Evolution de la psycholinguistique du Français depuis les années 70 à nos jours selon Marie Labelle.

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
Evolution de la psycholinguistique du Français depuis les années 70 à nos jours selon Marie Labelle. par Mind Map: Evolution de la psycholinguistique du Français depuis les années 70 à nos jours selon Marie Labelle.

1. Les nouveaux paradigmes liés à l'avancée des recherches.

1.1. Evolution des nouveaux paradigmes de la neuropsychologie cognitive et du connectionnisme.

1.1.1. Postulats du fonctionnement cérébral.

1.1.1.1. Chaque zone du cerveau a une tache particulière.

1.1.1.2. Divers fonctions pour une seule zone du cerveau.

1.1.1.3. Connectionnisme: chaque neurone active un ou plusieurs autre(s) système(s) neuronal. Cette thèse est influencées par les informaticiens.

1.1.2. Processus d'analyse.

1.1.2.1. Examen d'individus au cerveau endommagé.

1.1.2.2. Utilisation de techniques d'imagerie cérébrale. ex: IRM EEG

1.1.2.3. ERP "event-related potencials"

1.1.3. Reconnaissance de l'objet, récupération du concept lexical, forme du lexème, encodage phonologique et initialisation de l'articulation. Actions de 100 à 150 millisecondes.

1.1.4. Stimulus du cortex visuel.

1.1.4.1. Forme, couleur, mouvement.

1.1.4.2. Effectué par des cellules spécialisées.

1.1.4.2.1. Modularité du cerveau. (Fodor 1983, Chomsky 1985)

1.1.5. Recherches effectuées

1.2. Les potenciels.

2. Etat actuel de la recherche.

2.1. Compréhension

2.1.1. Modèle symétrique à la production: (idée-->grammaire+lemme--> lexique -->sons) Non : voilà d'autres hypothèses.

2.1.1.1. 1996 Liberman, théorie motrice de la perception de la parole. Un phonème doit être donné en contexte.

2.1.1.2. Analyseurs du signal acoustique.

2.1.1.2.1. Expérience Elman Zipser 1988 Nakisa Plunkett 1998

2.1.1.3. Perception de l'unité minimale différentes

2.1.1.3.1. Caractéristique phonétique/ syllabique ou diaphonique.

2.1.1.4. Jusczyk 1997: 217 a suggéré que la syllabe fonctionne comme unité temporelle à l'interieur de laquelle les traits phonétiques sont identifiés.

2.1.2. L'accès lexical (hors interprétation du discours)

2.1.2.1. Identification frontières du mot

2.1.2.1.1. Segmentation du mot.

2.1.2.2. Théories de l'accès lexical pour mots simples

2.1.2.2.1. Levelt 1989 Accès à la forme phonologique puis sens.

2.1.2.2.2. Modèle COHORTE 1984: epérience premier son de plusieurs mots sous forme séquentielle.

2.1.2.2.3. Modèle TRACE: 1986

2.1.2.2.4. D'une langue à l'autre, ce ne sont pas les mêmes réseaux utilisés; anglais et français face à la conjugaison.

2.1.2.2.5. Dahan 2000, l'environnement grammatical d'un point de vue du genre influence la compréhension du mot.

2.1.2.2.6. Le mouvement des yeux pendant la lecture.

2.1.2.3. Compréhension mots complexes: plurimorphémiques et dérivés

2.1.2.3.1. Influence de la fréquence et du caractère transparent

2.1.3. Décodage syntaxique

2.1.3.1. Utilisation de l'information lexicale

2.1.3.2. Association d'un mot à sa place dans l phrase lue de gauche à droite

2.2. Production

2.2.1. Production liées à la compréhension

2.2.1.1. "Parent pauvre" de la psycholinguistique

2.2.1.1.1. Recherche sur les lapsus et "mots sur le bout de la langue".

3. Conclusion: approche multidisciplinaire (psychologie, linguistique, neurologie, informatique. L'apparitionsde théories de plus en plus précises est constaté.