Voir/savoir et Koyré numérique

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
Voir/savoir et Koyré numérique par Mind Map: Voir/savoir et  Koyré numérique

1. Perspectives?

1.1. Changer le format?

1.1.1. S'appuyer sur la nouvelle plateforme numérique

1.1.2. Préparer un séminaire ciblé pour 2015 au plus tôt?

1.1.3. Mettre en place une formation sur l'écriture numérique? (A. Bernard, V. Burgos)

1.2. Approfondir les questions de littératie numérique

1.3. Dédier une séance de l'atelier de lecture aux questions d'édition numérique (A. Néron)

1.4. Développer les problématiques d'éditions de textes d'histoire des sciences commentées collaborativement (A. Bernard et alii)

1.5. Dédier une séance à la question de la visualisation de réseaux de savoir ou de réseaux savants?

2. Le séminaire "Koyré numérique"

2.1. Plusieurs motifs

2.1.1. Une demande de l'AERES: rendre visible le "programme d'humanités numérique" du centre

2.1.2. Favoriser une forme d'acculturation réfléchie au numérique

2.1.2.1. Faire connaître les corpus numériques du centre

2.1.2.2. Mutualiser pratiques, ressources et réflexions

2.1.3. Développer la recherche en "humanités numériques"

2.2. Un séminaire volant

2.2.1. Séances "coucou": invitation dans un séminaire existant

2.2.2. Séances dédiées, informelles

2.2.3. Un forum évolutif pour la programmation

2.2.4. Une coordination collective, associant fortement les doctorant-e-s

3. Voir/savoir, mais quoi?

3.1. La réflexion sur "ce qui fait source"

3.1.1. Spécificité de dispositifs visuels et de leur rôles, y compris à l'ère numérique

3.1.2. Comparabilité de différents types de sources

3.1.2.1. Numérisation et "encodage" de différents types de sources, dont les sources visuelles

3.1.2.2. Interopérabiltié des données obtenues

3.1.2.3. Lisibilité des liens scientifiques qui sont faits entre les corpus disponibles

3.2. La réflexion sur ce qui structure visuellement les sources et permet de construire / rendre lisible des interprétations historiques

3.2.1. Quels types de modélisations privilégier?

3.2.2. Quelles technologies choisir / développer pour nos sources?

3.2.3. Comment rendre lisible la construction évolutive de cet appareil d'interprétation?

3.3. Une dualité de questionnement typique?