Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
Musique par Mind Map: Musique

1. Claude Debussy:

1.1. Impressionnisme musical & Claude Debussy

1.1.1. Liens entre la musique de Debussy & la peinture de Monet

1.1.1.1. La musique et l'art ont évolué ensemble dans le 19è siècle.

1.1.1.2. Monet a noué des relations amicales avec Sisley et Renoir. Ces peintres voulaient échapper aux contraintes de la peinture stricte de la Renaissance. Monet et Debussy veulent échapper aux règles de la musique classique très stricte.

1.1.1.3. Monet a peint des images de la mer, de l'eau, de la nature où les images n'étaient ni définitives ni exactes, où les couleurs ainsi que les lignes étaient floues. Debussy a créé des compositions où des techniques similaires ont pu être observées , comme "Clair de Lune" et "La Fille aux Cheveux de Lin" où les règles de la musique classique n'ont pas été utilisées, car il était influencé par la peinture impressionniste, laissant place à une nouvelle esthétique musicale: "L'Impressionnisme Musical"

1.1.2. Le Parnasse

1.1.2.1. En renouvelant le romantisme et en annonçant le symbolisme, le Parnasse occupe une place centrale dans l'histoire de la littérature du XIXè siècle.

1.1.2.2. Les Parnassiens sont réunis par le même refus de l'épanchement personnel des romantiques et sont déçus dans leurs aspirations révolutionnaires. Ils rejettent donc l'engagement du poète romantique dans les luttes sociale du temps.

1.1.2.3. Ils sont proches de l'univers de Debussy par leur recherche de la beauté, de la perfection de la langue, par leur goût de l'antique, de l'exotique, de l'étrange, et par leur volonté de dépasser la réalié pour un idéal plus spirituel. Dès ses études au conservatoire, Debussy se distingue par un goût raffiné pour la poésie.

1.1.2.4. En renouvelant le romantisme et en annonçant le symbolisme, le Parnasse occupe une place centrale dans l'histoire de la littérature du XIXè siècle

1.1.2.5. Les Parnassiens sont réunis dans le même refus, celui de l'épanchement personnel des romantiques et sont déçus dans leurs aspirations révolutionnaires. Ils rejettent donc l'engagement du poète romantique dans les luttes sociales du temps , prônent la distance, l'objectivité, et revendiquent l'art pour l'art.

1.1.2.6. Proverbe de Baudelaire: "L'art est-il utile? Oui- Pourquoi? Parce-qu'il est l'art"

1.1.2.7. Les Parnassiens sont proches de l'univers de Debussy par leur recherche de la beauté et la perfection de la langue, leur goût de l'antique, de l'exotique, de l'étrange, et par leur volonté de dépasser la réalité pour un idéal plus spirituel. Debussy se distingue, dès ses études au Conservatoire par un goût raffiné pour la poésie.

1.1.3. Entre Impressionnisme & Symbolisme

1.1.3.1. Stravinski et Schoenberg sont les compositeurs qui auraient le plus influencé la musique classique au 20è siècle. Mais le compositeur qui a fourni la libération stylistique et qui a permis à ces deux compositeurs de créer quelque-chose de différent est Claude Debussy.

1.1.3.2. Debussy gagne le prix de Rome, il sort de l'ombre. Il gagne donc un séjour de 3 ans à la Villa Médicis au cours duquel il devra soumettre une oeuvre au Conseil des Arts. Il soumettra donc "Le Printemps" qui sera rejeté par le Secrétaire de l'Académie qui le mettra en garde contre l'impressionnisme. Cette mention étiquettera Debussy comme un impressionniste aux yeux de l'Europe entière.

1.1.3.3. Transcendant à la foi l'impressionnisme et le symbolisme, le langage musical de Debussy s'inscrira dans la modernité par son souci constant d'originalité, de sa recherche constante pour aller de l'avant. Le compositeur s'appuiera sur les techniques des maîtres anciens pour les pousser à leurs limites ou les rejeter. Debussy présentera beaucoup d'affinités pour la musique extra-européenne. Il découvrira le gamelan japonais et le théâtre annamite durant l'exposition universelle et qui seront pour lui des révélations. En inscrivant ces éléments dans son langage, il créera un son jusqu'alors inconnu: le modernisme.

1.1.3.4. A la suite de l'expo universelle, Debussy écrira "L'Après-midi d'un Faune" et "Pelléas et Mélisande" deux oeuvres sur des textes symbolistes qui le feront connaître en Europe. Il composera ensuite "La Mer", sous-titrée "Esquisses Symphoniques", adoptant une forme en trois mouvements. Cette oeuvre ne rencontrera pas le même succès que "Pelléas et Mélisandre" sûrement dû à une mauvaise interprétation lors de la première. Mais le succès viendra par la suite, et l'oeuvre sera acclamée pour sa grande maturité. Elle est caractéristique pour son timbre brillant, son aspect mélodique plus étoffé que dans les oeuvres de jeunesse de Debussy.

1.1.3.5. Debussy était rarement satisfait de lui-même. Il était aussi très exigeant avec les interprètes qu'il choisissait pour ses oeuvres et très critique sur chaque détail. Il expliqua ce phénomène par le fait qu'il ne sentait pas la musique de la même façon tous les jours. Les interprètes peuvent se fier aux indications précises de Debussy laissées sur les partitions pour avoir une idée de ce que celui-ci avait en tête. Mais ça n'empêche pas les différences d'interprétation, d'où le conseil de Debussy: il faut "sentir" la musique, puisqu'il n'y a pas besoin que la musique fasse penser les gens.

1.1.3.6. Bien que Debussy se soit battu toute sa vie pour qu'on ne lui attribue pas l'étiquette l'associant aux peintres impressionnistes, c'est probablement cette dénomination qui aura contribué à sa popularité.

1.1.4. L'Impressionnisme

1.1.4.1. En 1873, un groupe d'artistes signe la charte de la société anonyme des artistes, regroupant peintres, sculpteurs et graveurs.

1.1.4.2. Ils sont unis par le même rejet de la peinture officielle représentée par le "style pompier", et par leur désir de créer une nouvelle peinture, simple, de plein air, réalisée sur le vif, restituant la vérité immédiate de la lumière et de l'atmosphère.

1.1.4.3. Au désir de peindre vrai et de rendre compte de l'émotion première de leur perception, s'ajoute la volonté de transcrire ce qui échappe aux yeux.

1.1.4.4. Debussy a dit: -Je veux moi, ne rendre que ce que j'entends. -La musique "a une vie propre, qui l'empêchera toujours de se soumettre à du précis; elle dit tout ce qu'on ne peut pas dire".

1.1.4.5. Lors de la première exposition du groupe, deux toiles retiennent particulièrement l'attention du public. L'une d'elles. "Impression soleil levant" donnera au groupe son identité.

1.1.4.6. En donnant la suprématie à la couleur sur le dessin, à la sensation sur l'intellect, les peintres impressionnistes réactivent un débat ancien entre le coloris et le dessin, mettant ainsi un terme aux principes que la Renaissance avait élaboré. Principes fondés sur le respect du contour, la science de la perspective et la primauté de la forme.

1.1.4.7. Il est facile d'établir des analogies entre technique picturale et écriture musicale: éclat de la matière picturale, suggestion de la vibration des couleurs, utilisation des couleurs pures, recherche de nouvelles symétries, dissolution des formes.

1.1.4.8. Une pièce telle que "Nuage" qui porte un titre faisant référence au visuel est particulièrement représentative de cette technique impressionniste.

1.1.4.9. Les correspondances s'arrêtent, car Debussy ne "raconte" pas ni ne décrit, il suggère.

1.1.4.10. En 1873, une groupe d'artistes signe la charte de la Société Anonyme des artistes, regroupant peintres, sculpteurs et graveurs.

1.1.4.11. Ils sont unis par le rejet de la peinture officielle représentée par le "style pompier" et par leur désir de créer une nouvelle peinture, simple, une peinture de plein air restituant la vérité immédiate de la lumière et de l'atmosphère.

1.1.5. Le Symbolisme

1.1.5.1. Le symbolisme est en opposition au positivisme scientifique, au naturalisme bourgeois. Il recherche un monde supérieur, idéal, invisible, accessible à travers l'émotion poétique et artistique. Les impressionnistes veulent peindre l'évanescence et ce que l'on ne voit pas, ce qui correspond au symbole et à l'allégorie des symbolistes, seuls capables aux yeux de ces derniers d'aller au-delà des mots et de parvenir à la révélation.

1.1.5.2. Cette n'est réalisable que par la fusion des arts. S'ajoute à ça l'influence considérable de la théorie de "l'oeuvre d'art totale" de Wagner.

1.1.5.3. Baudelaire, comme il l'exprime dans son sonnet "Correspondances" a l'intuition d'un niveau supérieur d'existences, niveau auquel la musique et la poésie seules permettent l'accès.

1.1.5.4. La "forêt de symboles" ouvre la porte amenant à la révélation. L'univers symboliste est celui du mystère, des yeux clos et du silence: en cela il est au coeur de la musique de Debussy.

1.1.6. Debussy & ses contemporains

1.1.6.1. Au tournant du XXè siècle, des débats autour de la question Wagner sont incontournables et ils sont d'ordre esthétique et littéraire,

1.1.6.2. Debussy a été Wagnérien, en témoignent ses deux pèlerinages à Bayreuth. Mais remis de sa ferveur Wagnérienne, c'est lui qui mène le débat sur le plan musical.

1.1.6.3. Les preuves en sont, que la dette de Debussy est dans les interludes et leitmotive de "Pelléas", ainsi que dans le passage central de "L'Après-midi d'un Faune"qui rappelle Wagner et qui par instants rejoint les harmonies suaves d'un Richard Strauss.

1.1.6.4. Les premières oeuvres de Debussy sont placées sous le signe de la mélodie, et le prélude de "L'Après-midi d'un Faune" représente la première incursion dans le domaine symphonique. Commencent alors les fréquentations des "mardis de la rue de Rome", l'amitié de Mallarmé..

1.1.6.5. Debussy travaille à la composition du "Prélude" et de "Pelléas. Les préoccupation esthétiques sont liées: Débarrasser la musique dramatique et affranchir la musique pure du développement classique rejeté parle compositeur.

1.1.6.6. Dès sa création, l'oeuvre est acclamée, mais sera critiquée par la suite, car en créant un nouvel espace sonore et temporel, Debussy ouvre la voie del modernité: souplesse formelle, timbres inédits, et une nouvelle écriture harmonique.

1.2. Prélude à l'après-midi d'un faune

1.2.1. La Musique impressionniste est un courant musical dominant qui se caractérise par une volonté d'idéaliser l'univers qui le rattache au symbolisme, et par un usage pictural des sonorités. Dès que le concept d'impressionnisme pictural fut suggéré, développé et entretenu par des historiens plutôt que par des peintres, aucun musicien ne se revendiqua comme étant un impressionniste. Ce furent ceux qui écrivaient sur la musique qui lancèrent le terme. L'initiateur de la musique impressionniste fut Claude Debussy.

1.2.2. Premier morceau impressionniste

1.2.2.1. le "Prélude à l'Après-Midi d'un Faune" est une illustration libre du poème de Stéphane Mallarmé "L'Après-Midi d'un Faune. La musique campe les décors dans lesquels se meuvent les désirs du faune qui fatigué de courir après les nymphes s'endort dans la chaleur de l'après-midi. "Le Prélude" peut être considéré comme la partition fondatrice de l'impressionnisme musical par son orchestration, sa forme libre, son atmosphère d'une vibration et d'une fluidité jusqu'alors sans pareilles.

1.2.2.2. L'impressionnisme musical peut se caractériser par 3 principales composantes identifiables.

1.2.2.2.1. 1. La référence à la nature et à la réalité comme source de modèles et de sensations, que l'on va s'efforcer de retranscrire et d'exprimer musicalement.

1.2.2.2.2. 2. La recherche de correspondances sensorielles entre la vue, l'ouïe, voire l'odorat ou le toucher.

1.2.2.2.3. 3.L'écriture musicale nuancée et diffuse, aux contours estompés, est souvent fondée sur une division de la substance musicale que l'on peut rapprocher des techniques de la peinture par petites touches proposer aux impressionnistes. Dans cette écriture qui tend au pointillisme, le rythme et la mélodie sont fluides et souples, l'harmonie est posée par touches d'accords indépendants, mis côte à côte comme des couleurs, l'orchestration est mélangée et frémissante.

1.2.3. Decription oeuvre

1.2.3.1. Sur cette oeuvre, Claude Debussy réalise un rêve orchestral peuplé de péripéties aux couleurs sans cesse changeantes. Il illustre le thème de la sensualité qui commande à toute vie de nature.

1.2.3.2. Sujet: l'oeuvre est inspirée par un poème de Stéphane Mallarmé "Le Faune". Dans la composition de Debussy, on peut déceler l'exposition d'un thème, un développement, un épisode central, un nouveau développement, une réexposition et une coda.

1.2.3.3. Langage: Debussy, grand novateur de l'histoire de la musique marque le terme de l'héritage harmonique, il change le rapport entre le monde sonore et le temps pour donner à sa musique un aspect statique, aux fréquentes dissonances , il libère le rythme des entraves de la barre de mesure et de la symétrie et renouvelle l'écriture orchestrale

1.2.3.4. Esthétique: c'est un art aux concordances mystérieuses de la nature et de l'imagination. Son caractère indépendant lui fait choisir la voie de la liberté et du plaisir dans tous les domaines (orchestral, instrumental et vocal)

1.2.3.5. Genre: poème symphonique. C'est une oeuvre pour orchestre, le poème symphonique illustre légende, conte, histoire pour un personnage historique. Il admet en ses rangs une succession de tableaux reliés entre eux par des motifs conducteurs: suite symphonique descriptive.

1.2.4. Une époque agitée de tourmentes

1.2.4.1. L'époque où Debussy s'affirme comme compositeur est agitée par des tourmentes dont l'issue est le premier conflit mondial et l'émergence des temps modernes.

1.2.4.2. Les écrits d'une manière générale sont le moyen d'expression privilégié.

1.2.5. Les toiles de Monet, Sisley ou Pissaro ne suscitent que des moqueries.

1.2.5.1. L'art officiel est académique, les jurys des salons de peinture ne retiennent que les toiles qui plaisent au public mondain.

1.2.5.2. Les rares toiles de Monet, Sisley ou Pissaro admises par le jury ne suscitent que des moqueries du public.

1.2.5.3. L'oeuvre de Wagner s'impose difficilement dans le répértoire des concerts. Il faut attendre 1885 pour que le public soir conquis par cette forme de musique comme à celle des jeunes compositeurs qui remettent en cause les lois de l'harmonie traditionnelle.

1.2.5.4. L'oeuvre de Claude Debussy déroute même ses admirateurs et donne lieu à une critique assez semblable à celle qui accueille les premières toiles "impressionnistes". La surprise de certaines critiques est si grande qu'ils soutiendront que cette musique ne possède ni harmonie, ni mélodie, ni tonalité, ni rythme.

1.2.5.5. Même si la première audition du "Prélude d'un Après-Midi d'un Faune" est un succès public, il donnera lieu dans le presse à des commentaires variés, allant de l'incompréhension à l'enthousiasme.

2. Igor Stravinsky

2.1. Repères chronologiques

2.2. Biographie

2.2.1. Musicien cosmopolite ou citoyen du monde

2.2.2. Le maître de l'orchestre

2.2.3. Les Ballets russes et les dangers du succès

2.2.4. Le propriétaire de toute chose

2.2.5. Une perpétuelle faculté de rajeunissement

2.2.6. Le postulat de Stravinsky

2.3. Eléments musicaux

2.3.1. Une musique de rupture

2.3.2. Composer, selon Stravinsky

2.3.3. Un précédent..

2.3.4. Temps musical

2.3.5. Avatars

2.3.6. Prosélytes

2.4. Le Sacre du Printemps

2.4.1. Auteur

2.4.2. Genre-Ballet

2.4.3. Forme

2.4.4. Esthétique - Archaïsme et modernité

2.4.5. Langage - Le sacre du rythme

2.4.6. Sujet

2.5. L'Oiseau de Feu

2.5.1. Une nouvelle musique commandée à un jeune compositeur peu connu

2.5.2. L'Histoire

2.5.3. L'Oeuvre

2.5.4. L'Introduction

2.5.5. Jeu des princesses avec les pommes d'or

2.5.6. Khorovode (ronde) des princesses

2.5.7. Danse infernale du roi Kastchei, allégro féroce

2.5.8. Finale

2.6. Petrouchka

2.6.1. Présentation de l'oeuvre

2.6.2. Compositeur

2.6.3. Contexte historique

2.6.4. Description et analyse de l'extrait

2.6.5. Langage musical

2.6.6. Interprétation