Capitalisme désir et servitude de Frédéric Lordon

Commencez. C'est gratuit
ou s'inscrire avec votre adresse courriel
Rocket clouds
Capitalisme désir et servitude de Frédéric Lordon par Mind Map: Capitalisme désir et servitude de Frédéric Lordon

1. Conatus (spinoza)

1.1. Conatus comme puissance désirante intransitive

1.1.1. mobilisation des corps

1.1.2. force d'exister

1.2. La stratégie du conatus comme la manière dont le désir se fraie un chemin par opposition à la raison calculatrice de l'économie orthodoxe

1.3. Affects

1.3.1. Joie consumériste = affect joyeux extrinsèque (fordisme)

1.3.2. Affect joyeux intrinsèque = alignement des valeurs de l'individu sur celles de l'entreprise = épanouissement réalisation de soi dans l'entreprise, dans l'alignement (coaching, réalisation de soi au travail, etc.)

1.4. Spinoza avait parfaitement compris les ressorts de l'individualisme actuel : chacun désir que les autres vivent sous sa propre constitution mais comme il le font tous ils se tiennent tous mutuellement en haine

1.4.1. cf tocqueville !

1.5. Le désir de plaire et de reconnaissance

1.6. La domination acceptée comme compromis

1.7. Mécanismes de la division sociale du désir

1.7.1. La naisssance

1.7.2. La richesse

1.7.3. La compétence

1.7.3.1. Le diplôme commme justification de l'existence sociale des élites (bourdieu)

1.8. L'amour comme fixation du désir sur un objet

1.9. L'argent comme médiation de tous les biens comme méta désir à partir duquel tous peuvent s'accomplir

2. Salariat = capturat

2.1. Le désir maître capte la puissance d'agir des contrôlés

2.1.1. Rapport de dépendance intrinsèque

2.1.2. Diriger au sens littéral d'orienter des affects vers d'autres affects

2.2. Dépendance au founisseur d'argent

2.2.1. L'entrepreuneur

2.2.2. Le financier = dépenser temporairement l'argent qu'on a pas

2.3. "la grande entreprise comme feuilletage hiérarchique structurant la servitude passionnelle de la multitude salariale selon un gradient de dépendance"

2.4. Historiquement le capital est un investissement risqué et le salaire la garantie d'un revenu fixe délié des contraintes du marché, or la situation s'est inversée c le salariat la variable d'ajustement

2.5. Le totalitarisme (au sens de captation illimité des désirs) comme stade ultime du capitalisme

3. Angle alpha

3.1. le capitalisme est affaire de colinéarité : aligner le désir des enrôlés sur le désir maître

3.1.1. "l'angle alpha c'est le désalignement spontané d'avec les finalités de l'entreprise"

3.1.2. Le capital veut réduire l'angle alpha celui du salarié à zéro

3.2. Il existe pourtant des déterminations heureuses, des affects joyeux dans le salariat

3.2.1. Il admet quand même que les salariés puissent trouver un intérêt à leur travail : affect aligné par métadésir de la vie joyeuse... A minima"

3.2.2. Dans ce cas on est dans un enfermement dans un domaine étroit de jouissance

3.2.3. l'affect joyeux est littéralement fixé par le désir maître

4. Domination /émancipation

4.1. Pas de déterminisme donc mais des effets de seuils des conatus selon le principe que plus est grande la tristesse plus est grande la puissance d'agir et de lutter contre la tristesse = la puissance politique de la multitude

4.2. Il propose la récommune

4.2.1. Chose commune cf res publica

4.2.2. Abolition du rapport d'enrôlement sans partage, de l'entreprise vis a vis de ses salariés

4.3. Devenir orthogonal c résister par l'invention de nouveaux objets de désirs

4.4. À trop mobiliser les salariés le capitalisme se rapproche de la figure de l'artiste, être désaligné par essence, il se met en danger

5. Apories dont il faut se défaire

5.1. Aporie de la servitude volontaire et du libre arbitre

5.1.1. Pas de libre arbitre, pas de consentement, ce que les hommes nomment volonté est l'ignorance des causes qui déterminent leur actions, l'impossibilité de remonter la chaine causale

5.1.2. Du point de vue du salariat = le désir est déterminé par la nécessité de manger donc quelle volonté dans la servitude ?

5.1.3. Nous sommes fondamentalement auto-mobiles et hétérodéterminés

5.2. Aporie de l'aliénation

5.2.1. Pas d'aliénation car le désir n'est pas extérieur il façonne il est aligné sur celui du Devenir-maître et devient celui du sujet même s'il ne l'était pas auparavant

5.2.2. Elle n'existe pas parce que le conatus est primordial l'affect est premier et hétéronomie est fondamentale donc aliénation est condition première elle ne peut donc être dénoncée

6. Compléments

6.1. émission d'arrêt sur images, long entretien avec F. Lordon

6.2. Texte de F. Lordon sur les retraites