trente ans de psycholinguistique

Solve your problems or get new ideas with basic brainstorming

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
trente ans de psycholinguistique par Mind Map: trente ans de psycholinguistique

1. Évolution des connaissances en production et en compréhension du langage

1.1. Production du langage

1.1.1. les premiers modèles fonctionnels de traitement proviennent de ces travaux.

1.1.2. intérêt particulier aux phénomènes de performance observés dans la production linguistique

1.1.2.1. les lapsus (Fromkin 1971)

1.1.2.2. les hésitations (Goldman-Eisler 1972)

1.1.2.3. le phénomène du mot sur le bout de la langue (Brown et McNeill 1966)

1.1.3. Fromkin, 1971

1.1.3.1. 1er modèle : modèle de planification de la phrase en 5 étapes

1.1.3.1.1. le contenu sémantique de la phrase est planifié

1.1.3.1.2. la structure syntaxique est construite avec, sous les nœuds lexicaux, des ensembles de traits sémantiques

1.1.3.1.3. l’intonation phrastique est déterminée

1.1.3.1.4. les lexèmes ayant les traits sémantiques appropriés sont sélectionnés

1.1.3.1.5. la forme phonologique résultante subit des règles morphophonémiques s’il y a lieu

1.1.3.2. Le résultat est envoyé aux organes d’articulation.

1.1.4. Perspective connexionniste

1.1.4.1. infos d'un niveau inférieur peuvent influencer les niveaux supérieurs

1.2. Compréhension

1.2.1. parole

1.2.1.1. il est impos- sible d’identifier un phonème indépendamment de son contexte

1.2.1.2. la théorie motrice de la perception de la parole

1.2.1.2.1. pourrait identifier les phonèmes en associant aux sons de la parole les gestes articulatoires ayant permis de les produire.

1.2.1.3. L’importance des phénomènes de coarticulation

1.2.2. lexique

1.2.2.1. Identification des frontières de mots

1.2.2.1.1. segmenter la parole continue en mots

1.2.2.1.2. les frontières de mots peuvent être identifiées par le fait que les possibilités de cooccurrences de phonèmes ne sont pas les mêmes à l’intérieur d’un mot qu’entre deux mots

1.2.2.2. Théories de l’accès lexical pour les mots simples

1.2.2.2.1. Forster 1976

1.2.2.2.2. Le modèle COHORTE

1.2.2.2.3. le modèle connexionniste TRACE

1.2.2.3. Décodage des mots morphologiquement complexes

1.2.2.3.1. mots dérivés

1.2.2.3.2. les mots sémantiquement opaques sont listés dans le lexique=>pas de découpage morphologique

1.2.2.3.3. mots sémantiquement transparents : listage exhaustif ou décomposition

1.2.2.3.4. morphologie flexionnelle

1.2.3. syntaxe

1.2.3.1. Ces recherches, basées en partie sur le traitement de phrases totalement ou localement ambiguës et en partie sur l’identification de la fonction d’un élément déplacé, sont relativement peu connues du milieu francophone.

1.2.3.2. l'analyseur syntaxique attribue à chaque mots associé une fonction dans une structure syntagmatique

1.2.3.3. recherches sur le traitement des phrases ambigues

1.2.3.3.1. le parseur se comporte en présence d’un élément pour lequel plusieurs analyses sont possibles

2. Nouveaux courants de recheche

2.1. Neuropsychologie cognitive

2.1.1. Caractérisation du fonctionnement cognitif

2.1.2. travaux

2.1.2.1. Broca/Wernicke dans année 90

2.1.2.1.1. Kutas 1998, l'Aire de Broca regroupe en fait 4ou 5 aires fonctionnellement distinctes

2.1.2.1.2. Poeppel 1996; les divers tâches de nature phonologique mettre un cause divers sous-systèmes fonctionnels

2.1.2.1.3. Grodzinsky; 2000; Broca=siège de la composante transformationnelle du langage

2.1.2.1.4. Zurif et Swinney 1994 . traces de mouvements du QU=Wernicke

2.1.2.2. Études de patients ayant subi des dommages neurologiques

2.1.2.2.1. Forer 1983

2.1.2.2.2. Caplan 1992/1994

2.1.2.2.3. Nouvelles techniques d'imagerie cérébrale

2.1.2.3. Recherches dans domaine Cellulaire particulièrement sur le cortex visuel

2.1.2.3.1. porté sur le fonctionnement des neuro- nes et sur les types de stimulations auxquelles ils réagissent

2.2. Étude des potentiels évoqués

2.2.1. Il permettent d’étudier en temps réel l’activité élec- trique générée par l’influx nerveux lors du traitement du langage

2.2.1.1. identifier la région du cerveau responsable de la détection de l’erreur

2.2.1.2. suivre en temps réel le temps pris pour détecter l’erreur

2.2.1.2.1. La N400: liée à l’anomalie sémantique

2.2.1.2.2. la P600: liée à l’agrammaticalité

2.2.1.3. comparer l’effet de différents types de violations

2.3. étude de mouvements des yeux

2.3.1. à partir des années quatre-vingt, à la suite du travail de Just et Carpenter 1980, qu’elle a été utilisée pour tester des modèles psycho- linguistiques

2.3.2. L’étude du mouvement des yeux en lecture a permis de montrer ou de confirmer, entre autres, que l’intégration des informations sémantiques se fait en fin de phrase ou de syntagme

2.3.3. les premières lettres jouent un rôle crucial dans l’identification des mots

2.3.4. la reconnaissance d’un mot est affectée par sa fréquence

2.3.5. étudier la résolution de l’ambiguïté syntaxique et lexicale

2.3.5.1. l’ambiguïté verbale ne donne pas lieu au même traitement que l’ambiguïté nominale

2.4. Réseaux d’activation et connexionnisme

2.4.1. basé sur la notion de distribution d’activation

2.4.1.1. les neurones forment un réseau complexe

2.4.1.1.1. communique avec un ou plusieurs autres au moyen de synapses

2.4.1.1.2. neurone activé

2.4.2. modèles informatiques de réseaux neuronaux, (réseaux connexionnistes)

2.4.2.1. servent à modélisation de divers aspects du traitement cognitif

2.4.2.1.1. modèle d’apprentissage de la forme passée des verbes anglais (Rumelhart, McClelland et coll)

2.4.2.1.2. modèle connexionniste : pas apte à construire ou manipuler symboles du niveau cognitif

2.4.3. Il est un des courants dominants de la psychologie moderne

2.4.3.1. cette approche a une influence considérable sur notre façon de concevoir les processus cognitifs et particulièrement le langage

2.4.4. resumé

2.4.4.1. la recherche en psycho- linguistique a été profondément modifiée

2.4.4.1.1. par l’implication des neuropsychologues et des informaticiens cognitivistes

2.4.4.1.2. par l’émergence de technologies non intrusives

3. introduction

3.1. Objectif: mettre à jour les mécanismes impliqués dans l'utilisation du langage

3.1.1. production

3.1.2. acquisition

3.1.3. comprehension

3.2. Révolution cognitive dans année 70

3.2.1. Essor de la psycholinguistique