

3.4.2.3. Savoir (i) qui le numérique aide à jouer un rôle dans la société, (ii) qui il met en difficultés (iii) à qui il offre les conditions de son émancipation et (iv) à qui il éloigne la perspective de son émancipation

3.4.3. Littératie numérique

3.4.3.1. l'aptitude à comprendre et à utiliser le numérique dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d'atteindre des buts personnels et d'étendre ses compétences et capacités

3.4.3.1.1. Compétences intrumentales

3.4.3.1.2. Compétences créatives et productives

3.4.3.1.3. Compétences d'environnement

3.4.3.1.4. Compétences réflexives

3.4.4. Innovation sociale

3.4.4.1. réponses nouvelles à des besoins sociaux nouveaux ou mal satisfaits dans les conditions actuelles du marché et des politiques sociales, en impliquant la participation et la coopération des acteurs concernés, notamment des utilisateurs et des usagers

3.4.5. Culture Numérique

3.4.5.1. Donner à tous les citoyens les clés du monde du futur, qui sera encore bien plus numérique que ne l'est le monde actuel, afin qu'ils le comprennent et puissent participer en conscience à ses choix et à son évolution plutôt que de le subir en se contentant de consommer ce qui est fait et décidé ailleurs

4. Ressources

4.1. Le Web et l'Innovation sociale

4.2. La vidéo des interconnectés

4.3. Les autres vidéos des interconnectés

4.4. Le forum des interconnectés

4.5. Travaux de l'année dernière

4.6. MOVILAB

5. Action N°3 : Renforcer dans la formation des futurs cadres d’entreprises les réflexions sur la relation science, technologie et sociéte

6. VII. Disposer d'indicateurs adaptés à l'état actuel des sociétés numériques et aux nouveaux objectifs d'inclusions

6.1. Indicateurs

6.1.1. Observation

6.1.1.1. 1. Comprendre ce qu'on est en train de faire, de vivre, de voir émerger.

6.1.1.2. 2. Fonder une stratégie, comprendre ce qu'il faut faire, identifier des priorités en amont.

6.1.1.3. 3. Faire le bilan, évaluer, réorienter si besoin.

6.1.2. Aujourd'hui, l'action publique ne dispose pratiquement nulle part des outils pour remplir ces fonctions

6.1.3. Objectifs des nouveaux indicateurs :

6.1.3.1. Mesurer les inégalités dans les pratiques numériques et leurs liens avec les inégalités économiques et sociales

6.1.3.2. Refléter les quatre grandes priorités politiques proposées par le présent rapport :

6.1.3.2.1. Accès "étendu"

6.1.3.2.2. Littératie

6.1.3.2.3. Pouvoir d'agir

6.1.3.2.4. Médiation

6.1.3.3. Choses à observer :

6.1.3.3.1. Disparités d'usage de certains services "essentiels"

6.1.3.3.2. Phénomènes éventuels de retrait vis‐à‐vis du numérique, voire de déconnexion

6.1.3.3.3. Compétences numériques et au sentiment de maîtrise ou de non‐maîtrise

6.1.3.3.4. Lien entre pratiques numériques et autres indicateurs d'inclusion sociale et économique

6.2. Actions

6.2.1. A court terme, capitaliser sur les efforts existants

6.2.1.1. Série de 5 à 10 indicateurs "open source"

6.2.1.2. Inviter toutes sortes d'acteurs à les mesurer "en réseau

6.2.1.3. Travail coordonné par l'Observatoire du numérique

6.2.2. S'appuyer sur ces indicateurs pour :

6.2.2.1. Définir les objectifs politiques en matière d'e‐inclusion, mesurer leur réalisation, débattre de leurs effets et de leurs évolutions

6.2.2.2. Savoir évaluer les effets de politiques numériques en matière d'e‐inclusion

6.2.2.3. Evaluer des projets numérique ex ante ou ex post

6.2.3. En vue du long terme, définir des programmes de recherche en Sciences humaines et sociales (SHS)

6.2.3.1. Ces programmes devraient s'efforcer de développer des connaissances et des outils de mesure

6.2.4. Favoriser le développement de "labels"

6.2.4.1. Valorisation des initiatives collectives en matière numérique

6.2.4.2. Evolution des labels existants

6.2.4.3. Stimuler l'innovation décentralisée

6.2.4.4. Exemples :

6.2.4.4.1. NetPublic

6.2.4.4.2. Villes Internet

6.3. Financement

6.3.1. Coût négligeable par rapport aux investissements

7. V. L'emploi numérique : ouvrir la porte aux 900000 jeunes à la dérive

7.1. indicateurs

7.1.1. 1.9 M de jeunes sans formation/emploi/études malgré 450000 emplois non pourvus

7.1.2. secteur numérique/informatique ouvert mais associé à un haut niveau de compétence

7.1.3. 1/2 ne cherchent même pas un emploi

7.1.4. numérique = 700k emplois dans 15 ans en Fr

7.1.5. Pas très attractif, compétences rares

7.2. objectifs

7.2.1. dispositif d'accès à l'emploi numérique

7.2.1.1. Regard de la société sur les emplois info/num

7.2.1.2. Education <=> tech numériques

7.2.1.3. Formations pour les jeunes

7.2.1.4. Encourager l'embauche de décrochés scolaires

7.2.2. 100k emplois jeunes en 3 ans

7.2.3. Ouverture écoles numériques de la dernière chance ds chaque département

7.3. solutions

7.3.1. Recruteurs : sortir du cadre des diplômes/formations, partenariat collectivités-associations/entreprises, certifications

7.3.2. Exclusion numérique : projets qui concernent l'insertion (Simplon.co, Girls who code (au collège : 74% filles <3 sciences, au final 0.3% apprennent info), tremplin numérique, Paris mix, etc)

7.3.3. Simplifier formations, rénover apprentissage, formations pour autodidactes

8. IV. Réinventer les médiations de l'ère numérique

8.1. Objectif

8.1.1. Concevoir des espaces partagés répondant aux besoins de chacun en s'appuyant sur des initiatives privées, publiques ou associatives

8.2. Mesurabilité

8.2.1. Proximité des espaces partagés

8.2.2. Connaissance des droits

8.2.3. Taille du réseau

8.3. Importance

8.3.1. Simplifier l'accès aux services

8.3.2. Economiquement efficace

8.3.3. Nécessité de nouveaux espaces collectifs

8.4. Comment faire ?

8.4.1. Stratégie moderne de proximité des services publics

8.4.2. Compter sur les initiatives de terrains

8.4.3. Compter sur les espaces publics de travail

8.4.4. Organiser à l'échelle et à la forme du territoire

8.4.5. Reconnaitre les métiers de la médiation

8.4.6. Organiser l'échange d'experiences

8.5. Financement

8.5.1. Sponsors

8.5.2. Communautés

8.5.3. Etat

8.5.4. Administrations

9. I Faire de l'accès à internet et ses ressources un droit effectif

9.1. Objectifs

9.1.1. Rendre internet accessible à tous en cas de besoin.

9.1.2. Faciliter la vie quotidienne des citoyens (démarches administratives, services publics,..) grâce au numérique.

9.2. Indicateurs

9.2.1. Nombre de fréquentations des sites et usage par les publics éloignés.

9.2.2. Accès facile des citoyens aux différents médiateurs.

9.2.3. Perception de facilité d'accès pour les services en ligne pour tous.

9.2.4. Acessibilité des sites web publics.

9.2.5. Ouverture des données publics aux internautes.

9.3. Raisons

9.3.1. l'accès à internet est un droit fondamental pour la communication et la liberté d'expression.

9.3.2. Les démarches administratives de la vie quotidienne passent souvent par le monde numérique.

9.3.3. La maîtrise des outils numériques n'est pas triviale pour tout le monde, il est important de simplifier et d'accompagner.

9.4. Actions

9.4.1. Assurer un accès à internet accompagné surtout pour les publics éloignés ou défavorisés.

9.4.1.1. Association Défis

9.4.2. Créer un "trousseau numérique" mis à disposition de tous.

9.4.2.1. Association Reconnect

9.4.3. Développer des tarifs sociaux ciblés internet et mobile.

9.4.3.1. Le toit Angevin

9.4.4. Harmoniser et standardiser les interfaces de sites d'accès aux services publics.

9.4.4.1. Royaume-Uni

9.4.5. Faire de l'accessibilité aux sites une obligation pour tous.

9.4.5.1. eAccessibility Network

10. VI. Aider les décideurs à embrasser les enjeux sociaux et politiques du numérique

10.1. Objectifs

10.1.1. responsabiliser les décideurs

10.1.1.1. comprendre les aspects politiques du numérique

10.1.1.2. saisir les opportunités liées aux politiques d'inclusion

10.1.2. former les décideurs

10.1.2.1. enclencher les plans d'action de leur entreprise

10.1.2.2. ne pas subir le numérique

10.2. Indicateurs

10.2.1. plans d'inclusion numérique par collectivités territoriale

10.2.2. présence dans les campagnes électorale

10.2.3. présence dans les formations de futurs dirigeants

10.3. Importance

10.3.1. Pour les élus et décideurs administratifs

10.3.1.1. Inclusion

10.3.1.1.1. vision réductrice des enjeux limité aux infrastructures et équipement

10.3.1.1.2. vision réductrice des exclusions limitée à des clichés sociaux

10.3.1.1.3. faible écoute des exclus du numérique

10.3.1.1.4. potentiel du numérique négligé

10.3.1.2. aspect social, politique, culturel du numérique négligé

10.3.1.2.1. perception comme un enjeu technique laissé aux experts

10.3.1.2.2. faible représentation dans les institutions

10.3.1.2.3. focalisation sur la communication numérique au détriment des autres aspects

10.3.1.2.4. difficultés à utiliser le numérique pour améliorer les structures administratives

10.3.2. Pour les décideurs en entreprise

10.3.2.1. numérique subit

10.3.2.2. numérique limité à un outils pour réduire les coûts

10.3.2.3. aspects techniques laissés aux spécialistes

10.4. Actions

10.4.1. donner une formation spécifique aux enjeux politiques, économiques, sociaux aux élus et décideurs administratifs

10.4.1.1. cadres administratifs et élus

10.4.1.1.1. transformations sociales

10.4.1.1.2. économie numérique

10.4.1.1.3. tendances technologiques

10.4.1.1.4. enjeux et controverses

10.4.1.1.5. politiques publiques

10.4.1.2. cadres d'entreprise

10.4.1.2.1. écoles d'ingénieur

10.4.1.2.2. écoles de commerce

10.4.2. Référentiels en contenu ouvert comme support de ces formations

10.4.2.1. Opensource

10.4.3. réseau des dirigents pour développer les outils d'une culture numérique et de l'inclusion

10.5. Financement

11. II. Faire de la littératie pour tous, le socle d'une société inclusive

11.1. Acquisition d'une littératie numérique à l'école ou en formation professionelle

11.1.1. Littératie : l'aptitude à comprendre et à utiliser le numérique dans la vie courante, à la maison, au travail et dans la collectivité en vue d’atteindre des buts personnels et d’étendre ses compétences et capacités

11.1.1.1. Recoupe de nombreuses compétences : techniques, maîtrise de l'information et des communication

11.1.2. Formation tout au long de la vie ->Les formations devront reposer sur des bases acquises précédemment pour aller plus loin ->Ceux n'ayant pas les bases devront pouvoir les apprendre nécessaires dans une société numérique ->Les exclus de la société devront pouvoir être formés pour mieux s'intégrer à cette société et non en être doublement exclus

11.1.3. Nécessité pour vivre dans un monde de plus en plus numérique, pour le comprendre et en être acteur. Non-littératie <=> illettrisme, aussi pénalisant.

11.1.3.1. Fort illettrisme numérique actuel pénalisant pour la créativité des industries et la compétitivité de l'économie

12. III. S'APPUYER SUR LE NUMÉRIQUE   POUR RENFORCER LE "POUVOIR D'AGIR"   DE TOUS LES CITOYENS (Redevenir des citoyens acteurs de la société)

12.1. Collaboration Etat/Population

12.1.1. Platesformes collaboratives publiques pour l'interaction entre l'administration et la population via une interface unique

12.1.2. Consultation plus efficace de la population sur des projets touchant leur quotidien

12.2. Reconnaitre et supporter l'innovation sociale

12.2.1. Solution alternative à l’intervention de l’État ou à l’État minimal.

12.2.2. Demande « doctrine d’engagement » envers l’innovation avec priorité dans le social

12.3. Inventer l’Etat plate-forme

12.3.1. Ouverture données publiques pour transparence démocratique et émergence d’actions tierces

12.3.2. Favoriser le flux d’informations d’un projet à un autre

12.3.3. Ouverture de ressources publiques

12.4. Augmenter le débat public

12.4.1. Dédier dans les débats une part de numérique

12.4.2. Changer la logique des débats (non aval->amont mais amont->aval par des documents ouverts)

12.4.3. Effectuer des recensements des débats pour un meilleur accès aux données.